Accueil > politique > Pas touche à Christophe Girard ou l’image violente d’une défense de (...) > Pas touche à Christophe Girard ou l’image violente d’une défense de (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Pas touche à Christophe Girard ou l’image violente d’une défense de classe

4 août 2020 10:12, par ee

On a parfois l’impression que la légitime révulsion qu’éveille la pédophilie criminelle sert aussi à :
Remplacer la politique par la morale ;
Oublier l’affaire Gabrielle Russier et, plus généralement, la répression contre l’amour et la sexualité qui a prévalu jusqu’aux années 70 ;
Restaurer un puritanisme pudibond marié à l’ultralibéralisme ;
Percevoir comme agressive toute manifestation de désir ;
Régler de vieux comptes avec le mouvement de libération des gays et homos, qui a toujours été poreux à une forme, sinon de pédophilie, du moins d’attraction pour des corps adolescents (Genet and co) ; (...)

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.