Accueil > Economie | Par Benoît Borrits | 17 septembre 2013

Chômage : la CFDT et la parole du patronat

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) signé en janvier dernier et retranscrit depuis dans la loi indiquait que les « partenaires » sociaux instaureraient des « droits rechargeables » en ce qui concerne les indemnités de chômage. Dans la situation actuelle, un chômeur reprenant un travail perd la totalité de ses droits antérieurs. S’il retourne au chômage ensuite, ses droits ne seront calculés que sur la seule base de sa dernière période de travail. Situation aberrante, il est vrai.

Les propositions de la CFDT sont simples et légitimes : les droits sont désormais cumulables. En clair, si un salarié, n’ayant pas épuisé tous ses droits lors d’une précédente période de chômage, se retrouve à nouveau sans emploi, il touchera d’abord ses anciens droits avant d’entamer les droits relatifs à sa plus récente période de travail.

Le problème est que les droits aux indemnités de chômage ne dépendent pas de l’État mais de l’Unédic, une association loi 1901 gérée paritairement par le patronat et les syndicats. Et voilà que le patronat objecte que l’Unédic est confrontée à une dette cumulée que l’on évalue à 18,4 milliards à fin 2013 et 24,1 milliards à fin 2014. Il réfute toute idée d’augmentation des cotisations. Une étude interne à l’Unédic évalue à 800 millions le surcoût annuel de la proposition de la CFDT. La CFDT conteste cette étude en indiquant que cette réforme inciterait les chômeurs à reprendre un travail... sans commentaire.

Quelles sont les chances de la CFDT de voir ses propositions reprises lors de la négociation qui débutera en 2014 ? Si le patronat ne respecte pas son engagement pris dans le cadre de l’ANI, quels seront les moyens de pression de la CFDT ? Amis lecteurs, qu’en pensez-vous ?

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?