Capture d'écran Le Monde
Accueil | Par Loïc Le Clerc | 3 septembre 2018

Appel pour la planète : le gouvernement au pied du mur

Une tribune pour sauver la planète, c’est bien. Demander aux politiques d’agir, c’est bien. Mais ne les laissons pas agir seuls. Réagissons !

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

« Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité », ni plus, ni moins. Voilà le titre de la tribune publiée ce lundi 3 septembre dans Le Monde, signée par 200 personnalités de la société civile. Un texte aussi bref que fort. Un texte à portée internationale, car ce combat contre la destruction de la planète ne saurait se gagner à une moindre échelle.

La démission de Nicolas Hulot, la semaine dernière, de son poste de ministre de la Transition écologique aura eu l’effet d’un électrochoc. « Le pouvoir politique doit agir fermement et immédiatement », écrivent les signataires. On serait tenté d’ajouter : la société doit réagir. Car la démission de Hulot est aussi le signal de l’impuissance politique, l’affaiblissement du rôle politique des ministères, mais aussi de l’absence de volonté politique face à la puissance des lobbys.

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR >> Démission de Hulot : Macron perd sa pastille verte

Car nous sommes bien face à un « cataclysme planétaire ». Si l’humanité persiste à vivre comme elle le fait, tout sera anéanti. « Il ne restera presque plus rien ». « L’effondrement est en cours », peut-on lire. Des mots, des alertes, que l’on rabâche régulièrement sans que rien ne change réellement. Les lobbys continuent d’être les véritables maîtres des horloges. Le politique a plié il y a longtemps face au pouvoir de l’argent.

NOUS sauverons la planète

Si cette tribune est nécessaire – comme le seront les prochaines, malheureusement –, il faut tout de même émettre une critique. Cette phrase : « Nous proposons le choix du politique – loin des lobbys – et des mesures potentiellement impopulaires qui en résulteront ».

Quelles mesures impopulaires ? Ce n’est pas précisé… Alors, au hasard, proposons de mieux isoler les logements afin d’éviter le gaspillage énergétique (et les factures élevées) : impopulaire ? Développer plus encore les transports en commun, les rendre gratuits : impopulaire ? Faire en sorte que les pollueurs, les vrais, arrêtent de nous tuer à petit feu : impopulaire ?

Une chose est sûre, si nous laissons la planète entre les mains seules de nos politiques, la partie est perdue d’avance. Soyons le lobby. Allons-les chercher. Pourquoi ne pas commencer samedi 8 septembre, à l’occasion de la Marche pour le climat ? Chiche ?

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • et réagir consiste à voter en bloc pour la France Insoumise et son programme de planification écologique... pas à éteindre le robinet pendant qu’on se brosse les temps puis à voter EELV ou génération.s

    connaitreSonEnnemi Le 6 septembre à 13:40
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.