Accueil > La Midinale | Entretien par Pierre Jacquemain | 20 juin 2017

Clémentine Autain : « Nous vivons un moment de reconquête populaire »

Élue députée dans une Seine-Saint-Denis très insoumise, co-directrice de Regards, Clémentine Autain désigne les enjeux et les combats qui vont mobiliser une gauche minoritaire à l’Assemblée, dont elle espère le rassemblement sur de nouvelles bases.

Vos réactions (31)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (31)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Bravo Clémentine pour votre beau succès. Nous comptons sur vous pour oeuvrer au rassemblement, dans la cohérence et la discipline bien sûr, mais aussi dans le respect des différences et des identités. C’est maintenant, tout de suite qu’il faut cette union forte, et nous serons à vos côtés pour les combats à mener, ils sont nombreux et complexes. Pour cela, il faut une grande ouverture aux citoyens prêts à se mobiliser hors des partis et mouvements.
    Il vous faut montrer l’exemple comme le fait RUFFIN sur les salaires des députés du groupe et sur l’utilisation des dotations, et mettre de suite en place le principe des mandats révocables, cela démontrera que la parole des députés FI et PCF est tenue. Bon courage.

    Titus Le 20 juin à 14:41
  •  
  • Avec des députés comme C Autain l’avenir nous appartient .

    Un petit bémol concernant la discipline. Si nous sommes bien d’accord qu’il va falloir mèner la bataille, car en face il y a déjà longtemps qu’ils ont commencé , si l’on veut gagner , on ne peut pas y aller en ordre dispersée . Je trouve qu’il y a quelque chose de puéril et infantile , à vouloir à tout prix marquer sa différence en prenant ses distances avec la discipline.

    Adherer à un groupe parlementaire c’est déjà dans les faits un acte de discipline , sinon quel intérêt à le faire . Faire partie d’un groupe c’est vouloir travailler ensemble, cela demande de la discipline, un collectif c’est des droits et des devoirs cela demande de la discipline . Personne n’a jamais parlé de mettre un pistolet sur la tempe des députés au moment du vote . Au final quelque soit sa famille politique , un députés vote selon sa conscience et en répond devant ses électeurs . Si un député se présente avec pour programme " l’Avenir en Commun " il doit respecter ses engagements.

    Deuxieme petit bémol, pas un mot de C Autain sur le programme. Elle veut remobiliser les abstentionnistes, cela ne peut se faire qu’autour d’un programme . Dans ce domaine nous ne partons pas de rien , même si il peut être enrichi , l’Avenir en Commun constitue une base solide.
    .

    GG Le 20 juin à 14:58
       
    • Bravo Clémentine. Je soutiens Entièrement votre combat et vos posîtions politiques. Trés malade, je ne peux hélas vous rejoindre dans la rue.

      Nicolas Stern Le 22 juin à 13:08
  •  
  • @ Dominique FILIPPI

    Toujours le sectarisme qui conduit à voir des ennemis partout.

    Clémentine Autain que vous méprisez comme tout ce qui n’est pas la FI même à 99% vient justement de dire :
    1) qu’elle rejoint la FI
    2) que JLM est légitime pour diriger le groupe
    3) que les communistes qui hésitent ont tort
    Bref, elle va à 99% dans votre sens à la petit nuance que la "discipline" c’est pas son truc.
    Et vous l’accusez de "pas fiable", de "bobo égarée" (allez voir à quelle catégorie sociale appartiennent les dirigeants de la FI à commencer par JLM).

    Moi je ne souhaite qu’une chose, c’est que les députés PCF non affiliés à la France insoumise (10 pas plus) s’entendent avec 5 DVG progressistes pour former un groupe autonome. Parce qu’avec des ayatollahs comme vous ce sera la galère.

    Je ne suis pas d’accord avec Clémentine Autain qui décide de rejoindre la FI mais je la respecte parce qu’elle a toujours cherché l’union à gauche sans exclusive. La constance de ses convictions et de ses engagements sociétaux la rend justement "fiable". Croyez-vous que certains Insoumis, anciens socialistes défroqués, anciens trotskistes etc. sont des modèles de "fiabilité" ?

    Avec le bonjour de la mort et le néant...

