Capture d'écran Twitter @Pr1tempsCorbeil
Accueil | Par Loïc Le Clerc | 3 juillet 2018

Départementale partielle à Corbeil : vers une victoire symbolique de la gauche radicale

Vous ne le savez peut-être pas, mais dimanche prochain, une candidate soutenue par LFI et le PCF pourrait gagner une élection face à la droite.

Vos réactions (5)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Dimanche 1er juillet, dans une indifférence quasi-générale, Elsa Touré, candidate soutenue par La France insoumise et le PCF, s’est qualifiée pour le second tour de l’élection départementale partielle dans le canton de Corbeil-Essonnes.

Avec ses 21,76%, elle affrontera dimanche 8 juillet le maire LR de Corbeil-Essonnes, Jean-Pierre Bechter, lequel a obtenu 35,06% des suffrages au premier tour. « C’est un signal fort, nous glisse Elsa Touré, il y a une forte opposition à ce qu’il se passe à la fois au niveau national et au niveau départemental ».

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR >> Eric Coquerel : « La souveraineté populaire est notre obsession »

90% d’abstention

Pourquoi une telle élection ? Pour remplacer le siège de Serge Dassault, décédé le 28 mai dernier. Elsa Touré est la seule femme candidate. Présidente de l’association-citoyenne Le Printemps de Corbeil-Essonnes, elle entend bien faire du conseil départemental de l’Essonne la seule institution de France avec une majorité de femmes.

Mais avec moins de 11% de participation, cette élection fait peine à voir. Elsa Touré tente d’y trouver des explications :

« Il y a le dégoût de la politique, mais aussi les départs en vacances, le fait que les gens ne soient pas au courant qu’il y a une élection partielle, la chaleur – il faisait près de 38°C à certains moments de la journée de dimanche – et la coupe du monde à partir de 14h, sachant que les bureaux ferment à 18h… »

Un front de gauche pour battre la droite ?

Derrière Elsa Touré, quatre autres candidats ont participé au premier tour. Dans l’ordre : dans l’ordre par Grégory Saillol (Rassemblement national, 13,76%), Jacques Picard (EELV, 10,79%), Jean-Philippe Dugault (LREM, 9,58%) et Jérôme Brézillon (PS, 9,06%). Soit environ 40% des voix pour la gauche. Les socialistes ont déjà appelé à voter pour elle, quand EELV appelle à battre Jean-Pierre Bechter, tout en mettant une déclaration dans la profession de foi d’Elsa Touré.

Mais est-ce que ce sera suffisant pour battre la droite ? « Ça va être compliqué, admet Elsa Touré. Les Républicains ont un réseau bien ancré et donc encore une grosse réserve de voix. Ceci dit, il y a un ras-le-bol. Tout est possible. »

La candidate de la gauche radicale compte surtout sur tous ces gens qui, alors qu’ils font partie de ses sympathisants, n’ont pas pu voter soit parce qu’ils sont arrivés trop tard au bureau de vote, soit parce qu’ils ont tout simplement oublié.

Car en face, LREM masque son échec en tapant sur LFI. S’ils n’appellent pas à voter pour Jean-Pierre Bechter, c’est tout comme. « Ils sont manipulés par Francis Chouat (maire d’Evry, NDLR) et Manuel Valls, analyse Elsa Touré. Il y a toujours eu une espèce de connivence entre la droite de Corbeil et la fausse gauche d’Evry. »

Et même si cette élection ne fera pas basculer la majorité du conseil départementale, Elsa Touré y voit « l’occasion de sanctionner la droite ». Reste cinq jours pour aller chercher ces voix qui feront la différence.

Vos réactions (5)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Quoi, une candidate commune PCF/FI ???
    JLM doit devenir fou...

    PIERRE93 Le 3 juillet à 19:41
  •  
  • Remarquez, il n’est déjà pas un modèle de sérénité ni d’équilibre...

    PIERRE93 Le 3 juillet à 19:42
  •  
  • vous classez LREM à gauche ????!!!! quelle illusion !!! déjà que c’est juste acceptable pour le PS, mais alors LREM !!!

    communard Le 7 juillet à 10:44
  •  
  • 90% d’abstention :rire :
    les mêmes aliénés des cités qui votaient en masse pour Dassaut quand celui-ci distribuait les billets :vomi :

    par contre : soyez sur qu’ils seront présent dans les manifs pour casser, piller, violer :vomi :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_lycéen_contre_la_loi_Fillon#La_manifestation_du_8_mars

    Il n’y a rien à attendre de ce lumpen prolétariat qui est à la botte de la bourgeoisie. Si les fachos passent au pouvoir, ils fourniront les fantassins des nouvelles CHemises Brunes. Les troupes musulmanes ont toujours été chérie par Franco et Mussolini pour casser les mouvements sociaux dans la brutalité.

    "No Passaran" : qui ne passera pas déjà ?
    Los moros de Franco, les Arabes de Dassaut.

    kheymrad Le 18 juillet à 13:44
  •  
  • "Los moros de Franco no pasaran"
    https://www.youtube.com/watch?v=tMD4ynTQXek

    Hier comme aujourd’hui, les musulmans sont utilisés par les fascistes pour casser les mouvements sociaux.

    kheymrad Le 18 juillet à 13:48
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.