photo jlm2017.fr
Accueil > Politique | Par Manuel Borras | 16 mars 2017

18 mars : la France insoumise en ordre de marche

Comptant sur les symboles autant que sur la mobilisation, la France insoumise voit dans la marche du 18 mars le moment et le moyen d’impulser un tournant dans la campagne présidentielle. Et de prendre la direction de la VIe République.

Vos réactions (69)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

« Plus de deux cents bus réservés » dans toute la métropole par « plus de 3.000 groupes de soutien », deux heures d’émission Youtube au format TV animées par l’ex-journaliste d’I-télé Guillaume Tatu – en la présence de Natacha Polony et Juan Branco, un investissement médiatique intense... Nombreux sont les moyens mis en œuvre par les dirigeants de la France insoumise (FI) et leurs alliés politiques afin de réaliser une « démonstration de force » à l’échelle nationale, ce samedi 18 mars.

De Bastille à (la VIe) République

« Nous ne souhaitons pas que cela soit la marche d’un parti ou d’un mouvement, mais celle d’une revendication : l’établissement d’une VIe République. » Les mots sont du directeur de campagne Manuel Bompard, et expliquent le cadre hautement symbolique choisi par les dirigeants de la France Insoumise. Cet « événement révolutionnaire », dixit Jean-Luc Mélenchon, fixé à la date-anniversaire de l’insurrection de la Commune de Paris et fruit d’un « art du combat », se place à la fois en continuité et en rupture avec ses prédécesseurs.

La marche du 18 mars 2012 avait vu le cortège se diriger de la place de la Nation – symbole de « tout le monde » – vers celle de la Bastille – « là où l’on abat l’Ancien Régime ». Cinq ans plus tard vient l’heure de la « construction positive », le « début d’un processus constituant ». Les participants se déplaceront de la place de la Bastille à celle de la République : c’est désormais « la marche symbolique du peuple organisé vers la VIe République », selon l’expression de Bastien Lachaud, responsable des événements de la France Insoumise.

Plus concrètement, Leila Chaibi, oratrice du mouvement, observe : « Cette marche est prévue depuis plusieurs mois, mais elle n’aurait pas pu mieux tomber que dans le contexte politique du moment. Le 14 mars, François Fillon est mis en examen, le 18 a lieu notre marche... Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont aussi visés par des enquêtes. Si l’on ajoute à cela les promesses de changement non-tenues par François Hollande, beaucoup de gens se sentent désillusionnés par la Ve République ». Dans ces circonstances, « beaucoup plus qu’en 2012, cela a du sens de demander une VIe République. Une République qui soit vraiment démocratique, dans laquelle il ne soit plus possible de se présenter lorsqu’on est mis en examen, ou d’être élu puis de ne pas respecter son programme ».

La France indécise avec la France insoumise ?

La "Marche pour la VIe République" constitue surtout une étape cruciale de la campagne de la France Insoumise, à l’heure où les prédictions sondagières se montrent peu favorables à son candidat, mais où l’électorat paraît encore très indécis. L’objectif : brasser large en transformant, chez les non-convaincus, un "simple" rejet du système en adhésion à la campagne de la FI. Une stratégie dans la lignée du discours pratiqué depuis plus d’un an, celui d’un "populisme de gauche" théorisé notamment par Chantal Mouffe.

À la tribune, le seul JLM s’exprimera donc, entre trente et quarante minutes, quand « les autres responsables politiques qui participent de la dynamique de la campagne prendront la parole sous format vidéo ». Leila Chaibi appuie cette décision : « Le but de notre démarche n’est pas d’additionner tous les bouts de la gauche, ce qui de toute façon ne suffit pas à atteindre le deuxième tour. Nous voulons aussi nous adresser à tous les gens hors de ce cadre, qui se demandent encore ce qu’ils vont voter le 23 avril, ou qui se disent que ça ne vaut même pas le coup de se déplacer, mais qui en tout cas sont dégoutés par le quinquennat de Hollande ». La France indécise grossira-t-elle les rangs de la France insoumise ? Conséquence peut-être, du côté du mouvement social, pas de trace d’appel à participer de la part de Nuit debout et surtout de la CGT, absente de marque de la campagne de la FI qui préfère promouvoir la Marche pour la justice et la dignité, programmée le lendemain.

À l’opposé, la prévalence pour le « côté festif » et le « renforcement de la dimension populaire » de la Marche des "’insoumis" se concrétisera par la mise en avant d’acteurs de la "société civile", au travers de lectures de textes par diverses personnalités (François Ruffin, David Miller, Jacques Weber…), mais aussi d’ « animations musicales » (Agnes Bihl, Kid Wise, Macadam Bazar…), avant et après la prise de parole de Jean-Luc Mélenchon.

Pour qu’une nouvelle campagne commence

Auparavant, la marche Bastille-République se sera articulée en "cortèges thématiques" correspondant aux divers chapitres du programme de la FI, L’avenir en commun. Une façon d’acter l’entrée dans une « campagne éclair », au lendemain de la publication de la liste définitive des candidatures à la présidentielle par le Conseil constitutionnel. L’occasion, aussi, d’imposer un débat d’idées éclipsé jusque-là par les affaires judiciaires.

Le PCF, dont « les fédérations travaillent » également « à ce qu’il ait du monde samedi », partage, par la voix d’Emilie Le Croq, la volonté de « prendre toutes les initiatives possibles pour que la campagne présidentielle puisse enfin avoir en son cœur un débat d’idées ». Et dans ce cadre, « des dizaines de milliers de citoyens vont s’intéresser à la campagne », souligne Manuel Bompard. « On va essayer les convaincre un par un (…) afin d’être présents au deuxième tour des élections ».

L’optimisme quant à l’affluence est de mise. « On espère faire [de cette marche] le plus grand rassemblement populaire de la campagne », affirmait ce mardi Manuel Bompard en conférence de presse, précisant que la place de la République peut accueillir entre 58.000 et 110.000 personnes. « Si la place est pleine, nous serons satisfaits ». Pour Leila Chaibi. « L’idée n’est pas de se retrouver entre convaincus, mais d’aller chercher au-delà des appareils. Il faudra voir qui compose les rangs des manifestants, si c’est seulement ceux que l’on croise d’habitude dans les manifs, ou bien aussi des gens qui sont venus spontanément pour réclamer une VIe République ». Pour l’observation et les bilans provisoires, rendez-vous ce samedi 18 mars aux alentours de 14 heures place de la Bastille… direction République.

Vos réactions (69)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • "Maurice" : encore un de ces troll qui polluent ce site.

    DMc Le 16 mars à 19:40
       
    • Il développe un point de vue, vous, Vous ne faites qu’écrire une seule phrase qui ne consiste qu’à insulter une personne.
      Qui pollue ce site ?

