photo cc PCF Bourges
Accueil > Politique | Entretien par Pierre Jacquemain | 28 septembre 2016

André Chassaigne : « Dans les conditions actuelles, il n’est pas possible de soutenir Mélenchon »

Le Parti communiste doit déterminer quelle candidature il propose ou soutient en 2017. André Chassaigne, député PCF et président du groupe Front de gauche à l’Assemblée, exprime ses doutes envers celle de Jean-Luc Mélenchon et n’exclut pas de présenter la sienne.

Vos réactions (179)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Regards. Vous sortez d’un conseil national décisif. Serez-vous en mesure d’arrêter une stratégie politique avant la mi-novembre, comme Pierre Laurent s’y était engagé ?

André Chassaigne. Au regard de l’urgence de la situation politique et de l’éclatement de la gauche, le Parti communiste français s’apprête à faire un choix décisif pour l’avenir. Mais comme nous l’avons toujours fait lors des moments cruciaux, nous prendrons nos responsabilités. C’est pour cela que nous nous réunirons en conférence nationale le 5 novembre pour arrêter les options définitivement soumises aux communistes.

Sur quoi reposera la consultation des communistes ?

Il y a trois hypothèses sur la table. La première est celle du statu quo pour marquer notre détermination à faire émerger une candidature de rassemblement. Dans ce cas de figure, le PCF ne ferait pas le choix immédiat d’un candidat pour parvenir à cette candidature de rassemblement. La deuxième hypothèse suggère une candidature issue du PCF. Il ne faudrait pas, pour autant, y voir un repli identitaire. Au contraire, nous aurions là une candidature qui défendrait certes les idées communistes, mais en poursuivant l’objectif d’un rassemblement large pour parvenir une candidature unique. Enfin, dernière option : un soutien à Jean-Luc Mélenchon. Mais il ne se ferait pas sans clarification.

« Avec Jean-Luc Mélenchon, on est face à une dérive égocentrique qui s’accompagne de divergences de fond. »

Justement, Éric Coquerel, interrogé la semaine dernière par Regards, nous disait que si le PCF privilégiait cette dernière hypothèse – ce qu’il appelle de ses vœux – « ça ne peut conduire à se soumettre aux conditions de ceux qui arriveraient en dernier », dit-il.

C’est terrible de dire cela. Cela veut dire qu’il ferme la porte à toute candidature de rassemblement. Personnellement, je n’exclus pas un soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon, mais je ne peux pas admettre que ce soit à prendre ou à laisser. Je crois par ailleurs que l’on est face à une dérive égocentrique qui s’accompagne de divergences de fond. Nous devrons nécessairement avoir cette discussion avec Jean-Luc Mélenchon, comme nous pourrions l’avoir aussi avec d’autres candidats déclarés. Il nous faut rencontrer tout le monde avant de nous prononcer.

À ce stade, y a-t-il des désaccords de fond avec Jean-Luc Mélenchon et le mouvement des Insoumis ?

Nous avons une base commune qui s’appelle l’Humain d’abord, notre programme de 2012. Nous avons porté et défendu ce programme tout au long de ces cinq dernières années à l’Assemblée nationale avec les députés du Front de gauche. Il faut l’étoffer et l’adapter aux nouveaux enjeux. Je pense notamment aux questions internationales, de conflits, d’évasion fiscale, de migrations.

Pas de quoi vous fâcher avec Mélenchon, donc…

Il y a des expressions qui fâchent et une volonté de grappiller des voix un peu partout qui brouille les pistes. Des mots employés qui ne correspondent pas à ce que l’on souhaiterait d’une politique commune. Je n’entre pas dans les polémiques lancées sur les "migrants" ou les "Gaulois". Sur un sujet moins polémique en apparence, l’agriculture : je crois qu’on ne peut pas apporter des solutions durables en disant simplement qu’il faut changer les pratiques alimentaires. Tout ça pour accrocher un électorat. Ce sont des raccourcis fâcheux qui nourrissent les divergences de fond. Nous n’échapperons donc pas à ce débat. Il sera utile et nécessaire.

« Mélenchon veut construire "l’autre gauche", nous on se bat pour rassembler la gauche. »

Il n’est pas déjà un peu trop tard pour aborder ces questions programmatiques ?

Non. Il faut tout poser sur la table. Parce que je crois qu’il subsiste un désaccord stratégique qui a son importance. Je ne crois pas aux deux gauches irréconciliables, comme le suggère Mélenchon. Lui, il veut construire "l’autre gauche", nous on se bat pour rassembler la gauche, parler aux militants et aux élus socialistes en souffrance, aux écologistes, c’est notre combat et notre priorité pour reconstruire une gauche de transformation sociale.

Vous ne semblez pas convaincu par une candidature de Jean-Luc Mélenchon. Votre choix est-il arrêté parmi les trois hypothèses que vous venez de présenter ?

Je pense en effet que dans les conditions actuelles, il n’est pas possible de soutenir Jean-Luc Mélenchon : exiger la soumission comme il le fait est contre-productif. Ça ne marchera pas. Mélenchon n’aura d’ailleurs pas le soutien des militants communistes sans un accord préalable avec le PCF. Nous devons construire du commun et réveiller l’espoir. Pour autant, il peut devenir notre candidat commun, mais dans le cadre d’un rassemblement large.

Alors, que privilégiez-vous, finalement ?

L’échec d’une candidature de rassemblement serait lourd de conséquences. Nous devons rassembler toutes celles et tous ceux qui ne résignent pas et qui ne veulent pas renoncer à une vraie politique de gauche. Ensemble, nous sommes la seule alternative à gauche porteuse d’espoir. Mais pour y parvenir, pour être crédibles, nous devons être rassemblés. À la fois pour préparer une stratégie commune à la présidentielle et aux législatives, mais aussi pour reconstruire à gauche, demain. Je crois, à ce titre, qu’une candidature présentée par le PCF pourrait largement y contribuer et ainsi bousculer cette campagne présidentielle.

« C’est uniquement à la demande de la direction du Parti que je pourrais envisager d’être candidat. »

Vous pourriez être ce candidat ?

Si l’option d’une candidature communiste était celle retenue, il y aura sans doute un appel à candidatures. En ce qui me concerne, c’est uniquement à la demande de la direction du Parti que je pourrais envisager d’être candidat.

Au final, cette stratégie ne va-t-elle pas au contraire renforcer les querelles d’ego et ajouter de la division à la division ?

Non, puisque la candidature communiste – si cette hypothèse était retenue par les militants – s’engagera jusqu’au bout à créer les conditions d’une candidature de rassemblement. En mettant tout le monde autour de la table, je crois qu’une candidature peut s’imposer. Il y a celles qui sont présentes aujourd’hui dans le débat public. Et puis il y en a d’autres qui peuvent émerger et faire consensus. Je suis peut-être d’un optimisme béat, mais nous montrerions enfin un nouveau visage de la politique. Nous en sortirions tous grandis. Je crois qu’on ne pourra rabibocher la politique avec les citoyens qu’en lui redonnant ses lettres de noblesse.

Mais vous croyez vraiment qu’un candidat unique de la gauche qui s’oppose à la politique du gouvernement est encore possible aujourd’hui ?

Non seulement j’y crois, mais c’est surtout souhaitable et nécessaire. Je suis désespéré de cette dispersion à gauche. Alors que rassemblée, elle serait majoritaire dans le pays. J’en ai la conviction. Et s’il n’y a qu’un fenestrou [1] pour qu’on puisse passer à travers, il ne faut pas le boucher, mais au contraire l’élargir et saisir cette ouverture jusqu’au bout.

Notes

[1Expression auvergnate pour évoquer une petite fenêtre.

Vos réactions (179)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Il va bien falloir que tous ceux qui se réclament de la gauche et qui reprochent à Mélenchon son prétendu positionnement national-populiste à partir d’extraits tronqués et de gros titres racoleurs mettent leurs actes en conformité avec leurs convictions affichées, et déclarent posément, sans ambiguïté, qu’ils COMBATTENT Mélenchon, et non qu’ils n’excluent pas de voter pour lui, le cas échéant, etc. Parce que ou bien Mélenchon est ce qu’ils prétendent, et alors c’est une ordure finie, ou alors ils se décrédibilisent eux-mêmes définitivement en le calomniant de manière aussi basse en toute connaissance de cause.

    Wild ar-Rachid Le 28 septembre 2016 à 13:41
       
    • Vous n’avez pas du tout lire.... Des divergences de fond existent...

      t-o Le 28 septembre 2016 à 13:58
    •  
    • Je ne vois aucun fond dans les "divergences" exprimées. Aux sempiternelles mises en causes personnelles ("dérive égocentrique") aux mêmes fantasmes récurrents ("il exige la soumission") et aux habituelles déformations caricaturales ("l’agriculture ne se limite pas aux pratiques alimentaires"), on voit maintenant s’ajouter les contre-sens éhontés ("il ne veut s’adresser qu’à l’autre gauche") et les accusations crapoteuses ("grappiller un peu partout pour brouiller les pistes").

      Wild ar-Rachid Le 28 septembre 2016 à 14:29
    •  
    • le parti communiste n’est un apporteur de voix aussi bien pour les socialistes écologistes ou Mélenchon ,le parti doit réunir la gauche sur un programme partager ,et après il faut un candidat communiste pour le mettre en place stop aux vedettes

      simonnet Le 28 septembre 2016 à 17:30
    •  
    • Militant communiste et syndicaliste depuis 48 ans, je milite pour une candidature de rassemblement qui respecte chaque composante et ambitionne l’élargissement à toutes les victimes de l’austérité. Cela exige de mettre en commun pour créer encore plus de commun...
      Je ne peux pas accepter l’idée de devoir me soumettre à ceux qui se revendiquent comme des "insoumis" pour sauver les apparences pour un court moment, avec un chef comme JLM qui, alors que nous sommes encore dans l’opposition, ne respecte pas ni ses engagements à l’égard du FDG, ni ses partenaires qu’il abandonne... Qu’est-ce que çà serait s’il était majoritaire !!!
      J’ai pourtant voté pour JLM lorsque mon parti a fait son choix en 2011-2012, et j’ai fait la campagne avec enthousiasme... Malheureusement, dès juin 2012, JLM et ses amis n’ont perdu aucune occasion pour nous intenter tous les procès possible. Il
      n’a jamais compris et admis non plus que nous refusions de brader les positions électorales gagnées pour être utiles au peuple dans les territoires. J’estime qu’il est maintenant devenu dangereux pour la gauche avec son caractère systématiquement ombrageux et sa pratique autocentrée...
      Donc, je soutiens pleinement la ligne d’André CHASSAIGNE.

      Jean-Jacques POIGNANT Le 28 septembre 2016 à 18:11
    •  
    • Si l’on suit la logique de Chassaigne (il y a une seule gauche comprenant le PS, vive le productivisme, l’environnement on s’en fout...), c’est pas la peine qu’il soit candidat, il y en a déjà un, c’est Filoche.

      Gilbert Duroux Le 29 septembre 2016 à 01:18
    •  
    • Gilbert Duroux
      Non seulement vous mentez et en plus vous créez des positions de toutes pièces !

      Ou avez vous vu que l’environnement on en avait rien à foutre ?le PCF est le parti qui a le plus produit de textes sur le sujet,qui comporte une commission en son sein consacrée uniquement au sujet !

      Mais entendre Mélenchon déclarer que l’élevage animal pollue plus que l’automobile,expliquez nous donc ou il a pris une telle explication.?chez les végétariens et végétaliens qui depuis des années essaient de nous imposer leur dictature ?Quelle enquête scientifique sérieuse a établi de tels chiffres ?A quel date ?dans quel édition scientifique ?

      Jean Claude Goujat Le 29 septembre 2016 à 10:40
    •  
    • @ JC Goujat

      D’après les données de la FAO de 2006 et 2013, l’élevage émet davantage de gaz à effet de serre que le transport.

      https://blogs.mediapart.fr/edition/il-etait-une-fois-le-climat/article/080915/l-elevage-emet-plus-de-gaz-effet-de-serre-que-les-transports

      Wild ar-Rachid Le 29 septembre 2016 à 10:58
    •  
    • "Ces émissions de GES se répartissent comme suit. 45 % est attribuable à la production et au transport des aliments (dont 9 % imputables à la déforestation liée à l’extension des cultures et des pâturages). 39 % proviennent de la fermentation gastrique des ruminants. 10 % résultent du stockage et de l’utilisation du lisier. 6 % sont causés par le transport, l’abattage des animaux et au stockage des produits animaux."
      En clair 45% de la pollution dites animale vient des TRANSPORTS ,9% viennent de la déforestation,10% du stockage et des lisiers,6% encore par le transport !soit 51% du total.Donc vous enlevez des transports généraux le transports des animaux .

      Est-ce que c’est sérieux cette affirmation "
      L’élevage émet plus de gaz à effet de serre que les transports" surtout que le GIEC ne fourni aucun chiffre justement de la pollution des transports ?Pas besoin de savoir lire entre les lignes pour comprendre que le transport des animaux est justement le plus polluant dans l’élevage.Mais certains sont des champions pour interpréter des chiffres à qui on fait d’ailleurs dire ce que l’on veut selon la façon dont on se place !

      Jean Claude Goujat Le 29 septembre 2016 à 12:00
    •  
    • Gilbert Duroux
      Juste pour que vous soyez informé des travaux et des recherches que fait le PCF sur l’environnement,et pas seulement pour les présidentielles !

      http://ecologie.pcf.fr/63732

      Jean Claude Goujat Le 29 septembre 2016 à 19:09
    •  
    • Sur son blog de Médiapart, Alexis Corbière, porte-parole du PG, répond à Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, qui porte peu ou prou les mêmes accusations que Chassaigne envers Mélenchon. La réponse de Corbière vaut donc aussi pour Chassaigne :
      https://blogs.mediapart.fr/alexis-corbiere/blog/290916/ne-pas-se-defiler-devant-nos-adversaires

      Gilbert Duroux Le 29 septembre 2016 à 19:40
    •  
    • @ Jean-Claude Goujat : "Ou avez vous vu que l’environnement on en avait rien à foutre ?le PCF est le parti qui a le plus produit de textes sur le sujet,qui comporte une commission en son sein consacrée uniquement au sujet !"
      Oui, c’est ça, comme on dit, quand on veut évacuer un problème, on crée une commission.
      Le PCF n’a rien à faire de l’écologie du simple fait que c’est un parti productiviste traditionnel, qui compte sur la croissance pour régler le problème de l’emploi. Par ailleurs, toujours au nom du maintien de l’emploi, il a toujours défendu tout et n’importe quoi en matière de production.

      Gilbert Duroux Le 29 septembre 2016 à 20:45
    •  
    • Je vais faire court : Petit fils de député communiste, j’ai toujours voté communiste par conviction. Aujourd’hui c’est JL Mélenchon qui porte le mieux mes aspirations. Il est dans l’action. Le parti communiste en est encore a la réflexion politicienne a savoir, comment faire pour rassembler la gauche (mais laquelle ?) Le PC est illisible, invisible et n’a aucun leader charismatique.
      Au lieu de discutailler et de critiquer Mélenchon, le PC aurait du inviter tous ses militants a se rallier a lui. Une grande part va de toutes façon le faire. Militants du PC, vous méritez mieux que vos dirigeants actuels. Agissez maintenant !

      Marco Le 30 septembre 2016 à 09:26
    •  
    • Gilbert Duroux !
      Mon pauvre garçon qui s’aperçoit aujourd’hui que l’écologie existe et essaie d’évacuer le travail des autres !
      Le PCF un parti productiviste ?C’est ça votre argument une affirmation assénée doctement comme une vérité révélée ?Mais c’est une habitude chez les gens comme vous de lancer des affirmations sans fondements.C’est aussi celle de l’extrême droite qui arrive ainsi à créer la confusion.

      Une commission qui fonctionne,qui travaille,dont on retrouve les travaux dans le programme du PCF et surtout dans celui de l’Humain D’abord réalisé à 80% par les militants communistes,c’est toujours mieux qu’un mouvement de 130000 clics ou il y a seulement 3000 qui participent ^sans même connaître les tenants et aboutissants de ce dont ils discutent !

      Je pense que vous un peu limité intellectuellement,que vous évitez soigneusement de lire les liens que l’on vous met parce que ça pourrait contredire vos préjugés de bourgeois.

      Parce que votre écologie elle ressemble surtout à celle des riches et n’est en aucun cas destinée aux plus modestes dont vous pourrez continuez de dire "salauds de pauvres" qui polluent.

      Continuez donc de rêver de vos panneaux solaires sur les toits des maisons des riches,des fermes solaires qui occupent les champs cultivables,des éoliennes qui ne tournent que pour 20% de leur puissance mais rapporte beaucoup d’argent au privé parce que votre écologie se résument à ça vous n’êtes pas assez intelligent pour imaginer autre chose !

      Jean Claude Goujat Le 30 septembre 2016 à 10:29
    •  
    • Vous nous insultez, vos mots n’ont rien de l’Humain d’Abord . Vous salissez tout Monsieur.
      National populiste, mais c’est une injure ! Vous défendez bien mal la cause de M.Chassaigne.
      Écoutez La France de Ferrat Monsieur !
      Melenchon et les Insoumis sont apparemment vos ennemis, plus que la droite en ce moment, ce qui prouve bien votre volonté de division, et non de rassemblement. Vous êtes rempli de Propos haineux.
      Il n’ya rien de plus à répondre,

      Victoire Belle Le 1er octobre 2016 à 09:51
    •  
    • Monsieur Poignant,
      Votre message de soutien à Monsieur Chassaigne a fait bondir la militante FDG de la première heure que je suis. Cela peut sans doute être partagé par des camarades qui suivent votre ligne, mais si je réagis c’est pour celles et ceux qui lisent vos propos et n’ont pas eu comme moi le vécu des campagnes électorales. Vous vous posez en rassembleur ! Si vous l’êtes vraiment, vous devriez savoir combien c’est le sectarisme des partis, dont le PCF, qui a tué le FDG. Nous les militants non encartés nous avons été méprisés, juste utilisés, trop sincères, pas assez politicards sans doute, pour des intérêts et des calculs par des responsables du PCF locaux et contre le FDG, certains étant même allés sur la liste PS aux régionales. Non, ce ne sont pas les Insoumis qui trahissent l’Humain d’abord, ils le poursuivent Monsieur ! Et avec des camarades communistes, PG, Ensemble, citoyennes et citoyens. Vous, vous ne. cherchez qu’a évaluer les meilleures alliances possibles juste pour des élus et même au péril de la gauche courageuse et vraie. Cela fait longtemps que ça dure, n’accusez pas les insoumis et Melenchon, surtout avec des accusations qui deviennent ignobles. Le PCF et le FDG ensuite sont mes compagnons de route, c’est écoeurant cette méthode.
      Bien humainement insoumise,

      Victoire belle Le 1er octobre 2016 à 12:06
    •  
    • Victoire Belle
      Nous ne nous tairons pas,et n’en appelez donc pas à Ferrat il n’était pas de votre bord.Quand il était en vie monsieur Mélenchon était encore au PS ou il est resté 30 ans !
      Quand à être rempli de propos haineux vous devriez lire la totalité des écrits de vos amis pour regarder de quel coté est la haine.

