CC Thomas Bartherote
Accueil | Par La rédaction | 22 juillet 2015

Coup de chaud sur le blog de Mélenchon

Sur le dernier post de blog de Jean-Luc Mélenchon, une attaque virulente contre Regards nous invite à une mise au point.

Vos réactions (56)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

En effet, Regards y est apprécié par le leader du PG comme "une source concurrente et systématiquement hostile". En cause : un article de Guillaume Liégard paru sur notre site en mai au sujet du congrès du Parti de gauche.

D’abord, nous ne comprenons pas ce que signifie "source concurrente". À quel autre journal est-il fait allusion ? De quoi, de qui Regards est-il concurrent ? Surtout, nous n’acceptons pas d’être qualifié de "systématiquement hostile" car cela est tout simplement faux. Nous avons interviewé à plusieurs reprises Jean-Luc Mélenchon et nombre de dirigeants du PG. Mélenchon fut en une de Regards à l’époque du mensuel, de la dernière présidentielle puis du trimestriel. Dans notre numéro d’été, actuellement en kiosque, on peut lire un long entretien croisé d’Éric Coquerel, le secrétaire national du PG, avec Gilles Alfonsi sur un sujet cher à Mélenchon, l’écosocialisme. Bref.

Regards, ancré dans l’espace de la gauche critique, est l’un des relais de l’action de Jean-Luc Mélenchon et du PG. Mais nous ne sommes pas La Pravda. Regards donne des informations, même si elles peuvent déplaire. Regards émet des points de vue, même s’ils ne sont pas consensuels dans notre gauche. Nous estimons avoir une responsabilité à ne pas alimenter les clivages entre les différentes sensibilités de la gauche critique et nous avons le devoir de contribuer aux débats, de donner à nos lecteurs des outils pour comprendre.

Quelles que soient les tentatives d’intimidation.

Vos réactions (56)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • C’est en effet ce que j’attends de Regards ; ses regards constructifs, ouverts, construits. Comme une source indispensable à la réflexion et à la construction d’une réelle alternative à gauche. Alors oui, merci, grand merci à Regards pour sa formidable, originale et exceptionnelle contribution à cet espoir que nous partageons, avec Jean-Luc Mélenchon et bien d’autres, fort heureusement.
    Luc Quinton

    Luc Quinton Le 22 juillet 2015 à 21:20
  •  
  • Sauf mauvaise appréciation de ma part, il semblerait que la phrase à laquelle vous faites référence soit mal comprise.
    "Mais aucun de ces grands enquêteurs ne se demande si une source concurrente et systématiquement hostile peut être considérée comme fiable sans autre vérification."
    En effet la "source concurrente et systématiquement hostile" ne désigne non pas la rédaction de Regards, mais les deux "ex-cadres" du PG, ce qui confère un sens totalement différent au billet de J-L Mélenchon.
    En espérant que cette remarque puisse être éclairante...

    Rouge&Vert Le 22 juillet 2015 à 21:49
       
    • Ok, avec toi Rouge&Vert.

      Un passage de l’article de JL Mélenchon :
      « De même cette fois ci les ragots médiatiques ont servi de coagulant pour la dernière phase du congrès. La lettre de deux prétendus « ex cadres » du PG répandue de tous côtés avec la récitation des mantras contre moi et les militants du parti assimilés à des zombies hallucinés dans la dévotion d’un gourou a absolument exaspéré tout le monde. L’intention de nuire et de se faire briller le nombril dans la presse était si visible que personne ne l’a pris autrement que comme une provocation. Comme d’habitude, les scribouillards que le thème de « la crise du PG » a excités, se sont contentés de recopier un article paru ailleurs. Il s’agit ici de la revue « Regards » et de la plume d’un dirigeant d’un groupe du Front de gauche nommé Guillaume Liegeard. Mais aucun de ces grands enquêteurs ne se demande si une source concurrente et systématiquement hostile peut être considérée comme fiable sans autre vérification. Pas plus qu’ils ne se sont davantage demandés si les deux autos proclamés « ex-cadres » l’étaient vraiment et si aucun n’adhérait déjà à un autre parti… »

      Il y a eu 114 réactions au papier de Guillaume Liégard
      Titre et inter titre :
      « À quelques semaines de son congrès, le Parti de gauche est traversé d’interrogations, sinon de divisions. Et cherche une synthèse, pour son projet politique, que Jean-Luc Mélenchon sera probablement amené à définir. »
      « Des rangs clairsemés »
      « Un très mauvais score de la direction »
      « Interrogation au sein de la direction »
      « Au milieu du gué »

      Parmi les conclusions :
      « force est de constater que la réalité et l’activité du M6R est bien modeste. Cette situation a redonné plus d’espace au sein de la direction à celles et ceux qui n’entendent pas injurier l’avenir : ni sur le Front de gauche, ni sur les Chantiers d’espoir. »
      Ma question : où en sommes-nous des chantiers d’espoir ? Pourquoi, par qui et pour quel objectif avoir initié ceux-ci ? Heu ! Aujourd’hui, plus personne n’en cause…
      Allons, allons les camarades, cessez de glavioter sur la trogne de Mélenchon ! Nous avons, vous avez, sans doute plus urgent à faire politiquement, oui ? Alors au boulot !

