Accueil > La Midinale | Entretien par Pierre Jacquemain | 31 mai 2017

Adrien Martinez : « Avec Jean-Michel Blanquer, il y aura une diminution du pouvoir d’agir des enseignants »

Enseignant en Gironde, syndicaliste membre du SNUIPP-FSU, Adrien Martinez évoque avec nous les projets de réforme et l’idéologie du nouveau gouvernement en matière d’éducation, entre expectative et inquiétudes.

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • On ne peut effectivement pas dire que les choses étaient mieux avant en matière d’éducation. :)

    Toutes les études sur le sujet ont montré que l’Ecole était un instrument de "reproduction sociale",
    c’est à dire que les enfants d’ouvriers restent ouvriers
    et les enfants de CSP+ restent CSP+ à leur sortie de l’école,
    et ce, au moins depuis les années 70,
    (ça, c’est sûr et certain, je m’en rappelle très bien...)
    et probablement depuis toujours, en fait.

    Personnellement, je ne pense pas pas qu’une simple réforme de l’EN, même radicale, puisse changer à elle seule cette réalité...
    si elle n’est pas accompagnée d’une réforme sociale de plus grande envergure. :)

    Les enseignants ne sont absolument pas responsables de cet échec de l’EN...
    les vrais responsables sont, comme toujours, les politiciens de notre pays...
    ceux qu’on reprend toujours pour arriver toujours aux mêmes situations catastrophiques.

    Que voulez-vous que fasse un enseignant face au rouleau compresseur du pouvoir médiatique ?

    Même si tous les enseignants de France se donnaient la main pour être unis contre le rouleau compresseur médiatique,
    ils ne pourraient rien contre celui-ci.

    Parce que les enfants voient leurs profs quelques heures par semaine...
    et sont plongés quotidiennement dans le "bain médiatique"
    du moment où ils se lèvent
    jusqu’au moment où ils se couchent,
    non-stop.

    Le rouleau compresseur médiatique comprend tout ce que véhiculent les médias (télés, radios, journaux et internet),
    c’est à dire les informations, les divertissements...
    et la publicité...
    sur laquelle il faut insister
    parce que c’est la publicité, aujourd’hui,
    qui est le principal "fabricant de rêves et d’aspirations",
    c’est la publicité qui modèle les rêves
    que le public s’efforce ensuite de réaliser,
    en achetant les produits vantés par celle-ci
    pour correspondre à l’image du "citoyen idéal",
    devenu le "consommateur idéal". :)

    Le rouleau compresseur médiatique est à 100% au service
    de la "non-pensée" appelée "le Marché"
    et de son Dieu unique,
    l’Argent.

    Dans ce contexte,
    les 9 milliardaires qui possèdent l’ensemble des médias en France
    règnent sans partage contre tous les enseignants de ce pays...

    et ce, même si ceux-ci s’unissaient tous...
    ce qui est loin d’être le cas. :)

    Comment les enseignants pourraient-ils convaincre les enfants qu’il est important d’étudier et d’apprendre,
    sérieusement et honnêtement,
    quand les médias nous donnent chaque jour la preuve
    qu’il vaut mieux mettre en place un système d’évasion fiscale
    pour être élu à la Présidence de la Commission Européenne. :)

    Qu’il vaut mieux détourner des fonds, faire des fausses factures et des emplois fictifs pour pouvoir se présenter à l’élection Présidentielle en France :)

    Qu’il vaut mieux mentir aux électeurs pour être élu
    et ensuite trahir ses électeurs
    pour être Président de la République Française. :)

    Mais qu’est-ce que l’Ecole peut faire contre ça ? :) :) :)
    Quand les médias proclament à longueur de journée
    que, pour réussir, il faut tricher. :)

    Quand le seul secteur qui embauche dans ce pays aujourd’hui,
    c’est l’Armée...
    qui dans ses publicités ose écrire noir sur blanc
    que c’est pour aller faire la guerre à l’étranger...

    Le Ministre PS qui est responsable de cette publicité
    a manifestement oublié que son Ministère
    s’appelle Ministère de la Défense
    et pas Ministère de l’Attaque.

    Que l’Armée est là pour protéger le territoire national
    et les citoyens français...
    pas pour protéger les intérêts financiers des compagnies pétrolières et autres multinationales. :)

    Et c’est un ministre PS d’un gouvernement PS qui est responsable de ça. :)

    Les derniers vestiges du PS rétorqueront que ce ministre et son premier ministre ne sont plus au PS,
    qu’ils ont rejoint Mr Macron...

    Le problème étant simplement que le chef de la campagne du PS pour les Législatives est le Ministre de l’Intérieur du même gouvernement PS dirigé par des gens qui ne sont plus PS,
    le Ministre de l’Intérieur qui est responsable de la mort de Rémi Fraisse et de toutes les violences contre les manifestants des manifs contre la loi El Khomri...

    et qui a basé la stratégie de campagne du PS pour les Législatives sur la défense du bilan de ce gouvernement PS dirigés par des gens qui ne sont plus au PS...

    mais avec lesquels les dirigeants actuels du PS,
    et Mr Cazeneuve au premier chef,
    sont toujours alliés.

    Transformant ainsi le PS en un sous-marin du Macronisme que ces dirigeants du PS ont créé pour assurer leur "pantouflage" pour leur retraites à eux dans les Multinationales qu’ils ont servies avec tant de dévouement. :)

    C’est gens détruisent les retraites du peuple
    pour assurer les leurs. :)

    J’aime beaucoup comme Mr Martinez évoque l’attentisme du gouvernement lors des Législatives... :)

    En clair, le gouvernement de Louis-Philippe Macron :)
    ne dit rien avant les élections sur le détail de ses intentions...
    parce que, si il le disait,
    il serait sûr de ne pas être élu. :)

    Mr Hollande a démontré qu’avec l’aide des médias,
    on pouvait se passer de programme politique pour être élu...
    l’essentiel est d’avoir "une bonne image médiatique"...

    et pour avoir une "bonne image médiatique",
    il faut tout d’abord avoir le soutien des 9 milliardaires
    auxquels appartiennent les médias français...

    et ensuite ne rien dire du tout sur vos intentions politique...
    pour ne fâcher personne. :)

    Une fois que vous serez élu,
    vous pourrez faire tous les sales coups que vous voulez...
    dans le dos de vos électeurs. :)

    Et cela non plus,
    l’Education Nationale n’y peut rien. :)

    cavalierbleu Le 31 mai à 16:11
  •  
  • Présente !
    Mais ca fait tellement peur cette lente destruction du dernier levier d’emancipation et d’élévation à laquelle on assiste que ca me fait carrément paniquer.
    Je m’en vais relire un ptit coup de la repro des élites de P.B. pour me réconforter.

    Irae Le 1er juin à 21:55
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.