Accueil | Par Catherine Tricot, Pablo Pillaud-Vivien, Pierre Jacquemain | 15 mai 2022

#DÉBRIEF. Macron empêché, Mélenchon dans l’après, l’affaire Taha Bouhafs et Israël jusqu’au sacrilège

Chaque semaine, retrouvez le débrief de la rédaction avec Catherine Tricot, Pierre Jacquemain et Pablo Pillaud-Vivien.

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Juste pour signaler un problème technique : le son des vidéos est nettement améliorable, même carrément mauvais, toutes vos vidéos, pas seulement celle là.
    Le son des voix est lointain et peu clair. Un travail de mauvais amateur étonnant pour un site qui a plein de bonnes choses à dire.
    C’est dommage, trop fatigant à écouter...
    Pierre

    Pierre Le 19 mai à 13:14
  •  
  • Pour vous, il n’y a plus de présomption d’innoncence, si Taha Bouhafs est écarté c’est qu’il est donc coupable ? Les autres partis maintiennent des personnes accusées car ces personnes sont innoncentes car non jugées. Je rappelle que la France Insoumise et la NUPES investissent à la présidentielle et aux législatives des personnes condamnées par la justice (n’est-ce pas Mr Mélenchon ?!).

    Etonnament, Mme Coffin déplore les attaques racistes contre Mr Bouhfas ce qui est louable, mais ne "l’exécute" pas publiquement dans les médias et n’a aucun mot envers les victimes présumées de Mr Bouhafs, quand au même moment elle n’hésite pas à hurler dans tous les médias que Mr Abad est un "violeur" ?! et je n’oublie pas que la NUPES n’a pas condamné les actes odieux de Mr Bouhafs, mais s’en prennent ouvertement à Mr Abad.

    Julian Le 23 mai à 23:38
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.