      Je trouve ça amusant et qui rappelle une méthode connue:on injurie les gens puis ensuite on se plaint que ces personnes répondent sur le même ton !Et je n’injurie personne je ne fais que constater que certains sont très limité dans leur arguments et reprennent en boucle les même arguments que la droite.Décidémment le PCF continue d’ennuyer les sociaux bourgeois du PG !

      Jean Claude Goujat Le 1er octobre 2016 à 13:50
    •  
    • Victoire belle
      Les accusations en bloc c’est une habitude.répétez un mensonge 1000 fois n’en fait pas une vérité.C’est Mélenchon qui a enterré le FDG dès février 2015 :http://www.egaliteetreconciliation.fr/Melenchon-enterre-le-Front-de-gauche-30980.html

      Et si vous êtes une militante de la première heure du FDG,je suis militant depuis 1969 du PCF dans des siuation autrement plus difficiles qu’aujourd’hui.

      Je dirais donc que l’on vous a beaucoup attendu sur le terrain des luttes depuis ces années la !

      Jean Claude Goujat Le 1er octobre 2016 à 14:13
    •  
    • @ JC Goujat

      Et aller chercher ses arguments chez Soral plutôt que dans Politis, ça dénote quel d’esprit exactement ?

      Wild ar-Rachid Le 1er octobre 2016 à 15:49
    •  
    • Concernant les oppositions au national populisme de JLM dans Groupe Ensemble, voir "Ensemble contre Mélenchon", par Pierre Zarka et autres dirigeants

      Louis Le 1er octobre 2016 à 17:53
    •  
    • Bravo Wild ar-Rachid vous avez atteint le niveau qu’il fallait.
      Chez Soral ?ben voyons et ils sont ou les arguments de Soral ici ?nul part.

      Et c’est l’accusation facile,que vous utilisez sachant que les gens présents ici ne savent pas de quoi il s’agit !Accusation malhonnête et stupide !

      Jean Claude Goujat Le 2 octobre 2016 à 10:01
    •  
    • @ JC Goujat.

      Pour justifier votre argumentation fallacieuse, vous venez de donner un lien vers Egalité et réconciliation, le torchon du néonazi Soral. Auparavant, vous vous êtes mis dans un état proche de l’apoplexie en dénonçant un lien vers une dépêche AFP, qui apportait la preuve que vous mentiez, au prétexte qu’elle était reprise par l’Express. Cette information était de plus développée par Politis. Si vous continuez à vous enfoncer, vous allez finir par trouver du gaz de schiste.

      Wild ar-Rachid Le 2 octobre 2016 à 11:54
    •  
    • Tiens j’en un du Figaro qui donne des liens vers des tas de choses et en particulier le blog de Jean Luc Mélenchon :
      http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/02/09/25002-20150209ARTFIG00246-jean-luc-melenchon-enterre-le-front-de-gauche.php

      Jean Claude Goujat Le 2 octobre 2016 à 19:03
    •  
    • Et j’ignorais totalement que ce site était celui de Soral !

      Jean Claude Goujat Le 2 octobre 2016 à 19:05
    •  
    • La prochaine fois je ferais attention je n’ai pas l’habitude de lire les gros titres c’est plutôt le texte qui m’intéresse,le contraire de vous !

      Jean Claude Goujat Le 2 octobre 2016 à 19:07
    •  
    • Quelle faiblesse dans l exposé des désaccords
      Il y a d autres raisons qui ne sont pas exprimées
      Le problème c est que c est l avenir d une alternative qui est en cause
      Affligeant

      Ackermann daniel Le 5 octobre 2016 à 11:24
    •  
    • la logique partidaire et suicidaire du PCF ne date pas de maintenant. Réduit à un quarteron de notables internes cette logique lui fait préférer le sort du PC grec à celui d’un mouvement de gauche ouvert (certes imparfait !). Le philosophe communiste lucien sève a très bien décrit ce phénomène (ayant été acteur lui-même de ce naufrage)

      christiancqfd Le 5 novembre 2016 à 18:22
    •  
    • tu me déçois André : ou bien c’est ton EGO qui te travaille : tous ces atternoiements me désolent : le soutien à JLM n’est ni soumission ni allegeanse mais stratégie pour faire exister une force de gauche authentique et rassembleuse sur des objectifs partagés et surtout des rejets de politiques de soumission aux dictats de multinationales : cf le CETA et plus grâve le TAFTA qui se profile déjà pour le plus grand malheur du concept même de citoyenneté

      selitzki Le 6 novembre 2016 à 21:42
  •  
  • Mélenchon pose deux problèmes, bien au-delà des divergences évoquées que je tiens pour peu importantes.
     Il entérine et fait prospérer une conception au fond "léniniste" de la politique selon laquelle l’occupation du pouvoir d’état est l’alpha et l’oméga du combat politique. Comme le dit André Chassaigne notre problème aujourd’hui est de reconstruire la gauche. Il ne développe pas et je ne suis donc pas certain que nous soyons en accord. Cette reconstruction indispensable est celle d’un mouvement d’ensemble largement appuyé sur un tissu associatif et économique de terrain qui constituera une force capable de maintenir une présence et une force face au pouvoir politique d’état quel qu’il soit, "de gauche" ou pas.
     sa manière de "faire de la politique", son attitude de tribun incantatoire, assez proche de celle de Donald Trump dans la manière (pas le contenu évidemment) le rend incapable de devenir un réel leader populaire.

    dominique courtois Le 28 septembre 2016 à 14:29
       
    • ça doit être pour ça, parce qu’il n’arrive pas à convaincre, qu’il monte sans cesse dans les sondages.
      Par ailleurs, rien ne vous empêchait de le faire, le boulot de terrain et ça n’est pas incompatible avec l’épisode présidentielle en plus.
      Mais vous avez raison : ne présentons personne, laissons la place à qn du ps, de l’ump ou du fn et occupons-nous du terrain.
      Non vraiment, je ne comprends pas pourquoi vous opposez les deux choses.

      Marie Labat Le 28 septembre 2016 à 14:52
    •  
    • JLM ne monte pas sans cesse dans les sondages, il est entre 10 et 11. Il est stable pour l’instant. Mais n’a-t-il pas mangé son pain blanc ?

      milhac Le 29 septembre 2016 à 20:23
    •  
    • Ceci est une réponse à JC Goujat
      Je n’ai jamais proféré d’insultes de mon côté. Nous sommes des camarades.Par contre, le fait que vous disiez a une militante du FDG, non encartée et compagne de route du PCF que Ferrat n’était pas de notre bord, c’est à dire du FDG, révèle ce que vous êtes, quelqu’un de fermé, et qu’effectivement les rassemblements ne doivent que vous servir. En plus ça vous amuse ! Il n’y a rien de Ferrat dans ces mots agressifs.

      Victoire Belle Le 1er octobre 2016 à 14:25
    •  
    • JC Goujat,
      La force quand on ne ment pas, ce sont les éléments vécus et pas des articles de presse et des liens racoleurs récupérés pour mieux calomnier. D’abord j’ai 60 ans et des années de lutte sociale, ensuite c’est une question de point de vue. Pour moi, il était inenvisageable de prévoir de participer à des primaires avec le PS, et c’est bien en janvier ce que Pierre Laurent acceptait encore, cela malgré la politique pitoyable du PS. Comment est-ce possible ? Il s’est ravisé un peu ensuite en se tournant vers les frondeurs, mais ce n’est pas sérieux tout ça. Alors oui Mélenchon est parti seul, et alors ? il aurait fallu qu’il attende ? Allez va, camarade, restons en là. Je comprends votre attachement à votre parti, mon beau père était communiste depuis la résistance, je suis abonnée à l’Humanité, mais pour autant je vois la dérive de la direction du PCF, cela ne me réjouit pas. Croyez moi, je n’ai rien d’une sociale bourgeoise, et meme si je l’étais ! Non je sais ce que c’est de se battre au quotidien seule pour sa famille, je l’ai vécu, j’ai grandi ainsi, avec une mère courageuse à qui les bourgeois envoyaient les couches de leurs gamins à la figure ! Gardez vos leçons !

      Victoire belle Le 1er octobre 2016 à 14:49
    •  
    • Victoire Belle

      Alors Pierre Laurent n’ a jamais envisagé de primaires avec le PS mais avec des socialistes,dans le périmètre des opposants à la loi Travail !Et cela dès janvier 2016.Et écoutez la déclaration en entier
      http://www.pcf.fr/80913

      "des articles de presse et des liens racoleurs récupérés pour mieux calomnier. "absolument faux,ce que vous appelez racoleur ne sont que les déclarations de Mélenchon lui-même.Je n’y peux rien si il les a dites !

      Et "Alors oui Mélenchon est parti seul, et alors ? il aurait fallu qu’il attende ? "Quand on est dans un collectif on joue collectif pas personnel !A aucun moment il n’a été question de l’écarter d’une primaire au périmètre bien défini,qu’il avait d’ailleurs de fortes chances de gagner.

      Quand au PCF le seul souci qu’il a c’est l’intérêt des travailleurs,parce que pour le moment les attitudes de l’égo de Mélenchon ne font que nous rapprocher du scénario que nous impose les médias:une finale FN-LR avec les conséquences que l’on connait !

      Jean Claude Goujat Le 2 octobre 2016 à 10:16
    •  
    • vous oubliez un détail ; le rapport à lénine me parait peu judicieux. Le fait que nous soyons dans une logique de 5ème république est plus actuel : un candidat face aux électeurs ! même si cette logique est à dépasser (ce qui est dans le programme de mélenchon) ne pas en tenir compte pour accéder au pouvoir me parait illusoire ! le PCF s’est cassé les dents et s’est sabordé en ne tenant pas compte des réalités politiques : seule la vérité est révolutionnaire ! ne l’oublions pas !

      christiancqfd Le 5 novembre 2016 à 18:28
  •  
  • Waouw ! Les bras m’en tombent...
    Si j’ai bien compris l’article, la stratégie de Chassaigne, c’est :
     il n’est pas possible de s’allier avec la France Insoumise
     le PCF présente un candidat (lui, apparemment)
     on dit qu’on veut rassembler tout le monde autour de cette candidature

    Donc si on se projette un peu :
     personne ne rejoint le PCF
     leur candidat fait 2%
     ils pleurent dans leur coin en disant que les autres candidats de gauche n’ont rien fait pour le rassemblement des forces progressistes

    C’est sûr, ça donne grave envie...
     :(

    mackno Le 28 septembre 2016 à 14:35
       
    • Mélenchon ne demande pas que l’on s’allie,parce qu’à ce moment la il aurait accepté la discussion sur le programme,IL VEUT QUE L’ON S’ALIGNE PUREMENT ET SIMPLEMENT et ça c’est totalement impossible.Pour autant que je me souvienne il a toujours dit que JLM2017 était un lot complet qui comprenait les présidentielles ET les législatives ce qui est inaceptable.De plus ce qui se discute actuellement n’est pas seulement l’option candidature PCF,il y en a d’autres.
      Prendre de nouvelles initiatives de rassemblement sans faire de choix de candidat au 5 novembre.
      Un appel à voter Jean-Luc Mélenchon, en affirmant l’autonomie du PCF, sa démarche de rassemblement.
      Engager une candidature issue du PCF, porteuse de ses idées et de sa démarche de rassemblement.
      Personnellement je suis partisan de la seconde solution pour ne pas ajouter de la division à la division.
      Et je trouve votre intervention plutôt limite et mal étayée !http://www.pcf.fr/91878

      Jean Claude Goujat Le 28 septembre 2016 à 16:46
    •  
    • Aë Aïe, Laurent, Chasseigne, Autain, etc sont quasi-inconnus des electeurs donc inaudibles... Autant s’appuyer sur Mélenchon qui attire la lumière (ok !) et dont le discours est audible. Sinon, une candidature pcf c’est une fois de plus un score minable à la Présidentielle et aux législatives. Le PS, ses militants et élus ont toujours été et sont contre la visée communiste voire anticommunistes. faut cesser d’être naïfs : le ps continue de détruire le pcf. Marchais l’avait compris, lui.

      Alain Moncheaux Le 28 septembre 2016 à 21:49
    •  
    • Propos de Chassaigne déformés mais c’est pas nouveau ,et intervention ridicule au possible vous cherchez quoi ?
      On va pleurer de notre coin on est pas dans une cour de récréation !!!

      Rolland jc Le 30 septembre 2016 à 07:52
    •  
    • Propos de Chassaigne déformés mais c’est pas nouveau ,et intervention ridicule au possible vous cherchez quoi ?
      On va pleurer de notre coin ??on est pas dans une cour de récréation !!!

      Rolland Le 30 septembre 2016 à 07:54
    •  
    • Un camarade à adressé la méchante prose d’un petit groupe d’ensemble que j’ai déjà lu, ça va très loin, trop loin et beaucoup l’ont compris.

      Victoire belle Le 1er octobre 2016 à 19:47
    •  
    • Un camarade à adressé la méchante prose d’un petit groupe. Je l’avais déjà lu, ça va très loin, trop loin et beaucoup l’ont compris même dans leurs partis.

      Victoire belle Le 1er octobre 2016 à 20:16
  •  
  • Les divergences de fond dont parle ce monsieur sont créées de toute pièce. Ainsi, il réduit à quelques petites phrases sur la bouffe ce que notre programme, élaboré collectivement dit sur l’agriculture.
    Il dit aussi qu’il faut étoffer le programme l’humain d’abord : ça fait six mois qu’on est dessus, il est archi étoffé, on a tous bossé, on va valider durant la convention en octobre.
    Il croit vraiment qu’on va tout recommencer parce que le pcf daignerait nous rejoindre officiellement ?
    C’est pour ça que c’est trop tard : normal qu’on dise que si le pcf rejoint, il devra valider ce qui a été fait. ça n’a rien à voir avec l’ego de Mélenchon. On n’a plus le temps, la campagne avance, avec ou sans ce monsieur et son parti. Le programme doit paraître en décembre dernier délai : on ne va pas retarder ça encore de quoi ? Deux mois ? Trois mois ?
    IL veut créer un rassemblement autour d’une candidature PCF : mais bon sang, il est déjà fait le rassemblement ! Il espère quoi ? que les 130000 vont dire : ah ben non, finalement, on lâche la France insoumise, et on rallie le candidat pcf ?
    C’est du pur aveuglement de croire ça !
    Et enfin, ce qu’il ne voit pas c’est qu’on a horreur des partis et de leurs fricotages d’arrières boutiques pour choisir les candidats, comme ils nous ont fait le coup à chaque fois, aux cantonales, aux régionales, aux municipales ! On veut choisir nous-mêmes nos candidats, de façon ouverte, un citoyen une voix, et c’est ce qu’on va faire. Ce qui nous attire, c’est le côté apartidaire de la France insoumise. S’il croit qu’on va lâcher ça !

    Marie Labat Le 28 septembre 2016 à 14:44
       
    • Mais qui vous dit que l’on va vous rejoindre officiellement ?
      Vous plaisantez,toutes vos interventions ne font qu’éloigner les communistes de votre mouvement !

      Quand à votre programme archi étoffé par une minorité,ne nous faîtes pas rigolé avec votre élaboration collective,moins de 3000 personnes de votre mouvement ont participé a son élaboration et sur l’agriculture vous n’avez même pas consulté la confédération paysanne !

      Donc cessez de nous prendre pour des boeufs sans cervelles.Vous exigez que le PCF et ses 56000 adhérents s’aligne sans discussions sur VOS positions et vous faites de JLM2017 un lot présidentielles législatives .Comme je l’ai dis à Makno il y a trois différentes solutions proposées aux communistes :

      Prendre de nouvelles initiatives de rassemblement sans faire de choix de candidat au 5 novembre.

      Un appel à voter Jean-Luc Mélenchon, en affirmant l’autonomie du PCF, sa démarche de rassemblement.

      Engager une candidature issue du PCF, porteuse de ses idées et de sa démarche de rassemblement.

      Mais dans la discussion je proposerais que l’on n’appelle pas à voter Mélenchon,mais que nous affirmions l’autonomie du PCF et sa démarche de rassemblement.

      http://www.pcf.fr/91878

      Jean Claude Goujat Le 28 septembre 2016 à 16:56
    •  
    • "la France insoumise " est une création de toute pièce du PG, une de plus. Son équipe dirigeante et celle du PG. Présenter "la France insoumise" comme un mouvement hors partis est une escroquerie politicienne, une manipulation de masse. Nous en reparlerons dans moins d’un an !
      Dommage que cette initiative plombe volontairement le FG.
      J’ai soutenu le FG dès son avant première dans le Nord aux régionales de 2010. "L’humain d’abord" était déjà le slogan inventé par Franck Vandecastel (Marcel et son Orchestre, Lénine Renault). Dés les législatives de 2012 JLM a tenté d’imposer ses vues sans écouter ses partenaires (législatives d’Hénin Beaumont), ce faisant il a méprisé ses soutiens et commencé à diviser. Depuis cela n’a pas cessé et c’est même amplifié, jusqu’à la caricature (régionales NPDC-P 2015, CC de Grenoble....). Oser dire que le PCF a abandonné le programme l’Humain d’Abord (dans l’Huma en plus !) est un mensonge pure et simple, une provocation de plus pour diviser et s’imposer. On ne passe pas la moitié de sa vie au PS sans qu’il reste des traces tactiques...Dommage c’est une tactique politicienne qui mène à l’échec...il sera facile après coup d’en faire porter la responsabilité au PCF, avec le soutien médiatique, c’est même l’objectif recherché (on en reparlera aussi dans moins d’un an) . Dans un océan de divisions volontaires, j’ai quelques gouttes d’espoir de retour à la raison pour faire avancer vraiment la lutte des classes (concept d’une actualité criante mais qui a disparu du vocabulaire JLM). Guère plus.

      Eric Mouveaux Le 29 septembre 2016 à 00:28
    •  
    • Tout à fait Marie Labat ! André Chassaigne n’a pas encore compris que le PS dit de Gauche ne cherche qu’à éliminer Le PC , André Chasseigne tout comme les Frondeurs ne pensent quà conserver sa place de député ;alors le soutient à Jean Luc MELANCHON , ces messieurs n’en n’ont rien à faire Ils préfèrent garder leur mandat en restant dans l’opposition.

      Jean Claude Le 29 septembre 2016 à 16:22
    •  
    • Jean Claude
      Chassaigne n’a nul besoin des électeurs socialistes il fait 48% au premier tour des législatives !

      Par contre sans le soutien des électeurs socialistes Mélenchon fera dans le meilleur des cas 15% et au second tour ira se rabiller et tous les marchands d’illusions avec.

      Quand aux sondages qui voit monter Mélenchon,un an avant cela a quelle signification.Souvenons nous on était à 17% le vendredi en 2012 et on a fait 11% donc ceux qui vont chez Mélenchon sur la base des sondages au niveau politique sont un peu légers !

      Quand à votre programme qui est super étoffé parce que 3000 sur 130000 ont participé et sur lequel vous demandez que le PCF s’aligne s’est un peu gros.

      Et il n’est pas question de s’allier avec le PS mais de rassembler sur un pacte commun aux frondeurs,aux EELV,aux communistes et aux soutiens de Mélenchon pour contrer Lepen,LR,Hollande et Valls !Parce qu’au train ou c’est parti on aura droit a un candidat de droite et au FN au second tour.

      Marie Labat je vous cite :"ah ben non, finalement, on lâche la France insoumise, et on rallie le candidat pcf ? " et vous croyez quoi que les militants communistes vont renier leur parti et rejoindre en masse JLM2017 sans dicussion !

      Et vous continuez plus loin :"Et enfin, ce qu’il ne voit pas c’est qu’on a horreur des partis et de leurs fricotages d’arrières boutiques pour choisir les candidats, comme ils nous ont fait le coup à chaque fois, aux cantonales, aux régionales, aux municipales ! "Le PCF avait 270 élus régionaux,il lui en reste 110 le reste est occupé par des gens du PG,d’Ensemble en clair il a laissé des places à ceux qui se prétendaient ses alliés et qui lui tirent dans le dos.C’est a dire le contraire de ce que vous lui reprochez !

      Mais ne vous inquiétez pas aux législatives nous présenterons NOS candidats et nous n’aurons pas besoin d’avoir des discussion et des " d’arrières boutiques pour choisir les candidats.

      Quand au coté apartidaire,si vous n’aimez pas les partis ils font quand même parti de la vie démocratique,après les présidentielles vous n’existerez plus !

      Jean Claude Goujat Le 29 septembre 2016 à 18:55
    •  
    • @Marie

      Votre mouvement "Les insoumis" ne sert à rien, si ce n’est pour l’instant d’être une voiture balai pour second tour Droite contre extrême droite. Vous avez passé 5 ans à critiquer les socialistes pour vous récupérer les déçus. Un échec complet. Ils ne viennent pas chez Melenchon. Vous avez passé 5 ans à dire que le PS c ’était pareil que la droite. Tout le monde se fiche un peu de votre poire sur le sujet. Puisque si vous êtes les seuls de gauche, vous ne faites même pas 15 % aux élections. Vous vous engueulez avec tout le monde. Sauf la droite, elle, vous l’avez oublié, comme par hazard, et maintenant vous vous en prenez aux communistes, pour vous en récupérer les déçus. Cà và être un échec comme d’habitude. Vous nous sortez des signatures internet pour faire la comparaison avec les militants PCF. Vous aviez 5 ans pour faire un programme, à quelques mois des élections, toujours rien, rien. Au début c’était prévu avant l’été, puis pendant l’été, puis en septembre, et maintenant, en octobre, voir novembre. Bref, vous n’avez rien de fiable dans les mains parce que vous avez passé votre temps, non pas à chercher à convaincre les gens par votre programme, mais à dénoncer celui des autres. Cerise sur le gateau, vous n’avez toujours pas vos signatures, et vous demandez de l’argent à vos militants, qu’ils fassent le boulot des affiches et de la propagande (convaincre ses voisins). on ne vas même pas parler de l’international et de la Syrie, tellement vous n’êtes plus de Gauche ; mais en faveur des dictaures faschistes. Il va falloir se rendre à l’évidence. Si vous n’arrivez pas à convaincre, c ’est que l’on ne veut pas de Melenchon au pouvoir, ce n’est pas la faute aux dissidents du PG, au PS, au PCF, mais c ’est votre faute tout simplement. Vous nous faites peur. Tout simplement.

      bdpif Le 29 septembre 2016 à 18:57
    •  
    • Et pour finir, Chassaigne et le PCF ont 100 % raison, il faut une gauche réunifiée pour eviter un second tour logique Droite extreme droite. C ’est visible comme un elephant dans un magasin de porcelaine pour quelqu’un qui sait compter sur ses doigts. Melenchon et les insoumis ne sont pas content ? ILs ne sont pas arrivés à leurs résultats pour prendre le pouvoir ? On s’en fiche !!!! C ’est parce qu’il sont nuls, violents et que personne n’en veut ! Passons à autre chose maintenant. Evitons le retour de la droite à ce peuple Francais, il ne le mérite pas. Ils nous ont déjà mis le pays par terre lors de Sarkozy. Vive la gauche unie/

      bdpif Le 29 septembre 2016 à 19:15
    •  
    • @bdpif
      Que de violences dans votre commentaire !
      L’invective et l’agression semble être plus de votre coté que de celui des insoumis déçu du positionnement de la direction du pcf.
      La France insoumise n’aurait rien proposer en 5 ans ?
      Ce mouvement est bien plus jeune.
      Qu’ a donc fait le pcf depuis ces 5 années ?
      Il semble se reveiller maintenant en se disant "il faut consulter les français pour construire un programme commun".
      Pourquoi ne l’a-t-il pas fait avant ? En 2013 ? En 2014 ? En 2015 ?
      Franchement, je ne comprends pas cet attentisme.

      Il faut reconnaître que le Front de Gauche est en échec.
      Dépassons les "à qui la faute ? " et essayons de construire autre chose, tout simplement.
      Même. Si ce n’est pas parfait. Le pcf ne l’a jamais été non plus, parfait.

      Je précise que j’ai voté de nombreuses fois pour des candidats pcf, et que je ne me suis jamais vautré dans un anti communisme primaire.

      Et votre attitude, votre agressivité envers des gens (les insoumis) qui essaient juste de construire un autre outil pour un monde meilleur, me semble en décalage avec votre pseudo. Pif a bercé mon enfance et m’a appris de belles valeurs de partage et d’écoute de l’autre.

      Calmons nous, respirons un grand coup, oublions nos egos et les vielles querelles pour construire ensemble !

      Mackno Le 29 septembre 2016 à 21:05
    •  
    • Toujours @bdpif

      Et d’ailleurs, vous, que proposez vous pour réenchanter et redonner de l’espoir ?
      Quelle serait pragmatiquement votre stratégie pour cette présidentielle ?
      Je suis réellement curieux de le savoir...

      mackno Le 29 septembre 2016 à 22:51
  •  
  • Toujours dans l’ambiguïté. Peut être, peut être pas ? Les communistes (la direction ou une partie d’elle) auront un candidat, lui de préférence semble t-il dire, ou ils n’en n’auront pas ? On verra. A quelques mois de l’échéance, il serait temps de se décider. Pas avant décembre et encore, jusqu’au bout la direction du PCF pourrait changer d’avis. Chassaigne et des partisans cherchent la petite bête, un faux pas de Jean-Luc, une parole sortie de son contexte pour lui taper dessus comme on vient de le voir avec les salariés détachés. Les convergences sont pourtant bien plus nombreuses que les divergences. Le programme a toujours été le résultat d’un compromis. Cela a déjà été le cas en 2012 avec le programme l’Humain d’Abord. Personne ne demande au PCF de se renier. Les différences sont connues et assumées de part et d’autre : nucléaire, Notre Dame des Landes, l’écologie pour ne citer que ceux là...
    Monsieur Chassaigne feint toujours de croire possible de rassembler la GAUCHE, qu’il pense réconciliable, celle du PS , mais ne dit pas lequel des PS, celui de Hollande ou des Frondeurs, des écologistes ou des Verts compatibles et du PCF, qu’il appelle de ses vœux comme dans sorte de prière désespérée.. Comme si cette gauche existait encore. Comme si cette gauche ne s’était pas fracturée de manière irréversibles, l’une ayant choisie délibérément le libéralisme, le capital au détriment du travail, l’autre s’y opposant de toutes ses forces. Monsieur Chassaigne semble oublier un peu vite toutes les mesures anti sociale du PS libéral et de ses députés Frondeurs ou pas qui ont laissé faire le 49-3, relayées au local par la quasi totalité des élus de terrain, maires, conseillers municipaux, conseillers régionaux....
    Que le PCF veuille encore naviguer dans ce marécage, dans l’entre deux, c’est son choix mais il ne peut l’imposer aux autres. Il doit choisir le camp dans lequel elle est censé aller. Pas certain qu’il le fasse encore ce coup-ci. Il va tenter de jouer la montre, ce qu’il fait en repoussant le vote de ses militants après le 5 novembre, vote qui pourrait ne pas former sa décision définitive puisque se réserve la possibilité d’en appeler à n’importe quelles autres solutions ou candidats. Le feuilleton n’est pas fini…
    Bien que critique sur l’Europe ou la Syrie, c’est bien cette nécessité de rassemblement qui guide Clémentine Autain, animatrice d’Ensemble. Elle vient officieusement d’en appeler à se rassembler autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon.. "Ne pas choisir aujourd’hui, c’est prendre le risque de la confusion et de l’inutilité". Elle juge que le choix de « Jean-Luc Mélenchon a « des inconvénients politiques, mais un atout majeur : il trace le sillon d’une gauche en rupture avec trente ans de politiques néolibérales et productivistes ».
    Monsieur André Chassaigne pourrait bien devenir inutile à l’Assemblée Nationale.

    Rodriguez Insoumis Le 28 septembre 2016 à 14:44
       
    • Cherchez une parole ?
      Ben entre son intervention dans l’Huma,à la fête de l’Humanité ou il traite Pierre Laurent de trotskiste des années 70,mais hein c’était pas destiné à être publié mais il l’a dit devant BFM,D8 ?Itélé et quelques autres,pour ce qui est des faux pas ça n’a pas manquer.Et surtout nulle parole sorties de leur contexte,on vous laisse ça vous savez très bien faire.
      Divergences sur Fessenheim,divergences sur l’agriculture,divergences sur la paix et comment y parvenir et divergences sur la politique étrangère et a part ça elles sont créées de toutes pièces !

      Jean Claude Goujat Le 28 septembre 2016 à 17:03
    •  
    • Bon article Rodriguez j’ajouterai qu’une communiste de poids à pris fait et cause pour JL Mélanchon, Il s’agit de MG Buffet

      Jean Claude Le 29 septembre 2016 à 16:28
    •  
    • Je comprends le problème qu’on certains au PCF. Je comprends qu’ils veuillent continuer à jouer de toutes les alliances possibles à chaque élection pour garder des mandats. Je constate qu’ils ont descendu en plein vol le Front de Gauche aux municipales pour assurer leur présence en un maximum d’endroits. C’était tout à fait leur droit ! A Paris, j’ai le souvenir qu’ils furent cruels avec nos candidats pour le second tour ! Mais comprendre n’est pas approuver.

      Ces membres du PCF s’étonnent aujourd’hui que la confiance ne règne plus avec leurs alliés naturels ! Et oui les temps changent ! Pour les mêmes raisons, les Français n’ont plus confiance dans les partis. Faut-il s’en étonner ? Pour remplacer le Front de Gauche, la "France insoumise" a été créée avec des règles de fonctionnement qui devraient éviter les nombreux errements passés du FdG. Un programme "L’avenir en commun" est en cours de validation. La France insoumise ne sera pas une auberge espagnole comme le FdG, où chacun vient et fait ce qu’il décide en fonction des objectifs et des intérêts de son parti. Non, dans la France insoumise, tous les signataires votent, et en particulier sur le programme et pour chaque circonscription sur ses candidats possibles aux législatives. Mais tous peuvent signer et donc voter ! Mais les derniers arrivés ne pourront imposer leurs conditions.
      .
      Il n’y a aucune obligation à signer. Chacun est libre de signer ou de ne pas signer.
      Il est bien évident que si les objectifs sont différents, sur l’Europe, sur le nucléaire, sur les alliances avec le PS, sur la 6ème, sur la façon de demander aux Français de régler ces différends démocratiquement, et sur d’autres points, il ne faut pas signer. C’est tout à fait honnête et louable.
      .
      Mais il n’y a pas de problème pour M. Chassaigne, puisqu’il semble penser qu’il devrait obtenir 48% des votes dans sa circonscription ! Dans ce cas le candidat France insoumise appellerait à voter pour lui au second tour. Mais si M. Chassaigne était devancé par le candidat France insoumise, j’espère que ce dernier ferait de même.

      Pierre Magne Le 29 septembre 2016 à 22:13
  •  
  • " Mélenchon n’aura d’ailleurs pas le soutien des militants communistes sans un accord préalable avec le PCF."

    Chassaigne est un adepte de la méthode Coué : des milliers de communistes soutiennent déjà JLM ! Sans compter MG. Buffet et les intellectuels les plus brillants de ce parti...

    Quant à l’électorat communiste, il est acquis au vote JLM à 90%...

    François 70 Le 28 septembre 2016 à 15:02
       
    • Tous en rang derrière Chassaigne comme au bon vieux temps..
      Sacré Dédé !!

      Daniel Plault Le 28 septembre 2016 à 15:57
    •  
    • Des millers de communistes ?nous avons fait un compte environ 2500 !9a c’est un sacré chiffres ?les plus grands intellectuels du PCF ?Marrant ça aucun qui n’ai signé une pétition pour le soutenir !

      Marie Georges Buffet ?elle est bien seule.Et parce que une centaine des communistes et anciens communistes vous vous croyez arrivé ?Un peu de sérieux.Vos 130000 clics ça ne fait pas 130000 militants et on est loin de voir leur participation aux débats,si vous en avez,que vous organisez !

      Vous croyez que nous allons nous aligner comme un seul homme ?vous en êtes encore du temps de joseph on s’aligne ou on est des crapules,des traîtres,des vendus au FN comme vos amis de mouvement me le disent si souvent !

      Jean Claude Goujat Le 28 septembre 2016 à 17:10
    •  
    • Les raisons pour soutenir JLM peuvent être diverses et même totalement contradictoires...
      Je serai tenter de soutenir JLM d’une part parce qu’il peut faire un bon score et d’autre part ( et surtout ) le soir du premier tour politiquement il n’existera plus ( c’est cruel mais c’est comme ça ).
      Alors on pourra commencer à travailler sérieusement.

      milhac Le 29 septembre 2016 à 20:30
    •  
    • Je peux vous confirmer que les communistes ne sont pas 90 % pour Mélanchon. En 2012 40% étaient pour Chassaigne maintenant ils sont à plus de 60 % pour le représentant du Front de gauche à l’assemblée nationale. Arrêtez de dire n’importe quoi.

      bouyges Le 30 septembre 2016 à 00:10
    •  
    • @goujat
      "Vous croyez que nous allons nous aligner comme un seul homme ?"
      1/ La France insoumise est pour la parité homme-femme ! Votre expression me semble malheureuse.
      2/ Et il y a beaucoup de communistes et de vos électeurs qui ont déjà signé. Donc le, comme un seul homme ou une seule femme, me semble un peu exagéré !
      3/ L’histoire ne repasse pas les plats. Prendre une décision en décembre, décision que vous pourriez changer ensuite, rend à mon avis votre soutien plus nuisible qu’utile. Il caractérise bien ce que le PCF est devenu, un parti opportuniste, uniquement soucieux d’obtenir des places et qui se range derrière le plus offrant. Et si j’en crois les sondage récents, le PS sera très généreux en promesses (qui n’engagent que ceux qui les croient) ! Le fait que vous ne souteniez pas la France insoumise-Mélenchon par contre risque fort d’être très positif pour nous. Il nous apportera aux législatives vraisemblablement plus de voix que les 1% que vous représentez peut-être encore aujourd’hui. Je vous rappelle que notre campagne Présidentielle-législative est la même campagne... Nous n’avons pas peur de perdre une élection mais nous voulons garder notre honneur et respecter nos engagements ! Vos conditions ne vont pas dans ce sens. Mais vous en rendez-vous compte ?
      4/ Si Mélenchon n’avait pas les 500 signatures nécessaire, vous en porteriez longtemps la responsabilité. Et malgré les 4 millions de voix en 2012 et malgré les sondage récents. De plus, ceci donnerait une publicité supplémentaire aux candidats de la France insoumises pour les législatives et dramatiserait un peu plus ce scrutin. Bien sur, votre image de marque en prendrait un rude coup, ainsi que vos résultats électoraux aux législatives.
      Amitiés.
      PS : je suis entré dans les Jeunesses communistes en 1958 et j’ai voté longtemps communiste.

      Pierre Magne Le 30 septembre 2016 à 00:50
  •  
  • En bref :
     sur la question du rassemblement, A. Chassaigne oublie volontairement que c’est la décision du PCF (http://eric.et.le.pg.over-blog.fr/2016/02/pierre-laurent-directeur-de-casting.html) de s’inscrire dans la "primaire de gauche" dans le cadre d’accords de partis (dont le PS) qui a poussé J.L. Mélenchon à présenter sa candidature.
    Jean-Luc Mélenchon écrivait en 2009 "Selon moi, on ne peut pas dissocier l’instauration des primaires à gauche du projet politique que visent ceux qui ont poussé cette idée. Il ne manque pas d’esprits avisés qui savent à quel point ce système des primaires induit tout un large ensemble de conséquences sur lequel je m’exprime depuis 20007[." http://eric.et.le.pg.over-blog.fr/2016/02/les-primaires-contre-la-gauche.html
     A. Chassaigne fait l’impasse sur le rassemblement en cours avec JL. Mélenchon qui regroupe déjà des milliers de communistes, de socialistes, de la Nouvelle Gauche Socialiste, etc.... qu’est-ce qui empêche le PCF de nous rejoindre ?
     A Chassaigne se retranche derrière des excuses programmatiques caricaturales. L’humain d’abord reste notre fond et il est en cours d’actualisation http://www.jlm2017.fr/le_projet
    Alors ou est le problème ?
    Le problème c’est que pour gagner nous voulons rassembler le peuple,.... et vous la gauche ! Des millions d’électeurs ne se retrouvent plus dans le mot "gauche" dévoyé par le PS, par contre ils peuvent se rassembler sur un projet novateur qui leur "donne envie", les faits rêver !
    En fait A. Chassaigne, et vous le savez, vous voulez "rassembler la gauche".... donc le PS, non pas pour les présidentielles sur lesquelles vous avez fait l’impasse et en déclarant être candidat potentiel vous le confirmez (n’espérez pas faire mieux que M.G.Buffet en 2007), mais pour les législatives, car pour avoir un groupe à l’assemblée, vous avez besoin du PS...... et le PS à besoin de vous !
    Or, nous les insoumis, nous disons "avec des socialistes, oui, avec le PS....NON " !

    Dites nous la vérité A. Chassaigne !

    DURAND Eric Le 28 septembre 2016 à 15:27
       
    • mentez mentez disait Goebells il en restera toujours quelques chose !

      Il n’a jamais été question de primaire vec le PS mais dans le périmètre de tous ceux qui étaient opposé à la loi Travail !Donc il pouvait rester dans le collectif sans que cela ne lui pose problème !

      Des milliers de communistes environ 2500,dont une bonne partie ont quittés le PCF il y a très longtemps !

      Et les sous entendus de collabo ou autres ne font qu’une chose :éloigner chaque jour un peu plus les communistes de vous.Ils n’ont pas du tout appréciés les déclaration de Mélenchon dans l’Humanité et encore moins ceux de la fête de l’Humanité.Et vous savez que nous ne ferons pas ce que vous demandez:nous aligner sans discussions derrière vous que ce soit aux présidentielles ou aux législatives,puisque de toute façon il faut aussi accepter le programme tel qu’il est sans rien avoir à dire !

      http://pingouin094.blogspot.fr/2016/09/melenchon-dans-lhuma-une-occasion.html

      Jean Claude Goujat Le 28 septembre 2016 à 17:25
    •  
    • @ JC Goujat
      « Il n’a jamais été question d’une primaire avec toute la gauche »

      Pierre Laurent : "Ma porte est ouverte à la primaire des gauches et des écologistes" (11/01/2016)

      http://www.lefigaro.fr/politique/2016/01/11/01002-20160111ARTFIG00390-primaire-a-gauche-pierre-laurent-pret-a-tout-discuter.php

      Wild ar-Rachid Le 28 septembre 2016 à 21:13
    •  
    • War Al Rachid,aller chercher ses arguments dans le Figaro plutôt que dans l’Humanité démontre un état d’esprit consiste tout simplement à dénigrer pour dénigrer !Bientôt les arguments pêchés chez les FN ?

      Maintenant je le réaffirme:dès le départ il n’a jamais été question de primaires avec la bande Hollande-Valls !Le périmètre était uniquement ceux opposés à la loi Travail c’est à dire des Verts,des socialistes et y compris Mélenchon !

      Ca continue plus le mensonge est gros plus il a des chances d’être cru disait Goëring !

      Jean Claude Goujat Le 29 septembre 2016 à 10:35
    •  
    • @ JC Goujat

      AFP, 21/02/2016

      « Interrogé sur une participation de François Hollande à la primaire, M. Laurent a affirmé n’avoir "aucun problème" avec cela car il a "confiance dans le choix que feront les citoyens de gauche". »

      http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/primaire-des-gauches-pierre-laurent-pcf-veut-une-primaire-a-l-automne_1766196.html

      Wild ar-Rachid Le 29 septembre 2016 à 11:02
    •  
    • Et maintenant l’express !Bientôt ce sera dans minute ou valeurs actuelles,qui d’ailleurs a été le plus objectif en mettant bien que le périmètre des primaires que nous voulions excluait Hollande Valls.Mais vous insistez pour être sur d’avoir raison,parce que tout votre petite construction mentale s’écroulerait !

      Mais mon cher Wild ar-Rachid vous avez beau dire et beau faire c’est encore faux !

      http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/02/21/pierre-laurent-refuse-que-le-ps-impose-sa-regle-du-jeu-pour-l-organisation-de-la-primaire_4869261_823448.html

      http://www.pcf.fr/80913

      Jean Claude Goujat Le 29 septembre 2016 à 12:09
    •  
    • Et Politis, c’est suffisamment à gauche pour que tu le prennes au sérieux ?
      http://www.politis.fr/articles/2016/05/pcf-lorientation-de-pierre-laurent-est-fortement-contestee-34680/
      "Car dès le 11 janvier, lors de la présentation de ses vœux, Pierre Laurent s’était rallié à l’idée d’une primaire de toute la gauche réclamé le matin même par Thomas Piketty, Daniel Cohn-Bendit, Michel Wieviorka, Dominique Méda et une cinquantaine de personnalités dans un appel publié par Libération. S’il estimait alors que le programme de François Hollande ne pourrait pas être « celui d’un candidat de gauche », M. Laurent, invité dans l’émission Agora de France inter le 21 février, avait laissé entendre qu’une participation du chef de l’état ne lui posait « aucun problème » ayant « confiance dans le choix que feront les citoyens de gauche »".

      Gilbert Duroux Le 29 septembre 2016 à 12:36
  •  
  • chassaigne candidat.............
    j espère pour lui et lms siens que personne n y crois
    déjà buffet qui était connue, ministre ds sports au moment du dopage, n a pas fait 2%
    mais lui, chassaigne... franchement il me fait penser à lajoinie

    on compend mieux pourquoi avec un camarade pareil le pcf meurre lentement mais surement........

    ducono Le 28 septembre 2016 à 16:06
       
    • Tout à fait ! Chassaigne rassembleur de la gauche, il y croit en se rasant le matin ?... C’est quoi sa gauche : des socialos-fonctionnaires bac+5, des écolos à l’ouest et une partie des communistes désorientés ? Et il veut bâtir un projet politique avec ça ? Et l’idéologie dans tout ça, où est-elle ?

      Alain Moncheaux Le 28 septembre 2016 à 22:01
    •  
    • Assez de polémique svp
      vous n’avez donc que CA à faire ?
      marre des invectives ...
      en Attendant le PCF mourant est présent sur les marchés devant les usines et... Ses militants sont encore nombreux (encore les plus nombreux sur le terrain ... Enfin chez moi c’est comme ça !!!)et bien vivants bien que Copieusement censures par les medias ...

      450000 personnes à la fête de l’huma et c’est un ... Non événement médiatique... Les médias dominants en parleront certainement bien plus si un jour(mais c’est pas demain la veille) elle n’existait plus...

      ngm Le 29 septembre 2016 à 17:40
    •  
    • oui mais Lajoinie avait fait 13% aux présidentielles

      bouyges Le 30 septembre 2016 à 20:38
  •  
  • Quelle perte de temps tous ces atermoiements du PCF.

    Julien Le 28 septembre 2016 à 16:10
       
    • La démarche de Chassaigne est curieuse : il roule des pelles aux électeurs socialistes dont il a besoin pour être réélu sans se rendre compte que ce faisant il se coupe des électeurs de Mélenchon dont il a encore plus besoin.

      ARDUS Le 29 septembre 2016 à 18:12
    •  
    • Chassaigne n’a nul besoin des électeurs socialistes,il fait 48% des voix au premier tour des législatives !

      Par contre Mélenchon a besoin des voix,des militants et surtout du pognon des communistes !Au fait les 525000€ qu’il nous doit on s’est assis dessus,mais ça passe une seule fois !

      Jean Claude Goujat Le 29 septembre 2016 à 18:35
  •  
  • Camarade Chassaigne
    Ton éventuelle candidature à la présidentielle 2017 me semble une grave erreur. Tu participes à mener notre parti à sa perte. Notre Camarade MG Buffet est dans le vrai et je la suivrait. Pour moi, assez d’hésitation, je voterai JL Mélenchon car il est plus que temps de partir en campagne et c’est l’avis de beaucoup de Camarade que je rencontre.

    Jacques Moulet Le 28 septembre 2016 à 16:24
       
    • Chassaigne faisait 48% au 1ee tour avec les voix de Mélenchon.

      ARDUS Le 29 septembre 2016 à 19:24
    •  
    • Chassaigne fait 48% avec les voix de Mélenchon. S’il persiste dans ses errements anti-unitaires, les électeurs insoumis ne voteront pas pour lui. Et si ceux-ci élisent et présentent démocratiquement leur propre candidat, il est archi-battu.

      ARDUS Le 29 septembre 2016 à 19:49
    •  
    • Parce que Les PG des Mélenchon faisaient des voix aux législatives ?alors qu’ils n’ont même pas assez d’adhérents pour présenter des candidats ?Et qu’ils sont en permanence en train de demander que le PCF leur laisse des sièges ?

      hihihihihihihihihihihi

      Jean Claude Goujat Le 30 septembre 2016 à 10:13
    •  
    • Sans les communistes JLM ne sera jamais élu, même avec le secours de MGB, aux élections de 2012, ce sont les militants communistes qui ont fait le travail, ceux du PG brillaient par leur absence sur le terrain , leur principale activité déjà était de nous savonner la planche, perso membre du PC depuis 1969 et communiste avant philosophiquement, je constate surtout que la promotion de JLM est assurée par les médias des 7 milliardaires qui se gardent bien de promouvoir notre projet, ILS l’ont déjà choisi ayant compris que sa stratégie d’isolement anticommuniste fait le jeux de la droite et du fn, ce type a un égo qui le conduit à sa perte, mais condamne toute alternative, déjà en 2012 son principal combat était d’empêcher le PC d’avoir des élus, pendant que lui concluait des alliances avec certaines mairies ps et verts. triste sire

      BOUDET Pierre Le 15 octobre 2016 à 17:30
  •  
  • Le parti social-collabo félicite chaleureusement M. Chassaigne. Il veillera à ce qu’un croûton de pain et un bol de soupe lui soit servi à l’office.

    Auxi Le 28 septembre 2016 à 16:33
  •  
  • Monsieur CHASSAIGNE,

    A la lecture de votre diatribe, pas d’inquiétude, votre siège de député à la sortie de la berezina des futures élections présidentielles et législatives est d’ors et déjà assuré.

    Avec nos amitiés,

    Signé : La Direction du Parti Socialiste

    Tonio Le 28 septembre 2016 à 16:43
       
    • C’est ça ma nouille,Chassaigne il fait 48% dans sa circonscription alors il a surement pas besoin des socialistes,en tout cas beaucoup moins que vous !

      Et n’oubliez pas ceci:l’élection la plus importante ce sont les législatives,parce que tu peut élire n’importe quel président,si il n’a pas une majorité au parlement il ne fera rien !
      Quand au post précédent sur les sociaux traîtres faut changer de disque il est rayé !

      Jean Claude Goujat Le 29 septembre 2016 à 19:06
  •  
  • « Mélenchon veut construire "l’autre gauche", nous on se bat pour rassembler la gauche. »

    Et voilà tout est dit. on construit du neuf ou on sauve qqs députés ......

    Jean Paul Cazeneuve Le 28 septembre 2016 à 16:58
       
    • Oui, travailler à rassembler les forces antilibérales pour donner de l’espoir au lieu de se bercer d’illusion sur la "goche" ce qui ne veut rien dire pour le moins si ce n’est à la remorque du PS qui soutient dans son ensemble le gouvernement et qui est massivement rejetée.

      Roro Le 28 septembre 2016 à 18:22
    •  
    • Bonjour
      Je lis quelques commentaires qui m’interpellent, y compris la phrase de Monsieur Chassaigne qui se pose comme rassembleur .
      Lui et certains de sa ligne du PCF qui ont contribué à l’échec du FDG voudraient faire croire qu’ils sont pour un rassemblement !
      Compagne de route du PCF, et militante engagée au FDG, les campagnes électorales auxquelles j’ai participé m’ont malheureusement démontré combien certains responsables locaux, federaux du PCF ne nous aimaient pas, nous citoyennes et citoyens du FDG, ne cherchant qu’a nous utiliser pour l’intérêt unique de leur parti. Je précise que je ne suis pas encartée mais toute aussi militante. Non, la ligne suivie par la direction PCF ne doit pas faire la leçon à la France Insoumise ! J’ai des camarades communistes qui sont dépités de ces vils calculs visant à détruire un Homme Melenchon et celles et ceux qui sont la gauche rassembleuse et insoumise au système. Le PCF s’il suit cette volonté de casse va perdre bien des camarades encore, y compris celles et ceux fidèles à la pensée communiste. Il ne suffit pas de se dire communiste pour l’être ! Se battre, ce n’est pas juste courir après des sièges. Car au fond, c’est pour ça vos mots rasembleurs, pas pour essayer de changer le monde ! Quelle déception ! Les Insoumis vont etre de plus en plus attaqués , plus que la droite, c’est lamentable.Quand le blé est sous la grêle, fou qui pense à ses querelles.....

      Victoire Belle Le 1er octobre 2016 à 09:38
  •  
  • Instructive, la réponse de Chassaigne sur "les divergences de fond" : "des expressions qui fâchent", "une volonté de grappiller des voix un peu partout", "des mots employés qui ne correspondent pas à ce que l’on souhaiterait d’une politique commune", "en disant simplement qu’il faut changer les pratiques alimentaires", "des raccourcis fâcheux".

    Guère de divergences de fond sérieuses dans tout ça, on a plutôt l’impression que Chassaigne a rassemblé tout ce qu’il a pu trouver de petits agacements et de micro-contrariétés, en y ajoutant un peu de mauvaise foi (comment en effet gagner une élection sans "grappiller des voix un peu partout" ?) et un soupçon de caricature (les positions de Mélenchon sur l’agriculture se résument-elles entièrement à "changer les pratiques alimentaires" ?) pour arriver à justifier le fait que ah non vraiment, on ne peut pas soutenir une telle candidature ...

    Citoyen74 Le 28 septembre 2016 à 16:59
  •  
  • M. Chassaigne vous voulez rassembler toute la gauche, bien, mais quelle gauche ?? Celle des frondeurs qui n’ont jamais été au bout de leur démarches et qui sont rentré dans le rang dés que Valls a fait les gros yeux ? Celles des verts qui ont abandonnés toutes leurs convictions sociales, c’est vrai ils n’en avaient pas beaucoup, dés que l’on leur a proposé de rentrer au gouvernement ?
    Il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles. Ceux que vous voulez rassembler c’est pour vous assurer des accord dans les circonscriptions pour les législatives. Cela fait déjà plusieurs fois que vous faites des alliances "bidons" avec une gauche "bidon" pour des raisons électorales. Vous avez abandonné les fondements de classe, c’est pour cela que vous êtes prêt à "ratisser large".
    C’est certainement aussi la raison pour laquelle vous faites la sourde oreille à tous ces militants qui s’éloignent de plus en plus de l’idée, de plus en plus utopique de l’UE des peuples. Soyez courageux et faites la proposition d’un referendum sur l’UE et l’euro.
    En tout état de cause vous semblez déjà avoir donné le ton et à la lecture de vos arguments on sent bien que les orientations sont déjà données. Un fois de plus la direction du PCF va faire soit plier soit démettre des militants, vous aurez, vous aussi apporté votre pierre à la muraille qui isole le PCF et jeté un plus d’huile sur le feu qui le ronge..... Cela commence à ressembler à de la politique politicienne tout cela..

    Raymond Liabaste Le 28 septembre 2016 à 17:10
  •  
  • Quel gauchisme hors sol, c’est dingue venant de bons gros stals ayant l’habitude du pragmatisme pour se faire élire et sauvegarder l’appareil.

    Vladimir Le 28 septembre 2016 à 17:11
  •  
  • incapable d’énoncer ses divergences avec Mélenchon, Chassaigne en est a travestir ses positions !!! lamentable ! moi, Communiste, je soutiens Mélenchon. Lire cet article m a dégouté de certains de nos "dirigeants" !!

    gilles dor Le 28 septembre 2016 à 17:31
  •  
  • C est une erreur depuis le début. Une erreur de stratégie.
    Jlm est un bon candidat, et il a besoin du parti communiste et de des élus.
    Une candidature communiste, non svp
    Soutenons jlm

    darjau Le 28 septembre 2016 à 18:01
  •  
  • C’est parti ! les snipers Chassaigne et Dartigolles ont commencé à défourailler.
    L’ouverture de la chasse à la merluche est confirmée !

    Mais c’est quoi le programme ?
    Ça fait hyper rêver cette histoire de fenestrou.. mais à part défoncer Melenchon vous voulez faire quoi ? où ? Avec Qui ?

