Accueil > Société | Vidéo par La rédaction | 17 janvier 2014

« On prend ce qu’on a envie de prendre »

Depuis les comités d’action lycéens de 1967 jusqu’à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, un documentaire passionnant de Philippe Roizès retrace l’histoire des mouvements anti-autoritaires et anti-capitalistes, entre autonomie et radicalité.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Féministes, travailleurs immigrés, libertaires, précaires, squatteurs... ils ont essayé de mener leurs luttes dans les marges, en échappant au système autant qu’aux appareils, en réinventant les formes d’action et en les mêlant avec leurs modes de vie. « On prend ce qu’on a envie de prendre » : cette parole de Bob Nadoulek, animateur de "l’Autonomie désirante", pourrait résumer les projets de ces mouvements, s’ils n’étaient finalement si divers...

Le documentaire de Philippe Roizes reconstitue leur évolution et donne la parole à leurs acteurs, entre documents d’époque et entretiens actuels, en abordant aussi bien leur créativité, leur recours fréquent à la violence et leurs impasses idéologiques ou militantes.


Docs ad Hoc : Lutter... Ici et maintenant ! par LCP

Lutter... Ici et maintenant !, réalisation Philippe Roizès (60’) Coproduction LCP-Assemblée nationale / KUIV Productions (58 minutes).

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?