Accueil > La Midinale > Nicolas Offenstadt : « Le problème des comparaisons en histoire, c’est que ça (...) > Nicolas Offenstadt : « Le problème des comparaisons en histoire, c’est que ça (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Nicolas Offenstadt : « Le problème des comparaisons en histoire, c’est que ça obscurcit le présent »

5 novembre 2018 19:25, par carlos

« Ce qu’un historien peut attendre du discours présidentiel, c’est parfois de donner un peu le sens de la complexité, de la multiplicité des choses, qu’il n’y a pas un grand récit unique qui nous mènerait du passé à aujourd’hui. »
Dans le cas ou l’on adhère à la représentation d’un président au-dessus des partis politiques, littéralement l’image du président divin de la 5ème république, alors effectivement pourquoi ne pas attendre de sa part une absence de parti-pris dans sa lecture du monde...
En l’occurrence, la quasi totalité de nos présidents, nous ont montré plutôt le contraire il me semble. Il apparaît, (...)

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.