    Arouna Le 28 septembre 2016 à 18:50
       
    • Je remarque que le Goujat menteur n’a toujours pas répondu à ceux qui lui mettaient le nez dans son caca en rappelant que Laurent était prêt à aller à la primaire des socialos (celle qui prévoyait que les perdants devaient soutenir le gagnant, même si c’était Hollande ou un de ses clones).
      Stal un jour, stal toujours !

      Gilbert Duroux Le 5 novembre 2016 à 18:37
  •  
  • Ouvrez vos yeux ! Je m’adresse aux dirigeants de mon parti auquel j’ai adhéré en 1983. Vous êtes devenus fou. Vous allez faire éclater mon parti, notre parti vous n’êtes plus digne de le représenter. Nous avons la chance d’avoir un candidat très très proche de nos idées qui est capable de les faire entendre très loin dans les chaumières et avec beaucoup d’entousiasme et une campagne dynamique de le présenter face à le pen au 2ème tour. Et vous là vous faites la fine bouche.
    Marie Georges Buffet n’est pas isolé c’est une grande Dame c’est elle qui a construit le front de gauche et vous les dirigeants et les godillots qui suivent tout ce que la direction dit vous êtes en train de le détruire comme le PCF d’aiilleurs.
    Votre décision est lourde de conséquence et pour la première fois je ne vous suivrai pas et je voterai Mélenchon

    LAMBRE Alain Le 28 septembre 2016 à 19:54
       
    • Un grand merci de dire tout haut ce que beaucoup de communistes pensent tout bas.

      François 70 Le 28 septembre 2016 à 20:13
    •  
    • Marie-George Buffet est lucide et a du cran tout simplement,
      c’est une des rares ministres dont on ne devrait pas oublier le nom d’ailleurs.

      Arouna Le 28 septembre 2016 à 20:30
  •  
  • Ah , ce "Dédé" quel petit boutiquier !
    Alain LAMBRE à tout dit .

    Bobbola henri Le 28 septembre 2016 à 20:59
  •  
  • Je suis desespéré de lire tant d’âneries. Chassaigne découvre que Mélenchon n’est pas communiste. La belle affaire ! On a besoin d’espoir, pas de leçon de pureté. le pcf a 2 choix :
     mourir dans une élection qui le divisera et le marginalisera définitivement ou
     mourir en se dépassant et en apportant sa pierre, le communisme dans un grand mouvement de l’alternative.
    Mélenchon peut être, à l’occasion de cette pernicieuse élection un fédérateur pour enclencher ce mouvement.
    Na !

    Duranton Le 28 septembre 2016 à 22:06
       
    • Je reprends l’alternative de Duranton mais en partie :

      1)Mourir dans une élection qui le divisera et le marginalisera définitivement ou

      2 ) Apporter sa pierre, de l’idéal communiste dans un grand mouvement de l’alternative.

      Ni le PCF, ni aucun autres partis n’ont d’importance. Qu’ils vivent qu’ils meurent , cela n’a pas d’importance du moment qu’il y a une force qui prend le relais en sachant éviter les pièges de la "réaction" ( mot qui ne plaît pas à notre Thatcher local, le François FILLON !)

      Mélenchon peut être, à l’occasion de cette pernicieuse élection un fédérateur pour enclencher ce mouvement.

      LIOTARD Le 29 octobre 2016 à 00:29
  •  
  • Je n’ai pas lu tout l’article ni tous les commentaires, je me suis arrêté à "égocentrique". Pour qui connaît l’homme (Chassaigne) cela claque comme un drapeau !
    Dédé, Saint Amand Roche Savine n’est pas la France ni le Peuple de France.
    Calme ton ego, tempère tes envies de pouvoir, gère ta commune et soutien les insoumis, personne ne te demande d’apprécier JL Melenchon mais ton devoir en tant qu’elu du Peuple et de défendre nos revendications. JL Melenchon n’est que notre représentant, apprend à rester humble toi aussi.... Camarade.

    Sloan63 Le 28 septembre 2016 à 22:18
  •  
  • Je trouve la position d’André CHASSAIGNE ( personne des plus respectable ) pas du tout convaincante . Je ne sais si son analyse est la sienne ou celle de « l’appareil ». Comment prétendre qu’il y aurait des divergences de fond quand André Chassaigne sait fort bien que les Insoumis et JLM travaillent à enrichir « l’humain d’abord » qui est le fondement du rassemblement du FDG ?
    Mais le fond de l’affaire ou de la divergence , car il y en a bien une, est d’ordre stratégique . Mais se mot de « stratégie » ne convient même pas en regard des enjeux. La vérité est que la situation est tellement grave à la fois sur le plan social et écologiques, (1) que la situation appelle un rassemblement du type de celui qui, avait été formé en 1943 avec le Conseil National de la Résistance. Autrement dit, un rassemblement allant bien au-delà de la Gauche traditionnelle.
    C’est ce qu’a eu l’intelligence de comprendre Mélenchon et les gens qui l’accompagnent. Les communistes qui ont été les artisans incontournables dans la construction du CNR (conseil Nationale de la Résistance) , de son programme et de son application -même si elle fut partielle – auraient du être à l’origine de cette initiative majeure….. déterminante , essentielle , Vitale !

    (1) Deux domaines que la gauche de JAURÈS , commence à considérer, enfin, comme inséparables.

    LIOTARD Le 28 septembre 2016 à 23:19
  •  
  • Hervé Fuyet Le 29 septembre 2016 à 04:21
  •  
  • c’est quand meme incrpable de pas avoir compri que le projet pour les elections 2017 c’est la fin de la cinquieme republique pas le vote jlm ! merde lisez le programme avant de racpnter n’importe quoi on sait tres bien qu’au pcf il y. a une miriade de gens bien dans leur confort et qui s’accomode depuis longtemps des petites aliances electorales avec le ps’qui n’est plus socialiste faut il’le rappeler encore ... jlm a raison d’etre tetu en façe il y a le fn et toute la racaile des anciens ump alors merci de penser au gens avant vos petites magouillades

    pcfpetitcpnfort Le 29 septembre 2016 à 07:44
  •  
  • j’ai de plus en plus l’impression qu’attali est derriere tout cela lol

    attaliderrierelepcf Le 29 septembre 2016 à 07:47
       
    • Pas la peine de rendre Attali responsable des stratégies aléatoires vaseuses du PCF, sa direction se débrouille très bien seule depuis bien longtemps. Rappelons nous 2002 et les comités antilibéraux, les législatives, municipales et cantonales de l’après 2012, et l’OPA du PCF sur le logo FDG. Enfin A. Chassaigne s’est particulièrement illustré en se déclarant en 2013 non responsable devant ses propres électeurs !

      Vassiviere Le 29 septembre 2016 à 11:14
  •  
  • Les dirgeants PCF ont choisi la stratégie des verts en 2012. Négocier avec le PS un accord secret permettant au PCF d’avoir un groupe à l’AN et des députés en nombre. Les procès "staliniens" visent à cacher cette réalité. Au fil des jours et des déclarations des dirigeants communistes les gages sont donnés au PS et à Hollande en contrepartie. Le fait que les sondages mettent Hollande derrière jlm semble compromettre le petit accord entre politiciens. Il s’agit donc de faire baisser autant que possible le score de Mélenchon pour un coup de pouce à Hollande afin qu’il puisse être au 2ème tour. De Dartigolles à Durand en passant par Chassaigne et Besancenot on n’hésite même plus à qualifier JLM de national populisme. Rien de mieux pour mobiliser le vote utile autour de Hollande. Affligeant.

    hubelorg Le 29 septembre 2016 à 09:53
       
    • Affligeant est un mot doux concernant l’attitude de quelques dirigeants du PCF. La boutique est au bord du dépôt de bilan et il faut défendre le patrimoine. Il existe peut-être d’autres possibilités pour cela. Par exemple se fondre dans la France Insoumise pour continuer la vaillante histoire du parti des fusillés. Engels ne disait-il pas que le nouveau nait de l’ancien et le prolonge. Le matérialisme et la dialectique semble être des objets perdus pour les quelques gardiens du temple qui déploient une campagne odieuse contre JL Mélenchon et le mouvement de la France Insoumise. Le moment du retournement s’approche et je souhaite bien du plaisir à Chassaigne, Dartiguolles et Laurent quand ils devront expliquer que finalement le PCF soutient la candidature du national-populiste.

      Francis Le 29 septembre 2016 à 13:26
  •  
  • D’une certaine manière, c’est assez humoristique... Le parti communiste, qui touille son espèce de grosse marmite électorale, est finalement en train de rendre sympathique JLM2017 à tout un ensemble de personnes. Face aux quelques voix perdues, combien de gagnées ?

    Baptiste Le 29 septembre 2016 à 10:13
  •  
  • Excellentes réponses de François Cocq aux plates arguties d’Olivier Dartigolles, par exemple sur la question de l’identité française ICI. (Avec références aux autres analyses du même).
    Oui, c’est une des questions imposées dans le débat public par nos adversaires, et auxquelles JLM a raison de répondre énergiquement, en opposant à la conception ethniciste qui est celle de l’extrême-droite, Sarkozy compris, - sur laquelle fleurit le racisme, – notre identité citoyenne et universaliste qui est celle des Lumières et de 1789, seule susceptible de fédérer le peuple.
    Décidément, Laurent, Chassaigne, Dartigolles et leur adeptes n’ont rien compris au rassemblement déjà en acte de la gauche vivante, celle du NON au TCE, bafouée par le PS comme par la droite, et du NON à la loi El Khomri, dictée par le TSCG de Bruxelles. Quel mépris de leur part pour le peuple, quelle insulte à l’égard de ces 130 000 citoyens et militants de terrain, qu’ils prétendent réduire à des "clics" ! En refusant de s’associer à ce mouvement, par dépit de leur hégémonie ratée dans le FdG, et pour ne pas avoir à faire une - pourtant salutaire - autocritique, ce sont ces cadres du PCF qui font office de diviseurs et qui entraînent leur parti dans l’isolement et l’échec. Seule une " France insoumise" est en mesure d’introduire du neuf en politique, et non pas la pauvre cuisine des appareils de partis, même déguisée en volonté de "rassemblement".

    Autrement Le 29 septembre 2016 à 11:14
  •  
  • Les années passent , le discours et les méthodes restent.

    Le PCF ne veut pas le pouvoir, il veut des places. Le PCF n’a pas de politique de fond à proposer, que des propositions de circonstance.

    Le PCF attend sagement le deuxième tour pour sous n’importe qu’elle sophisme, appeler à voter socialiste. C’est un supplétif.

    Les propos de Mr Chassaigne montre que le PCF est encore ancré dans son centralisme démocratique.

    ils vont aller seuls aux élections et on entendra , comme toujours qu’ils en fait ils ont gagné et que le petit score obtenu sera la faute des autres.

    Mais ces communistes élus que par le bon vouloir des socialistes, qui représentent-ils ?

    La Renaudie Le 29 septembre 2016 à 11:39
  •  
  • Comment s’étendre sur la pauvreté et les contresens des arguments que tu développes ici André Chassaine ??? A tel point qu’il est vraiment pénible de s’y attarder. Certains arguments, notamment concernant le rassemblement sont tellement flous comme : "...nous on se bat pour rassembler la gauche" et ensuite .."et notre priorité pour reconstruire une gauche de transformation..." qui oppose à "une autre gauche" de JL Mélenchon, (d’ailleurs caricaturée ici par toi), que c’en est consternant... de plus tu es tellement épris de rassembler la gauche que tu t’empresses de proposer ta candidature, il est vrai, avec mille précautions, mais qui cache mal l’égocentrisme d’un homme qui perçoit le monde à partir de son seul point de vue... -Ce n’est pas parce que tu vois la lune se déplacer quelle te suit... Me concernant, A Chassaigne !- Je suis communiste depuis 1970 et devenue militant dans ces années-là, qui avaient vu le PCF se transformer progressivement, mais il est vrai sans se débarrasser totalement de son esprit de chapelle. Par ailleurs selon toi, "Mélenchon n’aura d’ailleurs pas le soutien des militants communistes sans un accord préalable avec le PCF"... de tels propos sont tout simplement effarants ; C’est un ordre mon général ? Voila un exemple typique de mon propos sur ta vision du monde, qui plus est régimenté... Mais mon général, nous sommes déjà des milliers de communistes à soutenir la candidature de JL Mélenchon... Concernant la présidentielle de 2017 le PCF a fait le choix d’une stratégie à courte vue ; il accorde une moindre importance à cette élection il visent seulement les législatives, pour cela il ne souhaite pas la candidature de JL Mélenchon avec un bon résultat qui lui donnerait une dynamique pour la suite et donc ferait de l’ombre au candidats du PCF ensuite aux législatives et dans cette logique, en cas de soutient contraint à JLM le PCF souhait qu’il fasse le plus mauvais résultat possible, d’ou un soutient qui viendrait le plus tard possible et j’en fais le pari, une campagne molle suivra. Personnellement, je ne cautionnerai plus à l’avenir un parti de repli sur des stratégies à courtes vues comme tu le voudrais avec ton ami Dartigolle, qui oublie l’essentiel, au profit d’une poignée de dirigeants du parti coupé de sa base et qui est l’ADN du PCF, qui a comme objectif prioritaire, changer le monde et pour cela mener un véritable travail de conviction militante sur les idées, la suite découlant de cela, influence, rapport de forces, nombre d’Elus... « »

    Moulin Le 29 septembre 2016 à 11:40
       
    • La direction du PCF soutiendra JL Mélenchon soyez-en convaincu. Pour la simple raison qu’il va vouloir se prévaloir de ce soutien lors des législatives ou pour des raisons purement financières car il présentera des candidats partout ( les subventions publiques sont attribuées au nombre de voix obtenues nationalement) Tout ça va encore être un beau bordel et un superbe coup de main à l’adversaire.

      Francis Le 29 septembre 2016 à 12:17
  •  
  • En fait ils sont très malins les vieux renards du pcf ; ils se la jouent outrés, s’opposent, prennent des postures effarouchées envers le tribun "national populiste" mais en fait ils jouent la carte sécurité, car devant une telle cacophonie à gauche plein de gens qui ne votaient plus, dégoutés par cette gauche, et qui pourraient s’intéresser au mouvement de Melenchon risquent de se lasser de ce cirque et rester dans l’abstention ce qui est très bon pour les gros partis installés et leurs fidèles votants.

    "Il faut que tout tremble pour que rien ne bouge".

    La surprise 2017 ce sera peut être que le ps sera toujours plus que jamais "la gauche" et saura récompenser ses soutiens.

    Arouna Le 29 septembre 2016 à 11:46
  •  
  • Les derniers soubresauts du petit De toutes manières comme-ci ou comme-ça le PCF est appelé à disparaitre à brève échéance.
    Soit il se fond dans la France Insoumise ce qui devrait être sa place naturelle et il donne une suite à sa glorieuse histoire soit il fait son dernier tour de piste avec Chassaigne (ou un autre) et il disparait dans les eaux froides du calcul électoral égoïste. Je peux en témoigner. J’ai été membre du PCF durant plus de 20 ans et malgré mon départ je suis resté électeur du parti. J’ai encore voté pour la liste conduite par un communiste aux dernières régionales. Je crois que cela aura été mon dernier vote pour le PCF. Je crois avoir dans mon entourage que d’autres ont la même réflexion.

    Francis Le 29 septembre 2016 à 11:55
       
    • Je confirme. Je n’ai pas été adhérent du PCF pendant 42 ans pour trahir aujourd’hui mon idéal, le sacrifier sur l’autel des petites ambitions électoralistes et à court terme de la direction du PCF.
      Dans ma famille nous sommes 9 communistes du nord au sud du pays. Nous voterons tous JLM en 2017.
      Et si Chassaigne, Laurent, Dartiguole et consorts persistent à ne nous offrir comme perspective que de servir de supplétif et de voiture balai du PS, s’ils sabotent le vote Mélenchon je peux vous assurer que nous en tirerons tous les conséquences, les candidats du PCF n’auront plus nos voix.

      lobo Le 30 septembre 2016 à 22:21
  •  
  • A la lecture de nombre de contributions, certains vont finir par raser les murs. On aurait aimé plutôt qu’il les recouvrent à nos côtés. Certains le feront, l’ossature PCF, ce n’est pas dit ou avec des pots de colle sans pinceaux. Comme l’on dit avec optimisme, le pire n’est jamais certain.

    Rodriguez Insoumis Le 29 septembre 2016 à 12:18
  •  
  • C’est assez rigolo de voir que les membres de la direction d’un parti mal déstalinisé, un parti internationaliste auteur du "produisons Français", un parti qui n’a jamais trop regretté le coup du bulldozer de Vitry contre un foyer de travailleurs maliens (les anciens comprendront), sont capables de faire un procès en nationalisme à quelqu’un qui a simplement dit qu’il fallait prendre le problème de l’immigration à la racine mais qu’il fallait cependant intégrer ceux qui sont venus chez nous.
    Ils sont décidément impayables, ceux qui préparent une alliance avec le parti dit socialiste pour sauver quelques plaçous de députés.

    Gilbert Duroux Le 29 septembre 2016 à 13:24
  •  
  • Le même soir je lis deux articles dans lesquels des dirigeants du PCF déglinguent Jean-Luc Mélenchon.

    Le premier de son porte parole le sieur Dartignole sur Mediapart et le second de Mr André Chassaigne sur regard.fr. "Dans les conditions actuelles il n’est pas possible de soutenir MELENCHON"

    Ça ne peut être un hasard, (Conseil Nationnal de septembre) mais une campagne de propagande de la ligne LAURENT en vu du CN du 5 novembre prochain.

    131 761 "insoumis" á ce jour soutiennent la candidature de JL MÉLENCHON. Une réelle force politique, á rapprocher des 130 000 adhérents revendiqués par le PCF dont 70 000 á jour des cotisations.

    Les Insoumis présenteront leur programme dans quelques semaines ! Alors que Le PCF en est toujours à se poser des questions sur sa stratégie. Quel retard accumulé !
    Le PCF est inaudible avec toutes ces primaires de droite et de gauche (verts, PS). Et brandir une éventuelle candidature PCF en la personne de Mr Chassaigne, c’est particulièrement risible alors que ceux qui souffrent attendent plus des responsables politiques Salonnards de la 5ème République.

    Une responsabilité historique a été prise par les Insoumis en mouvement depuis des mois, avec les militants les plus avisés du monde syndical, associatif, politique y compris des camarades du PCF dès la première heure de la proposition de candidature de Jean-Luc Mélenchon.

    jms76 Le 29 septembre 2016 à 13:53
  •  
  • Communiste sans adhésion au PCF et pour cause, je soutiens, par défaut, la candidature de Mélenchon, je ne fais aucune confiance aux socialistes, frondeurs ou pas, qui n’ont eu de cesse de trahir les idéaux socialistes . Merci, nous avons assez donné.
    Il vaut mieux perdre dans le respect de ses idées que gagner dans des compromissions hasardeuses et politiciennes .
    Le Parti Communiste est-il encore communiste ????

    LEGENDRE Le 29 septembre 2016 à 13:58
  •  
  • Petit rappel d’un fait trop vite passé aux oubliettes :
    En 2011 A. Chassaigne avait été (sèchement) battu par JLM lors du vote interne au PCF pour l’investiture de 2012...
    Rancunier ?

    François 70 Le 29 septembre 2016 à 14:12
       
    • Ne refaîtes pas l’histoire...
      JLM avait recueilli un peu plus de 55 % des votes et un peu moins de 45% pour A. chassaigne. score parfaitement honorable...
      ne vous en déplaise

      milhac Le 29 septembre 2016 à 20:18
    •  
    • Wild ar-Rachid Le 30 septembre 2016 à 00:17
  •  
  • Quand la stratégie pourrie prend le pas sur le fond (c’est à dire combattre la loi travail et son monde, combattre la directive secrets des affaires et son monde, combattre l’oligarchie et son monde, combattre le dumping social représenté par les règles sur les travailleurs détachés et son monde), Chassaigne nous montre le degré 0 de la politique. Bref, continuez comme ça et on va se taper Napoléon, le capitaine de pédalo ou pire (vous voyez qui je veux dire).

    Sebastien30 Le 29 septembre 2016 à 14:44
       
    • Pire que les deux évoqués ? Vous faites sans doute allusion à Juppé,qui a mis 3 millions de Français(es)dans la rue en novembre décembre 1995....

      Le Baron Hugues Le 30 septembre 2016 à 23:29
  •  
  • Une argumentation laborieuse, une tentative de mettre en avant des divergences présentées comme quasiment insurmontables après avoir reconnu que "l’Humain d’abord" mis à jour peut constituer une base commune acceptable par tous, une série de voeux pieux : tout ça pour dire, au bout du compte, que le camarade Chassaigne est prêt à céder à la "pression amicale"de ceux qui le voudraient bien et être candidat...Affligeant...Fort heureusement nous sommes nombreux au PCF à agir pour entrer enfin dans la dynamique de la campagne de JL Mélenchon.

    Albert Exposito Le 29 septembre 2016 à 16:23
       
    • L’Humain d’abord, je crains que la direction actuelle du PCF ne l’ai jeté par dessus bord avec sa volonté de trouver un socle commun à "toute la gauche" Ce fameux socle commun qui devait permettre de trouver The Candidat qui devait faire gagner la gauche.
      La primaire du PS ayant de fortes probabilités de ne pas avoir lieu (ou si elle a lieu elle sera une parodie) les quelques dirigeants en pointe du PCF ne savent plus trop à quel Saint se vouer.
      Ils espéraient Montebourg ou Hulot. Le second ne s’engagera pas et le premier est bien à la peine dans l’opinion.
      Ils inventent donc un nouveau scénario. Notons que leurs trois options sont grosso modo du même tonneau.
      1- Pas de choix le 5 Novembre (ni après) Donc l’impasse sur la présidentielle.
      2- On appelle à voter Mélenchon tout en restant en retrait du mouvement de la France Insoumise pour pouvoir négocier avec tout le monde lors des législatives (socle commun oblige)
      3- On présente un candidat à la présidentielle sachant que affaiblira la candidature JLM.
      Bref, tout sauf Mélenchon et tout sauf le nouveau mouvement de la France Insoumise. Ne changeons rien pour préserver notre situation "hégémonique" . Suicidaire.

      Francis Le 29 septembre 2016 à 17:20
  •  
  • Qui l’aurait cru ? — je plaisante, bien sûr. Il y a dans le programme des points sur lesquels une tendance du parti communiste durablement alliée au parti socialiste ne veut/peut pas transiger., en partie parce qu’elle a peur d’affronter le chômage par un changement de mode de production et en partie pour des raisons politiques. La défense de la productivité industrielle — l’agriculture et l’élevage compris,— inclus dans le cadre du capitalisme financier, le lobby nucléaire, le traité de Lisbonne, l’alliance socialiste donc et par conséquent aussi la réforme constitutionnelle. Tout le "baratin" sur le manque de démocratie n’est qu’une forme de propagande qui ne prend fond que dans l’impossibilité de se soumettre non pas à un homme mais au changement du monde. Si les points incontournables du programme de Mélenchon pour qu’il soit intéressant pouvaient être mis en ellipse sans aucun doute il n’y aurait pas de problème de démocratie pour monsieur Chassaigne... Heureusement d’autres communistes sont sur des positions radicales par rapport à ce programme et pas des moindres et certains viennent l’exprimer ici.
    (Ceci dit je ne défends pas le protocole de la 6è tel qu’il a été mis en place dans la rigidité robotique).

    Louise Le 29 septembre 2016 à 16:41
  •  
  • Un fatras de caricatures autant du côté pro melenchon que du côté pro-chassaigne... et pendant ce temps là dans les boîtes les salariés se font laminer. C’est pitoyable !!! Melenchon est parti seul voulant croire qu’il pourrait tordre le bras du Parti et d’un autre côté les arguments de chassaigne sont plus que limités. Pendant ce temps là le fhaine se frotte les mains présenté par la majorité comme seule alternatives "crédible"... pas seulement pitoyable mais extrêmement dangereux.

    jerome Le 29 septembre 2016 à 18:08
       
    • Vous avez une vision un peu manichéenne de la situation du Front de Gauche. Renvoyer dos à dos les protagonistes n’aidera pas à résoudre la contradiction entre la vision ancienne de l’union de la gauche et celle exprimant la nécessité de repenser la conquête du pouvoir par le peuple. Mélenchon n’a pas voulu tordre le bras du PCF, il a simplement constaté que les analyses et les stratégies sont inconciliables.La gauche révolutionnaire est en crise, c’est l’évidence.
      Gramsci illustrait ce type de période par une formule assez limpide : « La crise consiste justement dans le fait que l’ancien meurt et que le nouveau ne peut pas naître : pendant cet interrègne on observe les phénomènes morbides les plus variés »
      La position actuelle du PCF est sans aucun doute l’un de ces phénomènes.

      Francis Le 29 septembre 2016 à 19:17
  •  
  • Si le PCF devait appeler à soutenir Mélenchon suite au vote de ses adhérents, je pense qu’il faudrait s’en tenir aux principes et rappeler que le mouvement des insoumis n’est pas un cartel de partis. Dire que le PCF a choisit de suivre nombre de ses militants qui sont déjà dans la campagne avec Mélenchon, s’en féliciter et en rester là. Surtout éviter d’entamer des pourparlers avec les potes à Chassaigne et laisser la direction du PCF exploser en vol sous la pression de sa base qui ira grandissante si Mélenchon fait un bon score. Bref ne rien faire qui puisse exposer les insoumis au discrédit total suite à l’appel que ne manqera pas de lancer le PCF au vote PS au deuxième tour des législatives. On a assez donné avec le Front de Gauche.

    ARDUS Le 29 septembre 2016 à 19:13
       
    • Il y a 50 ans, les Insoumis ( les vrais ) étaient des soldats qui refusaient de combattre en Algérie et ils se retrouvaient en prison...
      Aujourd’hui, ça ne mange pas de pain de se dire" insoumis" qui sont totalement soumis à JL Mélenchon...
      Donc, les Insoumis sont une armée de Bourbaki avec peu d’ancrage local.
      La trentaine de sièges de députés qui pourront être conservés ou gagnés sont dans les derniers bastions communistes.

      milhac Le 29 septembre 2016 à 20:14
  •  
  • 33 ans après le virage libéral (mars 1983), il serait temps de prendre acte que le Parti d’Epinay (“Qui n’est pas pour la rupture avec le Capitalisme, n’est pas Socialiste” ) avait dit Mitterrand n’existe plus. ... Et par conséquent que l’union de la Gauche à l’ancienne ça ne peut plus marcher. (Voir la Gauche plurielle au pouvoir en 1997/2002... Avec son élimination du second tour de la présidentielle).

    Quant au Front de Gauche il a été plombé par Pierre Laurent lors des dernières municipales avec sa stratégie à géométrie variable.

    Mélenchon avait 100 fois raison quand il disait qu’il n’y avait rien à attendre de Hollande... C’est dès juin 2012 qu’il fallait, au parlement et dans le pays, assumer totalement l’opposition de Gauche... Et non chercher à peser sur le PS...

    Voyant que Pierre Laurent (décembre 2015) disait oui aux primaires, Mélenchon a bien fait de proposer, sans plus tarder, sa candidature directement aux Citoyens... A ce jour plus de 132.000 insoumis (dont des milliers de Communistes, de Syndicalistes, d’Ecologistes, de Socialistes) soutiennent sa candidature... Et Pierre Laurent n’a de cesse que de vouloir torpiller le seul espoir qu’il nous reste à Gauche pour 2017. (sans parler de Dartigolles : http://www.legrandsoir.info/lettre-ouverte-a-jean-luc-melenchon-30214.html ... Et maintenant, il invente une nouvelle polémique sur le thème « Mélenchon ne veut pas nous rencontrer ».)

    Quant à Chassaigne il s’est cru intélligent de déclarer : « on ne va pas aller manger le quinoa dans la main de Mélenchon ».

    Comme vient de le constater Clémentine Autain : Mélenchon "trace le sillon d’une gauche en rupture avec trente ans de politiques néolibérales et productivistes ». Une rupture pas assez claire du côté des autres candidats éventuels...

    ... Et la direction du PCF qui va tourner en rond jusqu’en novembre... J’espère que, comme les feuilles mortes, nous ne ramasserons pas le communistes à la pelle...

    Mélenchon n’est pas l’Homme providentiel (et je n’en veux pas d’Homme providentiel) il est tout simplement l’Homme de la situation...

    Sodol Colombini Le 29 septembre 2016 à 21:20
  •  
  • JLM or not JLM ?
    les faits sont tétus
    avant le FDG Buffet a fait mois de 2% aux prédisentielles et c est JLM qui a tué le PC
    Comme bcp d anciens du PC je suis malade de voir ce que ce parti est devenu.......

    et ce ne sont pas les leaders actuels qui le sauveront.......

    ducono Le 30 septembre 2016 à 08:53
  •  
  • J’ai pas mieux que ducono. Le PC est illisible, invisible et incompréhensible. Quand j’entends ses portes paroles je comprends pourquoi...

    Marco Le 30 septembre 2016 à 12:35
  •  
  • Hé les gens, vous avez quoi devant les yeux ? Vous traitez Mélenchon de léniniste et vous continuez à porter la voix de votre parti stalinien en décomposition, juste pour continuer à faire asseoir vos leaders sur de petits strapontins qui n’empêcheront pas leurs camarades social-traîtres de s’asseoir dans leurs confortables fauteuils… Tout ça sur le dos du peuple qui, soit ne va plus voter, soit se fait enfumer par la bleu marine, soit tente le vote Mélenchon en espérant une assemblée constituante et une 6ème république. Réveillez-vous vite sinon on aura la bleu marine ou Péju le néo libéral et on ira à la guerre civile ou mondiale !

    Macno Le 30 septembre 2016 à 12:42
  •  
  • A lire les différents commentaires,"on n est pas sortis de l auberge" ! Un seul point d accord entre tous(comme c est souvent le cas à gauche de la gauche):s entre déchirer. Car on n en est plus à exprimer des divergences de vue largement artificielles,encore moins des nuances,on sent la haine(je ne crois pas exagérer,hélas !)qui anime les différents intervenants.Surtout les TSM,mais pas uniquement.
    Mai 2012:oublié ! les 4 millions de voix de Mélenchon:jamais existé ! Le combat commun contre les libéraux PS/UMP:c était virtuel,apparemment !
    La logique de partis l emporte,comme toujours.Défendre son petit pré carré,de plus en plus réduit,d ailleurs,voilà l important,le vital même !
    Ce n est pas grave que des millions de salariés,chômeurs,étudiants et retraités soient atterrés par cette soif d auto destruction:ils seront les seuls à payer la note,quand Sarkozy ou Juppé reviendront,ivres de revanche contre le peuple.
    Et les mêmes,qui se détestent cordialement,à un niveau pathologique,et ne voteraient à aucun prix les uns pour les autres,se précipiteront pour voter UMP,au nom du sacro saint front républicain.Ah,mais j oubliais : ils ne voteront pas Juppé,ou Sarkozy,ils voteront contre Marine Le Pen.NUANCE !L honneur sera sauf....Et on en repiquera pour 40 ans.
    Alors,je le dis tout net:pour moi,au 1e tour,ce sera JLM(s il a les 500 parrainages,ce qui m étonnerait),et au 2e,pas de vote ni UMP,ni PS. Et si Mélenchon ne peut pas se présenter,j attendrai,je crois, les législatives,en espérant que des candidats anti libéraux seront présents.Sinon....

    Le Baron Hugues Le 30 septembre 2016 à 21:50
  •  
  • Militant marxiste-léniniste, je n’ai de sympathie politique ni pour Mélenchon, ni pour Chassaigne ; je peux être considéré comme neutre.
    Si l’on raisonne en termes de droite /gauche, un faux clivage, déjà dénoncé par Lissagaray lorsque il évoquait la Commune, il n’y a malheureusement pour le P"C"F, pas photo.
    Le comportement de ce qui a remplacé" feu" le parti communiste a été indigne quasiment pendant tout le quinquennat ; je rappelle que Chassaigne a voté l’état d’urgence la première fois. Jamais son parti n’a décidé de combattre Hollande, homme du Capital autant que Sarkozy, alors qu’on peut reconnaître honnêtement que Mélenchon l’a fait, pas tout de suite, mais relativement vite. Bien sûr, tout cela ne tire pas un trait sur son côté narcissique, ses alliances avec la réaction écologique (et donc son côté idélaliste, en philosophie) ni le fait qu’il adopte la posture du candidat à l’élection présidentielle, expression majeure de la 5ème République, pour mieux en prôner une 6ème ; on n’est pas à une contradiction près.
    Ceci dit, il incarne quelque chose, je n’y suis absolument pour rien, mais je peux le constater et, il fera des voix, alors que le P"C"F semble devoir mourir avec Hollande tant il n’a pas voulu s’en séparer : il n’y aura plus de groupe parlementaire et les sociaux démocrates perdront probablement leurs fiefs après.
    C’est tant mieux pour le mouvement communiste, qui a besoin d’un vrai parti.

    Après, on peut choisir une autre grille de lecture ou le clivage serait : ceux qui combattent le capitalisme/ ceux qui l’acceptent. Chassaigne et Mélenchon sont tous deux dans la seconde catégorie.
    Rien qui puisse aider les salariés qui en prennent plein la gueule depuis des lustres ne peut arriver de cette élection, ni d’une autre. Mais celle-là est particulièrement à jeter aux orties : l’élection du bonhomme qui dirige tout et a le droit d’appuyer sur le bouton nucléaire.
    Le suffrage universel, écrivait Engels, ne sert qu’à décider quel représentant de la bourgeoisie dirigera l’Et pendant un temps donné.
    Il n’y a que la lutte qui puisse nous aider, et la lutte contre la loi travail l’a montré. D’ailleurs la lucidité gagne du terrain et les abstentionnistes feront mieux que Chassaigne et même que Mélenchon.
    Alors, finalement, l’un ou l’autre, quelle importance, ils n’empêchent pas le Capital de dormir su ses deux oreilles.

    dariokhos Le 30 septembre 2016 à 23:02
  •  
  • Je pense que les communistes ont raison . En tout cas il faut respecter le choix de certain (pas tous) de ne pas épouser le nouveau programme l’humain d’abord 2017 . Les communistes avaient donné leur accord pour celui de 2012 qui était sur les mêmes grandes lignes général . Mais ils craignent que Mélenchon n’exige la soumission , ou invoque d’autres raisons sur l’agriculture. Soit. Respectons le choix de ces communistes(je dis "ces" par rapport aux autres communistes qui ont fait le choix de s’allier). C’est leur conviction profonde. Choisir de s’allier avec les socialistes est un bonne option pour eux. Les socialistes n’exige peut être pas la soumission, ont peut être une agriculture raisonnée, et le rassemblement des mêmes personnes qui ont gouverné ce pays pendant 5 ans est une opportunité d’avancé et de progrès social, et peut être la guerre est elle un moyen de créer la démocratie. Les communistes qui s’expriment ici choisissent cette alternative. Nous respectons leur choix. Bonne journée les amis.

    juju Le 1er octobre 2016 à 08:47
  •  
  • "L’Avenir ensemble" est la mise à jour de "L’Humain d’abord".
    Les quelques camarades communistes qui semblent bloqués par ce nouveau programme devraient le lire. Il est disponible aujourd’hui. Le lire n’engage à rien. A la fin de chacun des sept chapitres on dit si on est d’accord, ou non, ou si on s’abstient. Ce programme sera validé mi octobre et largement diffusé ensuite.
    .
    Aujourd’hui, pour le lire, c’est facile, il suffit de se connecter à jlm2017.fr et de signer. Lire n’engage à rien.
    Mais au moins ceux qui seront contre ce programme pourront dire pourquoi. Et il n’est pas trop tard pour le modifier.

    jlm2017

    Pierre Magne Le 1er octobre 2016 à 11:51
  •  
  • "Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !"

