Accueil > Politique | Par La rédaction | 19 novembre 2015

Coup de chapeau à six députés

Six députés seulement ont voté contre la prorogation de trois mois de l’état d’urgence, soumise à l’Assemblée nationale ce jeudi 19 novembre. Une infime minorité qui méritait d’être saluée.

Vos réactions (55)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Nous tirons notre chapeau à Noël Mamère, Pouria Amirshahi, Barbara Romagnan, Sergio Coronado, Isabelle Attard et Gérard Sebaoun qui ont voté contre la prorogation de l’état d’urgence de trois mois.

Nous ne pensons pas qu’une escalade sécuritaire soit une réponse juste et efficace face au danger terroriste. Notre État de droit a les moyens de lui faire face en développant une stratégie internationale contre Daesh, en réaffirmant nos valeurs fondamentales et en accroissant les services publics qui sont facteurs de cohésion sociale. Les forces de l’ordre n’avaient pas besoin de l’État d’urgence pour mener l’opération antiterroriste à Saint-Denis. Le recours à des perquisitions de nuit ou à des écoutes spécifiques est déjà autorisé par la loi antiterroriste.

Avec la prolongation d’un État d’exception, ce sont nos libertés, le droit de se réunir, le droit des étrangers qui sont visés. Nous y tenons.

Vos réactions (55)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Honneur à ces six !
    Qui ne sont pas allés voter l’union sacrée avec la droite et l’extrême-droite.
    http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/%28legislature%29/14/%28num%29/1191#G3

    nadamas Le 19 novembre 2015 à 17:50
  •  
  • Et honte aux deux députés se réclamant, parait-il, d’Ensemble !

    Marc Sidonny Le 19 novembre 2015 à 17:58
       
    • vous m’expliquerez comment vous rentrez a saint denis a 4h30 sans etat d’urgence.

      on aurait du attendre 6h , avec un risque pareil

      continuez à rester planqués !

      manu Le 20 novembre 2015 à 08:40
    •  
    • 1/ Au moment de Saint-Denis, l’état d’urgence était en vigueur et courait encore sur une semaine. Pourquoi cette précipitation à renouveler pour 3 mois ? A décider sous le coup de l’émotion ?

      2/ Les lois antiterroristes en vigueur permettent déjà ce qui a été fait dans la nuit à Saint-Denis.

      Marc Sidonny Le 20 novembre 2015 à 12:42
  •  
  • et oh, l’admin ! je m’apprêtais à insérer un extrait de cet article dans un billet sur mon blog, jusqu’à ce que je m’aperçoive d’une coquille dans l’en tête ;

    Six députés seulement ont voté contre la prorogation de trois MOIS de l’état d’urgence, soumise à l’Assemblée nationale ce jeudi 19 novembre. Une infime minorité qui méritait d’être saluée.

    dans le titre merci de corriger :

    Gédécé Le 19 novembre 2015 à 18:15
  •  
  • Gédécé Le 19 novembre 2015 à 18:31
  •  
  • Ca se discute ? Ca se dispute ? C’ est Démagogique, Non ?

    RIPOUX30 Le 19 novembre 2015 à 18:53
  •  
  • De Chassaigne à Maréchal- Le Pen !
    Je n’irai pas voter en décembre.

    François 70 Le 19 novembre 2015 à 19:29
  •  
  • Communiqué d’Ensemble ! :
    https://www.ensemble-fdg.org/content/communique-de-ensemble-non-letat-durgence
    Non à l’état d’urgence !

    Les députés viennent d’approuver la prolongation de l’état d’urgence, députéEs du Front de gauche incluEs.

    Pour « Ensemble ! », si des mesures sont nécessaires pour assurer la sécurité des populations, l’état d’urgence fait peser de graves menaces sur les libertés publiques et le droit de manifestation. Déjà, plusieurs manifestations ont été interdites : celles contre les violences faites aux femmes le 21 novembre, en solidarité avec les réfugiéEs le 22 novembre, et, à l’occasion de la Cop 21, les 29 novembre et 12 décembre. Ce dispositif s’inscrit dans un processus de durcissement constant des textes législatifs parallèlement à une réduction des moyens de la police et de la justice.

    L’état d’urgence implique que l’autorité administrative a pendant trois mois la prééminence sur la justice.

    L’actuelle surenchère sécuritaire puise dans les propositions de la droite et de l’extrême-droite. Elle les légitime.

    Ainsi en est-il de l’assignation à résidence pour les personnes censées menacer l’ordre public ou dont le comportement, les fréquentations iraient dans ce sens. Toutes les interprétations extensives, les stigmatisations sont rendues possibles.

    Ainsi en est-il du recours possible de bracelet électronique pour certains assignés à résidence, de la déchéance de nationalité ou du visa de retour.

    En parallèle, le gouvernement en profite pour donner son feu vert à l’armement des policiers municipaux et au port d’arme pour les policiers en dehors de leur service.

    C’est pourquoi, « Ensemble ! » condamne la prolongation de l’état d’urgence voulue par F. Hollande et son gouvernement et qui préfigure ce que pourrait être la réforme constitutionnelle instaurant un régime civil d’état de crise.

    Ce n’est pas d’une refondation sécuritaire et autoritaire dont nous avons besoin mais d’une République sociale et démocratique, de plus d’égalité, de justice sociale et de liberté, ce qui implique la lutte contre le chômage et la précarité, contre tous les racismes, les discriminations.

