CC FDR - François de Rugy
Accueil | Par Loïc Le Clerc, Pablo Pillaud-Vivien | 11 juillet 2019

Sévère punition pour François de Rugy : payer son homard

Mercredi : Mediapart publie deux articles. Jeudi : la directrice de cabinet se fait virer et François de Rugy... non ! Il va juste falloir rembourser les homards.

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Quarante-huit heures depuis le début « des affaires », le gouvernement fait semblant d’agir : le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, s’est engagé à rembourser chaque euro contesté après que Mediapart a révélé ses dépenses fastueuses pour des dîners aux frais du contribuable. Et le journal en ligne d’en rajouter une couche : 65.000 euros de rénovation inutile de l’hôtel particulier abritant le ministère – dont 17.000 pour un dressing... Bah oui, les costards à la Macron, c’est pas de la gnognotte comme ceux de Fillon, il faut les chouchouter !

 

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR
>>
Un an en Macronie : quatre mises en examen, huit enquêtes en cours et deux affaires classées sans suite

 

Les patrons de l’exécutif n’ont donc pas décidé de retirer l’abcès avant que celui-ci ne leur pète au visage, et n’ont donc pas choisi de se séparer de l’ancien membre d’EELV, premier traître de la primaire socialiste de 2017, bref, un tartufe qui, disons-le franchement, est un boulet aux pieds du gouvernement dont on se demande jusqu’à quand il va durer. C’est quand même lui qui a quitté le poste de quatrième personnage de l’Etat (président de l’Assemblée) pour devenir ministre. Du jamais vu !

A ce stade, c’est quoi le bilan de Rugy en tant que ministre ? Il continue de soutenir avec une fermeté très macronienne des projets inutiles et complètement anti-écologiques comme le projet d’autoroute dit « Grand Contournement Ouest » de Strasbourg, le centre commercial géant d’Europa City, le Charles-de-Gaulle-Express entre La Défense et Roissy. Il a continué d’affaiblir le droit de l’environnement et de permettre le bétonnage partout où il peut. Quant à la lutte contre le dérèglement climatique, rien de très concret, jusqu’à la taxe carbone, par exemple, qui a été utilisée pour financer le CICE… En un mot comme en cent, François de Rugy est tout sauf un bon ministre de la Transition écologique et solidaire. Mais il n’y a pas que ça.

L’arriviste se prend un mur

Il y a aussi tout cet ethos de classe, de dominant, qui fait complètement oublier à ce gouvernement les réalités les plus simples d’une grande partie de la population. Manger du homard, s’enfiler des grands crus et ne pas voir le problème, assumer comme ils disent, considérer qu’il s’agit de frais de bouche obligatoires parce que la représentation, c’est important : il est fait de tout ça, le fossé qui sépare une certaine élite du reste de la population.

Mais il ne faut pas croire que couper l’une des têtes de l’hydre va changer quoique ce soit au problème : immédiatement une nouvelle va pousser et il n’y a absolument aucune raison qu’elle soit différente. C’est d’ailleurs tout le problème des critiques ad hominem qui sont si faciles (quoique nécessaires !) à l’encontre de ce gouvernement : arriver à faire virer les uns ou les autres ne changera rien à la catastrophe systémique à laquelle nous faisons face. François de Rugy est le symptôme dramatique d’une maladie dont les fondements et les causes sont bien plus profonds que sa seule petite personne, la part émergée d’un iceberg qui continue sa dérive.

Et l’exécutif de croire que la demande de remboursement des frais de bouche et l’enquête sur le logement vont calmer les accusateurs ? Le pire, c’est qu’en surface, cela va peut-être être le cas. Mais au fond, la défiance envers les hiérarques qui nous gouvernent ne fait que croître. Et ce qu’ils croient être de simples petites erreurs de parcours deviennent, au fur à mesure que l’on s’enfonce dans le siècle, autant de pierres à l’édifice de l’arrivée au pouvoir du fascisme.

 

Pablo Pillaud-Vivien et Loïc Le Clerc

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • En disant ’’ autant de pierres à l’édifice de l’arrivée au pouvoir du fascisme’’, vous accréditez l’idée que pour combattre ’’. Et ce qu’ils croient être de simples petites erreurs de parcours’’, le seul recours est l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite pour l’assainisement du système ! En fait, sans peut-être vous en rendre compte, vous faites la promotion de l’arrivée du fascisme !

    Camel Le 14 juillet à 11:15
       
    • Les groupies "I like JLM"préfèrent agiter l’épouvantail RN plutôt que reconnaître qu’ils se sont plantés dans l’interprétation des résultats de 2017...Une vrai "navrance"...Ah culte de la personnalité ou intérêt alimentaire...quand tu nous tiens...

      Dominique FILIPPI Le 16 juillet à 09:15
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.