Accueil > Politique | Par La rédaction | 27 décembre 2016

2016, l’année politique en déclarations [2]

Suite du best of de notre Déclarama, dans les catégories : surenchères libérales • celles qu’on n’a pas vues venir • convergences droite-gauche • belles saloperies • pensées philosophiques • petits moments de sexisme ordinaire

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Surenchères libérales

 
Acculée par l’évidence de ses échecs, mais encore hégémonique dans l’espace public, la pensée libérale a exacerbé la compétition entre ses plus ardents défenseurs.

« Ma proposition est simple et radicale : privatisons Pôle emploi pour confier le placement des chômeurs au privé ! » (Twitter, 18/01/2016)
Bruno Le Maire

« Je propose de supprimer le logement social. » (20/01/2016)
Hervé Mariton

« Vu la situation économique, ne plus payer plus les heures supplémentaires, c’est une nécessité. » (Europe 1, 22/01/2016)
Emmanuel Macron

« Les Républicains doit être le parti du gaz de schiste et des OGM. » (14/02/2016)
Luc Chatel

« Le CDI ne doit pas être une prison pour l’entreprise. » (LCP, 10/03/2016)
Bruno Le Roux

« Avec Hollande, la Corée du Nord et la France sont les deux derniers pays marxistes du monde ! » (29/06/2016)
François Baroin

« Le PIB, c’est 30% pour le social et 3% pour la sécurité. (…) Il faut inverser les tendances. » (Radio J, 28/08/2016)
Jean-François Copé

« Chaque jeune à l’âge de seize ans doit recevoir un numéro de Siret, une inscription au registre du commerce. » (09/09/2016)
Jean-François Copé

Celles qu’on n’a pas vues venir

 
Résultat d’un concours de circonstances ou de moments d’exaspération, ces déclarations sont un peu sorties de nulle part.

[interrogée sur Emmanuel Macron] « J’en ai rien à battre. Voilà. » (LCI, 08/05/2016)
Anne Hidalgo

« Moi personnellement, j’aime bien la gauloiserie. » (RMC, 16/05/2016)
Christine Boutin

« Aujourd’hui je suis dans l’Histoire. » (France Culture, 24/05/2016)
François Hollande

« Même une chèvre gagnerait contre Hollande. » (Le Point, 17/06/2016)
Gérard Filoche

« Valeurs actuelles et moi on a commandé de la cocaïne et des champignons hallucinogènes sur le Darknet, livrés à l’Assemblée. » (LCI, 28/06/2016)
Bernard Debré

« J’ai demandé qu’il n’y ait pas de Pokemon rare dans les établissements scolaires. » (29/08/2016)
Najat Vallaud-Belkacem

Convergences droite-gauche

 
Si l’on arrêtait de considérer encore "de gauche" certaines idées et personnalités, le clivage gauche-droite conserverait certainement un sens…

« Si j’étais de droite, je le dirais. Mais ce clivage a perdu toute pertinence. » (Le Monde, 18/01/2016)
Alain Finkielkraut

« Je crois que j’ai toujours été centriste, mais peut-être moins assumé. » (France Info, 06/03/2016)
Jean-Vincent Placé

« Je suis d’un gouvernement de gauche et je l’assume totalement avec les valeurs auxquelles je crois et ce qui me caractérise. Mais je veux travailler avec des gens qui se sentent aujourd’hui à droite, aussi. » (06/04/2016)
Emmanuel Macron

« Ma synthèse va d’Emmanuel Macron à Nuit debout. » (BFMTV, 10/04/2016)
Julien Dray

« Cette question [Êtes-vous de gauche ?], on me la pose depuis plus de trente ans, déjà quand j’étais jeune rocardien. » (Libération, 13/04/2016)
Manuel Valls

« Se dire ni de droite ni de gauche, c’est n’être nulle part. Au ni-ni de Macron, j’oppose un "et de droite et de gauche". » (Libération, 18/04/2016)
Nathalie Kosciusko-Morizet

« L’honnêteté m’oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste. » (19/08/2016)
Emmanuel Macron

« Le seul qui pourrait peut-être sauver la gauche, c’est Emmanuel Macron. » (Europe 1, 28/11/2016)
Daniel Cohn-Bendit

BONUS
« Si Hollande et Valls sont de gauche, moi, je suis curé. » (JDD, 13/03/2016)
Eddy Mitchell

Belles saloperies

 
L’absence de vergogne très largement partagée au sein du personnel politique nous a encore valu de nombreuses sorties flirtant allègrement avec le lamentable ou l’ignoble.

