Accueil | Analyse par Catherine Tricot, Pablo Pillaud-Vivien, Pierre Jacquemain | 8 novembre 2020

2022 : Jean-Luc Mélenchon positive

La président du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale a annoncé dimanche 8 novembre sa candidature à l’élection présidentielle de 2022. De qui est-il le candidat ? Quelle stratégie peut-il adopter ? Et quid du rassemblement de la gauche ? On en débat avec l’équipe de Regards : Catherine Tricot, Pierre Jacquemain et Pablo Pillaud-Vivien.

Vos réactions (7)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UN DÉBRIEF À VOIR...

Vos réactions (7)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Bonjour
    C’est une bonne chose que Mélenchon se présente....

    Bob Le 9 novembre à 11:19
  •  
  • Disons que JLM était attendu déjà dans ce rôle là par tous ceux qui n’adhèrent pas au programme de la France Insoumise.
    Leur arsénal était donc en conséquences probablement déjà taillé pour cet adversaire là... Et ils ne manqueront pas de s’en servir, comme de bien entendu !

    Pour ma part, avant son annonce officiel et lors de la consultation organisée auprès des sympathisants, j’avais précisé qu’il valait mieux opter pour une stratégie visant à obliger, ceux qui s’en était doté, à jeter aux orties les "armes" anti-Mélenchon qu’ils avaient en leur possession en leur opposant un autre candidat "inattendu". Typiquement et pour être franc, j’aurai bien vu Mathilde Panot dans le rôle de la candidate de LFI aux prochaines présidentielles :
     trop jeune pour avoir des casseroles,
     trop jeune pour représenter le vieux monde,
     trop discrète pour n’être qu’animée par une ambition hors norme (les préjugés ont la vie dure, même après Thatcher ;) ),
     trop assurée pour n’être qu’une victime,
    etc, etc, etc...
    et J.L. Melenchon dans le rôle du 1er ministre, en 1ère ligne pour orchestrer la mise en place du programme "l’avenir en commun".
    Je pense qu’elle ne devait probablement pas se sentir prête pour cela.
    Du coup, le camp du progrès social, démocratique et environnemental va s’en manger plein les dents... mais ce sera pas une première, alors je signe quand même. Me voilà dans les 150.000.

    carlos Le 9 novembre à 16:04
  •  
  • En dépit de tout il n’y a personne d’autre aussi connu que lui...Et en dépit de tout je ne voterai que si les sondages le donnent possible au second tour. Autant dire qu’il y a peu de chances que je vote.

    Dominique FILIPPI Le 10 novembre à 00:11
  •  
  • Clémentine Autin a-t-elle signé ?
    idem pourRuffin

    milhac Le 10 novembre à 15:37
  •  
  • Difficile de voir une quelconque lumière si la lutte contre le fascisme en France en 2022 finit par dépendre de Mélenchon. Cet ancien ministre délégué de 70 ans est probablement le meilleur que la cinquième république puisse offrir contre le fascisme en 2022. Comme De Gaulle et Macron, il est entouré de gens qui lui sont redevables. Comme De Gaulle et Macron, il croit en une combinaison d’autorité, de hiérarchie, de verticalité. La comparaison pourrait se poursuivre encore et encore. Cependant, Mélenchon voudrait certainement aller dans une autre direction que celle de Macron. Il voudrait une économie et une société plus démocratique et plus égalitaire, pas moins. Mais s’il devient président en 2022 : dans quelle mesure pourra-t-il défier la cinquième république ? Il semble vouloir une sorte de système proportionnel, mais la démocratie représentative est en crise, même dans des endroits où la représentation proportionnelle existe. Il est très partisan d’un système où les gens se rassemblent autour d’un leader, il est difficile de voir comment le fait qu’il devienne président pourrait promouvoir le type d’innovation nécessaire pour relever les grands défis de notre temps. Il croit à la lutte entre les dirigeants et leurs idées, tout comme ses disciples. Lui et ses disciples font partie d’un système hiérarchique et vertical qu’ils ne défient pas. Ils croient en une certaine manière d’organiser l’humanité, en des dirigeants qui montrent la voie, en un pouvoir inégal, en des personnes qui sont redevables à d’autres par une relation de pouvoir inégale. Ils ne croient pas à la révolution de l’organisation de l’humanité dans la société moderne, ils croient simplement à la mise en avant de leurs idées au lieu de celles proposées par des personnes qui ne croient pas non plus à la révolution de l’organisation de l’humanité dans la société moderne...

    Et si les grands défis de notre temps exigeaient une révolution de l’organisation de l’humanité ? Et si cet ancien ministre délégué de 70 ans et ses disciples n’étaient pas ce dont nous avons besoin en 2022 ? J’espère que quelque chose de nouveau, de rebelle, de luttant pour la liberté, l’horizontalité et l’égalité, verra le jour avant 2022, mais je suppose que le plus réaliste est qu’il n’y aura rien de mieux que Mélenchon et ses disciples le jour du vote - ce qui n’est vraiment pas un très bon signe.

    Magnus Le 12 novembre à 01:33
  •  
  • Je veux qu’on mette un coup d’arrêt aux casses diverses organisée par Macron et ses séides comme Hollande, Faure & Cie.
    Mais il faut chercher à gagner, pas faire de la figuration. Je soutiens la candidature de Mélenchon, c’est la seule crédible aujourd’hui. Si certains préfèrent perdre en faisant 1.5% des voix, très peu pour moi.
    Si par malheur il n’est pas au deuxième tour, je ferai comme en 2017, je n’irai pas voter. Je n’ai toujours pas digéré de m’être fait rouler par Hollande.

    Ivan Le 12 novembre à 17:25
  •  
  • L’intéressant dans cette candidature n’est pas son éventuel succès, c’est-à-dire la présence de Jean-Luc Mélenchon au second tour face à Marine Le Pen. La probabilité qu’il y parvienne est infime. L’intéressant sera son contenu programmatique, qui permettra de voir comment le concept de socialisme a évolué. Si le mot y figure, quel sens lui sera-t-il donné ? Pour les spécialistes, et aussi les amateurs, de sémantique et d’histoire.

    Glycère BENOIT Le 13 novembre à 13:16
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.