      BDPIF Le 16 mars à 20:10
  •  
  • Bonne chance à vous, les marcheurs.

    Ma contribution phylosophique à cette campagne "Eclair" sera juste de vous informer la meteo pour que vous arriviez équipé.

    Baisse des temperatures sur Paris le 18 mars à 13 °. Pensez donc à vous vétir chaudement.

    Meteo : Pluie et vent d’ouest à 25 ° avec des rafales à 50 °
    N’oubliez donc pas de prendre des KW , bonnet echarpe et evidement des parapluies.

    Pour manger, s’il pleut, cà và être un peu dur de Pique niquer, donc prévoyez soit des sandwiches Jambon Beurre, soit des petits restaux.

    Voilà Bonne promenade et passez un bon moment !!!

    Cordialement :)

    BDPIF Le 16 mars à 20:36
  •  
  • Comment sortir de ce grand merdier ambiant que les médias nous ressassent jusqu’à la nausée ? En marchant samedi 18 mars de Bastille à République ! Assez nombreux pour que le retentissement de ce rassemblement chargé de symboles forts ( 1789 et 1871)et d’espoir ( la VIe république) ébranle la France des abstentionnistes et des indécis.Toutes les bonnes volontés pour changer la donne sont convoquées à ce grand rendez-vous de masse interclassiste et pluriel.. Il restera , ce n’est pas le plus facile, à le capitaliser dans la durée et le faire fructifier.

    A.Desguoutte Le 16 mars à 21:07
  •  
  • Des milliers de jeunes, des étudiants par milliers, des gens de toutes les classes sociales, des gens issus de la société civile, des milliers de gens hors partis quel qu’ il soient.

    Même le " glorieux" PCF avec Maurice !
    La CGT n y est pas ? c’est dommage mais c’est logique , c’est une organisation syndicale pas un parti politique .

    Cette marche a quelque chose de diffèrent de celle de 2012 , ce n’est pas un bastille république avec des " tous ensemble ouaissssss " mais c’est un programme politique qui défile par thématique .

    C’est une marche pour la 6ieme république avec des personnes qui veulent a travers la Fi, un changement sociétal et des pratiques politiques nouvelles. Pour une nouvelle constitution.

    C’est la première fois depuis le "programme commun" qu’ il se passe réellement quelque chose a gauche avec un programme de rupture : la transition écologique .

    Et ce programme est surtout porté par des gens neufs en politique loin des cartels et autre front truc muche ou comité bidule ,podemos est en marche !

    Ce qui importe en fait c’est que la nouvelle génération qui s implique dans les groupes d’appui de la phi ne fasse plus désormais de politique comme avant

    Le PS est entrain de finir son cycle Manuel VALS vient de lui donner le coup de grâce en ne soutenant pas Hamon , le PG survivra t’il a la Double appartenance FI ? , personne ne peux le dire .

    Les autres chapelles politiques a Gauche continueront leur chemin avec leur rituel et liturgie , bonne chance a elle.

    La gauche après ces élections ne sera plus jamais pareille.

    buenaventura Le 17 mars à 00:14
  •  
  • pas de trace d’appel à participer de la part de Nuit debout et surtout de la CGT, absente de marque de la campagne de la FI qui préfère promouvoir la Marche pour la justice et la dignité, programmée le lendemain.

    Ce n’est pas moi qui le dit Durruti , mais Manuel Borras dans cet article que nous commentons , lisez plus haut !

    je ne fait que reprendre ses propos , le 19 existe bel et bien , mais le 19 ce n’ est pas le 18 et pas le même contenu

    buenaventura Le 17 mars à 08:51
       
    • " la CGT, absente de marque de la campagne de la FI "

      « Valls, Hamon, Macron, Mélenchon… tous sont loin de la réalité du monde du travail ». « Cette déconnexion est grave ».
      (Philippe Martinez, Les Echos du 16 janvier)

      « Si la CGT a coupé le cordon avec le Parti communiste, certaines fédérations, comme l’énergie et les cheminots, en restent proches. Mais, dans l’élection présidentielle, aucune ne soutient M. Mélenchon. « Cette prise de distance, souligne un dirigeant cégétiste, s’explique par les positions de Mélenchon sur l’avenir du nucléaire et l’industrie et par son refus d’un rapprochement avec Hamon. » La tiédeur du soutien communiste joue aussi. Entre La France insoumise et la CGT, c’est l’heure du désamour. »
      (Article de Michel Noblecourt dans Le Monde du 16 mars).

      Durruti Le 17 mars à 08:54
  •  
  • Oui c’est exact , mais vous n ignorez pas que sur le terrain , la base, et les adhérents CGT s’engagent a la FI sans se prévaloir de cette étiquette syndicale.

    Quand a la direction cégétiste comme le dirigeant que vous citez , c’est également exact et en ce qui concerne la sortie du nucléaire . qui est le principal point de discorde , beaucoup plus que le non- soutien a Hamon .

    Mais ca voyez c’est une bonne chose, cela est plus honnête et clarifie les choses sur le nucléaire.

    "Il y a des zones à défendre pour certains, il y a des usines à défendre pour la CGT, quitte à les occuper si nécessaire, dont celle de Fessenheim" a déclaré sur France info, Philippe Page Le Merour, un des responsables de la CGT d’EDF.
    {{}}

    Tout les syndicaux de la centrale se sont prononcés contre la fermeture , la Cgt n’est donc pas la seule, mais il est évident que sur le point du nucléaire, les positions de la FI , de la CGT et du PCF sont diamétralement opposées.

    buenaventura Le 17 mars à 09:10
       
    • Alors, c’est bien vrai que la FI est un mouvement attrape-tout, bourré de contradictions qui finiront par péter à la figure des doux rêveurs ou des fins manoeuvriers qui cherchent depuis des mois à en faire un nouveau PG, n’est-ce pas M. Coquerel ? Une fois éteints les lampions de cette farce électorale où l’unanimisme de façade qui parait régner à la FI aura fait long feu , nous verrons les étiquettes "partidaires" reverdir comme jonquilles au printemps.

      Eric B. Le 17 mars à 17:47
    •  
    • @eric - c’est interessant cette tendance qu’ont certains a rechercher le confort de la pensee unique quitte a laisser filer l’opportunité de faire avancer des luttes le temps d’une election... Les certitudes doivent tenir plus chaud que la meilleure des couvertures de survie...

      carlos Le 17 mars à 18:53
  •  
  • La CGT est un syndicat où se côtoient diverses sensibilités politiques. Elle ne peut s’engager au côté d’un seul candidat, c’est compréhensible. Quant aux propos de Martinez, ils n’engagent que lui et les Cégétiste Insoumis seront au rdv demain et en nombre, n’en déplaise au plumitif du Monde, fils de communistes, et à Martinez !