      (Je suis communiste, adhérent/militant PCF, adhérent/militant CGT, militant du FDG, partisan de m6r Nous le Peuple)

      Desbois Christian Le 23 juillet 2015 à 11:19
  •  
  • Regards peut mieux faire ...
    Chili, Bolivie ?
    et candidature de Bernie Sanders aux Etats-Unis ? =
    pas un mot.

    JLM et les 1700 militant/es du PG ( 10% pour l’autre gauche) —c’est bien —(quoique je ne suis/sois pas fan)
    il faut aussi et surtout ouvrir les yeux
    et changer ...notre regard, non ?

    clara zavadil

    clarazavadil Le 22 juillet 2015 à 22:33
  •  
  • Le blog de Mélenchon ? Un exemple type de culte de la personnalité. Une seule parole, la sienne, avec sa foule de commentateurs-dévots.
    Pas de déviance permise. Toute critique est blasphème. On la rejette sans discussion. La réaction de Mélenchon à l’article de Guillaume Liégard en est un regrettable exemple.
    Très différent, Regards.fr n’est autocentré sur personne. C’est un laboratoire à plusieurs voix, dont celle de Mélenchon serait bienvenue si elle était moins verbeuse et moins narcissique.
    Mais il est à craindre qu’il n’aime trop tenir lui-même les rênes.

    Jean-Marie Le 22 juillet 2015 à 22:53
       
    • En termes de narcissisme tu n’es pas mal non plus, sans parler de ta capacité à te multiplier, le complexe de la paramécie en quelque sorte !

      Mac Cullers Le 23 juillet 2015 à 19:47
    •  
    • Le blog de Mélenchon est LE BLOG DE MELENCHON. Point barre. Il en est le seul responsable. Le contenu n’engage que lui et, PAR CONSEQUENT, n’engage pas le Parti de Gauche qui a (probablement) son propre blog ...
      Je vous recommande d’adopter la même démarche ... Personnellement, j’ai créé mon propre blog en Septembre 2005 ... Son contenu n’engage que moi !

      Jacques Heurtault Le 8 juin à 00:50
  •  
  • Alerté par cette mise au point, j’ai lu le billet de blog. Fastidieux et un peu vindicatif, mais surtout tourné contre sa propre opposition interne au PG qui a obtenu 45% des votes exprimés. Méluche y parle d’une "crise de basisme" de son propre parti. Quand la moitié de ses propres troupes ne se retrouve plus dans les revirements tactiques et les discours à géométrie variable (un jour pour larguer le Front de gauche, un autre pour le relancer, un jour pour la sortie de l’Euro, un jour pour Tsipras et le maintien dans la zone Euro à tout prix), c’est donc une crise de basisme, une sorte de crime de lèse-majesté ou lèse-tribun.
    A côté de Regards, le NPA se voit attaqué aussi à travers la dénonciation de "l’internationalisme prolétarien" (il est vrai que cela ne concorde pas avec le souverainsime national de JLM).
    Duflot en prend pour son grade aussi, désormais, après avoir été courtisé un certain temps.
    En somme, tous ceux qui ne sont pas d’accord avec tout ce que dit Méluchon, au moment où il le dit, sont des cons et n’ont rien compris à la grande politique.
    Chevènement, sors de ce corps !
    Il faut que quelqu’un lui explique qu’il peut se détendre parce qu’il ne sera jamais président de la République. Le jour où la gauche radicale est assez forte pour obtenir une majorité absolue, il n’y aura plus de présidence de la République.

    Goldwasser Le 22 juillet 2015 à 23:09
       
    • Quel opposition, il y a pas d’opposition, cela faisait parti du processus du congrès, il y a eu deux plateformes à l’avant dernier CN, après les comités PG ont choisis la plateforme TEP, il y a eu un travail d’amendement du texte TEP jusqu’au congrès, on a eu des débats pendant le congrès, sur le second tour, sur la sortie de la zone euros, sur les mouvements citoyens sur le vote électronique etc ... mais au final, tout les délégués a validé le texte TEP amendé, non je vous le dit, il y a pas d’opposition sur le fond, on a tous le meme point de vue, et on travaille tous pour la réussite des mouvements citoyens, sérieusement ne cherchez pas d’embrouille ou il y en a pas

      sebastien roussette Le 23 juillet 2015 à 09:18
    •  
    • Tranquillou, il énonce
      s une contre vérité outrancière. "Opposition interne 45% (sic !!!! )"
      Résolution du Congrès adoptée par 83,63% des délégués de toute la France ! Encore un qui évoque dans une incantation masturbatoire et foncièrement orgasmique une opposition interne voire une tendance au sein du PG qui n’existe que dans ses rêves !!!!

      Condorcet Le 23 juillet 2015 à 12:18
    •  
    • Quand 45% des adhérents qui s’expriment votent contre le texte de la direction, j’appelle cela une opposition de 45%. Il est curieux que les supporteurs de Méluchon sur ce blog refusent les faits, qui ont été actés par tout le monde.
      Pour rappel :
      "Au terme des votes au sein des comités, l’instance de base du PG, les résultats donnent 55% pour l’ensemble de la direction et 45% pour l’autre document soumis au vote. C’est, de fait, un net désaveu qui ouvre pour le moins une période de tension au sein de la direction." (Liégard dans Regards).
      Cette divergence démocratique se trouve discrédité comme étant une "crise de basisme" par JLM, alors qu’il n’a plus aucune fonction dans la direction du PG .

