Accueil > Lésions politiques, par Clément Sénéchal > La solitude néolibérale [2/4] : traits subjectifs > La solitude néolibérale [2/4] : traits subjectifs > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

La solitude néolibérale [2/4] : traits subjectifs

16 juin 2016 23:37, par Pierre Herbart

On a en effet le sentiment que quelque chose comme les carences du lien s’accélère depuis, disons, l’entrée en piste de Sarkozy comme président, puis à partir de l’automne 2008, avec les effets d’annonce terriblement spectaculaires et d’autant plus instrumentalisateurs dans diverses directions que liés à un nouveau style de commentaires et de "communication" fallacieusement horizontale via l’internet et les NTC. Mais si vous écrivez bien, vous ne parvenez pas pour autant à vous départir de clichés métaphysiciens et transcendantalistes que vous tentez d’articuler entre eux (les clichés) dans votre genèse (...)

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?