Accueil > Archives > Lésions politiques, par Clément Sénéchal > La solitude néolibérale [1/4] : ressorts politiques > La solitude néolibérale [1/4] : ressorts politiques > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

La solitude néolibérale [1/4] : ressorts politiques

4 juin 2016 11:19, par serge Clérissi

Je crois que la dérive des mœurs et de la culture a fait le lit du néolibéralisme et de son opportunisme élevé au rang de l’art épicurien. L’affirmation d’une telle idéologie n’a pu se faire sans une destruction culturelle et morale préalable. L’acceptation des fortes inégalités économiques est légitimé par un bombardement culturel du "self made man" viril et impitoyable, héraut d’une société adolescente.

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?