      Je veux bien entendre l’appel de ceux qui veulent se serrer les coudes face aux adversaires communs qui sont nombreux, mais il faut être naïf pour croire que JLM cherche à fédérer toutes les oppositions de gauche à Hollande, puisqu’il n’y parvient pas dans son propre parti et qu’il construit des clivages contre les "internationalistes" et gauchistes, Ensemble / Regards, le courant écolo de Duflot, une partie du PCF, les opposants et dissidents de son propre parti, etc. C’est écrit dans son billet de blog, noir sur blanc.
      Pour être clair, la base directoriale de JLM dans le PG est objectivement étroite et ses appuis à l’extérieur mal assurés. Il aura du mal à lancer une candidature présidentielle assise sur le socle fragile de la partie des 1700 votants PG qui se mobilise pour lui.
      J’ai soutenu la candidature Fdg en 2012 et j’ai suivi avec attention les dérives du candidat, vous pouvez être sur qu’avec le genre de posture vindicative qui s’exprime dans le blog de JLM ce sera sans moi.
      Si, toutefois, vous continuez à tordre les faits et à justifier n’importe quoi (vous, supporteurs inconditionnels de JLM) sans la moindre distance critique, il est possible que cela m’encourage à une opposition plus militante.

      Goldwasser Le 23 juillet 2015 à 13:07
    •  
    • Moi, je préfère le rouge à l’eau de vodka et je continuerai à soutenir mon camarade de combat, Jean-Luc Mélenchon !

      Pour celles et ceux, comme toi, eau de vodka, qui souhaite engager « une opposition plus militante », libre à eux, libre à toi. Moi, avec quelque 4 millions d’autres, nous continuerons le combat politique contre nos adversaires de droite, d’extrême droite et aussi en opposition au libéral-socialisme.
      Choisi ton camp, camarade, mais dépêche-toi.

      Vive le Front de Gauche, vive les communistes et vive Mélenchon !

      Desbois Christian Le 23 juillet 2015 à 14:03
    •  
    • Desbois Christian
      Erreur ! Vu son soutien à Poutine, votre idole préfère certainement la vodka.
      Quant à choisir son camp, c’est fait, c’est celui de la gauche critique, laquelle, par définition, refuse le culte du chef.

      Jean-Marie Le 23 juillet 2015 à 15:23
    •  
    • Godwasser, comment ce fait il que la plateforme qui est arrivé en deuxième a participé au processus du congrès et à voter pour le texte au final, quel drôle d’opposition non ? Ce qui est très clair pour nous CCP, on a participé pour amender le texte de la plateforme TEP le plus possible, on s’est jamais constituer dans l’esprits opposition, on a contribuer pour une progression du texte TEP et pour au final à l’unité du PG et tout les CCP ont voté pour au final, on était pas la pour le diviser, mais pour le rendre plus fort,

      sebastien roussette Le 23 juillet 2015 à 19:38
    •  
    • Plus de président de la République ? C’est justement ce que vise le programme de la 6e république soutenu par JLM, qu prévoit un changement de constitution par une constituante et la fin du présidentialisme à la sauce bourgeoise de la 5e. CC

      Claude CARRON Le 24 juillet 2015 à 08:26
  •  
  • Je trouve lamentable cette guéguerre entre courants du FDG .Comme si on était trop nombreux,de notre coté de la barricade ,et eux,en face,pas assez.Je crains bien que ces errements n entraînent des réveils pénibles,dès les régionales,si on ne se serre pas les coudes contre l ennemi commun,à plusieurs têtes:capital,patronat,directions des organes de presse,PS/Droite.Bref,une coalition tellement inoffensive qu on peut se permettre de gaspiller nos forces.
    Oui,à la base de la vraie Gauche,on a la volonté de renverser le rapport de force.Par contre,au niveau des directions des partis composant le FDG,je ne le crois pas.Vraiment pas
    HLB

    HLB Le 23 juillet 2015 à 00:55
       
    • Je trouve que notre projet de 6e République citoyenne, sociale et solidaire en dérange beaucoup et pas seulement à droite et son extrême... CC

      Claude CARRON Le 24 juillet 2015 à 08:33
  •  
  • Je répéterai les propos énoncés plus haut. Ce n’est pas Regards qu’attaquait cette remarque de JLM. On se demande donc bien qui attaque qui par ce genre de "mises au point", et qui précisément tente de nuire à qui.
    Par ailleurs, il n’est pas faux de dire que Regards n’adopte que rarement les points de vue qui sont proches du PG. Quant à la critique d’un "égocentrisme" du blog de JLM, soit. ... Mais le principe d’un blog personnel, c’est bien de livrer sa vision personnelle, non ? Or c’est le principe. Sur son blog, il n’est pas écrit qu’il s’exprime en tant que telle ou telle fonction, mais en tant que lui-même. On peut aimer, ou ne pas aimer.
    Bref, je pense qu’il faut cesser de se chamailler sur ce genre de points de détail, et établir une réelle convergence. Peu importe qui la représentera.

    Syrizienne Le 23 juillet 2015 à 01:12
       
    • Syrizienne
      Vous devriez méditer sur ces deux choix différents :
      ― une parole monocorde et unilatérale, fermé à la critique : c’est le blog de Mélenchon ;
      ― un lieu de discussion à plusieurs voix, ouvert à la critique : c’est le choix de Clémentine Autain avec Regards.

      Personne n’a obligé Mélenchon à copier tous les politicards tenant un blog à leur seule gloire.

      Jean-Marie Le 23 juillet 2015 à 10:48
    •  
    • Syrisienne : Tout à fait d’accord avec votre point de vue. CC

      Claude CARRON Le 24 juillet 2015 à 08:30
  •  
  • Le Méluche virerait il stalinien ? On le dirait bien...hélas. Pour lui toute opposition, toute critique est une offense...voire une faute politique !

    Martine la Girondine Le 23 juillet 2015 à 07:34
       
    • "Le Méluche"...

      Honte à toi, Martine la Guillotine, la Louisette. Tes propos m’inquiète !
      Mais apparemment, tu sais de quoi tu parle à propos de stalinisme, en serais-tu une spécialiste ?

      Desbois Christian Le 23 juillet 2015 à 11:41
  •  
  • je trouve qu’au bout d’un moment on est vraiment dans la chamailleire. Que Mélenchon ait un sale caractère et en particulier qu’il n’aime pas qu’on le contredise c’est une chose... après il faut aussi lire le fond de ce qu’il dit plutôt que d’aller systématiquement s’écharper sur la forme.
    Je lis un article de Clémentine Autain qui explique qu’il ne peut pas y avoir de négociation policée vu la violence des adversaires, qu’il faut créer des rapports de force, etc... tous les observateurs de gauche critiquent aujourd’hui l’intransigeance de l’Allemagne.
    Or il y a quelques mois quand Mélenchon s’en prenait à Allemagne il se faisait reprendre de volée par les mêmes pour "germanophobie". Quand il engueule des journalistes on pousse des cris effarouchés sans se demander s’il n’a pas aussi raison quelque part d’aller installer le rapport de force jusqu’à l’intérieur des salles de rédaction qui sont en général soumises aux intérêts du capital et qui exercent une violence incroyable dans leur propagande, plus policée certes mais à peine...

    gynogege Le 23 juillet 2015 à 10:19
  •  
  • Tempête dans un verre d’eau.
    Ou quand le petit nain "Ensemble" veut jouer dans la cour des grands...J’ai l’impression que Regards se sert de Mélenchon pour exister politiquement. Tout ceci est bien dérisoire au regard de la faiblesse du mouvement de solidarité envers le peuple grec qui lui fait avaler le nième plan d’austérité. En espérant que ce ne soit pas Aube dorée qui ramasse la mise aux prochains scrutins.

    Pierre 93 Le 23 juillet 2015 à 11:41
       
    • C’est aussi mon sentiment : Heureusement que Mélenchon existe pour offrir une contre-ligne à ce journal, dont les articles peinent à voler plus hauts que les ambitions de certains. Il faut se référer à des blogs de plus haut niveaux pour comprendre les enjeux en cours : dans le désordre, Sapir, Mélenchon, Okeanews, Lordon, Coquerel, Stiglitz, etc. Quant à la ligne pro-Laurent de Regards c’est son choix. On en connaît d’ores et déjà les faiblesses, voire la nocivité (exemple le communiqué saluant l’accord du 13 juillet qui met la Grèce sous domination allemande).

      Mac Cullers Le 23 juillet 2015 à 12:43
    •  
    • lol !
      le "nain" peut-être, et même je dirai, c’est vrai à 100%, E ! est un mouvement politique assez petit.

      Mais par rapport à qui ?
      Aux 1 700 votants du congrès du PG ?

      arl Le 23 juillet 2015 à 12:56
  •  
  • Il n’a pas effleuré une seconde que la « source concurrente et systématiquement hostile » dont parle Jean-Luc Mélenchon ne soit pas « Regards », mais le torchon « Libération » ? Qui est "autocentré", qui est "narcissique", hein ?

    opiam Le 23 juillet 2015 à 11:47
       
    • Non, le mot ou le titre "Libération" n’apparait pas dans le texte de JLM, donc des formules définitives du genre "cela ne fait pas de doute une seconde qu’il parle de Libé" sont dénuées de tout fondement.
      Ce que montre clairement cette petite querelle d’interprétation, c’est le caractère confus du billet qui laisse la porte ouverte à toutes les lectures possibles. De même que l’emploi répété de l’expression "poison allemand" qui réapparait dans son texte.
      La situation de crise que nous vivons nécessite plus de clarté, surtout de la part du citoyen Mélanchon qui veut présider la République.

      Goldwasser Le 23 juillet 2015 à 13:40
  •  
  • Il fallait lire :"Il n’a pas effleuré une seconde l’esprit de l’auteur que"...

    opiam Le 23 juillet 2015 à 11:59
  •  
  • Contrairement à l’illustre ancêtre dont il spolie le nom, "regards" ne contribue pays à la clarification nécessaire :
    Rien sur la sortie de l’OTAN, de l’€urope, sur l’abolition de l’actionnariat ... Bref, rien sur les moyens de dépasser la contradiction fondamentale.
    Par contre, tout sur les multiples contradictions secondaires ...
    Il n’y a rien de productif -collectivement parlant - à se répandre "Mélenchon-bashing" ... Surtout lorsque notre Clémentine nationale se commet urbi et orbi aux côtés de P. Laurent, A. Tsipras et ... J.L. Mélenchon !
    Oui au débat d’idées en vue de la constitution d’un Front populaire et patriotique ...
    Non au "buzz" contreproductif et -un fine- "$olférino-like" !