« Il faut couper les vivres à ceux qui tirent sur la corde et profitent de l’assistanat. » (RMC, 26/01/2016)
Laurent Wauquiez

« Le problème c’est la violence physique. [La violence sociale] c’est différent. Si vous parlez des plans sociaux, c’est l’adaptation permanente de l’économie. » (France Inter, 14/01/2016)
Pierre Gattaz

« Et puis (…), il y a l’antisionisme, c’est-à-dire tout simplement le synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël. » (07/03/2016)
Manuel Valls

« Je propose d’instaurer une participation financière des détenus aux frais d’incarcération. » (04/05/2016)
Éric Ciotti

« Quand vous regardez la Gare du Nord, on n’a plus l’impression d’être en France, on a l’impression d’être en Afrique. » (Canal+, 22/05/2016)
Nadine Morano

[À un opposant à la loi travail] « Vous n’allez pas me faire peur avec votre tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler. » (27/05/2016)
Emmanuel Macron

« La France est soumise aujourd’hui à deux menaces qui, pour être différentes, n’en mettent pas moins en péril son intégrité : Daech et la CGT. » (Le Point, 01/06/2016)
Franz-Olivier Giesbert

« Regardez ce qui s’est passé avec la Grèce : quand l’Europe s’unit, ça marche. » (24/06/2016)
François de Rugy

« La Crimée a choisi de redevenir russe, la Crimée est russe, passons à autre chose. » (31/07/2016)
Thierry Mariani

« La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord. » (28/08/2016)
François Fillon

« Quand on est jeune, 35 heures, ce n’est pas long. » (L’Obs, 09/11/2016)
Emmanuel Macron

Pensées philosophiques

 
L’année a donné du grain à moudre (ou des aigreurs à distiller) à nos penseurs médiatiques – auxquels on accorde encore une inexplicable attention.

« L’égalité étant une passion insatiable, elle peut mener à détester tout privilège. » (France Culture, 13/04/2016)
Pascal Bruckner

« Avec Nuit debout, l’islam radical disparaît, l’ennemi, ça redevient la domination, la bourgeoisie, le capitalisme et l’Etat policier. » (Europe 1, 04/05/2016)
Alain Finkielkraut

« Nuit debout, c’est aussi un crachat lancé au visage des victimes de janvier et de novembre 2015. » (Le Figaro, 22/05/2016)
Pascal Bruckner

« L’islamo-gauchisme est apparu en pleine lumière : non seulement, pour les gauchistes, les islamistes ne sont pas les ennemis, mais ils partagent les mêmes cibles et la police est la première de ces cibles. » (RCJ, 20/06/2016)
Alain Finkielkraut

« Le Brexit, c’est la victoire des gens peu formés sur les gens éduqués. » (Le Figaro, 29/06/2016)
Alain Minc

« Pour la centième fois NON je ne me teins pas les cheveux ! Je laisse cette coquetterie ridicule à Hollande. Si on veut parier je suis prêt ! » (Twitter, 09/06/2016)
Luc Ferry

Petits moments de sexisme ordinaire

 
La com politique et le travail sur les éléments de langage n’y peuvent rien : la pensée sexiste sort de la bouche de nos élus dès que leurs conseillers ont le dos tourné.

[à propos de l’affaire Baupin] « Je commente l’international, les choses sérieuses, pas les histoires de bonnes femmes. » (09/05/2016)
Pierre Lellouche

« Il y a une bonne dizaine de premiers ministres possibles. Soyez imaginatifs ! Et pourquoi pas une femme ? » (JDD, 02/10/2016)
Alain Juppé

[à propos de NKM] « Être une femme ne suffit pas pour réussir. » (09/09/2016)
Geoffroy Didier

« Arnaud est le type dont rêvent les femmes pour un amour d’une nuit d’été. Il faut parvenir à ce qu’elles rêvent de lui pour acheter une maison Phénix et y élever des enfants. » (Le Point, 03/11/2016)
François Kalfon (directeur de campagne d’Arnaud Montebourg)

SI VOUS VOUS SENTEZ ASSEZ FORTS POUR PRENDRE UNE DOSE SUPPLÉMENTAIRE :
2016, UNE ANNÉE EN DÉCLARATIONS, PREMIÈRE PARTIE


Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?