Accueil | Par Loïc Le Clerc | 8 décembre 2020

De la France insoumise à l’Action populaire ?

Qu’est-ce donc que cette « Action populaire » ? Depuis quelques jours, la plateforme d’actions des insoumis les renvoie sur un nouveau site. On est allé voir ce qu’il en était.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Cela a surpris plus d’un insoumis. Sur le site de la France insoumise, au moment de se connecter à la « plateforme d’action » – ce lieu où les membres de LFI peuvent voir et organiser des actions autour de chez eux – les voici redirigés vers un autre site : actionpopulaire.fr.

Kezako ? Les insoumis s’interrogent.

Avant de voir quoi que ce soit de ce nouveau site, il faut s’identifier. Nous sommes accueillis par ce message : « Connectez-vous avec l’adresse e-mail avec laquelle vous avez rejoint La France insoumise ou signé sur Nous sommes pour ! »

 

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR
>>
2022 : Jean-Luc Mélenchon positive

 

D’accord. Il s’agit donc d’un site accessible soit aux personnes déjà membres de LFI, soit aux signataires de « Nous sommes pour ! » – rappelez-vous, lorsqu’il lance sa candidature, Jean-Luc Mélenchon la conditionne à l’obtention de 150.000 parrainagescitoyens.

Connectons-nous.

Alors, nous avons accès aux groupes insoumis et aux actions organisées aux quatre coins de l’hexagone. Ainsi le 4 décembre l’eurodéputé Manuel Bompard donnait rendez-vous « ce samedi à 11h30 à Toulouse contre la loi "Sécurité globale" », sur Twitter, en partageant un lien vers actionpopulaire.fr – lien qui ne fonctionne plus au demeurant, le site étant encore en cours de développement.

Ça ne nous dit toujours pas ce que c’est que cette « action populaire »…

Jill Maud Royer, responsable des outils numériques de LFI, le définit avant tout comme un « réseau social, une plateforme d’auto-organisation du peuple ». Mais cette plateforme existait déjà avant, depuis la campagne de 2017 de Jean-Luc Mélenchon. Pourquoi alors un tel changement d’appellation ?

Voici ce que nous en dit Jill Maud Royer :

« La France insoumise ayant soutenu la semaine dernière, lors de son assemblée représentative, la candidature de Jean-Luc Mélenchon, à la fois le mouvement se met au service de la campagne – tout en continuant à avancer vers les régionales – et met ses outils au service de la campagne, dont cette plateforme d’actions. Et, comme on ne peut évidemment pas forcer les gens qui soutiennent la candidature de Jean-Luc Mélenchon et qui ne sont pas membres de LFI – les nombreux signataires de « Nous sommes pour ! » –, on crée cette nouvelle plateforme d’actions, séparée du site de La France insoumise, afin qu’elle puisse être utilisée par les insoumis et par les signataires. »

L’idée est donc de créer un lieu où les insoumis et les soutiens de « JLM 2022 » se retrouvent, sans pour autant que cela soit tamponné du sceau de LFI.

Mais alors, l’Action populaire a-t-elle vocation à remplacer La France insoumise ? « Pas du tout, assure Jill Maud Royer. Action populaire est le nom d’un outil, comme L’Insoumission est celui d’un média. »

Action populaire a été présentée à la presse par LFI ce jeudi. L’occasion pour faire le point sur le nombre de parrainages, qui s’élève désormais à 190.000. Prochain objectif pour Jean-Luc Mélenchon : les 300.000.

 

Loïc Le Clerc

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • On ne voit pas l’utilité de la chose.

    La France Insoumise est juridiquement un parti politique depuis 2017. Jean Luc Melenchon en est son chef de file. Donc en soutenant Jean Luc Melenchon, on en viens à voter pour le représentant de la LFI.

    La LFI a déjà son site.

     ?

    ...

    (Grand bâillement de fatigue devant l’infini du vide)

    bdpif Le 8 décembre 2020 à 16:47
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.