    Ythier Le Sapiant Le 23 juillet 2015 à 13:08
       
    • Pour être précis, ce sera non à votre "Front patriotique" .
      Et oui à l’internationalisme sans patries.
      Les frontières ne passent pas entre les pays, mais entre les classes (Rosa Luxembourg)

      Goldwasser Le 23 juillet 2015 à 13:45
  •  
  • À Goldwasser : bien sûr que si que Mélenchon parlait de Libétorchon. D’ailleurs il y a plusieurs mois il avait déjà désigné Libétorchon comme "systématiquement hostile". Vous n’avez aucune preuve qu’il parlait de Regards. Ah ces journaleux qui se croient le centre du monde...

    opiam Le 23 juillet 2015 à 16:02
  •  
  • Personne n’est obligé d’apprécier Jean-Luc Mélenchon.
    Mais... ce qu’il a écrit sur son blog, c’est :

    "Comme d’habitude, les scribouillards que le thème de « la crise du PG » a excités, se sont contentés de recopier un article paru ailleurs. Il s’agit ici de la revue « Regards » et de la plume d’un dirigeant d’un groupe du Front de gauche nommé Guillaume Liegeard. Mais aucun de ces grands enquêteurs ne se demande si une source concurrente et systématiquement hostile peut être considérée comme fiable sans autre vérification."

    Ce qu’en a compris Regards, c’est que "Regards y est apprécié par le leader du PG comme "une source concurrente et systématiquement hostile"."

    Bah, non.
    Il me parait évident que la source concurrente et systématiquement hostile dont parle JLM est le journal Libération, concurrent de Regards en tant que journal, et du point de vue JLM systématiquement hostile au PG. Il l’évoque à propos du cas de deux démissionnaires du PG dont un article de Libé s’est récemment gargarisé, justement.

    Un peu de rigueur journalistique ne fait pas de mal au journalisme, c’est le cas de le dire.

    Fatima Benomar Le 23 juillet 2015 à 19:10
  •  
  • COUP DE BARRE A LA REDAC DE REGARDS

    J’avoue qu’en lisant le papier, signé la rédac, de mon « Regards.fr », j’ai pris mon bœuf !
    Dans ce cas, chez moi, ce genre de symptôme est très significatif. J’ai ma jactance argotique qui me chatouille la glotte, la moutarde qui me monte au tarbouif et le cul qui’m’gratte. Bref ! J’vois rouge, j’ai envie de foutre des bourre-pif, d’allonger des torgnoles, de balancer des coups d’tatanes aux culs. Mais bon !

    Calmez-vous les camarades de la rédaction ; Clémentine Autain, Catherine Tricot, Marion Rousset, Laura Raim, Caroline Chatelet, Roger Martelli, Bernard Marx, Arnaud Viviant, Jérôme Latta, Benoît Borrits, Rémi Douat, Gildas Le Dem, Guillaume Liégard. Vous avez pris un coup sur la « cafetière » ou quoi ?

    Visiblement, les présentes et les présents de la rédac, ont besoin de vacances !

    Le titre :
    Sur le dernier post de blog de Jean-Luc Mélenchon, une attaque virulente contre Regards nous invite à une mise au point.

    « une attaque virulente » ?
    Je vous invite à lire l’intégralité de l’article de JL Mélenchon, avant de considérer que NOTRE revue subit « une attaque virulente » !

    « nous invite à une mise au point » ?
    Merci pour votre invitation, les camarades présents de la rédac, mais je considère qu’il n’y a aucune « mise au point » à faire.

    Ce qui il y a à faire, et ce, de manière urgente, c’est d’engager un vaste travail d’élaboration d’un projet politique de conquêtes sociale, économique et politique. A partir de documents (L’Humain d’abord – Rompre et refonder l’Europe - La France en commun…) Et, dans cet esprit, dans cette volonté du, nous voulons (queremos), mon « Regards » peut jouer un rôle immense. Au boulot la rédac !

    Je vous invite, toutes et tous, à lire notre Regards trimestriel d’été, il y a de très bons articles. Comme d’hab.

    Fraternité !

    Et salut aux Jean-Marie (Antoine – la gauche « critique »), Goldwasser (zloty wody) et Martine la Girondine (la Louisette).

    Desbois Christian Le 23 juillet 2015 à 19:31
  •  
  • C’est Maurice qui déteint sur la ligne rédactionnelle de Regards : un poil parano, un chouille à l’ouest, franchement larguée, et définitivement anti-Mélenchon. Bonnes vacances à toute l’équipe.

    Mac Cullers Le 23 juillet 2015 à 19:55
  •  
  • Blog de Mélenchon très mal lu : la source, c’était les deux soi-disant cadres du PG.
    En revanche, il y a eu, il n’y a pas longtemps une attaque très désagréable de Clémentine Autain contre Mélenchon, et, cet article de G.Liégard, pour le moins désagréable et, à mon avis, très faux.
    Balayez devant votre porte.