    Le 19 novembre 2015.

    nadamas Le 19 novembre 2015 à 22:07
       
    • ... Et peut-être de dé-radicalisations religieuses quelles qu’elles soient.

      tony Le 20 novembre 2015 à 03:17
  •  
  • C’est bien féliciter les 6 courageux. Pourquoi ne pas dire que le groupe de gauche à l’assemblée nationale mené par le PCF a voté pour ? Ce n’est pas la première fois que le PCF se rallie au gouvernement.
    Ca fait si mal que ça de dire que l’allié principal au sein du FdG est un traître ? Il va falloir s’y faire car ce n’est pas fini d’ici 2017. Je comprends le malaise pour Ensemble ... Il va apprendre à avaler les couleuvres du PC

    çabranledanslemanche Le 19 novembre 2015 à 23:27
  •  
  • Je suis scandalisé par le vote des députés "représentant" le Front de Gauche. Celui-ci était déjà bien mal en point. Mais là sur cette question fondamentale, il y a une rupture.
    Comment allez expliquer au gens qu’il doivent voter en décembre pour des listes FdG !

    JLB Le 19 novembre 2015 à 23:39
       
    • Votre réaction me scandalise aussi ...!

      alanbee Le 22 novembre 2015 à 14:08
  •  
  • Bonjour,

    Il est faux de dire que les libertés sont atteintes par l’état d’urgence. Vous le dites vous-mêmes dans cet article : tout ce qu’il est possible de faire dans le cadre de l’état d’urgence est possible dans le cadre ordinaire.
    Ce n’est pas à cela que sert l’état d’urgence, en tous cas depuis la réforme de 1990, et plus encore depuis les réformes de 2011 et 2013, ainsi que celle survenue en même temps que la prorogation hier.

    Si en 1955 la loi sur l’état d’urgence instaurait un régime d’exception, tel n’est plus le cas aujourd’hui. En effet, au fil des réformes successives, tout ce qui faisait le cadre de la loi de 1955 a disparu. Le dernier clou a été donné au cercueil lors du vote survenu hier. Après la réforme de 2013 ne restaient plus comme éléments de régime d’exception que deux mesures jamais appliquées : la possibilité de contrôler la presse et celle de remplacer les cours d’assise par des tribunaux militaires. Ces deux dispositions ont été supprimées.

    Qu’est donc devenu l’état d’urgence ? Et bien son texte se conforme désormais à sa réalité d’usage, déjà en 1984, puis en 2005, à savoir le fait de remplacer, pour certaines procédures administratives précises, sur un territoire précis et pour une durée précise, l’autorisation judiciaire préalable par un contrôle judiciaire a posteriori.
    Certes, ce n’est pas franchement réjouissant... mais ça a longtemps été la norme ! Et pourtant, sous la IIIème République, nous n’étions pas dans une dictature policière. L’introduction d’autorisations judiciaires préalables pour tout un tas de procédures administratives, notamment celles visant des personnes, est un progrès indéniable. Et le fait que le retour à la norme antérieure du contrôle judiciaire a posteriori ne se fasse que dans le cadre exceptionnel de l’état d’urgence en dit long sur les progrès faits.

    L’état d’urgence ne permet pas de faire autre chose que ce que la loi permet de faire en temps normal. En tous cas, depuis les réformes de 1990, 2011 et 2013. Avec la suppression des dernières scories du texte hier, cette affirmation est encore plus vraie.
    Si on considère que les libertés sont menacées, alors il faut pointer du doigt non pas l’état d’urgence, mais bien l’arsenal juridique ordinaire qui existe et est applicable, état d’urgence ou pas état d’urgence. Ce n’est pas comme l’état de siège ou les pouvoirs exceptionnels, qui tous deux ouvrent la possibilité de restrictions des libertés non prévues par la loi.

    Alexis Martinez Le 20 novembre 2015 à 01:15
       
    • La modification du texte n’est pas simplement que de forme et sa portée dans le temps n’est pas qu’un exercice de style. D’ailleurs, si vous visionnez le compte rendu vidéo de la réunion de la commission des lois, il y en a un qui ne s’est pas trompé sur cette modification, c’est Collard (FN). Prendre le soin de bien écouter ce qu’il dit.
      Sinon, nous avons assisté à un piteux exercice d’un parlement qui dans une sorte d’unanimisme peureux a voté à 99 % des députés et sénateurs, dont malheureusement la totalité des députés du FDG, l’ extension de l’état d’urgence. Là où le texte de 1955 demandait pour s’appliquer que « l’ activité s’avère dangereuse pour la sécurité et l’ordre publics », la nouvelle loi prévoit quant à elle de s’appliquer aux personnes pour lesquelles il existe des « raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace pour la sécurité et l’ordre publics », formulation beaucoup plus large et floue, si ce n’est dangereuse car ouverte à toutes les interprétations. Comme le disait Benjamin Franklin : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux."
      J’en terminerai par ce que dit très justement JL Mélenchon dans son dernier texte : " « nous allons devoir lutter sur deux fronts : contribuer à l’unité de notre peuple et affronter les bouffées sécuritaires. C’est un chemin de crête que le nôtre. Mais notre devoir de long terme est de rester ceux qui affirment que la sécurité collective est plus forte quand les libertés fondamentales de chacun sont garanties. »

      rody Le 21 novembre 2015 à 12:17
  •  
  • je m’interroge également sur le vote des représentants du FDG à l’assemblée Nationale. Je respecte leur choix même s’il ne me satisfait pas et je pense qu’il serait de bon ton de faire preuve d’un peu plus de discernement plutôt que balancer des invectives qui ne servent à rien sinon alimenter un peu plus la discorde au sein du FDG ! à moins bien sur de considérer que le FDG soit déjà mort

    hervé andré Le 20 novembre 2015 à 01:17
       
    • Bonsoir
      le FDG était déjà dans un état limite après les municipales, et idem au départementales, puis arrive les régionales ou la c est limite le coma , et la au vu du votes des députes du PCF, le FDG est mort car comment explique a tous ceux qui sont dans la lutte
      ( sociale, environnementale ,droit humains)qu ils vont être muselés pour 3 mois et peut être plus ce avec les voix des parlementaires PCF dont leur secrétaire national. Merci aux 6 députes ( j ai pas le vote des sénateurs la) et Ensemble pour son communiqué.

