Accueil | Sélection par Jérôme Latta | 31 janvier 2016

Le Grand A

Une bande dessinée raconte la vie et les vies d’un hypermarché de la région d’Hénin-Beaumont, géant dont l’emprise sur ce territoire dépasse largement sa dimension économique.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

« Si on regarde objectivement, dans le bassin minier, il y a deux pôles d’animation : le Louvre-Lens et ici. » Ainsi parle, au début du Grand A, le directeur de l’hypermarché Auchan de Noyelles-Godault. Car cette lettre capitale désigne bien l’enseigne de la grande distribution, et surtout son implantation dans le Pas-de-Calais, l’une des plus importantes de France. Autour de laquelle la vie locale (et d’abord celle de la désormais célèbre commune limitrophe d’Hénin-Beaumont) s’est réorganisée depuis sa création au début des années 70. Et autour de laquelle, donc, Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer ont construit leur ouvrage.

Avec son parti pris documentaire, Le Grand A mêle enquête, récits de vie, histoire, économie et politique locale. En adoptant de nombreux points de vue (ceux des clients, des employés, du directeur, des fournisseurs, des élus, des petits commerçants, etc.), l’ouvrage parvient à couvrir un sujet pourtant vaste – permettant justement de saisir toutes les dimensions de l’emprise exercée par l’hypermarché sur son territoire. Voire de son empire, tant il s’agit de cela, au travers de la fascination qu’il exerce, de son poids politique et économique, de son rôle dans la désertification des centres-villes et de sa place dans l’organisation de la production et de la consommation.

"Radiographique", mais menée à hauteur des personnes, soucieuse de l’arrière-plan ouvrier de la région, la démarche ne cherche pas à dénoncer, ce qui confère à la critique du système de la grande distribution une certaine force – celle des constats, souvent à charge, mais aussi des ambivalences relevées : car c’est bien une vie sociale, aussi marchandisée soit-elle, qui s’est reconstituée ici, loin du cœur historique des villes. Auchan comme à la ville, Auchan à la place de la ville. « Nous allons doubler la superficie du site ! Imaginez, on va créer une trentaine de nouvelles boutiques, végétaliser le toit. Les clients pourront s’y balader. On va même créer des pistes cyclables. Nous serons le centre de la région », conclut le directeur…

Le Grand A. Il mange 195 jours de votre vie , de Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer, Futuropolis, 20 euros.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions