Accueil | Par Loïc Le Clerc | 4 octobre 2021

Mort de Tapie : à gauche, y’a ceux qui y pensent, et ceux qui oublient

Bernard Tapie est décédé ce dimanche 3 octobre, des suites d’un cancer. Depuis, la classe politique lui rend hommage. Préférant souvent y voir le meilleur que le pire.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Bernard Tapie était une personnalité radicale. On l’aime ou on le déteste, mais personne ne saurait rester indifférent. En France, il restera comme une figure publique de la fin du XXème siècle. Comme homme d’affaires, « parti d’en bas », comme président de l’OM [1] ou encore comme ministre de François Mitterrand.

 

 

 

VOIR AUSSI SUR REGARDS.FR
>>
#LeDébrief. Mort de Tapie, Jadot candidat, sondages, Macron en campagne

 

Alors, à l’annonce de son décès, rien d’étonnant de voir fleurir çà et là les hommages, plus ou moins appuyés. Ainsi au Parti socialiste, du patron Olivier Faure aux anciens – Jean-Louis Bianco ou Laurent Fabius par exemple –, on se remémore « une énergie hors du commun », un homme « sincère dans son combat contre le Front national ».

Mais il est une chose étonnante, du moins à la gauche du PS, ce sont ces hommages qui oublient totalement la face plus « sombre » de Bernard Tapie, à savoir : les magouilles, les tricheries. Sûrement le manque de place dans un tweet...

On n’a pas réussi à mettre la main sur le tweet ému de Fabien Roussel à la mort de Louis Nicollin, président du Montpellier HSC de 1974 jusqu’à sa mort en 2013 – et qui n’était pas non plus un pieux disciple de Karl Marx.

Contrairement aux communistes ou aux écolos où l’on a la larme à l’œil, à la France insoumise, c’est plutôt silence-radio. Après tout, un politique n’est pas tenu de déposer une rose à chaque âme qui quitte ce bas-monde. Mais de là à imiter un Emmanuel Macron pour lequel Bernard Tapie serait un exemple pour la jeunesse...

Pourtant ce n’est pas si compliqué. Écoutez donc l’édito de Thomas Legrand, ce lundi sur France Inter, ou encore lisez les papiers de Libération. Comme quoi on peut rendre un dernier hommage, même à Bernard Tapie, sans tomber dans la démagogie.

 

Loïc Le Clerc

Notes

[1Le club de football de Marseille, le seul club français à avoir gagné une coupe d’Europe en 1993, avec Bernard Tapie donc.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Franchement
    Je vois pas ce qui de mal dans le tweet de fabien roussel !
    Rien à dire sur Thomas legrand ce matin
    Peut être que France inter aurait pu rappeler que le l’ancien maire de St Étienne à l’époque de manufrance ! Joseph sanguedolce était communiste !

    Jean Pierre dropsit le 04 octobre à 16:30

    Dropsit Jean Pierre Le 4 octobre à 16:33
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.