      DA

      DAVID Le 20 novembre 2015 à 21:41
  •  
  • Ces 6 députés ne protègent pas nos libertés !
    Celles ci sont bafouées dans des salles de concerts ;des quartiers comme à république et au stade de France comme les 129 morts du 13/11/2015,le montrent.
    De plus dans la vie de tous les jours,dans les écoles,ça fait des années,que la délinquance,les racketts,les incivilités et autres islamofolies pourrissent la vie des gens.
    Trois mois de répis,c’est le minimum,au moins pour passer les fêtes sans bain de sang !
    Vous inquiétez pas aprés l’islamofolie reviendra pourrir notre vie.
    Merci aux 99% des députés qui au moins sur ce coup là,tiennent compte des gens ,voulant vivre en paix,dans la tolérance,loin de l’islamofolie.
    Pour les 6 députés qui se sont crus en 1940:2 vivent hors de france,ils sont députés de l’étranger.
    Les autres appartiennent à l a gauche caviard du PS et eelv,comme Noêl Mamère !

    henry Le 20 novembre 2015 à 03:57
       
    • Si je comprends bien, selon vous, les 2 députés FN, eux, "protègent nos libertés" ?

      François 70 Le 20 novembre 2015 à 17:50
  •  
  • En réponse à Henry et quelques autres
    Primo, à titre personnel, je suis allé trois fois au stade de France, sept fois au Bataclan, dont un concert mémorable de Bertignac dans les années 90, et quand j’habitais dans Paris, c’était au Père-Lachaise. Toutes ces rues, je les ai sillonnées et j’ai mangé récemment, au mois de septembre dernier, dans la pizzeria attaquée. On a beau se dire d’extrême-gauche, être "hors de France", comme vous dites, on n’en vit pas moins comme tout le monde. Bref, c’est dur.
    C’est dur, mais cela ne justifie des mesures d’exception qui au mieux mettent entre parenthèses des libertés élémentaires. A commencer par celles de manifester, l’interdiction de trois manifestations étant d’ores et déjà programmées. Deuxième bref, on sait comment ces choses-là commencent et on sait également comment elles se terminent. Quand une partie de la droite évoque la mise en place de camps de concentration (il n’y a pas d’autres mots), moi, je la prends au sérieux. Conclusion, il ne faut pas mettre un doigt là-dedans, dans cet engrenage qui mènera a Guantanamo et à l’Ecole de mécanique de la Marine. On appelle ça une boîte de Pandore.
    Dans ce cadre, il est fort regrettable que les députés du Front de gauche n’aient pas voté contre l’état d’urgence. Pour moi, c’est un point de rupture. Pour le coup, je ne sais pas pour qui j’irai voter dans quelques semaines. La réthorique anti-impérialiste du NPA et de Lutte Ouvrière ne me plaît pas, elle aurait tendance à déresponsabiliser le totalitarisme islamiste (voir à cet effet l’excellent papier de Claude Gabriel sur le site d’Ensemble), mais sur l’essentiel, au moment décisif, ces deux organisations ont les bons réflexes. Le NPA n’étant pas présent aux prochaines législatives, je voterai donc LO (ce qui me fait bien chier, par ailleurs).
    Sur le fond, nous voilà coincés entre deux vermines, la djihadiste et la fasciste, qui s’alimentent l’une l’autre. Il nous faut garder la tête froide, en combattant l’une et l’autre. En créant nos propres structures d’autodéfense, pour commencer. En laissant l’Etat mener l’enquête et arrêter les assassins dans le cadre juridique existant, déjà bien répressifs et un brin liberticides sur les bords, sans en rajouter avec des mesures d’exception dont l’effet en spirale à très sérieusement de quoi inquiéter celles et ceux qui tiennent à un minimum de libertés.

    kashmir4 Le 20 novembre 2015 à 09:26
  •  
  • Un grand merci à ces six députés.
    Tôt ou tard , il faudra discuter avec Daesh, sinon quelle autre solution ? Eradiquer le terrorisme ? Mais le mal est déjà fait.

    Northman76 Le 20 novembre 2015 à 09:43
       
    • Avant de discuter avec lui, il faudra lui mettre une bonne raclée. A voir qui et comment.

      kashmir4 Le 20 novembre 2015 à 09:47
    •  
    • Pour discuter, il faut être 2. Daesh affirme vouloir instituer le califat partout, y compris en Palestine. C’en serait fini de la lutte pour le droit du peuple palestinien à disposer d’un état.
      Pour daesh il n’y a pas de peuple palestinien, Netanyahu et l’EI même combat ! Même plus de zone A en Cisjordanie la terreur partout.
      Il faut exterminer cette organisation mafieuse dirigée par des anciens officiers supérieurs de Saddam Hussein qui après la dissolution de l’armée irakienne ont connu des fortunes diverses et trouvent le moyen de gagner du fric en trafiquant du pétrole du coton, des armes,...

      Daniohannis Le 20 novembre 2015 à 16:39
  •  
  • Précision technique : cette loi permet l’arrestation avant 6 heures du mat, ou les perquisitions.

    Là, les forces de l’ordre ne savent pas toujours sur quoi exactement sur qui ils vont tomber ; un peu comme à Saint Denis d’ailleurs.

    Alors imaginez le cartons d’une telle opérations à 06h00 quand tous les salariés et autres scolaires commencent à prendre les moyens de transports pour aller bosser. Ne seriez vous pas les premiers à gueuler après ?

    La vie n’est pas que philosophique, y a des cotés triviaux à considérer aussi.

    On est loin des dérives staliniennes ou du SAC, tout de même. A quoi sert une démocratie qui ne sait pas se protéger de tous les dangers fascistes et autres nihilismes mortifères ?

