Accueil > La Midinale | Entretien par Pierre Jacquemain | 26 avril 2017

Aurélie Trouvé : « Marine Le Pen au pouvoir, la pire des situations »

Économiste, porte-parole d’Attac, Aurélie Trouvé évoque l’impasse politique dans laquelle mène Emmanuel Macron, la nécessité d’une clarification à gauche et les conditions de possibilité d’une alternative économique et politique.

Vos réactions (4)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (4)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Comme Insoumis on ne peut que souscrire à 100% aux propos d’Aurélie Trouvé. Merci.
    Effectivement il y aurait mieux à faire ce moment en se mobilisant dans la rue contre le FN mais aussi l’oligarchie libérale, et le 1er mai nous en donne l’occasion, plutôt que de s’épuiser ou de se déchirer vainement sur la question d’un improbable "barrage" républicain qui nous barre le chemin.

    Victor Le 26 avril à 13:13
  •  
  • Bj,
    Le PCF a fait campagne, selon Pierre Laurent... il nous prend pour des imbéciles. Qu’il ne s’inquiète pas, il va avoir notre appréciation aux législatives. Quant à la CGT, chacun appreciera sa déclaration avant le premier tour : TOUS les candidats à la presidentielle sont totalement déconnectés du monde du travail. Chacun là aussi appréciera les déclarations de ce clown, courroie de transmission du PCF. Pour ma part, je n’ai pas besoin de leur niveau de réflexion politique pour prendre ma décision concernant le deuxiéme tour en me posant la simple question suivante : qui a sorti le diable de la boite et qui le nourrit abondamment pour qu’il ait autant de vitalité ? Donc je viterai blanc ; mais de plus, je ne voterai plus que pour FI concernant toutes les prochaines échéances electorales et j’appelle FI à ne passer aucun accord ni avec le PCF, ni avec les ruines du PS et EELV. Restons ce que nous sommes, cette force citoyenne, honnête, démocratique. L’avenir, dans ces conditions nous appartient ! Que cr vieux monde dégage !!!!!

    ecureuil66 Le 26 avril à 16:03
  •  
  • Né d’une famille communiste, je n’ai pas de leçon à recevoir de gens qui se disent aujourd’hui communiste et ont été les fossoyeurs du front de gauche en ayant privilégié des stratégies à géometrie variable avec un parti de droite : le PS. Chacun peut revisiter l’histoire et on ne refait pas l’histoire quand le factuel prouve ce que je viens d’énoncer. Quand à la nébuleuse de FI, pour vous éclairer sachez que nous sommes des citoyens actifs, pensants et que nous allons poursuivre notre démarche plutot que la votre qui ressemble à des moutons. Vous nous croyez isoler avec plus de 7 millions de voix et 480 000 soutients ? Pesez vous : Marie Georges Buffet : 1,73 %... votre objectivité laisse reveur ! C’est plutôt un raisonnement de formaté courroie de transmission du berger ! Nous sommes déterminé à poursuivre notre oeuvre de la conquête du pouvoir avec plein d’enthousiasme. Par contre vous pouvez vous faire du souci concernant votre pérennité !

    ecureuil66 Le 26 avril à 21:06
  •  
  • Bien envoyé écureuil66 !

    A part les militants et sympathisants communistes qui ont rejointssez vite la FI, on ne peut pas dire que les cadres et les instances dirigeantes du PCF dont la majorité avaient préféré une "candidature" interne (n’est-ce pas M. Chassaigne ?) et désavoués par la base, ait manifesté vraiment beaucoup d’enthousiasme à la campagne de JLM. Ce damné JLM qui a fait revenir à la politique des couches populaires qui ne votaient plus et même plus pour le P CF, et des jeunes qui n’en avaient rien à faire. Ce damné JLM qui comprit dès la fin de l’été 2015, avec le coup de la Grèce, qu’il fallait bouger en sollicitant les citoyens comme coproducteurs de "L’avenir en commun" alors que le PCF et autres composantes du défunt FDG en étaient encore à préparer la réunion qui devait préparer la réunion en vue de la réunion. Ce damné JLM qui est tellement seul qu’il réunit 7 millions de voix et près de 9 points de plus par rapport à 2012 avec des centaines de groupes d’appui, des économistes (130 ont soutenu le programme), des ONG qui ont donné quitus aux orientations écologiques et sur d’autres points, bref un mouvement tellement seul que certains esseulés de scrutins antérieurs eussent bien souhaité être dans un tel isolement.

    Babeuf

    babeuf Le 28 avril à 13:08
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.