    SB Le 20 juin à 17:23
       
    • le problème est que pour moi la FI ne représente pas la gauche, Mélenchon a fait ses preuve comme anti communiste au PS. Il exploite le mécontentement populaire pour se mettre en avant et affaiblir le PC. Beaucoup de parole mais on cherche les actes dans la défense des travailleurs.

      Testaniere Le 21 juin à 14:43
    •  
    • Bonjour
      A Testanière
      Certes Mèlenchon et FIne sont pas "révolutionnaire".
      Pour moi c’est au mieux un social démocrate de gauche qui s’assume. mais le PCF est-il révolutionnaire , !.
      Donc entre le PCF, le PS, FI , mélenchon c’est 50 nuances de grey....Tous cherches a diriger un mouvement réformiste, mais Fi et Mélenchon, a mon avis , me semble le plus a gauche de se mouvement réformiste, ou du moins le plus radical.Ou le plus transformiste.
      Cette concurrence est mal assumer , car aucun ne cherche a se déclarer révolutionnaire, au sein mêmes du PCF , les divisions existent, et considère la direction actuel du PC réformiste. direction qui cherche plus a conserver l’appareil , et ses élues.
      Moi mêmes , j’ai soutenue Mèlenchon sachant qu’il ne correspondez pas à mon "idéal" révolutionnaire, sur la base , que j’ai tiré la conclusion que les Français et les travailleurs ne sont pas plus pour l’instant dans un moment révolutionnaire.

      bob Le 21 juin à 15:27
  •  
  • Haaaa, merci pour la vidéo

    @Clementine Autain

    Votre robe est fleurie et à l’image de votre personalitée.

    Vous êtes une femme magnifique. Celle qui me fallait peut être ...
    (Hélas, je ne suis plus célibataire)

    Passons...

    Bravo, pour votre election. Pas besoin de dire grand chose de plus. Vous êtes de Gauche. Je vous ai ecouté. Je suis pratiquement d’accord avec vous à 100 %.

    Vous êtes le renouveau de cette gauche.

    J’ai confiance en vous.

    BDPIF Le 20 juin à 17:37
       
    • Le simple fait de vous écouter me donne envie d’aller de l’avant.

      Bonne chance à vous.

      BDPIF Le 20 juin à 17:43
    •  
    • Haaaa (...) Vous êtes une femme magnifique. Celle qui me fallait peut être ...
      (Hélas, je ne suis plus célibataire){}

      Parole de soumis (sous le charme)
      (irrésistible)

       :-))

      Jean-Luc Le 20 juin à 19:57
    •  
    • Le simple fait de vous écouter me donne envie d’aller de l’avant.
      Mais que fait le modérateur ?

       : - )))))

      Jean-Luc Le 20 juin à 20:00
    •  
    • @Jean-Luc - Aaaahhhh ! Franchement c’est pas tous les jours qu’on a une parole "positive" et poétique de Bdpif ! Je vous prie donc de ne pas le décourager svp car c’est bien agréable à lire ! ;)

      carlos Le 21 juin à 11:20
  •  
  • Mais où certains ont-ils entendu que Clémentine Autain rejoignait la FI ? Elle dit qu’elle milite pour le rassemblement de "notre camp" au sens large avec esprit d’ouverture, que le caporalisme n’est pas sa tasse de thé (comme Ruffin). Elle dit que Mélenchon a une légitimité pour être président d’un groupe parlementaire unitaire mais que ça se discute.
    Pour ma part, je souhaite ce groupe unitaire mais je pense que JLM, justement pour permettre le rassemblement PCF, FI Ensemble !, ne devrait pas le présider. Et pour quoi pas Mme Autain ? Car l’insistance de JLM me rappelle la position du PCF pour une candidature unitaire en 2007 qui a imposé Marie-Georges Buffet. L’hégémonie basée sur l’arithmétique n’est jamais porteuse de bonnes solutions.

    Marc Sidonny Le 20 juin à 18:06
       
    • Il me semble que c’est au groupe de decider lui meme qui le presidera...

      Carlos Le 20 juin à 23:11
    •  
    • Je partage ce point de vue, Clémentine serait parfaite dans ce rôle.