    Les goût et les couleurs, c’est relatif !
    Mélenchon peut plaire ou déplaire !
    Personne n’est parfait !
    D’un côté, un parti a fait ’alliance’ avec le PS pendant les 5 ans, en évitant tout ce qui aurait pu trop lui déplaire ...
    De l’autre, le PG, qui a lutté contre la politique libérale constamment, et qui a dénoncé l’attitude suicidaire d’alliance avec le PS, de la direction du PCF.
    On ne baise pas la main du maître qui vous frappe !
    .
    Alors oui, pour cette raison et d’autres, JLM peut fortement vous déplaire, ce n’est pas un homme de nuance, ce n’est pas un homme parfait !
    Mais camarades communistes, l’important, ce n’est pas cet homme qui s’engage à partir dès que la nouvelle constitution sera mise en place, l’important c’est sa volonté farouche, et la volonté de ceux qui le suivent, et encore plus, l’important, c’est le programme qu’il défend.
    "L’Avenir en commun" issu de "L’Humain d’abord" est disponible .
    Alors lisez-le et vous jugerez-vous même.
    (pour cela, il suffit de signer à jlm2017.fr)
    .
    En ne soutenant pas JLM, quelques soient vos raisons, quelques soient vos votes au premier tour de l’élection présidentielle, vous soutiendrez en fait des candidats Hollande et Sarkozy ou Juppé, ou Le Pen, dont les programmes sont le contraire absolu en tout point de l’Humain d’abord ou de l’Avenir en commun.
    Alors soutenez l’Avenir en commun, camarades communistes, enfin ceux qui le sont encore un peu !
    .
    jlm2017.fr

    Pierre Magne Le 1er octobre 2016 à 12:44
  •  
  • Je reproduis ici une lettre à l’Humanité d’un camarade de l’Isère qui résume assez bien la pensée de la majorité des adhérents PCF.

    Déjouer la perversité de la présidentielle

    La lecture de l’entretien avec Jean Luc Mélenchon dans l’Humanité du mardi 20 septembre m’interroge.Voilà qu’il nous est intimé de nous ranger derrière un candidat voulant « voulant fédérer le peuple ».
    La notion de ralliement s’imposerait à celle de rassemblement.La volonté de radicalité,libérée de la tutelle des partis,s’exprime en faisant appel aux soutiens individuels,tout en étant soutenue par une formation politique,le Parti de Gauche,et en proclamant par avance ce que sera censée faire la direction du PCF(« elle ira de son coté »),
    La question de la gauche,du danger de son effacement,est censée être réglée par celle de la radicalité affichée ;il serait exclu d’essayer de la rassembler,voire de s’en réclamer.
    On nous invite régulièrement,citoyens,militants,à suivre cette visée,Mélenchon est loin d’être le seul candidat sur les rangs et il entend aller jusqu’au bout de sa démarche,mais son inflexibilité est mise en défaut sur ses terrains de prédilection stratégiques revendiqués,comme à Grenoble(« son navire amiral »)ou ses amis élus à la municipalité ont votés comme un seul homme dès le premier tour de scrutin à la présidence de la métropole pour le candidat socialiste,puis laissé de coté la démocratie participative et l’insoumission pour justifier des mesures d’austérité contestées par de nombreux syndicalistes et une population qui se mobilise.
    Cette ligne de conduite,somme toute plus versatile qu’il n’y paraît,incarne bien une stratégie,et revendique de s’appuyer sur un programme issu pour une grande part de « l’Humain d’abord »,mais le décalage entre les intentions et la méthode employée est-il porteur de crédibilité,de confiance dans la politique ?Ne faut-il pas mieux éviter de ne gâcher aucune possibilité de construire collectivement une candidature commune une candidature commune affranchie du social-libéralisme,mais aussi des postures qui,en stigmatisant,sont impropres à rassembler ?Pour que la « stratégie » des uns et des autres candidats déclarés se meure sur les murs de la V éme république,que celle ci ne soit pas le tombeau de la démocratie de notre pays,ne renonçons pas à transgresser les codes de ce système présidentiel perverti,au lieu d’en reproduire les méfaits.
    Le dialogue,l’esprit de responsabilité,l’exigence sociale,l’engagement peuvent réveiller le sursaut démocratique.

    Alain Pernet
    Saint Paul les Monestier

    l’Humanité 30 septembre 2016

    Jean Claude Goujat Le 1er octobre 2016 à 14:18
       
    • " la pensée de la majorité des adhérents PCF"
      Votez, et après on verra !
      J’espère que la majorité des camarades du PCF n’a pas le goût du suicide ! Ou de devenir, eux et leurs enfants et petits enfants, des esclaves !

      Pierre Magne Le 1er octobre 2016 à 16:05
    •  
    • J’ajoute qu’hélas le bourrage des urnes ça existe aussi quelques fois au PCF !
      .
      Donc votez.
      .
      Et sans doute, certains communistes voteront aussi avec leur pieds, pour plus de précautions ! Des insoumis sans doute !

      Pierre Magne Le 1er octobre 2016 à 16:13
  •  
  • Le dialogue, l’esprit de responsabilité, le sursaut démocratique , nous pouvons en discuter entre nous, aucun problème. Mais je ne suis pas sûr que : hollande et sa lutte contre la finance, valls avec le 49/3,JM Ayrault avec NDDL, royal reine de l’écologie des boues rouges de la méditérannée, Belkacem et sa loi anti Jaurès, Urvoas qui est juste inconnu à la justice, sapin qui remplace cahuzac, ledrian qui bombarde tout ce qui bouge, cazeneuse qui tape avec ses CRS sur tous les salariés, retraités ,chomeurs, lycéens, étudiants, tout ce qui réprésente la France en dehors des milliardaires(14 sont au gouvernement),le foll le roi de l’agriculture industrielle et productiviste, macron banquier simplement, emanuelle causse femme du gentleman écolo, j’arrete ici l’inventaire à la Prévert qui doit se sentir insulté d’être en si piteuse compagnie. Soyez démocrate, insoumie,inflexible, avec ces saigneurs . Et comme dirait chassaigne(c’est ironique au cas ou), au vue de tous ces braves gens, sans parler de la droite et de la fille du cyclope, il n’est pas possible de soutenir Mélenchon. Bon week- end à vous et à tous les insoumis et surtout insoumises ,car comme dirait Aragon, la femme est l’avenir de l’homme.

    juju Le 1er octobre 2016 à 15:22
       
    • Merci Camarade, si la femme est l’avenir de l’homme, qu’elle soit celle de l’avenir en commun !
      Et puis demandez donc à M. Chassaigne comment va son ami Lahellec qui a rejoint la liste PS aux regionales en Bretagne, alors que nous avions une liste unie FDG, de plus menée par un communiste. C’est vraiment moche cet opportunisme, et ça se dit rassembleur !

      Victoire Belle Le 1er octobre 2016 à 21:23
  •  
  • La hargne de certains de mes camarades communistes à refuser que le PCF soutienne JL Mélenchon et les insoumis me parait dépassée ! .....

    Qu’ils refusent ce soutien est une chose ....Mais que vaut il devant le fait que d’autres camarades s’engagent comme insoumis et non aux ordres de qq cadres du Parti qui roulent pour la seule sauvegarde de ce dernier ou de leurs intérets .

    "Anticipant", le train de JLuc et des insoumis est déjà bien en lancé....des camarades le prennent en route pour avancer vers la 6iem République ....Puis il y a ceux qui continuent à rester en gare à tourner en rond , espérant que le train précité daignera faire marche arriere pour venir parler , négocier , parler , parler .....

    bob.POLLET Le 1er octobre 2016 à 17:07
  •  
  • Au moment où JLM propulse sa candidature sur fond de débâcle du FDG, à laquelle il a pris toute sa part, des militantEs sidéréEs par ce gâchis ont envie de croire, encore une fois, au conte de l’homme providentiel/présidentiel et à la mobilisation levée par la magie de son verbe, qui va renverser le rapport de force, en dehors de tout mouvement social.

    JLM2017 s’appuie sur l’hérésie de la primaire de toute la "gauche" portée entre autre par le PC - pour "légitimer démocratiquement" son allégeance au PS pour des places aux prochaines législatives - pour une autre hérésie, une aventure personnelle présidentielle dans le cadre du cirque électoral conforme aux institutions de la Vème république gaullienne, tout en invoquant une "insoumission" formelle sur les estrades.

    Mélenchon n’appelle pas à la constitution de comités de lutte autonomes, partout, dans les villages, les quartiers et les usines pour donner du corps à la contestation et au contrôle des pouvoirs en place, ainsi que l’amorce de constitution de contre-pouvoirs. C’est pourquoi il n’a pas besoin d’une organisation politique au sens noble du terme, un intellectuel collectif souverain enrichi par une implantation populaire, mais plutôt d’un "fan club" sans pouvoir qui l’adoube sur la promesse de places aux prochaines législatives pour les plus affidéEs. 

    Le projet de construction d’un nouvel appareil bureaucratique, déjà bien pesant dans la FSU autour du PG est en marche. Il faudra subir les nouveautés "new age" made in USA, les recettes attrape-tout de la politique optimisée par des logiciels de campagne, les parades-spectacles par thèmes mais centrées sur le "guide", les mises en scène par des "communicants". Ils vont exploiter jusqu’à l’insupportable les "qualités" tribuniciennes de JLM2017, puisque c’est le style qu’il affectionne.

    Le mouvement social en cours, dont il a peu à dire car cela ne concerne que les syndicats d’après lui ( lesquels syndicats ne doivent pas parler de politique), perturbe son calendrier strictement électoral, il le dérange car il ringardise d’emblée sa démarche aux antipodes de la remise en cause de la politique institutionnelle et médiatique, contaminée par la personnalisation, centrée sur la communication et les promesses de lendemains qui chantent.

    Ces histoires de "sauveur suprême" en lien direct avec le peuple mais sans lui, se terminent toujours mal ... C’est fait pour ça !

    Mais le pire, partagé par le PCF et le PG, c’est le programme l’Humain d’Abord que le vieux sénateur Mélenchon propose comme base « amendable » de sa chevauchée tricolore solitaire. C’ est un programme d’humanisation du capitalisme parfaitement cohérent, depuis le refus de l’annulation de la dette ou de l’expropriation du secteur bancaire et du CAC 40, jusqu’au renforcement de l’armée et de la police. Inamendable.

    Lisez la décontraction de ce programme proposée ci-dessous. Vous pouvez sauter un épisode pour aller directement au sujet qui permet d’ouvrir les yeux à vos camarades et amis qui, malgré la chronique de la mort annoncée du FdG, croient encore à la « révolution par les urnes », qui n’a jamais eu lieu nulle part, au réformisme en général, et au sauveur suprême en maréchal d’estrade …

    Pour ne pas se faire embarquer dernière le nouveau Che(vainement)
    Mélenchonneries en 23 épisodes : http://wp.me/p5oNrG-lyi

    Louis Le 1er octobre 2016 à 18:31
       
    • "Sur fond de débâcle du FDG"
      Je crois qu’il n’y a pas eu de "débâcle" du Front de Gauche, mais que sa disparition était inscrite dans ses gènes.
      Il était en effet fondé sur une équivoque :
      Pour Laurent et l’actuelle direction du PCF le FDG était considéré comme une force d’appoint, à vocation minoritaire, visant à "pousser à gauche" un PS considéré comme majoritaire "à gauche" pour l’éternité...
      Pour JLM au contraire il s’agissait, face à la faillite historique de la social- démocratie, de constituer une force nouvelle majoritaire ayant vocation de supplanter le PS, de le "pasokiser", et d’occuper la plus grande partie de l’espace politique de la gauche.
      Ces positions respectives n’étaient pas conciliables dans la durée. Il est du reste aujourd’hui flagrant que le trio Laurent-Chassaigne-Dartigolles est un supplétif du P"S"...

      François 70 Le 1er octobre 2016 à 21:38
  •  
  • Oui Louis, Oui j’y crois, comme j’ai cru à l’Humain d’abord, ce n’est pas a un Homme que je crois, c’est à la force d’un rassemblement que certains s’evertuent a salir.

    Victoire belle Le 1er octobre 2016 à 20:25
  •  
  • @ François et @ Victoire belle

    1) Tout à fait vrai concernant le PCF

    2) Oui, le rassemblement est indispensable.

    3) Mais celui autour d’un programme réformiste comme L’humain d’Abord n’a jamais permis de sortir du capitalisme. Jamais, nulle part, la bourgeoisie n’a cédé le pouvoir devant les urnes. Ne pas dire un mot et encore moins construire les outils indispensables à un affrontement victorieux conduit nécessairement à collaborer avec le capital (voir Mitterrand, modèle de JLM) ou à un massacre (voir Allende au Chili).

    Louis Le 1er octobre 2016 à 22:25
       
    • @Louis
      Vous voterez donc pour Hollande ou blanc ou abstention pour sortir du capitalisme ?
      Avez vous lu le programme " l’Avenir en commun" ?
      C’est possible, il est sur le site jlm2017.fr.
      Une partie concerne le sujet qui vous intéresse !
      Bonne lecture. Cela n’engage à rien.

      Pierre Magne Le 2 octobre 2016 à 00:07
  •  
  • Il y a trois choses ici à comprendre

    1) Personne n’est jamais sorti du capitalisme avec un vote. C’est l’art des politiciens de "gauche" d’utiliser une telle croyance religieuse pour faire leur carrière.

    2) Par contre, ce qu’il reste de conquêtes démocratiques peut permettre à ceux qui appris de l’histoire comment on sort du capitalisme, les militants lutte de classe, lucidement et réalistement anti-k, d’utiliser l’élection comme tribune. Jamais en condition d’égalité. Il n’y en aura jamais sous la domination du capital, mais c’est mieux que rien.

    3) A condition bien sûr de faire une campagne au service de la reconstruction du mouvement ouvrier, dans son projet, et dans ses organisations, y compris parti(s) révolutionnaire(s) sans lesquels il n’y a jamais eu, nulle part, de renversement de la bourgeoisie. Rien à voir avec le programme, bien intentionné, d’aménagement du capitalisme de JLM, vieille recette keynésienne totalement dépassée par l’évolution du monde.

    louis Le 2 octobre 2016 à 00:44
  •  
  • Il y a trois choses ici à comprendre :

    1) Personne n’est jamais sorti du capitalisme avec un vote. C’est l’art des politiciens de "gauche" d’utiliser une telle croyance religieuse pour faire leur carrière.

    2) Par contre, ce qu’il reste de conquêtes démocratiques peut permettre à ceux qui appris de l’histoire comment on sort du capitalisme, les militants lutte de classe, lucidement et réalistement anti-k, d’utiliser l’élection comme tribune. Jamais en condition d’égalité. Il n’y en aura jamais sous la domination du capital, mais c’est mieux que rien.

    3) A condition bien sûr de faire une campagne au service de la reconstruction du mouvement ouvrier, dans son projet, et dans ses organisations, y compris parti(s) révolutionnaire(s) sans lesquels il n’y a jamais eu, nulle part, de renversement de la bourgeoisie. Rien à voir avec le programme, bien intentionné, d’aménagement du capitalisme de JLM, vieille recette keynésienne totalement dépassée par l’évolution du monde.

    Louis Le 2 octobre 2016 à 00:45
  •  
  • Cher Louis,
    Je n’ai pas vu dans le programme de jlm2017 de sortie du capitalisme, bien que certaines mesures favorisent la reprise d’entreprises par leurs salariés, d’autres favorisent les secteurs non capitalistes ... J’aimerai avoir votre avis sur celles-ci et sur les autres. Encore faudrait-il que vous acceptiez de lire ce programme.
    .
    Vous voterez donc pour Hollande ou blanc ou abstention pour sortir du capitalisme ? Mais peut-être êtes vous un ennemi de l’abrogation de la loi El Khomri ? Ou d’une augmentation du SMIG ?

    Avez vous lu le programme " l’Avenir en commun" ? Vous ne m’avez pas répondu ?
    C’est possible, il est sur le site jlm2017.fr.
    Une partie concerne le sujet qui semble vous intéresser !
    Bonne lecture. Cela n’engage à rien.
    C’est nous qu’on va gagner !
    Amitiés

    Pierre Magne Le 2 octobre 2016 à 09:05
       
    • Hollande ? Abstention ? Comment écrire cela ?
      Suis désolé de constater que vous ne m’avez pas lu. J’ai expliqué en résumé que dans le contexte particulier, on peut utiliser les élections comme tribune pour défendre un programme de révolution sociale. Ce que feront P. Poutou et N. Artaud, qui auront l’écoute des équipes les plus militantes de ma classe.

      Quand à moi, je lirai L’Avenir en Commun (un très beau titre !) dès que le guide suprême l’aura avaliser. Malheureusement, des camarades encore au PG, qui espéraient vainement un programme d’émancipation sociale, m’ont prévenu. Attends encore quelques semaines, m’a dit l’un d’eux...Et j’en ferai la critique, pour reconstruire un Avenir Communiste.

      Louis Le 2 octobre 2016 à 13:54
  •  
  • @Louis
    .
    "3) A condition bien sûr de faire une campagne au service de la reconstruction du mouvement ouvrier, dans son projet, et dans ses organisations, y compris parti(s) révolutionnaire(s) sans lesquels il n’y a jamais eu, nulle part, de renversement de la bourgeoisie."

    Cher Louis,
    Je reprends votre phrase ci-dessus. Pouvez-vous me donnez des exemples, dans les 2 siècles qui nous précèdent de renversement de la bourgeoisie dans le monde ? Évidemment, remplacer un bourgeoisie par une autre comme dans certains pays, ce n’est pas un renversement de la bourgeoisie !
    Impatient de vous lire, j’espère que vous me répondrez, quoique !
    Amitiés

    Pierre Magne Le 2 octobre 2016 à 09:16
       
    • Les exemples de renversement du pouvoir bourgeois ne manquent pas : depuis La Commune de Paris, jusqu’à la révolution du New Jewel Movement à Grenade. Entre les deux, quantité d’autres, connues et aussi que peu de gens connaissent. C’est le rôle des médias, et des livres d’histoire pour enfants...que de les occulter.

      Mais vous voulez donc dire que les révolutions ont été vaincues par un retour à une société bourgeoise. VOUS AVEZ RAISON. C’est une des tâches des révolutionnaires de comprendre pourquoi. DE TIRER DES LECONS, même les plus dures, ET APPRENDRE. Nous le faisons, mais ce n’est pas ici le lieu d’exposer toutes ces leçons.

