Accueil | Par Loïc Le Clerc | 8 février 2019

[INFOGRAPHIES] Le testostéromètre de l’année 2018

A l’occasion du forum "Le pouvoir a-t-il un sexe ?" organisé par Libération et Clémentine Autain ce vendredi 8 février à l’Assemblée nationale, nous publions le testostéromètre de l’année 2018. Et les chiffres ne sont pas bons.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Ici à Regards, la parité, ça n’est pas une petite question de "tatillonerie". Ainsi, après avoir fait, semaine après semaine, le "testostéromètre" des invités politiques dans les médias, l’heure du bilan de l’année 2018 est arrivé.

L’année écoulée, combien de femmes et d’hommes politiques ont été invités dans les principales matinales télé et radio ? Quels pourcentages des invitations représentent-ils et elles ? Et qu’est-ce que ça donne parti par parti [1] ? Toutes les réponses sont ici.

Plus de 2 hommes pour 1 femme

En 2018, il y a eu 5082 invités politiques dans les principales matinales françaises, parmi lesquels on compte 164 femmes, invitées 1439 fois (28,32%) et 372 hommes invités 3643 fois (71,68%).

 

Pour le gouvernement, 18 femmes ont été invitées 433 fois, 23 hommes invités 587 fois.

 

Pour La République en Marche, 40 femmes ont été invitées 285 fois, 59 hommes invités 585 fois.

 

Pour EELV, 8 femmes ont été invitées 36 fois, 10 hommes invités 91 fois.

 

Pour le Parti socialiste, 30 femmes ont été invitées 176 fois, 63 hommes invités 461 fois.

 

Pour Les Républicains, 30 femmes ont été invitées 261 fois, 109 hommes invités 724 fois.

 

Pour le MoDem, 7 femmes ont été invitées 18 fois, 12 hommes invités 59 fois.

 

Pour La France insoumise, 8 femmes ont été invitées 81 fois, 12 hommes invités 276 fois.

 

Pour le Rassemblement national, 3 femmes ont été invitées 75 fois, 17 hommes invités 270 fois.

 

Pour le PCF, 5 femmes ont été invitées 20 fois, 18 hommes invités 142 fois.

 

Les Tops...

Derrière tous ces chiffres, il y a des noms. Voici donc les personnalités politiques les plus médiatisées de l’année 2018, au total, puis parti par parti.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour finir...

Une infographie que l’on pourrait intituler "Le Parlement des médias".

 

Un grand merci à Politiquemedia pour nous avoir permis de fouiller dans leurs données ! Il convient ici de préciser que ces chiffres, s’ils sont le plus précis possibles, ne sauraient être absolument exhaustifs.

Notes

[1L’idée ici n’est bien évidemment pas de mettre les partis en concurrence, car nous ne considérons pas ceux-ci comme primo-responsables de la médiatisation de leurs membres. Le but de ces infographies est de mettre en évidence la propension des médias à préférer inviter des hommes plutôt que des femmes. D’où notre emploi régulier des termes "invités", "médiatisés", etc.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Bonjour
    Maggie thatcher , Marine le Pen ont-elle un sexe ?
    le capitalisme a t-il un sexe ?
    la visibilité, l’égalité,la quantité suffisent-il ?
    J(observe que beaucoup de femmes , disent autant , si ce n’est plus de banalités politiques que les hommes, pires sont d’ardentes partisanes , du système capitaliste , et mêmes d’idées réactionnaires.

    bob Le 11 février à 11:24
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.