    Ils vous faut sortir de cercles parisiens et des hautes atmosphères des partis, revenez à la vie et regardez la comme elle est fragile.

    Moi aussi je préfère ma mère vivante à la justice des morts ....Et oui on en est toujours à la réponse de Camus et encore avec certains à toujours jouer les sartriens. Certains à toujours jouer la vie comme une pièce de théâtre plus que de la vivre.

    La Renaudie Le 20 novembre 2015 à 10:05
       
    • Cela a déjà été précisé : "arrestation avant 6 heures du mat, ou les perquisitions" sont déjà possibles dans le cadre des lois anti-terroristes, pas besoin de l’état d’urgence...

      R.Réquigny Le 20 novembre 2015 à 14:12
    •  
    • cela a déjà été précisé ???? cela est possible dans ce cadre si on a affaire à des terroristes présumés, mais le réseau, lui qui est plus caractérisés par de la petite et grande délinquance , quid ?

      Et puis ce sont les policiers qui demandent cet appuis technique, ils en ont donc besoin. Facile de brailler au chaud ,chez soi, devant son poste ou son ordi.

      Ca fait chier personne de prendre la liberté aux autres en roulant bourré apres le repas de fête, ou rouler bien trop vite. Mais juste faire une légère concession dans une durée limitée, ça c’est grave, quelle connerie.

      La Renaudie Le 20 novembre 2015 à 14:18
  •  
  • Une explication de gravure, calme mais ferme, entre le mouvement ENSEMBLE et les parlementaires qui s’en réclament, s’impose.

    N.B.
    Je suis contre utilisation de pseudonymes sur les pages de Regards.fr

    et propose que la rédaction rende obligatoire la signature, en clair, de chaque réaction publiée.

    Slavko Mihaljcek Ensemble Nancy Le 20 novembre 2015 à 10:56
  •  
  • Pour manifester ,il a toujours fallu demander une autorisation et c’est normal.
    D’autres manifs auront lieu,débarassées des blacks blocks mortifères qui ont conduit à la mort du botaniste pacifiste Fresse à Sivens en début d’année à Sivens(81) contre un petit barrage.
    Ce samedi je vais participer à une manifestation,alors que ça fait une semaine que l’état d’urgence est proclamé.D’autres manifs encadrés,sons jihdistes,black bloks,sans nazillons suivront
    nous allons voter avec des candidatures Lo,NPA,fdg,Ensemble,PG,PCF etc..,en plein état d’Urgence.
    Pourquoi tant de masturbation intellectuelle sur ce blog qui fait que je ne voterai pas,Lo,NPA,fdg,Ensemble,PG,ou PCF ..mais Sos racisme fondé par éric Coquerel !

    henry Le 20 novembre 2015 à 11:00
       
    • citation : Pour manifester ,il a toujours fallu demander une autorisation et c’est normal. ....

      et non..... Pour manifester il faut seulement porter à la connaissance du préfet le motif , l’heure , le lieu et le possible déplacement des manifestants .....la liberté de manifester n’a pas besoin d’une autorisation ....C’est au préfet de décider si la dite manifestation risque de porter atteinte à l’ordre public ....et si c’est le cas elle sera interdite . et son absence de réponse n’est pas "autorisation" !

      PrNIC Le 23 novembre 2015 à 17:46
  •  
  • Cher M. Henry
    D’abord, ma religion, même si je n’en ai aucune, ne m’interdit pas la masturbation intellectuelle.
    Ensuite, ce ne sont pas les black blocs, pour lesquels je n’ai aucune sympathie, qui ont tué le botaniste pacifiste Fresse, mais les gardes mobiles. L’Etat, donc, qui ne répondra pas de cette mort devant la justice.
    Ensuite, bis, j’ai été membre depuis de SOS Racisme dans les années 80, depuis ses débuts, et je n’ai pas souvenir d’y avoir rencontré M. Coquerel, en tant que fondateur de plus. Mais peut-être ai-je la mémoire qui flanche.
    Enfin, ceux qui ne voient dans l’état d’urgence qu’une simple mesure pour rendre la chasse aux assassins, justifiée, plus efficace se trompent. Ces histoires-là, c’est un engrenage, une spirale, une mécanique infernale qu’on ne saura peut-être pas arrêter. C’est pour cette raison qu’il faut dire non tout de suite.

    kashmir4 Le 20 novembre 2015 à 12:01
  •  
  • S’il convient d’être vigilant sur les libertés publiques, il ne faut pas tomber dans la paranoia. Croyez vous vraiment que la France soit en passe de devenir une dictature ?
    L’interdiction de manifester est provisoire et peut se comprendre ; la police a autre chose à faire que d’assurer la sécurité des manifestations en ce moment et les gens ont autre chose en tête en ce moment.
    Les perquisitions administratives sont nécessaires car la justice n’a plus suffisamment de moyens pour être (très) réactive concernant les perquisitions judiciaires. Même si Hollande a promis des postes de magistrats supplémentaires, il faut du temps pour les former, pas sur que l’Ecole de la magistrature puisse assure la formation en 2 ans du nombre promis.
    Encore une fois la priorité est de lutter aujourd’hui contre le terrorisme, la lutte contre les inégalités, les banlieues c’est un travail de très longue haleine qui n’a de mon point de vue rien à voir avec le terrorisme.
    S’il n’y a que 6 votes contre, c’est que l’opinion publique n’aurait pas permis le contraire.
    Cela peut vous rassurer d’avoir raison contre tout le monde, d’être ceux qui sont dans la position juste face à une bande d’ignares, mais imaginez les conséquences si tous les députés FDG avaient voté non : dégelée aux régionales, score microscopique.
    Ceala m’aurait désolé pour la première fois de va vie j’aurai voté PS au premier tour.

