Accueil > Idées > De l’état de sécurité permanent à la politique du geste > De l’état de sécurité permanent à la politique du geste > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

De l’état de sécurité permanent à la politique du geste

28 avril 2018 09:50, par Autrement

Agamben est intéressant mais effectivement confus. l’histoire grecque montre que depuis les origines l’instauration du "droit" n’est que la légalisation d’un rapport de forces. Se voit reconnaître tous les droits celui qui est le plus fort ou le "premier", c’est-à-dire le groupe dominant.
Rien à voir avec la maxime de Socrate comme quoi "nul n’est méchant volontairement" : elle signifie simplement que le "méchant" méconnaît ses intérêts véritables, qui consistent en la reconnaissance d’un "intérêt général" sans lequel il n’est rien lui-même, soit socialement, soit (...)

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.