Photo Philippe Leroyer
Accueil > Politique | Par Guillaume Liégard | 18 juin 2013

Vers un nouveau mouvement politique au sein du Front de Gauche

Vos réactions (7)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Front de Gauche compte aujourd’hui neuf organisations. A l’issue de la réunion nationale qui s’est tenue Samedi 15 Juin, à Saint-Denis, il est possible de dire que, bonne nouvelle, ce nombre va diminuer. Car ce qui est en jeu, c’est le rapprochement d’un certain nombre de ces courants et de non encartés pour fonder une nouvelle organisation à l’automne.

La Gauche Anticapitaliste, La FASE, Les Alternatifs, Convergences et Alternatives ainsi que le collectif Tous ensemble représenté notamment par Pierre Khalfa, Christophe Aguiton, Roger Martelli, Catherine Tricot, Stéphane Lavignotte ou encore Janette Habel se sont engagés dans ce processus. La Gauche Unitaire, qui reste divisée sur la perspective d’un tel rapprochement, était aussi présente à cette réunion nationale qui a regroupé un peu plus de 200 personnes.

Une première discussion a permis de constater l’avancement du processus de fusion dans nombre de départements, notamment en régions. Le rapprochement en cours, s’il a été initié nationalement, a donc bel et bien une réalité militante sur le terrain.

Si les forces en présence sont encore limitées, il convient de prendre la mesure du travail accompli. L’enjeu est de réunir trois cultures politiques différentes : l’une issue des refondateurs communistes, une autre venant du PSU, une autre encore produit de la dissolution de la LCR et de l’éclatement du NPA. Ce processus d’unification politique est décisif. Il ne suffit évidemment pas à résoudre les problèmes de l’heure : la réponse se trouve avant tout dans une recomposition plus large prenant appui sur un élargissement et une décartellisation du Front de Gauche. Mais il constitue une première étape nécessaire. L’émergence de ce qu’on pourrait appeler un « troisième pôle » au sein du Front de Gauche peut aussi permettre d’éviter un tête à tête entre PCF et PG générateur de tensions.

A l’issue de la réunion, un relevé de conclusions a été adopté à l’unanimité. Ce dernier indique notamment que la prochaine assemblée, qui se tiendra les 23 et 24 novembre prochains, ouvrira un processus de constitution d’une force commune. Cela signifie que dès l’automne, ce regroupement se dotera d’un nom commun et mettra en place un collectif d’animation national provisoire. Dans l’intervalle, des collectifs locaux se mettront en place dans les villes et régions, une journée commune de réflexion sera organisée lors des Estivales du Front de gauche.

Sur l’ensemble des terrains (programmatiques, élections municipales, stratégie du Front de Gauche...), il est apparu une forte convergence qui n’était pas gagnée d’avance. De bon augure.

Vos réactions (7)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Bonjour,

    le rassemblement ferait du bien en effet, mais je n’ai pas compris quel mouvement vient de rejoindre le Front de Gauche en lisant deux fois l’article. Je ne suis pas un fin connaisseur des tendances et autres mouvances...

    saintrailles Le 18 juin 2013 à 20:21
       
    • aucun mouvement nouveau n’a intégré le Front de Gauche récemment (le plus récent est la Gauche Anticapitaliste, en 2012).
      Ce sont plusieurs partis déjà membres du Front de Gauche qui fusionnent, pour peser et créer un troisième pôle important au sein du Front de Gauche, à côté des deux plus importants que sont actuellement le PCF et le PG.
      Actuellement ces partis sont trop petits et nombreux pour se coordonner et peser, c’est pourquoi ils se regroupent.

      Tzitzimitl Le 19 juin 2013 à 06:08
    •  
    • Juste une petite précision :

      4 partis continuent à discuter (et des "non-partidaires"). Ces partis sont : la Gauche Anticapitaliste, La FASE, Les Alternatifs, Convergences et Alternatives, comme c’est dit dans l’article.
      Parmi ces partis, les derniers arrivés au Front de Gauche sont les Alternatifs (et pas la Gauche Anticapitaliste), en novembre 2012. (pour corriger à la marge ce que disait Tzitzimitl)

      Toutefois, avant de parler de fusion, il y a plusieurs étapes...

      Philippe Le 20 juin 2013 à 19:42
  •  
  • Effectivement , on voit que le regroupement est très rapide !! Prochaine réunion le 23 24 novembre , après une réunion mi juin et un processus à définir pour les futures élections européennes ...

    Merde ce calendrier me rappelle vaguement quelque chose : on y parlait de comités , de processus constituants ...

    Je vois que le nom n’ est pas connu : je propose Nouveau Pilier Alternatif

    Sans rancunes

    TH

    HERMAN THIERRY Le 18 juin 2013 à 21:21
  •  
  • Le nom front de Gauche ne fait pas recette, il est trop connoté. Le PS n’étant plus depuis bien longtemps à gauche il serait bon de choisir un nom comme "La Gauche" tout simplement.
    J’en est mare que l’on me qualifie d’extrême gauche, je suis a Gauche un point c’est tout, les autres sont à droite ou au centre un point c’est tout.
    "LA GAUCHE" cela veut dire la Gauche c’est tout !

    Philippe Enjolras Le 21 juin 2013 à 17:03
       
    • pour bien se démarquer "la gauche +"

      hart pierre Le 23 juin 2013 à 16:57
  •  
  • Une addition de chapelles n’a jamais fait une force...La seule bonne nouvelle serait l’annonce d’Etats Généraux de la gauche de transformation sociale qui donnerait naissance à une seule force politique qui ,elle, serait crédible..Et çà urge....

    Dominique FILIPPI Le 22 juin 2013 à 17:55
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.