      La différence entre anti-k et dirigeants réformistes, de ceux de la SFIO à JLM en passant par Mitterrand, c’est qu’ils ne veulent RIEN apprendre du fait que leur stratégie n’a jamais conduit au renversement de la bourgeoisie et au socialisme. Pourquoi ? Serait-ils à ce point crétins. Certainement pas. Ils veulent simplement gommer l’histoire. Car la vérité les gêne. Ils n’y ont aucun intérêt. Ce serait la fin de leur carrière de politicien.

      Louis Le 2 octobre 2016 à 13:38
  •  
  • pas un mot de Monsieur Chassaigne sur la politique néfaste du gouvernement actuel. Pas une seule réflexion sur le danger que représente le FN. Pas une trace de ce que représenterait le retour de Sarko ou l’élection de Juppé. Non, celui qui est à abattre, c’est celui qui a le vent en poupe actuellement ... Depuis 2012, le PCF a tenté de profiter de l’élan et du courant ascendant du front de gauche. Toutes ses affiches reprennent le logo mais avec la propagande communiste (Jamais un mot sur l’écologie, contrairement aux dires des caciques) ... Et vint le temps des municipales ... Aujourd’hui, comme à chaque fois qu’il est question de se rassembler, il joue la montre pour empêcher la dynamique ! Une candidature Chassaigne aurait un but : enlever quelques % au candidat des insoumis ... faudrait pas qu’il soit trop haut, hein !!!

    Philippe LECLERCQ Le 2 octobre 2016 à 19:56
       
    • Votre analyse est claire Philippe, c’est ce que j’ai vécu en tant que militant FDG non encarté localement. Nous avions créé en 2011 un collectif du FDG, PCF, Ensemble, non encartés et PG. Le responsable du PCF local à voulu régner sur le groupe, imposer ses projets. Lorsque nous passions des communiqués, il allait voir la presse et s’arrangeait pour que ce soit des articles passés au nom du PCF FDG au lieu de FDG. En fait il utilisait le travail du collectif. Par la suite, alors que nous avions une liste FDG possible aux départementales, il a, sans en parler au Collectif, tenté de monter une liste uniquement PCF dans le dos des camarades, elle n’a pas abouti et nous avons présenté celle du FDG, mais quelle trahison ! Heureusement des camarades communistes demeurent dans notre collectif qui reste uni. Pour les élections régionales cette même section n’a pas milité pour la Liste FDG aux régionales, liste pourtant conduite par un communiste !En effet, sur la liste du PS figuraient 3 élus communistes. On voit donc là l’orientation et la dérive de certains camarades malgré la politique menée, c’est clair, le fait de privilégier des postes aux valeurs.
      Oui malheureusement pour les camarades sinceres, le PCF a souvent voulu se servir du FDG mais n’a jamais cherché à le développer, juste à utiliser celles et ceux comme moi qui y ont cru. La fédération PCF nous répondait que le FDG n’était pas un parti, nous n’avions qu’a nous taire, mais nous ne nous sommes pas tus. Et nous continuons l’Humain d’abord avec les Insoumis, toujours rassemblés. Si je vous narre ce vécu, c’est juste pour le relier avec la position de M. Chassaigne qui se dit rassembleur par intérêt. Oui la pensée communiste a pour but la défense des travailleurs, mais lorsque les élections arrivent la direction du PCF pense sièges, postes.
      Et en plus, ce qui est intolérable, c’est qu’elle aurait voulu que nous les insoumis, nous attendions , et ce qui est pitoyable ce sont ces insultes envers des camarades de lutte qui refusent d’être associés au PS pour rester crédibles. Cela demande du courage, ce n’est pas gagné, mais la politique du derrière entre 2 chaises a trop duré M Chassaigne !

      jean Vareck Le 3 octobre 2016 à 10:20
  •  
  • Que Chassaigne rejoigne Montebourg dans l’aréopage oligarchique de la "primaire de Hollande", les choses seront plus claires !

    François 70 Le 3 octobre 2016 à 08:27
  •  
  • Après avoir tué le Front de Gauche aux municipales en s’alliant au PS,
    la direction du PCF tente d’affaiblir la France insoumise pour la Présidentielle...
    Et se suicide !
    Le PCF, c’est le parti des fusillés. Il n’a pas vocation à devenir le parti des suicidés !

    Pierre Magne Le 3 octobre 2016 à 10:33
  •  
  • Pierre Laurent et Chassaigne vont être contents, le Montebourgeois est comme eux, il est pour un candidat de rassemblement !

    "Montebourg. Celui-ci est même allé plus loin, puisqu’il a accepté de dire, questionné par la présentatrice du 20 heures (sur une chaîne qu’il avait pourtant âprement critiquée en 2010), qu’il soutiendrait Hollande si le président sortant venait à remporter la primaire : « Dès lors qu’on accepte des primaires, on en accepte toutes les règles. » « Je ne serai pas un agent de division [mais] plutôt de rassemblement », a-t-il ajouté." (Article de Mediapart ce jour)
    .
    La direction du PCF veut rassembler : voilà, elle a trouvé son rassembleur ! Et comme lui, elle soutiendra Hollande ! Triste !

    Pierre Magne Le 3 octobre 2016 à 14:28
       
    • Je m’adresse à Louis dont j’ai lu le message. L’avenir en commun et l’avenir communiste sont complémentaires. Attaché au PCF depuis ma conscience politique je regrette ses propos car la fidélité à un parti n’impose pas de tout accepter de sa direction.
      Concernant les primaires, les frondeurs montrent leur vrai visage, ils se rangent, au risque de devoir soutenir un Hollande.
      Melenchon et les Insoumis ont raison d’avoir dit non à cette mascarade. Certes, il faut du courage ! Mais c’est cela la gauche, c’est cela la lutte !

      jean Vareck Le 3 octobre 2016 à 14:51
  •  
  • 160 commentaires : un record absolu ...Si ces commentaires traduisent la situation de terrain , ce n’ est pas compliqué

    Les élections présidentielles et législatives qui suivent vont être les pires pour la gauche ( 1993 et 2007 réunies , 2007 avait vu 3 candidats 3B se disputer 8 % ... Et 1993 vit l’ élection de 80 députés PS et PC au final )

    Il serait temps que la plupart des candidat-E-s prennent conscience de là où est la gauche

    JLM sera notre meilleur candidat pour 2017 , le meilleur pour la gauche radicale - Le meilleur s’ entendant comme celui qui pourra porter le score de la gauche radicale le plus élevé et préparer la re-construction de l’ avenir , vu que le présent n a pas l’ air très fameux

    J ai milité 4 ans au PC , quelques mois au PG , un an au NPA

    Malgré ces articles déprimants , j ai confiance : un jour ou l’ autre , le Front de gauche ou tout autre organisation politique venant de Maastricht 1992 , où seul le PC avait vu juste , TCE 2005 et Front de gauche 2012 verra le jour ...

    On rappelle aussi que remporter deux victoires populaires pour une politique type Front de gauche , anti austérité ne permet pas de lutter contre les diktats de l’ Europe ( voir Tsipras )

    Un peu de lucidité ne fait pas de mal , Camarades !

    Thierry HERMAN Le 3 octobre 2016 à 19:19
  •  
  • "On ne baise pas la main du maître qui vous frappe !"

    La direction du PCF soutiendra Hollande ! Triste !

    Pierre Magne Le 5 octobre 2016 à 09:01
  •  
  • Quand JLM explique qu’il est "troublé" par la pensée d’Alain Finkelkraut ou quand il explique qu’un Zemmour n’est pas raciste et que c’est un "grand intellectuel" aucune personne de gauche censé ne peut penser qu’il est l’homme qu’il faut pour rassembler la gauche aujourd’hui. Ses supporters sont bien muet sur ces sujets. La France a changé le logiciel républicain -hauvin n’est plus compatible et ça fait longtemps.

    Thor ragnarok Le 5 octobre 2016 à 12:34
       
    • Thor vous savez bien que vous interprétez pour mieux calomnier, en retirant des mots on retire tout le sens d’un propos, toute son intelligence. Vous savez bien que JLM combat le FN et le racisme. C’est tellement évident humainement d’abord, c’est dans nos tripes l’antiracisme Monsieur. On ne peut discuter de tout, mais allez faire un tour sur le programme et vous verrez que le sujet a largement sa place. Mais bon, depuis des mois vous auriez eu le temps !

      jean Vareck Le 5 octobre 2016 à 17:46
    •  
    • Vous m’accusez de décontextualiser, mais j’aimerais bien savoir dans quel contexte on peut dire que Zemmour est un grand intellectuel sans se décrédibiliser totalement.

      Thor ragnarok Le 8 octobre 2016 à 17:38
  •  
  • Vous savez Thor, en fait je n’ai pas entendu JLUC Melenchon prononcer cette phrase précise, par contre ce que je sais c’est qu’il ne partage en rien les idees de Zemmour , et c’est essentiel. Alors qu’il dise que Zemmour est un intellectuel ne m’intéresse pas, il ne le dit pas comme un compliment, vous ne saisissez pas l’ironie.
    Et puis c’est tellement insipide comparé à toutes les conférences, les actions, les débats que Melenchon donne ici et là . Mais voilà, les médias zappent tout ça et retiennent la phrase de Zemmour .....aucun intérêt !

    jean Vareck Le 8 octobre 2016 à 23:22
  •  
  • C’était probablement ironique quand il a dit que Rossignol n’était pas raciste ou les travailleurs détachés qui volent le pain des français ou encore le débat sur les gaulois "non nul". Il est souvent ironique votre leader.

    Thor ragnarok Le 13 octobre 2016 à 13:37
  •  
  • après avoir lu tous les commentaires il ressort de tout ceux ci que d’une part certains communistes ne veulent pas rallier les Insoumis qu’ils prennent pour des demeurés et que les Insoumis ne veulent pas les communistes qui veulent imposer leurs vues aux Insoumis. alors je conseille au PCF de présenter son propre candidat et de ne plus chercher à négocier pour rejoindre les Insoumis. les communistes qui ont bien compris le projet des Insoumis ont déjà rejont ceux-ci de toutes façons. Il ne sert à rien de dialoguer puisque les Insoumis veulent la 6ème République quand le PCF veut rester dans le systême de la 5ème. Que chacun garde sa bergerie et on verra bien qui l’emportera. Peros je sais bien que Mélenchon n’est pas le chef des Insoumis mais que ce sont les Insoumis les chefs et que si P. Laurent veut que le PCF rejoigne les Insoumis ce sera sur la base seule du projet et que les Insoumis n’accepteront aucune négociation avec le PCF.

    smith Le 18 octobre 2016 à 04:06
       
    • Sauf que Laurent soutient Montebourg, aux militants de réagir ! Comment ne pas s’indigner qu’un parti de lutte comme le PCF mette ses valeurs de côté pour des accords électoraux ? Melenchon a du courage et les Insoumis sont portés par un programme véritablement de gauche et très abouti sur le volet écologiste.
      Allons y
      humainement insoumise

      Victoire belle Le 25 octobre 2016 à 14:37
  •  
  • Le PCF est mort après une longue agonie , il ne peut ignorer la perfusion salutaire que peut lui offrir le parti de gauche pour espérer revenir d’entre les morts et continuer sa lente agonie .
    Chassaigne n’est plus que le squelette d’un vieux dinosaure .
    R.I.P

    marc Laudot Le 19 octobre 2016 à 12:30
  •  
  • J’avais mis beaucoup d’espoir en JLM, et même milité dans son parti. Je suis très déçue de la dérive populiste du bonhomme.
    Comment un individu aussi imbu de lui-même prétend-il défendre la démocratie ?
    Son égocentrisme est incompatible avec les idées du renouvellement qu’il prétend incarner. Ce "qui m’aime me suive" est pitoyable.
    D’autre part, je suis en désaccord total avec sa conception de la laïcité, surtout quand on sait qu’elle lui est inspirée par l’insupportable Peña-Ruiz.
    Tout mon soutien à Pierre Laurent, à André Chassaigne pour porter une parole plus ouverte et plus collective

    marianne durand Le 24 octobre 2016 à 22:45
       
    • J’avais mis beaucoup d’espoir dans le PCF, mon compagnon de route.
      Comment la direction de ce parti de lutte peut il ainsi se vendre au PS ? Notre but est de soutenir l’intérêt du peuple, pas celui du seul parti.
      Que celles et ceux qui dénigrent Jluc Melenchon aillent consulter le programme de la convention des Insoumis.
      Ce ne sont pas ceux qui baissent les bras pour de vils calculs et qui s’allient avec le PS qui peuvent moraliser.
      Militante du FDG, la stategie du PCF va malheurrusement le discréditer, mais qu’importe pour certains responsables qui n’ont plus de communiste que le nom. Triste pour mes camarades et amis militants communistes de combat.
      La France Insoumise va se construire courageusement, cette gauche fidèle à ses valeurs.

      Victoire belle Le 25 octobre 2016 à 14:30
  •  
  • Les communistes malgré leurs efforts ne sont pas sortis complètement de leur culture de "parti guide" ! Un parti issu de la classe ouvrière , la plus exploitée et donc , bien éduquée , la plus à même de mener le combat . Il y a dans cette culture une question d’élite qui doit conduire le peuple vers des lendemain radieux . On ne fait pas confiance au peuple ! Il doit avoir un guide ! Mélenchon ? Non ! Surtout pas ! C’est grand tribun utile et surtout un "passeur" ! LE GUIDE, c’est le collectif , la force d’un collectif ! C’est " les Insoumis" et toutes les forces qui s’ajouteront pour construire cette société nouvelle qu’il devient de plus en plus pressant de construire

    LIOTARD Le 29 octobre 2016 à 00:48
  •  
  • En fait ils sont très malins à la direction du pcf ; Ils se la jouent outrés, face à la mégalomanie supposée de JLM et s’y opposent,jouant le conformisme et le légalisme de l’électorat.Ils prennent des postures effarouchées ridicules et sans objet,envers le tribun qualifié à tort de "national populiste" mais en fait ils jouent la carte sécurité,comme en 2011/12.
    Personne ne songe sérieusement que le PCF ne soutiennent pas JLM car devant une telle cacophonie à gauche plein de gens qui ne votaient plus, dégoutés par cette gauche,s’abstiendront .D’autres pourraient s’intéresser au mouvement de Melenchon.
    Ceux ci, risquent de se lasser de ce cirque et rester dans l’abstention ce qui est très bon pour les gros partis installés et leurs fidèles votants."Il faut que tout tremble pour que rien ne bouge".
    La surprise 2017 ce sera peut être que le ps sera toujours plus que jamais "la gauche" et saura récompenser ses soutiens.
    Pour la seconde fois,Chassaigne se propose à la présidentielle.En fait ,il vise sa réélection comme député pour çail faut qu’il récupère toutes les voix à gauche.
    Il l’avait déjà fait en 2011,puis avait soutenu JLM qui a obtenu le bon scorede 11%.Lui avait été réélu ainsi qu’une demi douzaine de pcf qui compte réitérer l’exploit en usant de la maneuvre Chassaigne.
    En 2016,voici donc de nouveau Chassaigne,qui à n’en pas douter en Janvier 2017se retirera pour laisser la place à JLM,mais récoltera en retour son soutien dans sa circonscription..
    Il y a bien longtemps que MGB,PL et associés ont programmé la candidature JLM,avec son aval bien sûr.
    Nous pouvons même qualifier cette pratique de Chassaignisme.
    Aussi pour 2022 ,2027,2032 et 2037,Chassaigne sera comme en 2011 et 2017,un vrai faux candidat ,puis se retirera au profit de JLM,seul Pape légitime de la gauche de la gauche.
    Conçu en 2011,le Chassaignisme sera l’alpha et l’oméga des stratégies de JLM et du PCF,n’est ce pas ?
    Pourquoi changer une pratique gagnante qui permettra de réunir au second tour des législatives les électorats du PS,JLM et PCF.?

    luc Le 29 octobre 2016 à 21:57
  •  
  • Je suis trop en colère, alors André un seul mot : dégage !

    Maxémilien Le 10 novembre 2016 à 16:52
  •  
  • Le vote des communistes est passé. Il y a eue une majorité de 53,6% pour l’option 2 en appui à la candidature de Mélenchon...L’hystérie bat son plein, comme si l’on tâcherait en novembre 2016 de résoudre des confits psychologiques de mai 1981. En écoutant certaines sirènes de l’apocalypse, nous sommes en présence d’un Mélenchon "social traite", "mégalomane", "social bourgeois" et d’autres merveilles. J’ai repéré qu’une bonne partie des courageux opposants à celui qui fut notre candidat en 2012 se sont bien gardés de mobiliser les tropes de notre Parti depuis juin 2015. Chassaigne porte la lourde responsabilité de son silence, tout comme Pierre Laurent. Ce n’est pas le débat d’aujourd’hui mais de savoir qu’il y a une échéance électorale pour la présidentielle dans laquelle Mélenchon est mieux placé pour représenter une force de gauche antilibérale. Ce n’est pas le candidat du Bon Dieu ni lui il ne prétend l’être. C’est un candidat. Un point c’est tout. Ceux qui se révoltent si farouchement contre sa candidature au nom de la "perfection idyllique de la révolution prolétaire", n’ont qu’à rester chez eux tandis que les forces de la gauche révolutionnaire tâche de faire de son mieux, dans le cadre de situation réel : celui d’un pays où la droite extrémiste ou l’extrémisme de droite semble occuper tout l’espace idéologique et le sens commun des citoyens. Je n’ai pas entendu le brave Chassaigne défendre le Parti lorsque Robert Hue détruisait tout à son passage. Et maintenant, le brave type qu’il est tâche de se mettre en avant pour combler le vide abyssal de sa solitude en 2011. Le suicide c’est lui et le fossoyeur en titre qui ne voit plus loin que ses moustaches, ou son petit bureau à l’Assemblée Nationale.

    Roberto Mero Le 27 novembre 2016 à 16:38
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.