    Daniohannis Le 20 novembre 2015 à 16:57
       
    • Les mesures de l’état d’urgence sont prises dans le contexte suivant :
       un parti fasciste ayant une grosse assise électorale
       une partie de la droite qui ne maîtrise plus ses pulsions fascistoïdes
       une gauche gouvernementale qui assume ses orientations libérale et autoritaire
       une gauche de combat, dite "gauche de la gauche", faible et divisée, qui jusqu’à présent n’avait pas succombé aux sirènes liberticides
      La France n’est pas une dictature, en effet. Pour ma part, je fais de partie de ceux qui n’ont pas oublié qu’elle a produit la Milice de Darnand et l’OAS. Qu’il existe une France réactionnaire très brutale, qu’il existe une gauche qui n’a jamais hésité à utiliser la brutalité de le l’Etat. Alors, oui, au vu de ce décor, il y a de quoi s’inquiéter. Cet état d’urgence est de mauvais augure, ça ne sent pas bon. Avoir voté pour sa prolongation est une faute.
      A part ça, le FdG était promis à une belle branlée aux prochaines régionales. Avoir voté pour l’état d’urgence n’y changera rien.

      kashmir4 Le 21 novembre 2015 à 08:55
  •  
  • « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »
    attribué à Benjamin Franklin,
    un président américain du XVIIIe siècle ...
    — -
    un article publié le 7 novembre 2015
    « Attentifs ensemble »
    h-t-t-p- :-/-/-w-w-w-.journaldumauss.net/ ?Attentifs-ensemble
    — -
    Attentats à Paris : Marc Trevidic dit ses 4 vérités
    h-t-t-p-s- :-/-/-w-w-w-.youtube.com/watch ?v=Oz0WKTmmTxs

    RV Le 20 novembre 2015 à 21:43
  •  
  • L’inflexion présumée de la diplomatie française et son rapprochement avec la coalition russe en Syrie a été hâtivement annoncés par la presse française. Europe 1 dévoile “les coulisses du rapprochement franco-russe”. RFI célèbre “La France et la Russie, la main dans la main.” TF1 et Valeurs Actuelles ont fait le chemin de Damas pour recueillir auprès de Bachar Al-Assad ses impressions sur les attentats. Après les coups de menton de François Hollande, “notre ennemi c’est Daech”, et les revirements de Juppé et Sarkozy, l’union sacrée contre le terrorisme islamiste semblait une évidence. La doctrine “ni Bachar ni Daech a du plomb dans l’aile” conclut L’Opinion. D’autant que Vladimir Poutine, meilleur allié de Damas, a une nouvelle fois tendu la main à la France et commandé à sa flotte de se coordonner rapidement en méditerranée avec le porte-avion Charles-de-Gaulle. Laurent Fabius a fini par admettre à demi-mot que la Russie n’était pas seulement là pour sauver Bachar mais aussi lutter contre Daech. Bref, après les attentats de Paris, le “Russian bashing” n’est plus de saison dans la presse française et le Quai d’Orsay doit s’en accommoder.

    Ce vrai-faux virage de la diplomatie française est trompeur à bien des égards. Malgré de sérieuses divergences de vue, la France a toujours maintenu un dialogue avec Moscou. Les sanctions économiques anti-russes consécutives au changement de régime en Ukraine sont toujours d’actualité. L’ambassade de France à Damas est toujours inoccupée. Par conséquent, les services de renseignement français ne peuvent pas coopérer avec leurs homologues syriens. Lesquels ont, semble-t-il, de précieuses indications sur un certain nombre de nos ressortissants partis faire le djihad.

    En réalité, Laurent Fabius n’a pas plié. Sa doctrine du « ni Bachar, ni Daech » tient toujours. L’orage est passé, les terroristes venus de Syrie ont massacré mais la diplomatie française reste imperturbable, droite dans ses bottes. Elle maintient mordicus depuis quatre ans que la solution de la crise syrienne passe par le départ du chef de l’État syrien dont la légitimité démocratique n’est pas suffisante pour faire partie de la grande coalition occidentale contre Daech. Mais hormis le départ du président syrien, la coalition occidentale n’a rien d’autre à proposer. L’envoi de troupes occidentales au sol est inenvisageable depuis les fiascos irakien et afghan. Et l’exemple libyen a montré que soutenir des djihadistes n’arrangeait rien non plus.

    Les négociations de Vienne se poursuivent donc ; chacun des participants ayant des objectifs opposés. Les pays occidentaux cherchent à négocier un hypothétique calendrier de départ du Président Assad. Appel pourtant maintes fois décliné par la diplomatie syrienne et ses alliés russo-iraniens. Les Russes cherchent de leur côté une alternative et de nouveaux partenaires de l’opposition qui soient crédibles pour parler avec Bachar Al-Assad et forcent les Occidentaux à lever le voile sur la vraie nature de leurs alliés “rebelles modérés”. La question est désormais de savoir si Jaïch al Islam et Ahrar Al-Sham sont des partenaires suffisamment présentables. L’Arabie saoudite, qui s’y connait en salafisme, va réunir tout ce beau monde à Riyad pour faire le tri entre les gentils et les mauvais djihadistes. Parmi ceux qui combattent avec Al-Qaïda en Syrie, lesquels sont encore présentables ? Les experts saoudiens devraient nous donner une réponse d’ici peu. Si Riyad n’apparaît pas à première vue la mieux placée pour ce travail, les Occidentaux préfèrent sans doute sous-traiter le dialogue avec nos alliés djihadistes. Ça pourrait faire mauvais genre quelques jours après les attentats de Paris.

    JL Hubert du FG Le 20 novembre 2015 à 23:42
  •  
  • Les arguments des pacifistes à tous crins sont révoltants :

    1) Les policiers en civil, présents au Bataclan, auraient très probablement sauvé des vies si l’état d’urgence avait été décidé plus tôt. Mais nos "courageux" députés, droits dans leurs bottes et main sur leur cœur pétrifié par leurs a priori n’en ont cure.

