Accueil | Par Catherine Tricot, Pablo Pillaud-Vivien, Pierre Jacquemain | 11 avril 2022

#DébriefExpress. Mélenchon : la gauche, c’est lui !

Au lendemain du premier tour, Catherine Tricot, Pierre Jacquemain et Pablo Pillaud-Vivien reviennent sur les enseignements du premier tour du scrutin présidentiel.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • bonjour
    votre échange à 3 sur les résultats du premier tour m’a attristé , le mot est trop mesuré - Je suis un militant de longue date du pcf , conscient de ses insuffisances auquel j’avais adhéré parce je m’étais plongé d’abord dans la lecture de Marx notamment , lecture ’non talmudique’ . Je puis dire que je me suis investi sans compter , de toute ma personne , pour les 2 précédentes élections présidentielles en faveur de J.L Mélenchon, et sachez que beaucoup de mes camarades l’ont fait ainsi également ; avec ce dévouement de communistes , qui est tout sauf usurpé , innocence pourrai-je presque dire ,que m’importe si cela fera sourire certains , sans calcul , pour ouvrir une perspective , etc .
    Et quand je me souviens comment LFI et M Mélenchon se sont comportés avec les communistes , ingratitude , dédain , volonté de domination, legislatives , etc . Et vous entendre aujourd’hui avec cette suffisance vous présenter comme les détenteurs de la vérité , de la novation , et surtout , le trop plein dire que c’est ’la la faute du pcf ’ , sans se demander pourquoi on a présenté un candidat ?
    A chaque fois , comme avec le PS , il faudrait être la cheville ouvrière de l’union et ensuite nous jeter , et sans meme vous demander pourquoi on refuse cette humiliation permanente . alors ok on va peut être mourir , mais il y a des manières de vivre ou survivre qui ne sont pas honorables .
    Avec regret car revue remarquable , abonné papier depuis le tout début de Regards , je ne peux plus continuer cet abonnement , j’aurai toujours cette amertume qui l’accompagnerait .
    Philippe janowski

    JANOWSKI Le 12 avril à 16:34
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.