Accueil | Par | 2 juillet 2018

Midinales

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Bonjour,

    veuillez trouver ci-dessous le texte de l’AG des communistes du Roumois fédération de l’Eure du PCF.

    merci de me tenir informé des suites que vous envisagez donner à sa diffusion.

    Henri Rogé 06 30 29 64 34

    "Les communistes de la section du Roumois, Fédération de l’EURE du Parti Communiste Français se sont réunis en Assemblée générale le 19 janvier 2022.
    Depuis novembre 2021, ce sont 4 courriers – copies jointes - qui ont été adressés aux dirigeants du Conseil National du Parti : I. Brossat, P. Laurent, P. Lacaze, C. Picquet, F. Roussel, I. Zamichiei.
    Pas un seul de ces mails n’a reçu de réponses. Nous sommes scandalisés de cette attitude antidémocratique de la part de nos dirigeants.
    Le CN est présenté comme le Parlement du Parti. Très bien ! Imaginons que nos députés quand ils interviennent à l’Assemblée Nationale soient traités de cette façon ! Invisibles, inaudibles, sans réponse à leurs propositions et interrogations. Comment qualifierait-on un pouvoir exécutif qui aurait cette conception du pouvoir législatif ?
    Les dirigeants du Parti nous donnent une image désastreuse du fonctionnement démocratique du Parti.
    Et pourtant, toutes les propositions que nous faisons se font en référence aux statuts du Parti !
    En effet, nous avons demandé la convocation d’un congrès extraordinaire, légitime vu la situation politique qui a bien évolué depuis la conférence nationale du 9 mai 2021 et ce, conformément aux statuts du Parti votés lors du 36ème congrès. Les conditions rappelées p.15, chapitre 3, 8ème point sont les suivantes : Il faut 10% des adhérents issues d’1/3 des fédérations à l’intérieur desquelles, il faut 10% des adhérents, pour que le congrès soit convoqué. Le poids des communistes ayant voté pour l’option 2 - 25%-, légitime totalement notre demande.
    Nous avons fait la proposition d’une nouvelle consultation des communistes dans la 1ère quinzaine de janvier 2022.
    La seule réponse que nous ayons est le silence, le mépris de la direction nationale qui nous ignore totalement.
    Face à cette situation, nous décidons donc les orientations suivantes.
    Nous pensons qu’il faut appeler
      à une UNION POPULAIRE agissante (page de garde du programme du parti !)
      sur un contenu programmatique partagé entre l’Avenir En Commun et la France En Commun, compatible à 90%. La question qui nous sépare est celle du nucléaire ; nous reprenons la proposition de LFI d’organiser un référendum sur cette question
      à voter pour le candidat le mieux placé, porteur de ce programme partagé et de la stratégie de l’Union Populaire, actuellement Jean Luc Mélenchon.
    Ce n’est que dans l’unité que les forces populaires ont une chance de gagner la Présidentielle et de conquérir une majorité à l’Assemblée nationale permettant de mettre en application notre programme partagé AEC-FEC.
    En rester aujourd’hui au choix stratégique défini lors de la conférence nationale serait dramatique pour notre peuple laissant la porte ouverte à l’extrême droite de Zemmour-Le Pen ou de la droite ultralibérale et autoritaire de Macron-Pécresse. Cela le serait également pour notre Parti qui après avoir perdu tout député européen se verrait pour la 1ère fois de son histoire sans groupe à l’Assemblée nationale.
    Qui peut croire que les « adversaires » comme les a qualifiés Fabien Roussel en parlant de LFI , le NPA, LO entre autres , sur les parrainages, pourraient se retrouver dans un pacte législatif aux législatives ?
    Nous continuons à demander la tenue d’un congrès extraordinaire du Parti et une nouvelle consultation des communistes.
    Rappelons aussi que, en 2017, sur les 11 députés communistes de la métropole, 7 l’ont été parce qu’il n’y avait pas de candidat LFI face à eux ; Dufresne dans la 1ère de l’Allier ; Dharéville dans les 13ème des Bouches du Rhône ; Bruneel dans la 16ème du Nord ; Jumel et Wulfranc dans les 6ème et 3ème de Seine-Maritime ; Buffet et Peu dans les 2ème et 4ème de Seine Saint-Denis !
    Dans le prolongement des départementales et régionales de 2021, nous avons pris contact avec les groupes locaux LFI de l’Eure pour mener ensemble sur cette base la campagne de la Présidentielle.
    Au niveau des législatives, nous proposons dès maintenant d’avoir des candidatures communes dans les 5 circonscriptions de l’Eure, les 2 et 4 étant conduites par nos maires PCF Arnaud Levitre et Valéry Beuriot , les 1ere, 3éme et 5éme par des candidats LFI .
    Notre position est évidemment convergente avec celles des parlementaires et maires PCF que sont, MG Buffet, E. Faucillon, S. Peu et S. Jumel ainsi que les 2 élues de la Réunion qui font partie de notre groupe à l’AN, les maires PCF de Dieppe et Stains et qui appellent touTEs les 6 à rejoindre l’Union Populaire et à voter Mélenchon.
    Par ailleurs, nous appelons tous les communistes à signer la pétition ci-dessous à l’appel de 50 camarades communistes issues de 16 fédérations différentes en signant le lien ci-dessous.
    1) Ceux-ci ont créé cette adresse mail (union.populaire.pcf@gmail.com) .
    2) Ceux-ci ont créé un blog (https://union-populaire-pcf.over-blog.com/) pour permettre de consulter et diffuser plus facilement les textes de la pétition, du communiqué de presse (pourquoi cet appel ?) et un ancien article dénonçant la mauvaise foi de la section économique du PCF qui mentait sur le programme de l’AEC, pourtant quasi identique à celui du PCF.

    3) Voici enfin le lien de la pétition : https://www.change.org/p/appel-au-pcf-à-rediscuter-ses-choix-et-s-engager-sous-ses-couleurs-dans-l-union-populaire

    Ce texte va être envoyé à tous les secrétaires fédéraux du Parti, pour publication dans les journaux fédéraux du Parti, à tous nos parlementaires, aux dirigeants du Conseil National, aux signataires de la pétition ci-dessus et de l’appel « 2022, se donner les moyens de gagner ».

    Notre programme « La France en Commun » partagé avec l’Avenir En Commun peut gagner à la Présidentielle et aux Législatives de 2022 grâce à la construction d’une Union Populaire majoritaire et agissante. Notre Parti doit y jouer un rôle moteur. Notre Parti ne peut pas prendre la responsabilité historique d’empêcher cette victoire et de laisser l’extrême droite et/ou la droite ultralibérale et autoritaire l’emporter ! "

    ROGé HENRI Le 31 janvier à 18:54
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.