    René-Michel Le 17 mars à 09:24
       
    • Erratum. J’ai confondu Noblecourt et un autre Michel. Excuses sur sa filiation politique ce qui dans ma bouche n’avait rien de dévalorisant.

      René-Michel Le 17 mars à 09:41
    •  
    • @ René- Michel
      Tout a fait d’accord, la plupart de ceux qui parlent des syndicats, comme ce journaliste du Monde, en ont une vision totalement fausse. Pour eux syndicats et partis politiques fonctionnent de la même façon .

      Rappelons ici que la CGT est une confédération de différentes fédérations comme son nom l’indique. Le journaliste du Monde et d’autres avec lui, imaginent que le secrétaire de la CGT à la même influence sur sa base, qu’un premier secrétaire de parti. Pour faire cour , pour eux, suffit que Mr Martinez dise " on fait greve" pour que la base s’exécute . Cela ne marche pas comme ça . Dans un syndicat il faut partir de la base.

      De plus Mr Martinez n’a pas de mandat pour appeler les adhérents de la CGT à voter pour un des candidats à l’élection présidentielle. Tout au plus il peut inviter les adhérents à regarder de près le contenu des différents programmes , et de les rapproher des revendications de la La CGT , comme par exemple l’abrogation de la loi El Khomeri.

      Pour finir, tous les salariés Français ne travaillent pas dans le nucléaire. Sur la question du nucléaire, ils n’ont pas tous la même position, même à la CGT. Pour autant la CGT est dans son rôle lorsqu’elle sa e préoccupe de l’avenir des salariés de ce secteur.

      GG Le 17 mars à 10:50
  •  
  • Le titre de cet article pose problème. Faut il être de la France Insoumise pour marcher pour la 6 ème république ? Le filtre de la FI limite la mobilisation et vise surtout la mise en place d une hégémonie. Regards soucieux des diversités, tombe dans le panneau avec de gros sabots.

    Berthier g Le 17 mars à 13:42
       
    • Vous savez Mr Berthier, personne ne vous force a défiler ni ne vous y oblige, c’est comme pour le Clic de soutien, vous etes libre.

      C’est cela la différence avec les autres mouvements , construisez le votre .

      buenaventura Le 17 mars à 14:32
    •  
    • @berthier g - Le titre est clair : la france insoumise appuie toute entière cette REVENDICATION... Puisque c’est bien de cela (une revendication) qu’il s’agit ! La marche pour la 6eme republique n’appartient donc pas au mouvement qui l’a initié mais à tous ceux qui voient dans la "rupture" avec la 5eme république, le moyen de se réapproprier les moyens d’agir sur leur avenir !
      Pas besoin d’être PHI pour vouloir d’une 6ème république...

      carlos Le 17 mars à 15:10
  •  
  • @Berthier : la FI n’est pas un "filtre", c’est tout le contraire :
    les "filtres", ce sont les partis traditionnels qui, eux, roulent pour leur appareil avant de se préoccuper de la 6e république ! La FI est justement un mouvement ouvert à tous, y compris les citoyens sans appartenance (les plus nombreux) qui n’ont pas besoin d’adhérer pour participer ; et comme la double appartenance pour les citoyens adhérents d’un autre parti est aussi la bienvenue, il est clair qu’il s’agit d’unité sur un programme de rupture, et non d’une quelconque "hégémonie", qui est plutôt le but des partis proprement dits (le PCF réclamant 80% des sièges aux législatives de 2012, ou le PS devenu de droite tout en prétendant encore régenter "la gauche".
    La formule d’un "rassemblement populaire majoritaire", car tel est le but de la FI, cela ne vous rappelle rien ?

    J’ajoute à ce que disent très bien GG et Buenaventura, que l’article du Monde cité par Durutti est bien la marque de fabrique de ce journal proprement immonde : non content de faire mousser tout à tour M. Le Pen et Macron, il cherche et gratte tout ce qui est susceptible de diviser la vraie gauche, de couler les initiatives de la FI, et de s’appliquer en toute occasion à calomnier Mélenchon et à déformer ses propos, tout en faisant le black-out sur notre programme. Voir ICI, et ICI.

    Autrement Le 17 mars à 14:35
       
    • En réalité, la FI est principalement une nébuleuse de déçus de plusieurs obédiences ( PS, PC et tutti quanti) auxquels il convient d’ajouter une palanquée de bobos "indignados". Le PG de Coquerel y fait de l’entrisme- selon la bonne vieille méthode trotskyste - et voudrait bien y puiser les troupes qui lui manque cruellement pour participer à la recomposition politique de la gauche non communiste après juin 2017 . Ne pas le voir, c’est se leurrer aussi bien sur la supposée "pureté non partidaire" de la FI, mais encore sur sa viabilité après le moment électoral qui approche et dont tout montre , hélas, qu’il va se solder par une Bérézina pour l’ensemble de la gauche française... Peut-être la raclée sera - t-elle salutaire pour tout le monde ?

      Eric B. Le 17 mars à 17:22
    •  
    • Peut-être la raclée sera - t-elle salutaire pour tout le monde ?

      Même pas, ils s’en foutent. Cà fait 5 ans qu’on leur écrit que leur plan de récupération de l’ensemble de la gauche, juste et uniquement en ne faisant que de l’entrisme et de la récupération des décus du PS ne marcherait pas, et qu’on se taperait un second 2002. Ils s’en foutent.

      Les dirigeants de "la france Insoumise", c ’est à dire le PG ont déjà fait une croix sur les présidentielles et ont préparés les legislatives. Leur nouveau but, remplacer les députés PCF par des PG. Cà marchera pas, deux divisés par deux ne font qu’un et non seulement ils vont couler les députés PCF qui sont largement utiles pour le peuple, concretement, et ne vont recevoir aucun députés. Peut être un coquerel ? Et encore ...

      Ils s’en foutent un peu du peuple, ils sont là pour eux, ils vont perdre toutes les elctions et rentrer chez eux, aux chaud, avec leur gros salaire.

      Là, ils ont compris qu’ils vont perdre le sprésidentielles, les legislatives, donc comme un bon vieux podemos qui ne sert à rien pour l’ensemble de la nation, ils vont préparer les manifs contre Fillon ou Macron. Leur dernière étape. Et ils vont rien gagner Du gachis, du gachis, du gachis.

      BDPIF Le 17 mars à 17:59
    •  
    • @eric - ça fait quoi d’avoir toujours raison ? Non parce qu’a priori vous semblez avoir un don pour l’analyse et la synthese que des mauvaises langues qualifieront certainement de tendance au raccourci et au raisonnement facile... Des jaloux en somme. Je me suis toujours demandé ce que ça faisait de ne pas connaître le doute...

