photo gouvernement.fr
Accueil > Politique | Par Clémentine Autain | 22 décembre 2015

"Au fond, qu’ai-je en commun avec Manuel Valls ?"

Ce que nous avons en commun avec les responsables politiques des organisations de gauche de ce pays est infiniment supérieur à ce que nous partageons avec le Premier ministre. Tribune dans Libération..

Vos réactions (14)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Manuel Valls porte aujourd’hui une responsabilité de premier plan dans l’avenir du pays et de la gauche. Je mesure la difficulté de sa tâche et je crois qu’il occupe ses fonctions avec conviction. Après tout, c’est bien sur une ligne néolibérale et autoritaire que Manuel Valls avait obtenu 6% des voix lors de la primaire socialiste en 2011. Il se trouve qu’il est aujourd’hui Premier Ministre et qu’il gouverne au nom de la gauche. L’homme a de la suite dans les idées. Moi aussi.

Les médias rapportent une phrase que Manuel Valls aurait tenu : « Au fond, qu’ai-je en commun avec Clémentine Autain ? ». Cette interrogation, qui n’en est pas une, éclaire un aboutissement, une mue démocrate à l’américaine de la direction du Parti socialiste. Au moment où Valls tweete « ok avec Jean-Pierre Raffarin », cette petite phrase enterre au bulldozer l’union de la gauche telle qu’elle a existée en France pendant plusieurs décennies. Manuel Valls, avec le PS, prend le chemin de Tony Blair en Angleterre, Gerhard Schröder en Allemagne ou Romani Prodi en Italie, avec les résultats que l’on sait : une gauche déconfite et le retour au pouvoir d’une droite plus dure encore.

Lire la suite sur le site de Libération.

Vos réactions (14)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • "Manuel Valls, avec le PS, prend le chemin de Tony Blair en Angleterre, Gerhard Schröder en Allemagne ou Romani Prodi en Italie, avec les résultats que l’on sait : une gauche déconfite"

    S’obstiner à parler de "gauche" lorsqu’il s’agit du P"S" m’agace sérieusement. Et participe du confusionnisme dominant (celui qui indirectement favorise le FN).

    De deux choses l’une : ou Valls est de "gauche" et nous n’en sommes pas, ou bien c’est le contraire.

    Julien Le 22 décembre 2015 à 19:03
  •  
  • cet article est excellent, je ne m’arrêterai qu’à la phrase finale.
    « Les responsables politiques de toutes les organisations de gauche, qui ne veulent pas voir ainsi mourir l’espoir d’un progrès humain, doivent se fédérer pour bâtir un cadre nouveau, qui ne soit pas celui des appareils politiques additionnés mais des forces vives du pays. Au fond, ce que nous avons en commun est infiniment supérieur à ce que nous partageons avec Manuel Valls
    OH combien, il faut sans attendre que le PG, ENSEMBLE, EELV , NOUVELLE DONNE , et ce qui reste de la gauche de la gauche se réunissent rapidement pour une auto -dissolution rapide et sans conditions.
    La création d’un rassemblement avec adhésion directe et un bureau élu par des ag de citoyens membres et prise de décision au 3/ 4 des assemblées par vote horizontal direct
    je ne cite pas le PC trop occupé a fêter son centenaire avec des nonagénaires.
    La reconstruction sera a ce prix sinon ce sera la disparation de la gauche antilibérale

    buenaventura Le 22 décembre 2015 à 19:11
       
    • Il faudra attendre longtemps parce qu’il y a beaucoup d’identitaires à gauche (par exemple au PCf les sentiments identitaires sont très forts, presque par filiation).

      Julien Le 22 décembre 2015 à 22:42
  •  
  • Tout d’abord cela me fait toujours sourire quand les révolutionnaires de clavier veulent rassembler la gauche sans le PCF en particulier quand ils viennent du PG je l’ai vécu tellement de fois depuis 2012 , qui a payé la campagne présidentielle de 2012 ? qui a fait le gros des cortèges des manifs presse bouton à répétitions que Mélenchon a déclenché ? Dans l’Essonne l’assemblée citoyenne
    autoproclamée qui devait décider de tout souverainement pour les régionales a rassemblé 15 personnes elle s’est rapidement dissoute dans les sables... les auteurs de l’appel ,lancé fort à propos, dont le PG rentrant très rapidement dans les rangs quand il s’est agi de constituer les listes...
    Certes le PCF est vieillissant mais ils comptent bien plus de jeunes militants que tout le reste de la gauche réunie.
    Ensuite la question est sans doute plus d’être vraiment à l’écoute de tout ce qui bouge dans notre société et de lancer des initiatives communes ayant pour but de rassembler bien au delà de nos organisations avec des mouvements qui s’auto-organisent progressivement sans volonté de contrôle de nos formations.

