Accueil > actu > #Coronaviril : un meeting pour que demain soit féministe > #Coronaviril : un meeting pour que demain soit féministe > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

#Coronaviril : un meeting pour que demain soit féministe

5 mai 2020 20:45, par jeandu13

Cette situation porte un nom : la violence de la lutte des classes. En effet, Marx et Engels ne limitaient pas la lutte des classes à l’affrontement prolétariat/bourgeoisie. Ils intégraient dans cette catégorie les conflits entre nations (exemple pour eux l’exploitation de l’Irlande par la Grande Bretagne) et l’asservissement des femmes par les hommes au sein de la famille. Aujourd’hui il serait dramatique de découpler un de ces antagonisme au détriment des 2 autres. Il faut tenir les 3 combats en même temps : internationalisme, désaliénation par dépassement de l’économie capitaliste (capital exit !) (...)

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.