      Titus Le 21 juin à 10:44
    •  
    • @Titus - Je crois qu’il faut, à minima, pour que le groupe parlementaire PHI soit représentatif de son idéal et de ce qu’il a porté pendant la campagne, que tous ceux (celles) qui souhaitent assurer la présidence du groupe se déclarent et qu’ils puissent voter à l’issue d’un débat interne pour clarifier son rôle exact et déterminer qui assurera la fonction.

      En effet, le(a) président(e) du groupe PHI à l’Assemblée ne peut pas :

       être le "berger" du groupe... Il s’agirait plutôt qu’il(elle) garantisse la bonne tenue des débats en interne et le respect de l’esprit qui a porté la France Insoumise, à savoir comme par exemple rappeler aux députés d’assurer des réunions publics pour assurer le lien avec les citoyens de leurs circonscriptions (pour ceux qui l’oublieraient) ainsi que la publication d’un compte-rendu de mandat régulier.

       fixer tout(e) seul(e) l’ordre de jour de l’Assemblée... Il s’agirait en l’occurrence de porter celui que le collectif aura estimer comme prioritaire.

       Répartir comme bon lui semble les questions posées aux ministres... Il s’agirait en toute logique d’appliquer ce qui aura été convenu collégialement.

       Demander selon son envie la création d’une commission d’enquête... Il s’agirait forcément de concrétiser une demande formulée et validée par les députés du groupe après débat.

      Bref, le fonctionnement du groupe parlementaire doit refléter PHI. Clémentine Autain a donc tout autant le droit de prétendre à la fonction...

      carlos Le 21 juin à 11:50
  •  
  • Quoiqu’il en soit, si la ligne du PCF est celle partagée par ceux qui s’en réclame ici, alors il serait bon effectivement que le parti communiste ignore la France Insoumise, comme la secte éphemere et sans importance qu’elle est à ses yeux, et continue d’assumer la ligne strategique elaborée par ses instances dirigeantes... Le mieux serait donc que les militants communistes évoquent leurs projets plutot que de commenter celui des autres !

    Carlos Le 20 juin à 23:30
  •  
  • Cédric Villani lequel dispense conférences grand public (You Tube)pour promouvoir susciter intérêt, enrichir le continent mathématique,qui devant les futurs profs et étudiants a déploré le manque de moyen de Formations !

    Et donc en toute cohérence il rejoint le mouvement ultra libéral partisan du tout privé y compris et avant tout l’enseignement. Education qui ne saurait être que l’apanage des élites aux gueux le strict nécessaire à l’accomplissement de leur esclavage suffisant.

    irae Le 21 juin à 14:37
       
    • Et en quoi le fait que Villani ait rejoint LREM justifie-t-il que JLM l’agresse ainsi ? Et c’est ce genre de maître d’école à l’ancienne omnipotent et omniscient, qui faisait hier la visite de l’Assemblée à ses dociles petits élèves, qui présidera le groupe de la FI ?
      Je me demande ce que Clémentine, François et les 10 communistes vont faire dans cette galères.

      SB Le 21 juin à 15:37
    •  
    • Macron va devoir maintenant rendre des comptes à ses soutiens.
      Pour ceux de la banque et de l’assurance il va devoir attaquer la sécu et la mutualisation en général, ça va faire mal et donc il lui faudra joliment communiquer pour faire passer tout ce démolissage.
      Les spin doctors vont utiliser la méthode démagogie habituelle en nous ressortant l’exemple du jeune au RSA qui roule en Audi, pendant que le pauvre salarié ou le brave petit patron travaille si dur pour rembourser les traites de la Renault, mais ça ne suffit pas, c’est là qu’il sera important d’envoyer des scientifiques de cours à la Vilani pour faire la tournée des télés.

      C’est infaillible un Vilani, pour convaincre les classes moyennes éduquées qu’il n’est plus scientifiquement soutenable qu’une personne qui prend soin de sa santé cotise autant qu’une personne qui se laisse aller à fumer, boire... et ressasser toute la vieille propagande néolibérale à la François de closet, compétence « made in médaille Fields » en sus.

      Un nouveau au club des experts du genre de Tirole, tel sera son rôle.

