Accueil | Par La rédaction | 23 novembre 2013

Les bonnes nouvelles de la semaine

NKM dans le métro, la PS4 sabotée, Le Figaro qui résout la crise du logement, les Pinçon-Charlot en accès libre, la révolution d’Arnaud Dassier, l’éclair de lucidité de Bruxelles et Pape Diouf dans la campagne marseillaise : des bonnes nouvelles, ou presque.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

La nouvelle PS4 sabotée

L’information n’a pas été confirmée, mais elle esquisse un mode de protestation qui pourrait faire des émules par sa manière d’exporter dans les pays riches les mobilisations sociales des pays à main-d’œuvre bon marché : des étudiants chinois employés par Foxconn, célèbre sous-traitant des grandes firmes d’électronique souvent épinglé pour les conditions de travail dans ses usines, auraient saboté la production des nouvelles consoles de jeu PS4 de Sony sur les chaînes de production à Yantai, afin de protester contre leur mauvais traitement (traitement au sens de salaire, aussi). De quoi déclencher une rumeur aux États-Unis, où la proportion de produits défectueux serait alarmante, et surtout de quoi rappeler à nous autres consommateurs que les merveilles technologiques dans nos salons ont un prix autre que celui payé en caisse.

La Violence gratuite

Le livre de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, La violence des riches, est en accès libre sur le site des éditions Zones. Parfait pour le découvrir ou le faire découvrir, et en définitive l’acheter afin de soutenir l’éditeur et les auteurs.

La crise du logement résolue en moins de cinq ans

C’est un peu ce qu’annonce un sondage évoqué par Le Figaro, selon lequel “près de 50% des Français [sont] prêts à quitter la France”. Comme le détaille Acrimed, selon les intentions de départ recueillies, il pourrait ne plus rester que dix millions d’habitants dans le pays en 2018. Pour peu que ces cerveaux en fuite soient de droite, on ne sera pas loin du paradis.

L’austérité, c’est nul, et c’est Bruxelles qui le dit

Dans un rapport piloté par Jan In’t Veld, modélisateur en chef de la Commission européenne, révélé par L’Humanité mercredi, on apprend (enfin, la Commission apprend) que l’austérité, ça ne marche pas, et que les politiques menées dans la zone euro ont eu un effet désastreux sur le PIB. Courir derrière la croissance était donc parfaitement vain avec des économies étouffées par le dogme budgétaire – sinon pour poursuivre la casse sociale et démanteler les services publics. L’avantage, c’est que si c’est un économiste de Bruxelles qui le dit, les gardiens du temple vont le croire, à l’image de Jean Quatremer dans Libération qui s’en sort comme il peut avec le titre de son article : “Une autre austérité était possible”. Dommage qu’on ne puisse dire “Mieux vaut trop tard que jamais”.

Arnaud Dassier appelle à la révolution

“Le Tiers Etat esclavagisé est à bout. A la tête de l’Etat en faillite, un monarque faible et indécis. Tout est en place pour le grand final.” Ces propos insurrectionnels sont l’œuvre d’Arnaud Dassier sur Twitter, et s’ils n’annoncent aucune révolution digne de ce nom, il attestent – outre la perte des repères chez les fils à papa – que l’infinie imbécillité des libéraux a au moins des vertus comiques de tout premier ordre.

Pape Diouf candidat à la mairie de Marseille

Une voix de baryton, une élocution lente et précise, des imparfaits du subjonctifs, des “r” qui roulent jusqu’au Sénégal : la probable candidature de Pape Diouf à l’élection municipale de Marseille devrait mettre un peu d’élégance dans la campagne. L’ancien journaliste de La Marseillaise, ex-agent de footballeurs et président de l’OM jusqu’en 2009 devrait, selon Le Monde, rallier la bannière du Sursaut, collectif composé de figures “ancrées à gauche et généralement en rupture de partis”. Quand il dit “Je suis comme vous” aux habitants du 14e arrondissement de la ville, ceux-ci ne sont pas obligés de le croire : il est beaucoup plus riche. Mais sa capacité à lancer d’élégants missiles verbaux sur ses adversaires devrait contribuer à animer les débats.

NKM nous fait le plan du métro

On a appris cette semaine, dans Elle, que Nathalie Kosciusko-Morizet avait des talents de poétesse à même de réenchanter le quotidien des Parisiens dont elle brigue les suffrages : “Le métro est pour moi un lieu de charme, à la fois anonyme et familier. Je prends souvent les lignes 13 et 8 et il m’arrive de faire des rencontres incroyables. Je ne suis pas en train d’idéaliser le métro, c’est parfois pénible, mais il y a des moments de grâce.” Un peu dubitatifs quant à la familiarité de la candidate UMP avec les transports en commun, on peinait à l’imaginer baguenaudant dans les stations La Fourche ou Strasbourg Saint-Denis. Heureusement, @PetulaMoore nous permet de mieux imaginer une telle scène, en des lieux si triviaux, tout en respectant l’évanescence du personnage.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?