Accueil > Archives > Je vois rouge, par Clémentine Autain > Assassinats ciblés : un président ne devrait ni dire, ni faire (...) > Assassinats ciblés : un président ne devrait ni dire, ni faire (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Assassinats ciblés : un président ne devrait ni dire, ni faire ça…

23 mai 2017 00:22, par Frédéric Poncet

Cet aveu est non seulement honteux du point de vue du respect du droit, mais il contient implicitement un autre aveu, non moins scandaleux. Puisque ce ne sont pas les scrupules qui ont empêché de faire tuer des "jihadistes" à l’étranger et puisque de toute évidence "on" savait parfaitement où ils étaient, la question de bon sens qui vient est immédiatement : pourquoi avoir attendu 2017 pour le faire ? Pourquoi pas avant qu’ils ne commettent des attentats, par exemple ? Vous avez le temps que vous voulez pour trouver la réponse. (...)

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?