    2) N’avoir, pour toute démonstration, d’autre argument que les sempiternels aphorismes (par exemple : "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux"), c’est faire preuve d’incapacité discursive.

    3) Ne pas faire la différence entre un "patriot act" permanent et un état d’urgence limité à trois mois relève de la mauvaise foi. Préjuger qu’il deviendra à coup sûr, lui aussi, permanent relève du procès d’intention.

    4) Accuser des élus du Front de Gauche de connivence avec le FN quand ils constatent, tout comme Marine Le Pen, que le ciel est bleu quand il est effectivement bleu relève de la bêtise crasse.

    5) Comment certains commentateurs comme Northman76 peuvent-ils croire possible de “discuter avec Daesh” ?

    6) L’urgence d’agir prime avant tout car d’autres attentats sont certainement en cours de préparation. Ne proposer que des solutions de long terme comme le fait la rédaction de Regards (développer une stratégie internationale contre Daesh, accroître les services publics) c’est faire preuve d’angélisme pré-pubertaire.
    Dans ce monde où le bien et le mal sont inhérents à la nature humaine, il faudra toujours s’armer préventivement. Une société humaine où chacun "il-serait-beau-il-serait-gentil" est une dangereuse utopie, récurrente dans la gauche radicale. Sauf exception, j’ai toujours voté pour elle. À 75 ans, j’en ai ma claque, la collusion d’Ensemble (sous la bannière de Clémentine Autain) avec le PCF (responsable de l’effondrement du Front de Gauche), m’ayant déjà plus qu’échaudé.
    Je tire donc ma révérence.

    Jean-Marie Le 21 novembre 2015 à 11:24
       
    • @ Jean-Marie. Tu oublies la "guerre des civilisations", venue de loin ; ce n’est pas un "procès d’intention" que de soupçonner nos gouvernants de vouloir faire marcher cette idéologie à plein tube, à la suite de leurs grands modèles, afin de faire oublier Macron, Grèce, Euro-phynances et TAFTA. Moi j’aurais voté NON à la prolongation de l’Urgence (mais oui, bien sûr, à l’augmentation des effectifs policiers ET judiciaires). Depuis au moins Charlie, ils étaient avertis. Et comme gouverner, c’est prévoir, tu peux être sûr que tout le scénario sécuritaire (frontières-passoires en plus, sauf pour les pauvres réfugiés) avait été au moins esquissé en haut-lieu. Exiger une solution politique en accord avec Bachar, retirer nos troupes de Syrie où elles n’ont rien à faire, couper les vivres Qataris et Saoudiens à Daesh, et restaurer les libertés (y compris de manifester) voilà ce que devrait être une sagesse progressiste et éclairée (qu’il est vain, hélas, d’espérer du P"S").

      Sortir de l’OTAN Le 21 novembre 2015 à 12:39
  •  
  • Comme toujours lorsqu’il y a danger, ou une situation particulière engendrant des mesures cohersitives, de braves citoyens donneurs de leçons désignent à la vindicte populaire les cocos , les pacifistes et autres partisans d’une préservation de la république.
    Car à vouloir trop prouver sans expliquer, on se trouve devant un faux choix (contre le PS, donc contre le fdg , donc contre eelv etc ......)
    Conclusion : que pensez-vous des listes électorales en Midi Pyrénées Languedoc Roussillon ?
    pour mémoire : fdg (ensemble. PC. PG) Eelv. Occitan. Gauche socialiste

    Unitaire Le 21 novembre 2015 à 13:40
  •  
  • @kashmir4
    Que je sache ce n’est pas l’extrème droite qui est au pouvoir. Ne faites vous pas confiance au peuple français ? Croyez vous qu’il acceptera de voir durablement la liberté de manifester bridée ?
    Puisque vous avez recours à des références historiques vous évoquez la milice, n’oubliez pas les trotzkistes qui ont fait de l’entrisme chez Doriot au lieu de s’engager dans la Résistance au motif que cela aurait été participer à la guerre impérialiste. A lire certains commentaires je perçoit une similitude.
    L’extrème droite est une menace réelle, plus que jamais.
    Les tracts ambulants qui s’expriment au travers de certains commentaires, tel chaco qui au lieu de féliciter l’action des forces de police qui risquent leur vie disent "j’aime pas la poulaille" sont une honte et contribuent (très modestement compte tenu de l’audience de regards) à faire monter le FN.
    Soutenir et même donner la parole à un mouvement ouvertement raciste et homophobe, j’ai nommé le PIR ne dérange apparemment pas beaucoup de monde.
    Personnellement, je ne fait aucune différence entre Houria Bouteldja et Marine Le Pen ou plûtôt si : une petite.
    Contrairement à son papa, MLP ne tient pas des propos ouvertement homophobes.

    Daniohannis Le 21 novembre 2015 à 16:16
  •  
  • “Noël Mamère, Pouria Amirshahi, Barbara Romagnan, Sergio Coronado, Isabelle Attard et Gérard Sebaoun” : voilà, j’ai trouvé les noms que j’inscrirai sur mon prochain bulletin de vote.

    (De toute manière, qui a encore envie d’apporter son soutien à un Front de gauche moribond, utilisé à chaque scrutin comme caisse de retraite complémentaire pour les hiérarques du PCF ?)