    Marie labat Le 23 juillet 2015 à 20:17
       
    • Exactement, Marie, il y a eu article récemment très agressif de Clémentine Autain, mais ça à regard, on semble l’oublier à Regard

      sebastien roussette Le 23 juillet 2015 à 20:42
  •  
  • J avoue que,sympathisant du FDG,mais non encarté(et n ayant pas l intention de l être),j ai l impression,à la lecture des messages,de tomber en pleine dispute de famille.Avec ce que je sentais déjà vaguement,un "axe"PC/Ensemble "contre"un "axe"PG tout seul.Et la dispute,heureusement,semble circonscrite à quelques tribuns de chaque camp.
    Je crois,comme "pierre 93",qu on oublie l essentiel:la cata que nous promet la conclusion,pour l instant,de l affaire grecque,et la faiblesse de notre influence réelle sur l échiquier politique.
    Je préfère donc ne pas prendre parti .Par contre,en ce qui concerne notre positionnement lors des 2e tours d élections à venir,j opte pour le PG qui,lui,dit clairement"aucun désistement,si la vraie Gauche est absente du 2e tour",alors que PC et Ensemble(au moins leurs directions) louvoient à ce sujet.C est pourtant,aux yeux de ceux qui pourraient être tentés par le FDG,une pierre d achoppement qui risque encore de nous coûter cher,en cas de "suivisme" PS,non avoué mais réel

    HLB Le 24 juillet 2015 à 13:32
  •  
  • Bof, encore une attaque contre la personne de JL Mélenchon, sans doute regards n’a rien de plus objectif à proposer dans son combat de "gauche" contre la droite.
    Le parti pris de Sylvie Aebischer et de Fabien Marcot fait l’objet d’une lettre qui pour le coup peut être aussi appelée "pamphlet" par référence au livre si décrié de JL Mélenchon sur le système économique actuel de l’Allemagne.
    Sur le blog de BRIGITTE, Brigitte Pascall répond parfaitement à cette lettre, par ailleur publiée sur le site de Médiapart, et réduit ces attaques outrancières à ce qu’elles sont point par point.
    Il est dommage que le site regards ne l’ait pas à son tour publiée, ne serait’ce que pour la clarté du débat. Mais je crois que ce n’est pas la clarté qui est ici recherchée, mais bien le "buzz" anti-Mélenchon, alors bon buzz.

    drareg Le 24 juillet 2015 à 13:45
  •  
  • Je suis vraiment déçu par la ligne éditoriale de regards. Il semble de plus en plus évident que ,au sein de la rédaction tout est bon pour démolir le PG. Sauf que des fois, cette haine , tellement perceptible, fait perdre la raison et tomber dans le ridicule . Si vous estimez avoir une responsabilité à ne pas alimenter les clivages, vous devriez déjà commencer par ne pas déformer les propos de Mélenchon, car contrairement à vos déclarations cela ne fait qu’alimenter les divisions. Quand à voir des tentatives d’intimidations à votre encontre, je ne sais quoi dire, sinon peut-être , vous conseiller d’arrêter la fumette.

    alain Le 24 juillet 2015 à 20:50
  •  
  • Peut être s’agissait-il simplement d’une contre-attaque à une attaque qui avouons-le sentait un le purin. Il aurait au moins fallut nommer les 2 pseudo ex du PG. On m’a dit, que l’autre n’avait dit que... Beaucoup d’à peu près , de non dits et de journalisme de poubelle... Le revers de claque était entièrement mérité. La prochaine fois, Le commentateur zélateur y réfléchira à deux fois. Il y avait certainement mieux à faire.

    rodriguez Le 24 juillet 2015 à 22:02
  •  
  • Les défenseurs de Jean-Luc Mélenchon proposent deux solutions à la question de savoir qui est la source concurrente et systématiquement hostile. Ou bien les deux cadres qui ont quitté le PG, ou bien le journal Libération. Si les défenseurs de Jean-Luc Mélenchon ne sont pas d’accord entre eux et que tout le monde en est à triturer le texte pour savoir ce qu’il veut dire, c’est que le texte n’est pas clair. Devrions-nous avoir besoin de polémiquer pour comprendre ce que veut dire un dirigeant du Front de Gauche et qui il désigne comme la "source" ? Personnellement ayant lu le blog de Jean-Luc Mélenchon, spontanément j’avais compris que Regards était attaqué. S’il faut une seconde lecture accompagnée de commentaires contradictoires pour essayer (sans en être sûr) de comprendre la Parole révélée, c’est qu’il y a a un très gros malaise...

    Michel Matain Le 24 juillet 2015 à 23:54
       
    • Que ce soit sur les deux zozos Sylvie Aebibischer et Fabien Marcot, ou sur les détracteurs zélés de Jean-Luc Mélenchon qui écrivent dans regards, dans libération, dans le monde, dans le Figaro, dans l’ineffable Valeurs Actuelles, et l’inamovible torchon des Echos, enfin tous ceux des médias de droite, l’avis de ceux qui soutiennent JL Mélenchon, est le même, l’outrance de ses détracteurs rejoint l’outrance des nervis de droite à cet égard.
      Vous dites vous mêmes votre volonté de polémiquer, c’est à dire de débattre avec agressivité et violence, quel aveu, quel triste aveu.
      Mais vous rejoignez dans cette volonté de nuire au Parti de Gauche et à Jean-Luc Mélenchon, les nervis de l’extrème droite comme de droite jusqu’aux membres de la droite PS au gouvernement .
      Vous êtes des vecteurs de division, vous voulez être à l’avant garde de la lutte contre la gauche, et bien assumez vos choix.

