© Bernard Hasquenoph
Accueil | Par Bernard Hasquenoph | 21 mars 2014

Jaurès, homme de l’année

Assassiné en 1914, deux jours avant la déclaration de guerre, Jean Jaurès le pacifiste demeure une figure tutélaire pour la gauche française et, au-delà, pour la République. L’homme politique, philosophe et journaliste, est commémoré toute l’année 2014, en lien avec le centenaire de la Première Guerre mondiale.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Exposition - « Jaurès » aux Archives nationales

D’entrée, l’exposition nous confronte à la scène fondatrice de la légende jaurésienne, son assassinat par Raoul Villain le 31 juillet 1914 au Café du Croissant (Paris 2e). Dans un climat de haine alimenté par la droite et l’extrême droite, le fanatique en voulait au député socialiste, apôtre de la paix qui, pour empêcher la guerre, prônait la grève générale ouvrière internationale. Sont présentées quelques reliques – costume que portait Jaurès ce jour-là, table de son dernier dîner au marbre classé « Monument historique » ! –, rapports de police, unes de journaux... Lors de ses obsèques quasi officielles, on salua une voix qui « suppliait pour la paix dans la justice et dans l’honneur. » La mobilisation générale avait été décrétée 3 jours plus tôt, balayant les réticences de son propre camp, qui avait voté le matin même les crédits de guerre. L’homme et ses engagements pour une humanité fraternelle sont à la hauteur de cette "trahison" qui reste toujours dans les mémoires, puisque l’on retrouve l’accusation jusque dans le livre d’or de l’expo. 14-18, une guerre sanglante qui fera une victime parmi des millions : le propre fils de Jaurès, Louis, engagé à dix-sept ans, tué à vingt.

À travers près de deux-cents documents et objets, films d’époque et enregistrements, l’expo-hommage dévoile l’homme privé et l’homme public. On suit la carrière de ce professeur de philosophie originaire du Tarn devenu journaliste, fondateur de L’Humanité et député, co-fondateur de la SFIO et brillant orateur. On découvre ses combats parlementaires, la virulence des attaques dont il fit l’objet – les caricaturistes s’en donnaient à coeur joie –, ses engagements pour la laïcité et la défense du progrès social, avec en filigrane la question qui fait toujours débat : était-il réformiste ou révolutionnaire ?

• « Jaurès », Archives nationales, Paris 3e, 6€/4€, jusqu’au 2 juin 2014 : http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr. Expo co-organisée avec la Fondation Jean-Jaurès.
• Catalogue « Jaurès, une vie pour l’humanité », co-éd. Beaux-Arts, Archives nationales et Fondation Jean-Jaurès, 176 pages, 25 euros.
• Cycle de conférences les jeudis soirs de 18h à 19h, entrée libre (dans la limite des places disponibles) : programme

Radio - « Jaurès » sur France Culture

• À réécouter et podcaster quatre émissions de La Fabrique de l’Histoire animées par Emmanuel Laurentin : www.franceculture.fr

Colloque - « 1914 | L’Internationale et les internationalismes face à la guerre »

• Salle des Ventes du Crédit municipal, Paris 4e, 24 & 25 mars 2014, entrée libre (dans la limite des places disponibles), organisé par la Société d’études jaurésiennes : www.jaures.info

Documentaire - « Jaurès est vivant ! »


• Documentaire de Jean-Noël Jeanneney, 90 minutes, diffusé sur Arte en mai 2014

Exposition - « Jaurès, un siècle de mémoire (1914-2014) » au Panthéon

Enterré à Albi, le corps de Jean Jaurès sera transféré au Panthéon en 1924, sur décision du gouvernement d’Édouard Herriot, après une campagne d’opinion menée notamment par la Ligue des droits de l’homme. Le Centre des monuments nationaux lui consacre une exposition dans le lieu même où il repose.
• Panthéon, Paris 5e, du 1er juin au 30 novembre 2014, pantheon.monuments-nationaux.fr

2014 Année Jaurès

• Programme : jaures2014.org
• Page Facebook et Twitter #Jaures2014

Centenaire de la Première Guerre mondiale

• Lire notre sélection d’expositions
• Lire notre sélection de BD
• Lire notre chronique de la biographie Jaurès, 1859-1914. La politique et la légende, de Vincent Duclert

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Ohla, ça en fait des choses à noter dans son carnet ! :-)

    film-commune.fr Le 24 mars 2014 à 18:05
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?