    Ferdinand Le 21 novembre 2015 à 16:34
  •  
  • @Ferdinand
    Y a pas que les élus fdg qui pensent à la retraite complémentaire ;y a aussi les élus eelv,gauche socialiste,ensemble et le parti occitan:en Midi Pyrénées Languedoc Roussillon ,pour mémoire : fdg (ensemble. PC. PG) Eelv. Occitan. Gauche socialiste.
    @unitaire,c’est la la retraite complémentaire qui a les poussait à s’unir,car ils ne sont d’accord ni sur le nucléaire,ni sur le tgv,ni sur le gouvernement(eelv a soutenu celui ci pdt deux ans) !
    Alors que l’addition des 3 listes désunies fdg+eelv+npa faisait 23% en 2010,là un récent sondage les donne à 6% alors qu’aucune liste npa ne se présente pour ne pas empêcher l’intense soif de leur cheffe M.Martin de se faire élire.Pour ça elle a déjà annoncé qu’elle rejoindrait la liste PS au second tour sans négociations réelles,à cause du danger droite et FN !

    gégé Le 21 novembre 2015 à 21:01
       
    • 6% sondage bidon de Saurel maire de Montpellier
      Ce que je veux dire c’est que Regards, magazine de Clémentine soutien une liste dont la plupart des partis ont approuvés les mesures du gouvernement.
      Il faut choisir son camp !!!!! Et ne pas faire en sorte de flinguer ses amis par lecteurs interposés
      on en reparle après le 13/12 et la main mise du FN et des LR sur les regions
      pour ma part loin des boniments je fais campagne pour œuvrer à une autre voie.

      Unitaire Le 21 novembre 2015 à 22:57
  •  
  • Pour votre info avant de juger le vote des parlementaires FDG...
    Interview de F Asensi, député FDG du 93 dans Marianne.

    http://www.marianne.net/qui-nous-dit-qu-on-ne-vend-pas-du-coton-fourni-daesh-100238108.html

    pierre93 Le 21 novembre 2015 à 21:01
  •  
  • L’état d’urgence est il un moyen de résoudre les tensions, d’éradiquer les extrémismes, le terrorisme, ..? Va-t-il aider à ce que les citoyens soient plus et mieux partir prenante ? Contribuera-t-il à protéger, solidariser, émanciper ... tous les jeunes et moins jeunes qui vivent sur notre territoire ?
    Non certainement pas, il renvoie à un hypothétique état sécurisé par le renseignement, la police, l’armée, les dirigeants politiques .... Hypothétique, car l’arsenal est déjà là, car la guerre nous y sommes depuis 1990, car les accords financiers (masquant les énormes soutiens aux groupes terroristes) avec les émirats et le Qatar vont continuer, pendant que Daesh a des ressources inépuisables .... Parce que les guerres détruisent les états et laissent le champs libre à tous les groupes militarisés et terroristes.
    Mais il va renforcer les peurs, la tension ambiante et l’impossibilité de penser le monde rendant chacun d’entre nous des observateurs passifs !
    L’état d’urgence n’est pas utile et il est dangereux.
    La pseudo gauche de 1938 à 1956 à aujourd’hui ne change pas sa vision du monde.
    La droite est toujours là heureuse du sale boulot fait par d’autres. Restent quelques hommes politiques hors de la recherche immédiate du pouvoir (peut être parce qu’ils en sont
    loin ou sortis) qui réfléchissent . Comme c’est le cas de ces 6 députés, comme De Villepin, comme Clémentine Autain, comme Mélenchon.... Et quelques journaux qui aident à penser le Monde, avec bien sur regards, Médiapart, La Bas si j’y suis, ... et parfois l’Huma, Mariane, des journalistes de Libé ... ou Arte ...

    Dany Le 22 novembre 2015 à 10:49
       
    • Que proposez-vous alors ? De faire comme avant ???!!!...

      alanbee Le 22 novembre 2015 à 14:06
  •  
  • M. Daniohannis
    Sur le fond, j’ai du mal à suivre votre propos, à voir là où vous voulez en venir.
    Sur la question des trotskystes durant l’occupation, certains ont suivi Marcel Déat, et non pas Doriot, dans la collaboration, et ils n’auraient pas dû. D’autres sont entrés dans la Résistance, notamment en direction des troupes allemandes pour les faire déserter (le PC a fait la même chose), d’autre ont rejoint la lutte armée et quelques-uns se sont fait éliminer par les staliniens. Comme quoi ces choses-là ne sont jamais simples.
    Pour ma part, je me méfie du discours "anti-impérialiste" tenu par certains, qui en soi n’est pas faux mais reste trop général et par là même, tendrait à mettre au second rang la responsabilité et la spécificité de la vermine djihadiste. Qu’il faut combattre au même titre que la vermine fasciste.
    A part ça, on doit bien encore trouver quelques traces d’homophobie dans le FN de Marine Le Pen, en cherchant bien.
    Enfin, nous payons des impôts pour avoir une police efficace, dont il faudrait toutefois redéfinir les missions. Laissons-la faire son travail, sans en rajouter avec un état d’urgence qui n’a pas grand chose d’urgent mais inquiète. Le remède, le mal, ce genre de chose...

    kashmir4 Le 22 novembre 2015 à 12:55
  •  
  • Soyons sérieux, l’état d’urgence s’impose en de pareilles circonstances. Quand la France est menacée, quand les Français peuvent être en danger il faut prendre des mesures d’urgence ! La démocratie est à ce prix !

    alanbee Le 22 novembre 2015 à 14:04
  •  
  • Curieux : aucun intervenant, parlant de DAECH n’utilise le mot de "FASCISTE" alors que le terrorisme est l’arme du Fascisme (incendie du Reichtag 1938)

    YOUBKA Le 23 novembre 2015 à 11:32
  •  
  • @Youbka
    Tous les totalitarismes ne sont pas du fascisme.
    Le stalinisme n’est pas du fascisme, même rouge, et même s’il y a des similitudes dans les méthodes, l’organisation de la répression, dans l’horreur et la barbarie.
    Daech est-il fasciste ? C’est une saloperie, c’est certain, comme peut l’être la dictature en Arabie Saoudite, qui n’est qu’un Daech qui a réussi.
    Le terrorisme est l’arme de beaucoup de gens, et pas seulement les fascistes, qui l’utilisèrent peu en fin de compte. Les groupes armés sionistes ont abondamment utilisé le terrorisme, au sens le plus strict du terme, pour créer l’état d’Israël, lequel n’est pas fasciste pour autant. C’est d’ailleurs l’un des rares exemples dans l’histoire où le terrorisme a réussi, est arrivé à ses fins.

