Accueil > Société | Par Corinne Morel-Darleux | 18 octobre 2013

Corinne Morel-Darleux répond à notre questionnaire de Proust

Née le 1er octobre 1973, Corinne Morel-Darleux rejoint le mouvement Utopia en 2005, adhère au Parti de gauche à sa création en novembre 2008. Élue conseillère régionale Rhône-Alpes en 2010, elle est secrétaire nationale à l’écosocialisme du Parti de gauche.

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Ma vertu préférée
Cultiver une dose de décalage.

Ce que j’apprécie le plus chez mes ami-e-s
Une bienveillance absolue et la capacité à être là instantanément, en trois mots et
sans poser de question.

Mon principal défaut
Mon obstination parfois à refuser d’admettre qu’on ne réagit pas tous de la même manière et d’accepter les déceptions qui en découlent fatalement.

Mon occupation préférée
Un bain de rivière l’été avec des amis et leurs gamins. Me plonger l’hiver dans un
roman au coin du feu, mes clopes et un
verre de cognac à portée de main.

Mon rêve de bonheur
Une solitude partagée dans une vallée
fertile aux saisons marquées.

Ce que je voudrais être
Celle que je serai dans dix ans, avec vingt ans de moins.

Le pays où je désirerais vivre
Un pays où je pourrais me téléporter,
instantanément et à volonté.

Ma couleur préférée
Un blanc à la fois mat et éblouissant de
clarté.

La fleur que j’aime
Celle que je trouve délicatement posée
devant mon ordinateur un matin de
juillet.

Mes auteurs favoris en prose
Joseph Kessel, Marguerite Duras,
Jack London.

Mes héros dans la fiction
Des hommes doux et décidés.

Mes héroïnes favorites dans la fiction
Des femmes tendres et fières.

Mes héros dans la vie réelle
Des hommes de fiction.

Mes héroïnes de l’histoire
Emma Goldman, anarchiste et féministe
flamboyante, amoureuse fragile
et blessée, qui nourrit son engagement
politique de sa propre réalité.

Ce que je déteste par-dessus tout
La médiocrité qui se satisfait d’elle-même.
La malveillance couplée de
lâcheté, les crasses non assumées, la
malhonnêteté intellectuelle.

Personnages historiques que je méprise le plus
Le choix est compliqué… Les vulgaires,
les inélégants et les mesquins. Tous
ceux dont la vie fut guidée par l’exploitation
et la soumission.

La réforme que j’estime le plus
L’abolition de l’esclavage.

Les fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence
Celles commises par passion.

Ma devise
« Smile. Your ennemies hate it » Non,
plus sérieusement, ce n’est pas d’une
originalité foudroyante, mais « allier le
pessimisme de l’intelligence à l’optimisme
de la volonté ». Je n’ai jamais
trouvé mieux.

Mon état d’esprit actuel
Combatif.

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Ben voilà une bonne initiative, car si certains et certaines la connaissent au sein du FDG ?
    Le public citoyen et citoyenne c’est autre chose, il serait bien de parler de l’écosocialisme, dont elle est l’animatrice au PG...

    Michel GUENOT Le 21 octobre 2013 à 07:43
       
    • il faut assister à des réunions sur l’ecosocialisme et bien écouter ses interventions, c’est claire, précis sur l’avenir de nos régions bravo corinne

      drouot Le 29 octobre 2013 à 10:02
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?