Accueil | Par Catherine Tricot, Pablo Pillaud-Vivien, Pierre Jacquemain | 4 juillet 2022

Remaniement : qui, comment ? Nouvelle donne à l’Assemblée. De quoi l’affaire Coquerel est-elle le nom ?

Dans le débrief de cette semaine (exceptionnellement un lundi) : remaniement, la nouvelle Assemblée nationale et les questions du sexisme en politique. Avec Catherine Tricot, Pierre Jacquemain et Pablo Pillaud-Vivien.

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Vous êtes chaud pour concurrencer BFM Tv avec vos réflexions à la con, calomnieuses et injurieuses sur Coquerel .... Vous êtes bon pour faire un tribunal pseudo citoyen à vous trois !!!!
    Réellement déçu de vous vois vous vautrer lamentablement dans cet chasse aux sorcières sans aucun fondement. C pas gagner ...

    Jean-Christophe TURPIN Le 4 juillet à 19:17
  •  
  • Mais pourquoi la FI a présenté Coqueraide alors que des centaines de militants sur Twitter alertaient la FI sur ses histoires de harcèlement sexuel ????
    Il y’a des milliers de jeunes femmes brillantes et diplômées à la FI et à la Nupes. Mais non, on a eu le droit au vieux mâle blanc cis hetero sans diplôme mais avec une grosse bite hors de contrôle. Pourquoi ? Parce que c’est le copain de melenchon.

    Hophophop : Melenchon et ses copains boomers doivent prendre leur retraite. Coqueraide le hippie pervers qui veut accueillir toutes les réfugiées de la planète : ras le bol.

    Jojolepasbo Le 5 juillet à 19:41
  •  
  • Bonjour, concernant le problème de comportement qu’aurait Coquerel en soirée, j’avoue que je ne comprends pas une femme qui continue à danser avec un tripoteur si elle n’en a pas envie. Etait -il le seul danseur ? N’a-t-elle pas appris à danser seule, faute de partenaire ? Apparemment, ils n’étaient pas en tête à tête, alors s’il était vraiment importun, que dire de l’attitude de tous les autres convives des deux sexes( au moins, bien sûr} ?Personne pour s’en émouvoir et intervenir, ne serait-ce qu’en paroles ?
    Et enfin, n’est-elle pas capable de se défendre ou de protester elle-même ?
    Ayant personnellement subi ces Dom Juan au petit pied dans toutes sortes de soirée, aidant au besoin d’autres filles à prendre le large, je reste sans voix.
    Alors, une semaine de battage médiatique là-dessus....

    chris Le 16 juillet à 17:48
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.