      Pour autant, tout pétri de doutes que je suis, il m’est difficile de vous donner raison sur les points que vous évoquez. Par contre, je ne pense pas que vous vous soyez trompé sur le fait que PHI est un mouvement ephemere et qu’il disparaitra rapidement... Il est malheureux justement que certains ne comprennent l’utilité de ces MOMENTS d’unité quasi impossible a obtenir autrement pour faire progresser la cause des malheureux et au final d’une majorité soumise au joug d’une minorite fortunee... Ne serait ce que le temps d’une election !

      carlos Le 17 mars à 19:11
    •  
    • @Eric B.

      Vous utilisez des concepts dont vous ne semblez pas connaître la définition. "Nébuleuse " définition Larousse :" ensemble de choses dont les relations sont imprécises et confuses ".

      Si il existe un mouvement dont le programme est détaillé , clair, chiffré, dont candidat tiens depuis des années un discours cohérent, c’est bien la FI. Si vous êtes honnête, vous ne pouvez pas le contester . Quant à la défaite ou la victoire finale Berthold Brecht disait :
      " Nos échecs ne prouvent rien, si ce n’est que nous étions pas assez nombreux "

      GG Le 17 mars à 19:36
  •  
  • Vous vous rendez compte ou ils en sont , même la marche du 18 mars leur cause problème.

    La FI a fermé la porte  ! comme si des nervis de la FI , allaient empêcher qui que ce soit de nous rejoindre ,ou de marcher avec nous .

    Berthier vous savez quoi ? les membres de la FI tuent des petits chats aussi ! ,vous êtes des " ANTI PHI PRIMAIRES "

    buenaventura Le 17 mars à 15:45
  •  
  • Que d’énervements pour quelques propos qui font observer que la mobilisation de 2017 est bien plus compliquée qu’en 2012.
    En 2012, il y avait un programme partagé, une candidature vraiment commune pour la présidentielle.
    En 2017, tous derrière le grand leader ! Certains ont pensé que les partis sont des boulets et que le mouvement est le sommet de la créativité politique.
    En 2012, 4 millions des voix pour JL M candidat du FdG.
    Nous verrons dans 5 semaines.
    Les commentateurs qui disent que la campagne patine ne sont pas tous malveillants.

    Berthier g Le 17 mars à 17:10
       
    • @berthier - En 2012 ? Candidature commune ? Ben c’est bizarre je me rappelle pourtant au moins d’un autre candidat de gauche euh... Hollande je crois...

      carlos Le 17 mars à 19:19
  •  
  • Il est certain que devant le péril qui s’annonce avec la fille Lepen et Fillon il serait raisonnable que Melanchon se retire et fasse enfin place à Emmanuel Macron.
    Il faut en effet avoir le sens des responsabilités et savoir reconnaitre les grands moments et les grands hommes dont on gardera les noms.
    Il me semble qu’un féru d’histoire comme J L Melanchon saura revenir à la raison et démontrer à ses troupes, avec toute sa verve, que Emmanuel Macron est un"grand" tout comme JFK ou Tony Blair.

    Claude Le 17 mars à 18:15
       
    • Claude vous demandez ( je vous cite ) qu’ avec la fille Lepen et Fillon il serait raisonnable que Mélenchon se retire et fasse enfin place à Emmanuel Macron.

      Jean Luc le fera peut être mais vous le connaissez , il est raide dans ses convictions et je ne sais si en plus il voudra laisser la place a Macron .

      A t-il encore le temps de se retirer ? avec la fille Le Pen peut être ? mais si en 2022 ,c’est Marion le Pen qui se présente en face de lui , la c’est niet a mon avis .

      benoit Le 17 mars à 18:50
    •  
    • @claude & @benoit - excellent calcul ! Pour ma part, si JLM se retire, ce sera vote "blanc"...

      carlos Le 17 mars à 19:22
    •  
    • Il sera peut être temps pour de nouveaux venus de faire preuve de gaillardise, à moins que... Juppé le sente bien et s’y lance pour de bon.. en 2027 ?

      Arouna Le 17 mars à 19:27
  •  
  • Nous devons tous être présent à Paris demain.

    Demain và être un grand jour qui restera dans les annales de la république Francaise.

    Un des plus grands jours de l’histoire. Nous allons être plus de 600 000 marcheurs ; Notre rassemblement passera sur toutes les chaines mondiales comme une révolution du peuple comme en 1871.

    Evidement, les médias mainstream, aux ordres de la CIA qui dirige la France vont truquer les chiffres en sous estimant les militants.Comme sur ce journal infame et dégoutant, puant de mépris et de dégout comme "le Monde" Mais nous nous saurons la vérité vraie

    Nous allons pouvoir tous nous rencontrer et nous convaincre.
    Et nous allons pouvoir le rencontrer, peut être même lui serrer la main. Ce serait un des plus grands jours de ma vie.

    J’ai vu un signe dans le ciel ce soir, j’ai vu des colombes voler au dessus de mon immeuble, comme un signe du destin. Quand soudain, le ciel s’est mis à rougir d’humanité.

    La FI est déjà à 18 % d’intention de vote (qui sont les vrais chiffres, pas ceux truqués), et après cette marche, nous alllons passer vers les 25 %. C ’est une évidence.

    Un monde meilleur nous attends camarade, alors demain, tous à ¨Paris pour la 6 eme République, et voir Jean Luc Melenchon, et peut être pouvoir le toucher, et lui serrer la main.

    En tout cas mon fils appelera mon premier petit fils ’Jean Luc " en son hommage.

    Nous touchons au but.

    Faites moi confiance.

    Marcheur Le 17 mars à 18:36
  •  
  • @ Éric B. et Berthier.
    Personne ne s’énerve ! Il s’agit seulement de dénoncer certaines contre-vérités. La FI n’est pas une "nébuleuse", encore moins un vivier de trotskyste (!!), et ne revendique aucune "pureté" ; c’est un mouvement citoyen organisé, porteur d’un programme de rupture adapté à la situation politique présente et qui tient compte de l’histoire récente notamment depuis 2005 ; programme à l’élaboration duquel le PCF a refusé de participer, hanté qu’il est toujours par l’espoir que le PS lui cèdera des sièges aux législatives.

    En réalité, une union de façade autour d’un "frondeur" ne pouvait avoir aucune chance face à la droite, étant donné le discrédit général du PS, et surtout avec l’opération Macron, qui était largement prévisible au vu de toute l’orientation du quinquennat Hollande.
    Cela fait au moins un an que libres citoyens et militants politiques divers combattent ainsi le rouleau compresseur de l’idéologie dominante, qui veut faire avaler aux Français les dogmes de l’euro-finance. Les partis en tant que tels, au lieu de mener eux aussi ce combat, ont préféré hurler avec les loups et ont concentré leurs coups sur Mélenchon et la FI, seule nouveauté dynamique dans la campagne et bête noire de tous les médias. Quant à Hamon, il a été délégué, non pas à un impossible rassemblement de la gauche ...(avec Valls, El Khomry et Cie !), mais à la perpétuation du bi-partisme Medef/Medef sous une autre forme. Et ceux qui ne voient pas, dans toute cette grotesque parodie d’élection, l’urgence de populariser l’idée d’une 6e république, afin de rendre aux citoyens la souveraineté sur leurs propres affaires, et tous les droits dont on les a dépouillés, n’ont qu’à aller ruminer tout seuls dans leur coin la vision du désastre auquel risque d’aboutir leur absence totale de stratégie.

