Accueil | Par La rédaction | 29 novembre 2013

Le pape est de gauche, et autres bonnes nouvelles

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Le pape est de gauche

“L’argent doit servir et non pas gouverner !” Cette appel ne figure pas dans un communiqué du Parti de Gauche, mais dans une exhortation apostolique datée de mardi et signée du pape François. Le pontife n’y va pas de main morte et précise : “Aujourd’hui, nous devons dire non à une économie de l’exclusion et de la disparité sociale. Une telle économie tue. (...) Ce déséquilibre procède d’idéologies qui défendent l’autonomie absolue des marchés et la spéculation financière. Par conséquent, ils nient le droit de contrôle des États chargés de veiller à la préservation du bien commun. Une nouvelle tyrannie invisible s’instaure, parfois virtuelle, qui impose ses lois et ses règles, de façon unilatérale et implacable. (...) De plus, la dette et ses intérêts éloignent les pays des possibilités praticables par leur économie et les citoyens de leur pouvoir d’achat réel. S’ajoutent à tout cela une corruption ramifiée et une évasion fiscale égoïste qui ont atteint des dimensions mondiales. (…)" On attend désormais la réception de Jean-Luc Mélenchon au Vatican, qui ne saurait plus tarder. Lire l’article de Rue89.

La drogue est de qualité à l’UMP

Du côté de l’UMP, on croit aussi au sauveur, dont le passage sur terre a été salué par l’apôtre Henri Guaino sur BFM TV – une chaîne qui aime ânonner pieusement les évangiles libéraux. Selon l’ancien conseiller spécial, c’est rien moins que l’apocalypse que nous a épargnée l’ex-président de la République : “Sachez au moins que si [Nicolas Sarkozy] n’avait pas été là, il n’y aurait plus de démocratie en France, plus de démocratie en Europe et plus de démocratie dans le monde.” On pourrait mettre cette exaltation sur le compte de la foi de charbonnier de l’ami Henri, mais connaissant son cynisme, on penche plutôt pour l’hypothèse du recours à de puissants psychotropes.

Un locataire à la masse

Dans une société de domination policée et de monopole de la violence légitime, le recours à la brutalité est généralement soumis à la désapprobation. Chacun jugera cependant, sur cette vidéo, de la façon que ce locataire, spolié de sa caution de 2.000 euros par son propriétaire, a eu de se rembourser sur la bête.

Vuitton doit se faire la malle à Moscou

Il semble ne plus y avoir de limite à la colonisation de l’espace public par la publicité, mais parfois le retour de bâton est cuisant. Emblème du luxe vulgaire, Louis Vuitton a été contraint de retirer de la Place rouge une malle géante (trente mètre de long, neuf de haut), qui devait accueillir une exposition à la gloire de la marque mais n’a réussi qu’à réaliser une alliance allant du Parti communiste à Russie Unie pour préserver ce “lieu sacré” pour le pays. Pour une fois, les alibis culturels et caritatifs avancés pour ce type d’opération marketing n’ont pas tenu face à l’indignation générale. Lire l’article du Monde.

Quand la “grosse vache” l’emporte sur le gros c...

Le rapport de force entre employeurs et employés est la plupart du temps en défaveur de ces derniers. Mais on peut parfois compter sur l’imbécillité des premiers et leur capacité à se tirer une balle dans le pied par excès d’arrogance. “Salut grosse vache (…) tu dois bien comprendre que je ne veux plus voir ta gueule et qu’il est hors de question que je débourse un centime pour ton licenciement ! ! ! ! !” Cet extrait d’un mail envoyé par son patron à une salariée qu’il souhaitait ne plus revoir après un arrêt de travail lui a été fatal devant la justice. L’intégralité de ce texte, dont l’échantillon ci-dessus ne donne qu’une petite idée, est visible sur le site du cabinet d’avocats Astaé.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?