Accueil | Par Loïc Le Clerc | 6 septembre 2018

Sachez-le, traiter Génération identitaire de « nazi », c’est risquer le tribunal

Pour avoir dénoncé les agissements du groupuscule d’extrême droite, Madjid Messaoudene, élu à Saint-Denis, et Thomas Portes, porte-parole du PCF du Tarn-et-Garonne, sont assignés en justice.

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Devinette. Quand un groupuscule d’extrême droite se rend à la frontière franco-italienne pour jouer à la chasse aux migrants, qui a des ennuis avec la justice : les "miliciens" ou ceux qui les dénoncent ?

La réponse n’est pas une mauvaise blague. Madjid Messaoudene, élu à Saint-Denis, et Thomas Portes, porte-parole du PCF du Tarn-et-Garonne, sont tous deux assignés en justice par Génération identitaire.

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR >> Mort de Clément Méric : première journée du procès

Revenons un peu en arrière. Le 22 avril dernier, une centaine de militants de Génération identitaire se rendent au col de l’Échelle, dans les Hautes-Alpes, pour y monter une frontière symbolique. Ils sont suréquipés : deux hélicoptères, des pick-ups, des drones. Le but de l’opération : « défendre l’Europe » contre « l’invasion ».

 

Face à cette action, de nombreux internautes réagissent, jugeant qu’on ne peut laisser une bande de fachos faire la loi en France. Parmi ces commentaires, ceux de Madjid Messaoudene et Thomas Portes, que voici :

« Pourquoi y’a pas d’avalanche quand Génération identitaire font du trek en bande nazie ? »

« On poursuit Cédric Herrou ainsi que toutes celles et ceux qui font preuve de solidarité et d’humanité. En revanche, on laisse faire un groupuscule néo-nazi qui mène une opération raciste et dégueulasse. Bienvenue dans le nouveau monde. »

 

Appeler un chat un chat

« Bande nazie » et « néo-nazi », voilà les termes qui n’ont pas plu à Génération identitaire. « Ce qui les dérange, c’est qu’on les qualifie de ce qu’ils sont », commente Thomas Portes, contacté par Regards.

Mais au-delà de ça, « ce qui est choquant, nous explique Madjid Messaoudene, c’est l’accumulation d’actions – il y a déjà eu le bateau "anti-migrants" C-Star – et l’impunité dont ils bénéficient ». L’élu dionysien en reste « sans voix » lorsqu’il entend la réaction du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. Au moment des faits, il les qualifie de « gesticulations ». Alors qu’en parallèle, Cédric Herrou ou Martine Landry d’Amnesty passent devant les juges pour avoir aidé des réfugiés.

Thomas Portes s’indigne de voir que « celles et ceux qui font preuve de solidarité sont poursuivis », là où l’extrême droite agit impunément « avec la complicité passive du gouvernement », ajoute Madjid Messaoudene. Tous les deux se sont vus assignés en juillet dernier pour "injures publiques". Chacun a depuis créé un comité de soutien (à retrouver ici et ).

L’Etat d’extrême droit(e)

« A-t-on le droit de combattre l’extrême droite ? », interroge Madjid Messaoudene. Ce dernier analyse la « passivité » de l’exécutif de la sorte : Génération identitaire considère l’immigration comme un fléau, le gouvernement aussi. Il en veut pour preuve la loi Asile et immigration, adoptée en août.

Leur procès se tiendra le 20 septembre. Ils risquent une amende de 5000 euros (sans compter les frais de justice). Une condamnation serait un « très mauvais signal », anticipe Madjid Messaoudene, qui attend de voir l’attitude du procureur qui, au pire des cas, devra se justifier publiquement. Et Thomas Portes l’assure : « Quoi qu’il arrive, je continuerai à dénoncer l’extrême droite ».

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR >> Cécile Coudriou : "La solidarité est un devoir, il faut cesser de la criminaliser."

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Pour ceux qui veulent comprendre les raisons de cette plainte, j’aimerais ici rappeler la situation de conflits violent qui existe à l’Extrême Droite entre les néo-nazi et les suprémacistes blancs.

    Il existe 2 grandes familles de racialisme :

    1. Le racialisme européen (de Goubineau à Lesquen en passant par Hitler) : il repose sur la forme du crâne (archéologie, phrénologie, etc), pas sur la couleur de la peau. Il est cosmopolite (unir tous les "aryens" de toutes les couleurs de peau). il s’accompagne souvent d’une idéologie politique "socialiste" (état social, dans la lignée de Bismarck). Les représentants principaux de ce courant en France sont Alain Soral, Henry De Lesquen, et les islamistes (les nazi étaient très islamophiles). Quelques références :
    http://aryanism.net/culture/aesthetics/human-beauty/
    https://henrydelesquen.fr/2017/02/22/les-cinq-races-de-lhumanite/
    http://afrique.lepoint.fr/actualites/quand-les-freres-musulmans-egyptiens-s-inspiraient-de-l-allemagne-nazie-08-03-2017-2110219_2365.php

    2. Le racialisme "americano-sioniste" : c’est le suprémacisme blanc. Il est issu du racisme des colons anglo-saxons contre les colons espagnols, et visent avant tous les "bronzés" et les "noirs". Il est le racisme principal en Israel (Ashkénaze vs Séfarades). Fondamentalement anti-nazi , judéophile (les juifs sont blancs) et sioniste (Israel lutte contre les "arabes"). Ils sont des libéraux économiques assumés, et ne sont même pas vraiment nationalistes (l’UE avant tout). C’est ce racialisme là que la CIA et le Mossad tentent d’introduire et d’imposer en Europe. Le mouvement "Defend Europe" en est le fer de lance, ainsi que des mouvements comme "Suavelos". Leurs représentants les plus connus sont Daniel Conversano et le fameux Raptor, tous soutenus par la maison d’édition "Ring" financée entre autre par Goldnadel (enfin d’après Soral : à checker).

    Attendez vous donc à ce que les seconds vous rappellent lors du procès que les nazi aujourd’hui sont les islamistes de Seine Saint Denis (ce qui est factuellement vrai).

    connaitreSonEnnemi Le 6 septembre à 13:14
  •  
  • connaitresonennemi

    Le racialisme est un pseudo concept non fondé qui fait vaciller toute votre argumentation. De nombreuses sources (La horde, réflexes, le monde, mediapart...) témoignent de la présence de l’idéologie nazi au sein de génération identitaire. Quant à votre basse manœuvre en fin de commentaire pour tenter de faire diversion en assignant l’idéologie nazi aux "islamistes de Seine saint Denis" elle en dit long sur vos préjugés et votre bord politique.

    nico Le 7 septembre à 09:10
  •  
  • Dans la chronique de @d_schneidermann, on apprend que le co-producteur d’Ardisson finance un site d’extrême-droite avec Bercoff et Goldnadel, La France Libre TV. Qui offre un cadeau de bienvenue à ses nouveaux abonnés : le dernier bouquin de Zemmour.
    https://mobile.twitter.com/oliviertesquet/status/1042357658379014144

    tristeRealite Le 20 septembre à 12:47
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.