    armogan Le 22 décembre 2015 à 23:28
       
    • Entièrement d’accord avec Armogan et sa contribution intelligente (qui tranche avec l’anti communisme ambiant sur cette messagerie )
      Quant à Filippi , il passe son temps à baver sur le PCF ( on va lui acheter un mouchoir pour qu’il s’essuie )

      milhac Le 23 décembre 2015 à 08:47
    •  
    • tiens anti comunisme ! ca fleure bon les réparties du resistant de la premiére heure ,qui a été , secretaire du parti dans les années 70.
      il aurait fallu ajouter "primaire" pour faire encore plus vintage
      decidement l histoire ne vous a rien appris, ce que vous ne controlez pas ou ne comprenez pas , vous le combattez.
      Mais l histoire et les électeurs sont tétus, persitez a croire que vous etes l’avenir si cela peut satsifaire votre foi de croyant.
      le resultat dans les urnes sont eux bien réels.
      Les espagnols, grecques et venézuelien ont dépassés ce stade.
      Faites vite Cuba va suivre , il ne restera plus comme modéle que la corée du nord.

      beunaventure Le 23 décembre 2015 à 11:39
    •  
    • Désolé de ne pas vous suivre. Dans mon département, les militants PC n’étaient pas beaucoup plus nombreux à faire la campagne des régionales que ceux du groupuscule "des militants de clavier", à savoir Ensemble !.
      D’autre part quand il s’agit de payer les dépenses du FDG, ce même "groupuscule" participe à part égale avec le PG et le Grand PC fort de ces centaines de milliers de militant-e-s, ceci alors que lors de législatives, il s’est réservé les 4 circonscriptions où Mélenchon a fait le meilleur score avec ce résultat : 3 circonscriptions au-dessus de 5% et les 2 autres (PG et E !) à moins de 5%. Rappel : dans ce département, c’est grâce aux "militants de clavier" que vos camarades ont passé la barre des 5% dans ces 3 circonscriptions ; si non moins de 3%.

      Papy Georges Le 23 décembre 2015 à 19:00
  •  
  • J’ai beaucoup de sympathie pour ce qu’écrit Clémentine Autain, mais quel était son objectif politique avant d’être battue aux régionales, être le marche pied de Claude Bartolone, c’est à dire une fois de plus s’engager dans la mythique union de la gauche ou gauche plurielle qui n’aboutit depuis mai 1981 qu’ à faire de caciques du PS des hommes de pouvoir au service de la mondialisation et de son idéologie libérale.
    Depuis Mitterand nous avançons en arriére, nous nous retrouvons au niveau de la désespérance, le développement de la grande précarité, la flambée des inégalités sociales avec une échelle de revenus allant de 1 à 100 000 ...
    Quand verra-t-on PODEMOS en FRANCE ? Le programme est simple et il peut recueillir l’adhésion de millions de gens.
    Mais une dimension est spécifiquement française et constamment oubliée par notre gauche de la gauche, c’est celle de l’encombrement médiatique et sociétal des questions religieuses.
    Pour mémoire vous rappelez vous de la candidature
    d’une militante voilée de la LCR ?!!!!!!!!
    Le radicalisme Islamique a contribué au retour du religieux comme un sujet majeur de débat, une question sociétale centrale !!!... ne faut-il pas entendre dans les 7 millions de vote FN un ras le bol de l’intrusion permanente du religieux dans notre quotidien ?
    En l’occurrence le religieux islamique, mais qui répond à cela sinon les religieux catholiques,juifs protestants ?
    Comme s’il n’y avait pas d’agnostiques, de non croyants en France !
    La vraie gauche oublie -t-elle ses racines anticléricales ?
    Faut-il rappeler les débats de la révolution française , les débats qui précédent 1905 ?
    Pour moi le programme PODEMOS en France c’est se positionner sur le même programme le même appel que podemos en y ajoutant une grande dimension sur "Ca suffit le religieux, nous voulons retrouver notre soif d’un monde sans pouvoir du religieux sur notre vie quotidienne , sur nos moeurs, sur nos liberté, sur le contenu de notre enseignement."

    yanush Le 23 décembre 2015 à 11:31
  •  
  • Inutile de penser que les appareils de la "gauche" vont lâcher leurs gamelles. Il ne se passera RIEN à gauche tant que le peuple, comme en Espagne avec les Indignés, puis Podemos, ne prendra pas en main ses luttes, malgré et contre ces appareils. Et encore, il faudra, comme en Espagne, lutter contre l’appareil lui-même d’un Podemos "français".