    Autrement Le 17 mars à 19:00
       
    • Résumé/
      C ’est Melenchon ou rien. Vous avez obligation de voter pour lui.
      Si vous ne votez pas Melenchon, et que vous vous tapez du centre droit, de la droite ou de l’extrême droite, et bien nous on s’en lave les mains, on reste droit dans nos bottes, et ce sera de votre faute, pas de la notre. Nous on a rien à se reprocher, ce sera la faute du PS et du ... PCF.

      Voilà, il faut savoir faire des résumé, autrement ;)
      Baillement

      BDPIF Le 17 mars à 19:16
    •  
    • @bdpif - j’applaudis à votre parfait résumé... A se demander pourquoi vitre interlocuteur s’est fatigué à aligner plus que 2 mots alors que ça aurait largement suffit apparemment...

      carlos Le 17 mars à 19:26
    •  
    • Ben oui :)

      BDPIF Le 17 mars à 19:29
    •  
    • Je persiste et je signe : la phi ou la FI est bien , sinon une " nébuleuse" ( au sens du puriste Larousse !) du moins un conglomérat citoyen " interclassiste "composé d’éléments disparates dont le charisme personnel de JLM et le programme "l’Avenir en commun" sont le ciment.

      Pour avoir connu ( plusieurs associations , comités ou organisations (et y avoir milité ) qui se donnaient un objectif collectif à atteindre, l’expérience m’a appris l’exaltation passagère des " moments "de communion et d’agitation sans lendemains durables. Bien sûr qu’il ne saurait être question de négliger l’importance de ces "moments citoyens" , mais cela devrait aussi nous conduire à une nécessaire introspection et circonspection en pensant au "moment d’après". Car, ce samedi 18 mars, qui sera à n’en pas douter, une réussite collective , et inévitablement brouillonne , sera suivi d’autres rendez-vous et "moments" de construction d’un rapport de forces.

      Eric.B Le 18 mars à 08:02
    •  
    • @Eric.B

      Réponse du " puriste Larousse" votre expérience n’a pas plus d’intérêt que la mienne, et pas plus d’intérêt que celle des millions de citoyens qui vont voter FI. Attention de ne pas tomber dans un ethnocentrisme aveuglant. Vous mettez en avant votre expérience, je pourrais vous opposer la mlenne comme celle des millions de citoyens qui vont voter FI.

      Les mots ont un sens, ils permettent aux humains de communiquer . Si vous inventez votre propre langage et donnez aux mots un sens qu’ils n’ont pas , vous serez incompris de tous.

      Ce qui est clair c’est que Vous cherchez à imposer votre point vue, vous avez beau signer et persister, comme beaucoup d’autre ici je ne le partage pas.

      La FI un " conglomérat citoyen " allez voir dans le dictionnaire la définition de " conglomérat " vous verrez que cela n’a aucun rapport avec la FI. Ce qui ce conçoit clairement s’exprime clairement . Du coup , à la fin de votre réponse, je ne comprends pas si vous êtes pour ou contre la manif pour la 6e.

      GG Le 18 mars à 09:51
    •  
    • @eric - ce n’est pas moi qui vais vous reprocher de penser au jour "d’après"...

      Pour autant, je ne sais pas si PHI empêche l’emergeance d’une conscience politique comme vous semblez le croire... Je ne le pense pas, bien au contraire ! Le brassage entre des militants politiques et des citoyens lambda autours de questions de fond, l’equité, la justice, la question de la responsabilité citoyenne, etc, m’apparaît plus comme un bon ferment capable de faire germer la graine de l’intérêt pour la "RES PUBLICA" !

      Le fait que la chose soit éphémère n’enlève pas son intérêt premier : redonner l’espoir nécessaire à l’accomplissement d’un devoir citoyen. Sinon, à quoi bon voter si c’est pour reproduire les inégalités actuelles ? Regardez l’abstention et la desillusion latente de nos compatriotes... Et ailleurs dans le monde...

      Une fois la graine plantée, il vous appartiendra, puisque vous semblez être de ceux qui s’investissent politiquement, de convaincre des gens qui sans cette expérience vécue n’auraient probablement jamais été à l’ écoute !

      Ce moment là, comme celui d’après sont uniques... Autant lui laisser le temps de s’achever...

      carlos Le 18 mars à 12:18
  •  
  • Alors qu’aux états unis il se met en place un mouvement qui se réclame du socialisme, doctrine qui avait été quasi anéantie là-bas à partir des années 70, nos bourriques hexagonales du Ps arrivent enfin, avec l’opération Macron, à réaliser leur rêve ; construire un parti démocrate à la française..

    Champions du monde !!

    Arouna Le 17 mars à 19:15
  •  
  • Bon, bon, allez, ils ont le droit d’avoir un peu de plaisir.

    Leur marche est très important pour eux. Ne leur cassons pas leur rêve. Ne les contredisons pas.

    Laissons les marcher,
    laissons les tranquille une journée.
    Même le Week end.

    Allez passez un bon moment pour votre rassemblement, et puis voilà

    (Siiiic)

    BDPIF Le 17 mars à 19:22
       
    • @bdpif - j’en conclue que la 6eme republique (y compris celle proposee par Hamon... Puisque beaucoup de monde la reclame et pas uniquement chez PHI) ne vous branche pas trop...

      carlos Le 17 mars à 19:30
    •  
    • Soyons franc, je m’en fous un peu de la Sixieme République.

      Je m’ intéresse plus aux gens qui touchent le RSA, les chômeurs, et aux gens qui se font massacrer à l’étranger sans le soutien de l’armée Francaise. Syrie, Ukraine, Tchetchenie, Malie, etc, etc ...

      Voilà, je suis pour Hamon effectivement ou Poutou au premier vote, si c ’est possible . Mais bon, désespéré du charnier que va être les résultats de ses elections pour la gauche.

      5 ans que j’écris sur le sujet, bon, ce n’est pas 45 jours avant les elections que tout và changer. Donc, le frein sur mes ecrits. C ’est foutu, c ’est foutu.