      Arouna Le 21 juin à 18:15
  •  
  • Bonjour
    Sur le commentaire de Cl Autain
    Certes une fraction de l’électorat a bien résister, Fi et Mélenchon ont redonner espoir a beaucoup de gens , mêmes dans les classes populaire ? Mais une hirondelle fait-elle le printemps ?
    Fi et le PCf et d’autres se disputent la direction du mouvement réformiste, a travers des batailles de personnes. Car le poids du réformisme est encore important et particulièrement au sein des directions de gauches (PCF, FI , ...) et du mouvement ouvriers.
    Début ou fin de l’histoire ....
    avec Robert Guédiguian dans Huffington post : Avec Macron , nous vivons dans ce monde ou la gauche et la droite , la classe ouvrière,le socialisme sont mort.... du moins pour l’instant.
    Nous vivons dans la suite logique de Sarkozy, Hollande , la mondialisation, le libéralisme. la fin des références anciennes.

    bob Le 21 juin à 16:12
  •  
  • Je crois honnêtement que toute attaque de la France Insoumise est permise quant à ses choix et orientations politiques. Tout adversaire qui se désignera comme tel, mérite le respect, mais on ne travaille pas avec un adversaire car en toute logique, on ne poursuit pas le même but...
    A voir oú souhaite se situer le PCF...

    Carlos Le 21 juin à 16:26
       
    • Ça semble fait : à son initiative, le PCF aura son propre groupe parlementaire grâce à l’apport d’élus ultramarins. Cela me parait une bonne chose à tous points de vue : fini le discours stigmatisant la FI comme diviseuse, fini la confusion "Front de Gauche" source de tensions. On peut espérer que sur le fond la FI et la PCF sauront aller dans le même sens.

      Victor Le 21 juin à 16:39
    •  
    • @ Victor (le 21 juin à 16:39)

      "Fini le discours stigmatisant la FI comme diviseuse, fini la confusion "Front de Gauche" source de tensions." Suis bien d’accord avec vous là-dessus.

      Et aussi, espérons-le, finies les querelles de bac à sable sur les forums de Regards. Parce que l’urgence, ça serait quand même plutôt de se préparer à l’offensive Macron...

      hopfrog Le 21 juin à 20:05
    •  
    • @ hopfrog Le 21 juin à 20:05
      Bonsoir. "Querelles de bac à sable" : oui sur la fin les échanges ont commencé à déraper, mais c’était à mes yeux très révélateur d’une sorte de fin de crise (jusqu’à la prochaine ?) et corroborait ce que j’ai perçu sur le terrain où j’ai fait la campagne pour la France Insoumise. Mais les échanges ont souvent été, me semble-t-il, d’un bon niveau politique. Je voudrais souligner la qualité du "programme" d’entretiens, par sa diversité donc son impartialité, et d’analyses que Pierre Jacquemain nous a proposés.

      Victor Le 21 juin à 20:25
  •  
  • Après avoir entendu Mr Villani sur France Inter ce matin , pour moi il confirme sur le fond ce qu’ à dit JLM . Comme tout les libéraux il fait de la reforme du code du travail, une question relevant de l’expertise, quasi scientifique. À une question précise sur la proposition de J Tirole d’un contrat unique, il réserve sa réponse car il n’a pas encore étudié les dossiers dit-il . Comme si la réponse se trouvait dans les dossiers . La repose est politique, elle n’est pas dans les dossiers , c’est un choix de société . Soit Mr Villani est naïf , soit comme tout les libéraux il veut faire passer son positionnement comme un positionnement scientifique et donc indépassable . " Il n’y a pas d’alternative " c’est le message subliminal . De la même façon que les économistes orthodoxes veulent faire croire que l’économie est une science , et que par conséquent leurs conclusions sont indiscutables , surtout par un peuple qui ignore ce qui est bon pour lui , rappelez-vous le traité de l’EU .

    Consciemment ou inconsciemment Mr Villani renforce la fable libérale de l’entreprise qui creer des emplois. Ce ne sont pas les entreprises qui créer des emplois , c’est la conjoncture. Si la conjoncture est bonne elles créent des emplois, si la conjoncture est mauvaise elles détruisent des emplois.