    La démocratie réelle est un combat qui ne cessera JAMAIS. C’est la perspective des Anticapitalistes d’Espagne défendue dans et hors Podemos présentée ici/ http://wp.me/p5oNrG-hNB

    Louis Le 23 décembre 2015 à 13:05
  •  
  • Personne ou très peu de gens ont des choses en commun avec Clémentine Autain.
    Une féministe délirante et apragmatique , soutenant la théorie du genre, et une gauche inutile et inefficace et parfois violente (cette gauche là).

    Thomas Le 23 décembre 2015 à 19:31
  •  
  • @papy Georges mon cher ami vous n’auriez pas dû faire ce travail de rassemblement et partir chacun de votre côté ? le débat porte le dessus c’est le sens de mon post en réponse au post plus haut qui veut exclure le PCF d’office ce que je trouve ridicule. J’ai voulu souligner aussi le rôle ambigu du PG son côté tacticien souvent de mauvaise foi, parce qu’il me semble nécessaire spécialement quand on est à ensemble et que l’on milite pour un rassemblement et une mise en œuvre réelle du front de gauche de tenir les deux bouts, et oui Papy Georges je ne suis pas au PCF mais à ensemble depuis sa création.
    J’entends et je respecte l’expérience que vous me décrivez dans votre département et en Essonne aux municipales comme aux cantonales nous avons dû faire face à ce type de difficultés nous avons essayé de les surmonter en restant sur notre ligne sans donner de leçons en essayant de comprendre les point de vue en actant les divergences et en regardant ce que nous pouvions faire ensemble cela nous permet de garder une crédibilité avec certains communistes et de ne pas être mélangé avec les manœuvres du PG. Nous avons participé à « l’appel citoyen » bidonné du PG en soulignant son caractère bidonné et manœuvrier si il n’était pas discuter dans l’ensemble du FDG face à un PG qui a tout fait pour en exclure le PCF.
    Cela m’ennuie de devoir entrer dans ce débat car sur le fond cela m’intéresse peu si j’ai repris une activité politique après en avoir été écœuré très longtemps ce n’est pas pour voir un PG reproduire les manœuvres de courants du PS au sein du FDG ou des anciens du NPA finir avec ensemble de régler leur compte avec un PCF mythique , c’est par exemple pour l’Essonne de trouver un lieu où je pourrais réfléchir avec d’autres citoyens à une alternative au modèle de développement que nous propose la droite et le PS des pôles de compétitivité de niveau mondial d’un côté et dixit Malek Boutih de l’autre à Grigny une « fabrique à terroriste » , comment dans mon job je fais accepter qu’ à 54 balais on est pas fini , que la compétition de tous contre tous et la précarité créé un milieu irrespirable et devient contre productive, que répondre au besoin du client c’est d’essayer de sortir d’un marketing débile et de répondre aux besoins sociaux, tout simplement parce que j’en crève , visiblement la sociologie de nos organisations est suffisamment désaxée pour que certains soit si loin de ces réalités qu’elles leur apparaissent que comme des arrières fonds de leur petits jeux théoriques . Il est significatif que de tout cela il en est rarement question sur nos forums…

    armogan Le 24 décembre 2015 à 12:25
  •  
  • une simple question :

    à quoi sert de pleurer sur les socialos qui trahissent la gauche et dès le soir du 1er tour des régionales aller se vautrer avec bartelone ....?
    C’est une honte !
    faut pas s’étonner que nombre de personnes de gauche envoient au diable ces alliances contre nature !

    jpg Le 26 décembre 2015 à 19:26
  •  
  • C’est beau, mais il me semble que la liste de Clémentine s’est alliée avec la liste PS aux dernières régionales à Paris ?

    Granville Le 11 février à 22:53
  •