Accueil > Politique | Par Elsa Faucillon | 1er février 2017

Affaire Fillon : deux mondes…

Dans la famille Fillon, il y a évidemment un papa, une maman, des enfants c’est important ! Mais aussi un goût certain pour l’argent. Alors que le candidat LR est soupçonné de détournement de fonds publics, les révélations se suivent et se ressemblent.

Vos réactions (5)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Celui dont son propre parti se demande aujourd’hui s’il peut rester candidat avait jusque-là fait de son irréprochabilité une singularité. Déjà en 2012 dans son combat face à Copé pour la présidence de l’UMP, puis au cœur de l’affaire Cahuzac, Fillon avait tenu à préciser au 20 heures qu’il ne payait pas l’ISF et possédait « une maison dans la Sarthe, achetée 440.000 euros il y a vingt ans, une épargne de 100.000 euros et deux voitures de plus de dix ans ».

Plus récemment encore, lors des primaires de la droite, il déclarait en référence aux affaires qui touchent Sarkozy « Ceux qui ne respectent pas les lois de la République ne devraient pas pouvoir se présenter. Qui imagine le général de Gaulle mis en examen ? »

Pack familial

Depuis une semaine, Sarko et Copé doivent bien se marrer. Il y a d’abord eu le Penelope Gate : Madame doit prouver qu’elle a bien exercé la fonction pour laquelle elle aurait touché près de 900.000 euros en tant qu’assistante parlementaire, sur plusieurs périodes au service de son mari et du suppléant de celui-ci. Pour qui connaît des assistants parlementaires, les salaires mensuels évoqués dans l’affaire Fillon sont très loin de leur réalité.

Il faut ajouter à cette histoire 100.000 euros versés par la Revue des deux mondes pour la réalisation de deux textes, 3.500 signes en tout – les pigistes apprécieront ! Il y aurait aussi l’embauche de ses deux premiers enfants « qui étaient avocats, en raison de leurs compétences », selon leur père. Problème : ils ne l’étaient pas au moment des rémunérations. Ou encore une société de consulting. Tout ne concerne pas des affaires de justice, mais tout est affaire de gros sous !

Une violence de plus

L’intime conviction de sa propre honnêteté transparaît dans les tweets qui ont été exhumés depuis la révélation de l’affaire, et dont nous vous proposons une sélection ci-dessous. Ça n’enlève en rien au sérieux de l’affaire, ça ne vaut pas revanche à sa brutalité. Car il s’agit bien d’une violence de plus à ceux qu’ils traitent d’assistés, aux smicards qu’il ne faudrait surtout pas augmenter, à la Sécu qui coûte trop cher, bref aux classes populaires qui s’en prennent plein la tronche et à qui l’ancien premier ministre explique que leur avidité est insupportable !

Alors évidemment nul doute n’est permis sur le calendrier choisi, à quatre-vingt jours du premier tour, pour la parution de ces révélations. Mais ceux qui préconisent aujourd’hui plus de transparence et d’éthique sont bien loin du compte. Le rapport que François Fillon et bon nombre de ses amis entretiennent avec l’argent et l’argent public en particulier, en l’accaparant, montre un mal profond que des ajustements ne guériront pas.

@ElsaFaucillon

Vos réactions (5)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Avec la pige à 100000 balles ça fait 930000 + 84000 pour les gamins ; on arrondi à 1 million. Cette fois le compte est bon ? Alors son compte est bon : à dégager !

    Durruti Le 1er février à 19:04
  •  
  • Bonjour a tous,
    j’ai milité toute ma carrière , me suis opposé a toutes ces inégalité qui existes depuis bien longtemps ... je ne suis pas surpris par ces révélations de ces abus ( il y en bien d’autre !) je suis seulement déçu des citoyens qui les découvrent aujourd’hui. A quand la prise de conscience !! ce n est pas seulement une histoire de droite / gauche , c’est notre démocratie qui est en dangers ... Bon , cela a déjà été dit et redit , mais pas encore suffisamment intégré les consciences. Cette république a vécu ... voila , un grand coup de balai est necessaire n’en déplaise aux politiques réguliers.

    Bodineau gerard Le 2 février à 08:37
  •  
  • Ce qui se passe avec fillon et Hamon est la conséquence logique du système de primaires.
    Ces votations pour faire une sélection par les "sympathisants" ne monopolisent qu’une partie en fait très faible d’électeurs, les plus motivés mais ne font pas voter pas l’électorat populaire.
    La contradiction c’est qu’en France la seule élection où la population se déplace encore pour les urnes c’est l’élection présidentielle.
    Le problème pour les grands partis qui jouent à ce jeu des primaire c’est de se retrouver avec des "vainqueurs" qui sont choisi par des votants ne correspondant pas à la majorité des électeurs du pays.

     Fillon a été élu par la droite catho/réac, les réseaux "anti mariage pour tous" qui sont très efficaces mais pas si populaire qu’on le dit. De nombreux fachos et même les plus racistes ne vont pas à la messe le dimanche et sont pour le droit à l’avortement, la France n’est pas la "bible belt"..

     Hamon a été choisi par la petite bourgeoisie intellectuelle, celle qui votait écolo et qui a de la sympathie pour les idées libertaires et qui considère Mélenchon comme un ringard autoritaire.
    Cette gauche, plutôt jeune et urbaine ne représente pas non plus un électorat de masse.

    Si la population se déplace pour voter en masse il risque d’y avoir de très grosses surprises, très bonnes ou très mauvaise..

     La droite commence à réagir et doit trouver un Juppé pour remplacer le looser Fillon qui, affaires ou pas, se serait pris une veste.

     la gauche de "gouvernement" joue le nouveau chouchou de l’UE, Macron, en lousedé pour le moment avant de le faire en pleine lumière.

    Reste à savoir si le système va vouloir changer de scrutin et en venir au principe de "grands électeurs" comme dans certains pays pour "élitiser" l’élection et ringardiser le suffrage universel.

    Arouna Le 2 février à 10:49
  •  
  • Merci au canard Enchainé. Rirn qu’avec un simple article et une enquête, il arrive à couler une droite auquel aucun autre Parti Politique ne s’attaquait pour l’instant, trop occupé à se créper le chignon entre eux. C ’est un bonheur tout cà.

    Je l’ai toujours dis, les primaires de la droite ont élus le pire repésentant qu’ils pouvaient élire. Ha ha

    bdpif Le 2 février à 11:28
  •  
  • "Papa, maman", un langage de bébé. Dîtes plutôt "père, mère" ça donnerait un ton un peu plus mature à votre propos.
    Jusqu’à présent -que je sache- l’entité "père, mère, enfants" ne constitue pas un délit, aimer l’argent non plus. Soyez honnête et pensez à la présomption d’innocence... Mais en tant que journaliste ne pourriez-vous pas enquêter sur tous les parlementaires et ministres ? : leurs revenus, leur patrimoine, leurs avantages en nature, leurs passe-droits, leurs appartements achetés avec la réserve parlementaire, leurs points de retraite acquis sans travailler, etc, etc. Du pain sur la planche ! Et dans la foulée pourriez-vous nous en dire un peu plus sur les privilèges des journalistes qui m’a-t-on dit bénéficient de larges déductions fiscales. Est-ce vrai ? Quand je serai bien au fait de tout cela, j’irai peut-être voter. Merci.

    Marante Le 5 février à 17:49
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?