      Passez une bonne journée demain ! Cà và être sympa, vous allez voir, allez y ! ;)

      Cordialement

      BDPIF Le 17 mars à 19:39
    •  
    • Si vous avez d’y aller, c ’est un peu tard pour prévoir, mais vous pouvez toujours, je pense appeler les fédérations communistes du coin,PCF, , ils ont toujours des bus, et bonne ambiance dedans (L’ habitude de les prendre pour les fetes de l’huma et y participer en faisant du bénévolat pour le parti), et sinon, essayez de joindre leur Groupe d appuis du FI ( France insoumise), mais là, je ne sais pas comment cà se passe.

      Par contre, prenez contact dès ce soir, ou demain matin tôt ;)

      (Et si vous êtes âgé et que vous avez envie de rester tranquilou chez vous à la maison voir la manif à la télé, et bien vous pouvez le faire aussi, rien ne vous y oblige)

      BDPIF Le 17 mars à 19:48
    •  
    • @bdpif - très bon choix... un vote Poutou aura toujours + d’utilité qu’un vote Hamon !

      carlos Le 17 mars à 22:01
    •  
    • Entre nous, ce qui pourrait avoir la plus grande utilité serait avoir une coalition Hamon/Poutou. Je l’aime bien Poutou. c ’est un humaniste, je l’ai vu en video sur le drame Syrien. Si je vois que Hamon ne dépasse pas les 13 % deux semaines, c ’est que c ’est foutu pour lui.

      Et pour toute la gauche d’ailleurs. On va se taper le ministre de l’économie de Hollande, Macron ou Fillon, voir pire encore Le Pen. C ’est tragique. Des centaines de milliers de personnes parti défiler dans la rue contre la politique de Hollande, et c ’est son ministre de l’économie qui risque de devenir président. C ’est n’importe quoi à Gauche ....
      Vous comprenez cà vous ? Moi, je suis desespéré. Je renonce à comprendre.
      Des histoires d’ego.
      Je comprends toujours pas pourquoi Melenchon et Hamon ne se sont pas alliés. C ’était impossible que Hamon se désiste, c ’était le représentant du PS et des electeurs, mais Melenchon pourquoi ? Pourquoi ne s’est il pas allié avec Hamon ?On peut nous sortir toutes les salades qu’on veut pour expliquer , mais bof ... Son mouvement est neuf, de quelques mois.
      Bouf, un désastre.
      On avait pourtant fait l’effort de prendre et voter pour le plus à gauche de la gauche au PS. Boarf, c ’est foutu. Les Francais ...

      Donc mon premier vote allant toujours à la gauche de la gauche, souvent au PCF, sauf en 2012, ou j’avais voté Melenchon,et le regrettant depuis la Syrie, et même avant pour ses prises de positions pro Russe et bien , puisque le PCF ne présente pas de candidat, et bien ce sera Poutou. Il le mérite.

      BDPIF Le 17 mars à 22:35
    •  
    • Je vais vous donner un exemple simple.

      Un membre de ma famille, centrisite, lui Bayrou, et bien il va voter Macron. Un autre, socialiste, mais presque centriste, et bien lui aussi il voter Macron, parce qu’il trouve le Hamon, trop à gauche, trop "URSS", m’a t’il dis ... N’impooorte quoi.

      Et moi, entre PCF et socialiste, et bien tout seul avec mon Hamon.
      Qui n’ aucun soutien, il se fait tirer dessus par la droite, l’extrême droite, l’aile centriste du PS, et cerise sur le gateau par la gauche de la gauche qui aurait du être logiquement son seul alliée.

      Bon, je vais arréter là, je sens que je vais vous mettre le moral à Zéro. Sic...
      Bonne nuit

      BDPIF Le 17 mars à 22:44
    •  
    • @bdpif - si vous vous sentez plus proche de Poutou que d’un autre candidat, je ne comprends pas pourquoi s’evertuer à trahir votre conscience politique en donnant votre voix à quelqu’un d’autre ! Rester fidèle à vous même lors d’un vote est le meilleur moyen d’agir en accord avec vos devoirs de citoyens !

      Sur le desintérêt que vous inspire la 6eme république ou l’opposition que vous faites entre le fait d’oeuvrer pour une nouvelle constitution et celui de s’investir aux côtés de ceux qui souffrent, c’est oublier tout de même un peu, je pense, le rôle prépondérant et majeur du cadre du système politique lui-même sur son contenu et la relation du citoyen à ses institutions... Système politique qui décide au final, non seulement ce qu’il y aura dans votre assiette voire si vous aurez le droit d’avoir ne serait-ce qu’une assiette (!) ou encore désignera l’ennemi hors de nos frontières ! La 6eme republique c’est donc le moyen de "revoir" les limites actuelles du moule qui reproduit les inégalités contre lesquelles vous vous engagez aujourd’hui... Pourquoi vouloir alors opposer ces 2 champs d’action dont la complementarité est évidente ?

      Quant à Hamon, representant de l’aile gauche du parti socialiste et seul détenteur, du moins l’a t’il lui-même énoncé ainsi, de la légitimité à rassembler la gauche, il reste le représentant du parti actuellement au pouvoir et n’a pas cherché à s’extraire du carcan imposé par Valls, Cambadélis & Co alors qu’il aurait pu leur imposer le choix des votants de la primaire (dont la majorité a voté pour punir Valls)... Au lieu de ça, il leur a donné des gages de sa soumission en rabottant toutes les mesures de son programme notamment jusqu’à transformer son revenu universel en le revenu décent de Valls ! Le pire, c’est que malgré cela, l’aile droite du PS continue à le mettre plus bas que terre et à le présenter comme un dangereux "sectaire" d’extrême gauche ! Quelle ironie quand on voit que c’est de cette même insulte dont ses partisans affublent les sympathisants de la France Insoumis ! Comme quoi on est toujours le sectaire de quelqu’un. Passons, Hamon n’a pas été capable de rassembler son propre camp, comment pourrait il rassembler la gauche ? C’est cette question que devrait se poser ceux qui resonnent pour et par "l’unité"... PHI est un mouvement dont la diversité fait dire à certains qu’il explosera bientôt ! Il est là le signe du rassemblement : on y trouve des citoyens encartés comme Maurice et des anti-partidaires comme Buenaventura, tous prêts à voter pour un meme programme, au-delà de leur opposition ils ont trouvé leur plus dénominateur commun : l’avenir en commun ! Ce sera une union ephemere certes, le temps des elections, mais elle fera avancer les luttes qu’à gauche on qualifie le plus souvent de "justes" !

      carlos Le 18 mars à 07:45
    •  
    • @Carlos.

      Vous pourrez mettre n’importe quel parti politique au pouvoir, il y aura toujours des hommes corrompus qui prendront le pouvoir sur les autres. C ’est la nature humaine. Ce n’est pas une évidence, il y aura toujours des gens biens. IL faut savoir les repérer. Moi c ’est Hamon qui me parait être le moins bargeot, le plus réaliste et humaniste. Trop libéral ? Oui. Mais le frigo est vide. Et puis Poutou, qui pour moi a ce rôle de meneur des classes sociales.

