Accueil > Lésions politiques, par Clément Sénéchal > La solitude néolibérale [2/4] : traits subjectifs > La solitude néolibérale [2/4] : traits subjectifs > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

La solitude néolibérale [2/4] : traits subjectifs

7 juillet 2016 02:31, par André

Bonjour Corentin,
Ce n’est pas par hasard que j’ai parlé d’élaboration. Ce que j’ai proposé, tout à fait en pointillé, relève avant tout d’une sorte de bricolage ad hoc, bricolage au sens de Lévy-Strauss s’il faut tenter de lui donner ses lettres de noblesse. Wilfred Bion m’évoque quelques souvenirs, sans plus – je pense que j’ai encore dans ma bibliothèque un ouvrage de lui, mais je me souviens que je n’avais pu en mener à bien la lecture. Et quant à Anzieu et Winnicot, heu… bon… C’est tout juste si ce que j’ai entrevu de Winnicot m’a inspiré de l’intérêt et de la sympathie, et le travail d’Anzieu m’est (...)

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?