    Etre un grand mathématicien, reconnu comme tel à juste titre , ne fait pas nécessairement de vous un homme omniscient . En politique , contrairement aux mathématiques , on ne travail pas sur des abstractions . Quand JLM interpelle Mr Villani sur le fond, " la journée se 8 h c’est 100 ans de luttes " , il répond sur la forme " j’ai déjà vue de nombreux contrats de travail , je sais ce que c’est ". Car en effet derrière chaque ligne d’un contrat de travail rédigé conformément au " code du travail" , l’on retrouve toute l’histoire des luttes sociales .

    Force est de constaté que l’histoire des luttes sociales , les csp+ qui constitue la majorité des députés d’EM , ce n’est pas leur affaire .

    GG Le 21 juin à 17:11
  •  
  • Si cela se confirme c’est une bonne chose.
    Le PCF évitera ainsi de se ranger derrière JLM qui ne le considere utile que dans un rôle de godillot.
    Il vaut mieux un bon divorce qu’un mauvais mariage....
    Néanmoins comme Victor j’espère que les deux groupes pourront autant que faire se peut travailler ensemble sur des mobilisations communes. Avec Macron y il aura de quoi faire....

    SB Le 21 juin à 17:14
  •  
  • Bonjour
    Par moment , j’ai la désagréable impression,de me retrouver avant 1981, mêmes 1960....un retour vers le futur ?!
    Fi cherchant à évincer le PS, cherchant a prendre la place du PCF, PCF qui veut garder sa place et mêmes la reprendre à FI, se voulant le seul parti de la classe ouvriére....
    PCF qui n’admet pas sa perte d’hégémonie, sa marginalisation, et véxer de s’être fait doubler par Mélenchon, présenté comme un nouveau Mitterrand(assassin du PCF, pour eux)
    Mais le PCF ne se pose pas beaucoup de question, sur lui mêmes. Ni l’état de la classe ouvriére, ou se situe t-il dans l’échiquier politique, la lutte de classe....
    Toutes ces formations se disputent le contrôle, a travers différents dirigeants.....un mauvais film, ce n’est plus retour vers le futur mais les visiteurs 3, ou en Amérique

    bob Le 21 juin à 17:52
       
    • @ bob Le 21 juin à 17:52
      Bonsoir. Je n’ai pas cette impression mais il est certain que la chute de la maison "ps", en reposant la question de la représentation de l’opposition de la gauche de changement social, a modifié les rapports de forces entre les composantes de cette dernière. Je crois vraiment qu’on se trompe quand on affirme que la France Insoumise veut évincer le PCF. C’est totalement contradictoire et incohérent avec l’essence de sa démarche et sa stratégie (on en a beaucoup parlé ici). Je pense que le refus principiel de la F.I. de tout compris boiteux fondé principalement sur des considérations de pouvoirs institutionnels au détriment de l’entente programmatique, représente une rupture avec une longue pratique de la gauche, rupture déstabilisante et donc a-priori suspecte. Il est tout à fait caractéristique de ceci que les critiques à l’encontre de la F. I. n’ont jamais porté contre son programme. Clémentine Autain le confirme à mon sens, lorsqu’elle déplore d’une part cette discorde entre le PCF et la FI mais d’autre part affirme qu’ils se retrouvent sur le fond.

      Victor Le 21 juin à 20:42
  •  
  • Bonsoir
    A victor
    il faut l’espérer.....
    Mais le mieux, c’est de passer a autre chose, clore la phase électoraliste, reprendre le chemin des manifestations luttes gréves, chemins qui n’auraient pas du cesser pendant ces joutes électorales. Les gens espèrent toujours d’en haut , de leur président, de leurs dirigeant politiques, de leur dirigeants syndicaux......après ils disent , vous n’avez pas respecter vos engagements.

    bob Le 21 juin à 23:07
  •  
  • Bonjour
    Il faut espérer que FI et le PCF s’auront être des forces complémentaires , et ne chercheront pas a s’opposer mutuellement, pour leur bout de gras ....par moment cela semble compromis.

    bob Le 22 juin à 14:39
  •  
  • Eh, M. Jacquemain, vous avez oublié quelque chose. Vous avez demandé à Mlle Autain si elle allait être une députée à plein temps. Elle a répondu qu’elle allait abandonner son mandat au Conseil régional. Mais vous avez oublié de lui demander si elle allait rester votre employeur en tant que directrice de Regards ?

    Gilbert Duroux Le 26 juin à 01:54
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.