      Mes convictions sociales ? Du concret, tout simplement.
      J’essaie d’éviter que les ouvriers ne se tapent du 5 ans du ministre de l’économie de Hollande, du Fillon et du Le Pen. C ’est tout.

      Nous sommes 60 millions de français penser différemment. Celui qui prone une pensée unique est pour moi un populiste, un futur dictateur. Qui que ce soit.

      Et dans le concret, j’aide les gens, un peu, je m’occupe un peu de vétir un clochard, de ses papiers, J’ai été bénevole aux restos du coeur. Je démonte sur internet la propagande Russes sur des vilains sites.Je donne un peu d’argent à la Syrie pour de l’alimentaire. Et j’en ai marre. Je suis du coté des pauvres. De leur RSA. Hamon a revu son programme de revenu universel ? Normal, c ’était irréalisable. Donc il augmentera le RSA, cà c ’est du concret et réalisable economiquement. Le reste pour l’international, il est contre la Russie et Les USA de Trump. Donc bien au contraire, je ne pense pas trahir mes convictions . /°

      Allez, c ’est l’heure d’aller au marché, acheter du Français. Et un bon poulet fermier aussi, je pense l’avoir mérité parce que la politique me fout le moral à Zéro ces temps ci. Trop désespéré.

      Allez, je file, à Lundi, tous ! Bon Week à tous :)

      BDPIF Le 18 mars à 10:46
    •  
    • @BDPIF

      "Donc mon premier vote allant toujours à la gauche de la gauche, [...] puisque le PCF ne présente pas de candidat, et bien ce sera Poutou. Il le mérite."

      Chiche ! Il vient d’obtenir le nombre de parrainages nécessaire (523).
       :-)

      Durruti Le 18 mars à 11:19
    •  
    • @bdpif - je ne remets pas en cause votre engagement à lutter pour ce qui vous apparaît comme des priorites... Peu de gens s’engagent c’est donc honorable de votre part.

      La question qui est posée avec PHI c’est de savoir si l’on souhaite, tous autant que nous sommes, participer à la construction de ce qui va faire que nous nous sentions tous "unis", à savoir la constitution de notre nation ! Car il s’agit bien de refaire toutes les règles du jeu politique et c’est là l’occasion de fabriquer des règles à même de rendre plus ardue la propension de la politique à s’accommoder de la corruption et de la malhonnêteté que vous évoquez dans votre post en parlant des hommes politiques... L’assemblée constituante est un beau projet dans ce sens là justement. Et c’est probablement le plus petit dénominateur entre tous les citoyens de ce pays : l’envie de reprendre la main sur son destin et en vérité ce qui est notre destin commun ! Sinon, effectivement tous les sympathisants PHI sont différents et ne se ressemblent pas...

      carlos Le 18 mars à 12:35
  •  
  • et toi (e)
    t’y vas ??

    moi oui (et de loin)
    car je me souviens

    de ce 4 fév 2008 où
    à Versailles nous fûmes nombreux trop peu.

    :o)

    cantaous Le 17 mars à 21:47
  •  
  • courage et merci à toutes celles et ceux qui vont porter nos valeurs !

    christian Le 17 mars à 21:57
  •  
  • Bon , hé bien , la messe est dite à gauche ! La marche de ce 18 mars pour la VIe république a commencé ( il est 14h 36) et tout porte à croire qu’elle sera un grand succès populaire. Toutefois, à 37 jours du 1er tour de l’élection présidentielle, il est un peu tard, n’est-ce pas ?, pour créer une dynamique rassembleuse crédible qui aurait conduit un candidat de la gauche unie à disputer dans les urnes un second tour avec celui de l’extrême-droite. Alors , consolons-nous en pensant que, comme le disait Rostand : " c’est bien plus beau quand c’est inutile."

    Nathanael D. Le 18 mars à 14:50
       
    • @nathanael - ce qui est sûr c’est que tout évènement qui adviendrait proche des élections serait en mesure d’influer sur celles-ci... À conditions qu’il soit "d’importance" ! Cette marche se classe dans les evenements positifs... Imaginez un attentat à 1 semaine de l’échéance...

      carlos Le 18 mars à 16:51
  •  
  • Bonjour
    En politique, ne pas jouer les puristes (plus révolutionnaire que moi , tu meurs), et ne pas tomber dans l’électoralisme naïf , idéaliste, croire qu’une élection va tout résoudre et surtout un candidat.Une élection , ce n’est qu’une délégation de pouvoir, un chéque en blanc....
    Cela se joue sur la confiance, le personnage, le programme, les idées, le parcours y contribue fortement....
    Mais l’élection passé (et mêmes pendant) il faut reprendre la lutte, se syndiquer , manifester pour différentes causes.
    Et là , peut importe l’étiquette politique, pour qui vous avez voter, il faut se retrouver ensemble.
    C’est le, peut que m’a appris mon expérience politique sur plus de 40 Ans. Dans une entreprise on ne juge pas un camarade sur ses opinions et étiquette politique , mais face aux patrons , comment il se comporte. C’est pour cela que les gens qui se chamaille sur tel ou tel candidat ....pas assez ceci, cela, trop ceci, trop cela, me font sourir. Et Si le lendemain de l’élection, il sont triste, parce que leur candidat n’a pas gagner, je comprends leur tristesse, mais leur dit aussi que la lutte continue, ensemble !!

    bob Le 18 mars à 18:28
  •  
  • Voter,Poutou,ou Hamon,c’est favoriser le ps...
    Ce qui comptera au soir du premier tour,c’est comme toujours,le score du candidat du PCF.
    En effet,c’est une chance historique jamais rèalisèe à part par Duclos en 1969.
    Le candidat du PCF peut être devant celui du Ps.

    Mauricz Le 18 mars à 18:49
  •  
  • Très belle manifestation. Trèès beau discours de gauche. Je pense que JLM sera au 2èm tour.
    C’est pourquoi je vais donner sans hésiter ma voix à une femme, la seule personne à gauche qui a connaît le monde du travail : Nathalie Arthaud.
    J’aime bien les discours de JLM, mais je crois qu’il ne connaît pas suffisament le monde du travail pour l’avoir insuffisament fréquenté. C’est bien beau de parler de l’air et de l’eau, mais faudrait plutpot s’attaquer çà la racine du mal : le capitalisme.
    Et là, JLM c’est de l’eau ... tiède !

    Lolo Le 18 mars à 19:04
       
    • Cela a déjà été dit ici que le programme que porte JLM est néo-keynésien , certainement pas socialiste et moins encore communiste...et de ce fait, qu’il ne s’attaque pas vraiment à "la racine du mal : le capitalisme".

