Accueil > N°17 - Janvier 2012 | Par Sabrina Kassa | 31 janvier 2012

Ceux qui sont restés

Pierre Daum

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

« La valise ou le cercueil ». Depuis
50 ans, l’histoire n’avait
retenu que cette alternative. Le
million d’Européens et de Juifs
d’Algérie serait ainsi parti dès le
lendemain de l’indépendance algérienne,
pour fuir les massacres
et ce nouvel État qui ne voulait
pas d’eux. Le livre du journaliste
et essayiste Pierre Daum vient
déconstruire cette version, en
rappelant qu’en janvier 1963, ils
étaient 200 000 à faire le pari de
l’Algérie indépendante. Il donne
la parole à quinze d’entre eux,
qui sont restés entre cinq et
vingt ans après l’indépendance.
Détonnant.

Ni valise, ni cercueil. Les Pieds noirs
restés en Algérie après
l’indépendance

de Pierre Daum

éd.
Actes Sud, 432 p., 23 €.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?