      drareg Le 25 juillet 2015 à 11:08
  •  
  • plusieurs textes ont parle du congrès du pg celui de Guillaume il y a quelques temps, le texte de démission de sylvie et Fabien qui n’aurait jamais dû se trouver dans libe, en tout cas çe n’est pas eux qui l’ont transmis .
    evidemment jlm revient sur le congrès en tapant sur tout le monde et en étant tres violent verbalement envers les 2 camarades.
    il faut dire que contrairement à ce qu’il dit le congrès a pour la première fois été prepareavec deux pf proposes aux adherents , la seconde a 45% a du se retirer et c’est celle qui a fait 55% qu’on a amende au congrès .
    mais la pf 45% s’est faite avoir par la direction car elle n’a que 2 representants au sn !!!!
    le résumé qu’en fait jlm est evidemment , tout ca est super
    comme d’ab !!!!bref rien de nouveau sous le soleil .

    gavroche Le 25 juillet 2015 à 15:54
  •  
  • Au moment où la stratégie SYRIZA se transforme en échec terrible, il s’agirait un peu de discuter plus sérieusement sur les types de rassemblements politiques opérés , leur démocratie, leurs relations aux marécages institutionnels.
    L’échec du PG, c’est aussi l’échec du FDG, qui produit sectarismes, accusations, brutalités des "chefs", zigzags accentués avec des forces aussi malfaisantes que le PS, comme EELV, "tsiprisme " grenoblois, etc.

    Les zigzags patriotards affleurent, la germanophobie progresse, les roulages de patins avec EELV se font (qui ne vaut pas mieux que le PS), la pantalonnade tsipriste grenobloise est leçon de chose de l’incapacité à combattre les marécages institutionnels et les tirs s’entrecroisent avec d’autres composantes.

    Triste..

    Réfléchissons plutôt à comment les travailleurs peuvent s’organiser, comment nous pouvons lutter, pour gagner sur nos revendications et mettre une bonne claque à l’austérité et ses hommes et femmes de main (du PS à EELV).

    Les 180 000 travailleurs des fast-food de l’état de New York, après une lutte de 3 ans, des grèves, des manifs, etc, ont obtenu une rallonge du salaire minimum de 71.4%.

    Ils avaient le malheur de ne pas avoir une fameuse issue politique style FdG, alléluia.

    Suivons l’exemple et retournons au combat plutôt que de monter sur les freins dans les directions syndicales, dés qu’un mouvement déborde un peu comme dans la santé en France.

    Au boulot et cessons d’avoir les pieds et la tête qui enflent au moindre fumet électoral.

    Copas Le 26 juillet 2015 à 10:32
       
    • Effectivement, le FdG sombre car, toutes tendances confondues, il a mis la lutte de classe à la remorque des carrières politiciennes.
      Un exemple :
      En cet automne 2010 de lutte pour sauver les retraites, toutes les générations étaient rassemblées contre la régression sociale. Jamais autant de salariés ne s’étaient mobilisés depuis 1995. Une avalanche de structures syndicales appelaient à la grève générale jusqu’à faire reculer le gouvernment. La manoeuvre de Mélenchon a consisté à dénoncer la grève générale, de concert avec les dirigeants PC et les bonzes syndicaux, et lui substituer la mobilisation pour un référendum, alors même que la rue avait déjà largement voté contre les plans de Sarko !

      Résultat : une défaite sanglante, dont nous souffrons toujours.

      Et quant au déplacement des énergies vers les urnes voulu par Mélenchon, un échec absolu.

      Les leçons à tirer sont claires, tant sur la confiance à faire aux politiciens réformistes, comme sur le rapport de force nécessaire à créer, aujourd’hui comme en 36, en 45 ou en 68.

      Justin Le 27 juillet 2015 à 04:05
  •  
  • Ce nouvel épisode montre s’il en était encore besoin, l’état de délabrement du FdG. Tout est bon pour se tirer dans les pattes, car finalement la seule chose qui compte dans ce rassemblement, c’est la lutte pour le leadership. D’un coté la ligne Laurent/ Autain, de l’autre la ligne Mélenchon. Malheureusement, l’hypocrisie est de mise chez les leaders. Les sourires de façades et les rapprochements de circonstances, ne cachent pas les désaccords profonds qui se font jours, et qui vont s’amplifier à l’approche de 2017. Dans cette guéguerre, les vrais perdants , ce sont ceux qui croient encore en la réussite d’un tel attelage.

    alain Le 26 juillet 2015 à 11:15
  •  
  • Ceux qui nient le caractère anti-démocratique et autoritaire de Mélenchon ne sont pas des militants de gauche bien sérieux, ce sont des groupies malheureux, car Jean-Luc Mélenchon, lui, a toujours été clair. Je ne citerai qu’un de ses propos :
    Interrogé sur un café partagé avec Hortefeux , il déclare « A l’époque je n’avais pas été exclu, car c’est moi qui exclus »
    http://franchementagauche.files.wordpress.com/2014/02/presse-a3.jpg?w=1614&h=2199

    Justin Le 27 juillet 2015 à 04:00
  •  
  • Melanchon ressemble de plus en plus à Marchais !C’est pas bon pour le F de G.