      Il est vrai que plus de 30 ans de contre-révolution conservatrice néo libérale et le glissement à droite de la société française qui en a découlé , rendent difficile le "retour à Marx " et aux fondamentaux de la lutte révolutionnaire.

      Il n’est donc pas étonnant que , par exemple, " l’Avenir en commun" de la FI supplante en notoriété " La France en commun" du PCF...

      Pour le reste, que dire du rassemblement parisien de ce samedi 18 mars. Qu’il fut un moment de rassemblement fédérateur et consensuel pour une VIe république dont le contenu est à inventer en fonction de ce que sera le rapport des forces politiques à gauche et à droite, tel qu’il sortira des urnes dans quelques semaines.
      Or, de la construction de ce rapport des forces, il en est rarement question . Car l’évoquer, c’ est déjà prendre le risque de faire voler en éclat le bel unanimisme de façade que vient de nous montrer la marche polyphonique de ce samedi 18 mars.
      Une fois la foule dispersée et la sonorisation éteinte, "la gauche de la gauche " retourne à ses divisions, à ses rancoeurs et à ses errements sectaires.

      Gilles Picon Le 18 mars à 20:30
    •  
    • @Gilles Picon

      Il y en a assez des pisse-froid et des oiseaux de mauvais augure. Le PCF n’est pas plus révolutionnaire que la FI. Le communisme, qui est une belle idée, n’est pas la propriété privé du PCF et n’est pas à l’ordre jour.

      Pour tout ceux qui veulent que cela change la journée du 18 Mars 2017 est une belle réussite , c’est ce que l’histoire retiendra, n’en déplaise aux aigris de toute sorte.

      GG Le 19 mars à 11:22
    •  
    • @Lolo

      Défendre l’air et l’eau c’est s’attaquer frontalement au capitalisme dans les faits et non pas se payer de mots. C’est affirmer que l’accumulation du fric ne peut pas être le but d’une société humaine.

      Les humains produisent de la connaissance et il n’est pas nécessaire d’avoir eu le cancer pour en parler et le connaître . On peut ne pas avoir connu la condition d’ouvrier ou d’employé, et en parler humainement,intelligemment, avec empathie, en avoir une connaissance approfondie. Les ouvriers et les employés ne sont pas suffisamment présents dans les institutions politiques, la 6e et la constituante vont changer cela.

      Certes la FI ne propose pas la socialisation des moyens de production, mais elle propose de rompre avec une logique qui l’interdit.

      GG Le 19 mars à 12:15
  •  
  • Donc ce jour un évènement qui compte pour la suite de la campagne , ( ta ta , ta ttinnnnnn ( trompettes romaines ) les 500 signatures Poutou sont arrivées a temps .

    Ouf ca y est , la France a eu chaud , c était dans toutes les bouches devant les machines a café dans les entreprises , dans les salles de réunions , dans les cafés : " va t -il les avoir ? "

    C était même devenue pénible a force , et cela créait une climat anxiogène , mais là , on peux respirer , Poutou a ses 500 signatures !.

    Déjà d un point de vue démocratique c’est justice ,comme Cheminade ou Asselineau, pkoi ne les aurai t’il pas eues ?.

    En plus comme le répétaient beaucoup de fins observateurs Politiques c’est un ouvrier et en toute logique, le vote ouvrier va se reporter sur lui .C’est bien simple il va dépouiller la fille Lepen des voix "ouvrières" qu’elle a accaparée .

    Pour la gauche c’est un candidat de plus mais bon aussi si cette mauvaise tète de Mélenchon voulait bien se retirer au profit d’ HAMON , ca n’en ferait que 4 ( en comptant Macron)

    J ai mauvais esprit mais que ceux qui demandent depuis des mois que JLM se retire m’expliquent pourquoi ils souhaitaient un candidat de plus a gauche ?

    Et si un alliance se faisait entre Hamon et Mélenchon , les mêmes qui souhaitaient la candidature Poutou , lui demanderait de la retirer ? !

    Les élus issus du NPA se sont donc mobilisés et les 500 signatures ont été obtenues comme toute les élections depuis 30 ans.( pour LO aussi)

    Par contre vous avez vu les 2 candidats de droite Alliot marie et Henri Guaino ? sans aucun relais chez les élus républicains et inconnus ,du grand public pas comme Poutou et Arthaud et leurs partis LO et le NPA et bien ces deux à n ’ont pas leurs signatures ! .

    Si j étais un esprit chagrin , vous savez que je penserais ? et bien que finalement la droite a peut être bien intérêt a la multiplication des candidats de" gauche " et que pour sa part , la démocratie étant bien représentée, elle ne voit pas l utilité d’autres candidats de droite qui lui piqueraient des voix.

    Mais je suis comme les unionistes bêlants , unité pour tout les autres sauf pour Mélenchon.

    buenaventura Le 18 mars à 19:59
  •  
  • Oui c’est exact le programme de Mélenchon n’est pas communiste , il a été élaboré , voir les 42 carnets thématiques du programme par des jeunes qui pour la plupart sont nés a la chute du communisme ,89 ,91.

    Donc leur références ne sont pas celles la et c’est tant mieux, le programme est un programme que je qualifierai, d ’éco-responsable, d ’ humain, de transition post capitaliste vers l ’Eco socialisme.

    La marche du 18 mars est une réussite, 120 000 ou 130 000 personnes avec la dispersion de la gauche c’est une victoire a porter au crédit de la France insoumise.

    Et les badernes de la gauche " historique" qui nous bassinent avec la foooorrmiiidabblleee campagne de 2012 sont bien obligées de reconnaître que l objectif est dépassé.

    Demain , reconstruire un rapport de force avec la gauche de la gauche ? oui mais pas qu’avec ce prisme réducteur et l ’avenir en commun est suffisamment rassembleuse pour ne pas se limiter a cela et entrevoir des perspectives diverses.

    La campagne est relancée , c’était le but .

    buenaventura Le 19 mars à 00:14
  •  
  • oui , bien envoyé çà Blandine ! pan ! tous pourris hein ?
    Il est dans le système , ca se voit n’est ce pas ?

    Par contre , la qualité de votre analyse ne laisse aucun doute, vous avez été une brillante élève de science po surement .

    A la fac j’aurai été ravi de vous avoir pour référent, vous m’auriez expliqué votre intéressant programme de rupture avec le capitalisme.

    Eclairez nous un peu sur votre programme .

    " y a qu’a prendre aux riches c’est ça ? "

    buenaventura Le 19 mars à 11:46
       
    • @philippi - je suis prêt pour ma leçon de maturité... Avec grande curiosité et forte impatience...

      carlos Le 19 mars à 18:21
  •  
  • incroyable vous parler de soupe politicienne et pas un qui parle de l,ue d,euro ou d,otan !!!

    antoun Le 22 mars à 00:34
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?