    kashmir4 Le 24 novembre 2015 à 13:46
  •  
  • Ola,
    bancos transforma-lo para abaixo para conseguir un préstamo,
    non teño problemas en canto a miña empresa está aquí para axudar.
    Aplicar a un préstamo hoxe.
    Taxa de interese do 2%, respecto do contacto de correo-e : burakonlineservice@gmail.com

    cumprimento.
    compañía

    burak Le 13 décembre 2015 à 03:08
  •  
  • Prêts !! Prêts !! Prêts !! Est-ce qu’il ya quelqu’un ici qui est encore du mal à obtenir un prêt ? Avez-vous besoin d’un prêt pour une raison quelconque, vous ne savez pas où obtenir des prêts bon marché et fiable, votre aide est enfin là que nous offrons des prêts bon marché à un taux de 2% d’intérêt bas. emprunteurs intéressés doivent nous contacter par courriel à (Freemanloanfinance@gmail.com) et obtenir vos prêts aujourd’hui.

    Freeman Finance Le 31 mars à 04:34
  •  
  • Bonjour.
    Je suis Mme Réserver un prêteur de prêt privé qui donne le temps de la vie
    prêt occasion aux particuliers, les entreprises commerciales, les assurances, etc. Sont
    vous en aucune difficulté financière ou dans le besoin d’un prêt pour investir ou vous
    besoin d’un prêt pour payer vos factures recherche pas plus loin que nous sommes ici pour faire
    tous vos problèmes financiers une chose du passé. Nous offrons toutes sortes de
    prêt dans une dénomination de la monnaie avec un taux de 2%, sans frais initiaux.
    Je veux utiliser ce grand moyen pour vous faire savoir que nous sommes prêts à
    vous aider avec tout type de prêt à résoudre que votre problème financier.
    Si oui, alors revenir maintenant via E-bohakgabriellaloan@gmail.com
    pour plus de détails, VOUS ÊTES FORTEMENT BIENVENUE ...

    bohakgabriellaloan@gmail.com Le 11 avril à 03:06
  •  
  • Consolider vos dettes ? Obtenez votre prêt immobilier ? Aucune vérification de crédit ? Oui vous pouvez...

    Est-ce que vous appuyez sur le plan financier et ont besoin d’une consolidation de prêts, veuillez
    parler, se passe pour vous aider. Vous n’êtes pas obligé de mourir dans la pauvreté
    et le silence, nous sommes ici pour consolider toutes vos dettes et de régler votre
    situation financière à 2% le taux d’intérêt bas.

    nous allons vous aider avec prêt de consolidation,

    * Prêts personnels
    * Prêts aux entreprises
    * Home Loans
    * prêts de consolidation
    * Finance de voitures
    * Les fonds d’urgence disponibles jusqu’à 2.000 € € 300,000.000

    S’il vous plaît email Veuillez société à l’adresse : jsemkffloaninvestment@gmail.com pour nous
    vous aider, et sera aimablement vous aider avec un prêt .. son même salaire de jour
    out et même l’approbation du jour .. seulement 1 à 2 heures.

    Mr. Jeff Michael Le 21 mai à 01:06
  •  
  • Vous désirez trouver un très prêt authentique ? À un taux d’intérêt abordable ? Traitées dans les 2 à 5 jours ouvrables. Avez-vous été refusé constamment par vos banques et autres institutions financières ? Voici une offre légitime, parce que la question du crédit et de la sécurité est quelque chose que les clients sont de plus en plus préoccupés par, Félicitations à vous, Le taux d’intérêt pour notre offre est de 3% si vous êtes intéressé à obtenir une assistance financière, contactez-nous aujourd’hui à : seankentco-operative@hotmail.com.

    Demandeur Détails personnels.

    Votre nom :
    Montant nécessaire :
    Votre pays :
    Durée du prêt :
    Votre adresse :
    Numéro de téléphone :
    Revenu mensuel :
    Sexe :
    Votre numéro de fax :
    Ton âge :

    Personne-ressource : Sean Kent.
    E-mail : seankentco-operative@hotmail.com

    Sean Kent Le 6 juin à 21:58
  •  
  • Bonjour

    Avez-vous besoin d’un prêt ? Êtes-vous dans la dette ? Voulez-vous démarrer une entreprise et besoin de capitaux ? Avez-vous besoin de prêts ou de financement pour une raison quelconque ? Votre aide est enfin là, comme nous donnons des prêts à tout le monde à un taux d’intérêt pas cher et abordable de seulement 2%, si vous êtes intéressé veuillez nous contacter aujourd’hui à elitefinance2000@gmail.com

    Merci et que Dieu bénisse
    ELITEFINANCE2000@GMAIL.COM
    ELITE FINANCE

    JAMES ELITE Le 16 juin à 04:56
  •  
  • Avez-vous besoin d’un prêt ?. Avez-vous été en ligne à la recherche d’un prêt légitime et sincère de payer vos factures ou démarrer une entreprise de votre propre ?. Avez-vous été tourner par votre banque ou la ligne d’un autre prêteur ?. Voici un endroit était youcan obtenir un prêt rapide et simple sans tout retard ou problème, appliquez aujourd’hui et contactez-nous par e-mail ci-dessous pour plus d’informations et obtenir financé dès que possible avec tout montant dont vous avez besoin de prêt aujourd’hui Via : petersmithloanhome@gmail.com ..

    PETERSMITHLOANHOME Le 20 juin à 01:16
  •