Accueil | Par Catherine Tricot, Pablo Pillaud-Vivien | 28 juillet 2022

#DÉBRIEF. L’Assemblée à l’épreuve des stratégies politiques

Dernier débrief de l’année sur le premier mois d’activité parlementaire de cette nouvelle mandature. Avec Catherine Tricot et Pablo Pillaud-Vivien.

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Pablo nous a sorti la salopette homme de style Placid et Muzo ;)

    bdpif Le 31 juillet à 15:31
  •  
  • Bon, je vous apprécie tous les deux mais ces débats de politicaillerie (politico-quincaillerie pour une meilleure compréhension) n’attirent pas les foules.
    Essayez d’élever le débat, vous nous rendrez service.
    A votre disposition si ...

    Déjà écrit sur votre site :

    "En bref, la situation de la France n’est guère brillante, ni sur le plan économique, ni sur le plan financier.
    1) Pour mémoire, la Dette Publique Officielle est de l’ordre de -3.000 Md€.
    Son PIB est d’environ 2.500 Md€.
    Par contre, la Dette Publique Officielle et la Dette Cachée se montent à plus de -7.500 Md€.

    2) Le déficit commercial est lui-même en totale dérive depuis 1999 : déficit cumulé de -1.000 Md€ en euros courants depuis l’adoption de l’euro.
    Il avait été déficitaire de seulement -64,4 Md€ (équivalents) sur la période 1971 - 1998 inclusivement.
    Pour la seule année 2021 : il a été de -84,7 Md€ (mais en réalité de -102.9 Md€ selon EUROSTAT).

    3) Dans le cas de figure le plus "réaliste", nous avons donc perdu au minimum : plus de 4.000.000 emplois industriels et agricoles depuis la création de l’euro (le double en comptant les retombées économiques dans les familles et les régions).

    Or, pour mémoire, de nombreuses productions sont à l’arrêt dans un grand nombre de secteurs économiques.

    Et de nombreux produits manquent dans les rayons à cause des sous-traitances sauvages.

    Comment gérer un pays aussi endetté sans savoir d’où viennent ces dettes ?

    Et donc sans savoir comment les réduire de façon significative ?

    Mais, surtout, sans tomber dans le piège des "recommandations" de la Commission Européenne et de la Banque Centrale Européenne ?

    C’est exactement le thème des cinq vidéos dont je vous mets les liens ci-dessous : leur durée est entre 13 à 19 minutes chacune.
    https://www.alter-europa.com/fr/videos-2/

    En clair, toutes ces dettes sont illégitimes, illégales, odieuses et insoutenables.

    Il est grand temps de réagir.

    Et, morale de ces recherches et découvertes, il suffit parfois de si peu de choses pour "changer les choses"…

    A noter : les VIDÉOS SONT GRATUITES MAIS PROTÉGÉES.

    Merci de respecter les droits d’auteur et de diffusion.

    Je demande juste la reconnaissance légitime d’un travail de plusieurs dizaines de milliers d’heures.

    Cordialement,

    JUNON MONETA

    JUNON Le 29 août à 17:18
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.