    Alain Le 27 juillet 2015 à 08:38
       
    • MélEnchon ! Quitte à émettre un avis sur une personne autant en connaître au moins l’orthographe de son nom à défaut de connaître ses idées.

      Mac Cullers Le 29 juillet 2015 à 10:01
    •  
    • MélAnchon est le nom inscrit sur l’acte de naissance de Méluchon. Il s’est certainement rendu compte que personne n’arrivait à orthographier proprement son nom, du coup il s’est rallié à Mélenchon par commodité. Cela fait partie de son plan com.

      Larousse Le 22 août 2015 à 15:06
  •  
  • J ai toujours aimé Mélenchon comme représentant grande gueule du Front de gauche avant 2012 ...

    Après il a cédé aux sirènes du "gauchisme" ... Tapant sur le PC et sa grosse structure , pour des questions d’ accord politique ...

    Il se fait maintenant casser à la fois par Regards et Médiapart , représentants de cette gauche "loin du Peuple" , de centre ville , des festivals d’ avignon , pro port du voile etc etc

    A Marseille , ce sont ces personnes de ce type qui ont pris en charge le Front de gauche marseille centre ( ex GA 13 , qqs PCs égarés , un PG ! ) : une horde de personnes manipulatrices , qui excluent ceux ou celles ne pensant pas comme eux par des procédés d’ accusation d’ harcèlement sexuel ou de transfert de tracts du FN - je cite leur prénoms : Renaud C , Dave H , Carole E , Fred B ...

    Le résultat à marseille est effarant ! 50 adhérents seulement à l’ " Association Front de gauche marseille centre" ... et soi disant quelques sympathisants

    Le fait de taper sur Mélenchon correspond totalement à cet état d’ esprit de REGARDS : ces rédacteurs sont encore trop gênés par l’ idée de souveraineté populaire .. Et le dernier article d’ (H)autain sur ce sujet vient bien tard !

    je préfère donc le Mélenchon Hareng de Bismarck à celui qui ressemblait aux gauchistes de regards ( éco socialisme et tout ce qui s’ en suit )

    STORA Antonin Le 28 juillet 2015 à 10:01
       
    • Sans doute reprocheriez-vous leurs silences disciplinés à tous ceux que vous vilipendez ici s’ils taisaient leurs doutes.
      D’ailleurs, vous ne semblez pas adepte du "un chef, une voix" puisque, ne craignant pas la contradiction, vous vous plaignez illico de cette “horde de personnes manipulatrices , qui excluent ceux ou celles ne pensant pas comme eux ”.

      Sans liberté de parole, pas de démocratie. Mélenchon semble l’oublier. C’est mauvais signe.

      Jean-Marie Le 28 juillet 2015 à 13:02
  •  
  • Sur le blog de M Mélenchon , j’y suis allé une seule fois . J’avais posté ( en 2011 ) un commentaire sur la guerre d ’Afghanistan , déplorant au passage la grande réserve à l’époque de ce monsieur à heures de grande écoute radio-télévisées sur l’intervention de l’armée française dans ce pays . Je me suis fait incendié comme jamais , insulté , et mon commentaire a été effacé dans l’heure . J’ai vite compris que ce n’était pas le lieu du débat citoyen .J’avais posté le même commentaire et d’autres sur l’Afghanistan sur le blog de Mme Autain et sur celui de M Quilès . Publié sur le blog de Mme Autain où mes commentaires sur différents sujets ont été très rarement modérés ( un peut-être ) , publié aussi sur celui de M Quilès avec une réponse de sa part et un courriel sur ma boîte mails .Publié aussi un témoignage dans Politis à l’époque .

    yo Le 14 août 2015 à 08:04
       
    • correction : incendier , insulter .

      yo Le 14 août 2015 à 08:06
  •  
  • C’est toujours aussi compliqué ...la "gauche de la gauche" !Nous devrions d’ailleurs dire la gauche du P.S.....c’est-à-dire la gauche parce que le P.S. ne peut plus être qualifié de gauche si l’on considère l’action gouvernementale depuis 4 ans.Pourtant la mouvance dite de la "gauche de la gauche" rassemble 15 à 20 % des électeurs/sympathisants.Pour cela il faut rassembler,dépasser les différences,les clivages,unir des forces divisées,dispersées,émiettées parfois même opposées.Ce n’est pas simple.Pourtant,rarement dans l’histoire nous n’avons eu plus besoin d’une gauche capable de défendre les intérêts de la population,du peuple,des travailleurs,des sans-emploi et d’offrir aux électeurs une vision claire des enjeux qui structureront le monde de demain.Sortir du néolibéralisme triomphant suppose de notre part une "discipline" personnelle fondée sur le respect de l’autre,des autres (# sectarisme).Car nous devons peser sur les choix de demain.Sans un minimum d’unité nous ne compterons pas,nous serons marginalisés (assimilés à des "casseurs" ou des "extrémistes").Rassembler la gauche (# « social-libéralisme »)ne se fera pas en un jour.Il faut y travailler,jour après jour,pour y parvenir et sortir de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons dans la perspective de 2017 et de l’après 2017.

    Pensées amicales

    naïfde2èmezone Le 22 mai à 20:43
  •