photo cc Thomas Dippe
Accueil > Politique | Entretien par Pierre Jacquemain | 27 octobre 2016

Danielle Simonnet : « L’émotion crée de la conscience »

Élue Parti de gauche au Conseil de Paris, Danielle Simonnet investit de nouvelles manière d’alerter et d’associer les citoyens : sur scène, sur les réseaux sociaux, dans la rue… Elle évoque sa démarche, et l’ambition des Insoumis pour 2017.

Vos réactions (22)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Regards. Vous êtes la seule élue d’opposition de gauche au Conseil de Paris. Quel est votre rôle dans cette assemblée parisienne dont la majorité est dirigée par les socialistes, les radicaux, les écologistes et les communistes ?

Danielle Simonnet. Je suis plus que dans une simple opposition de gauche, je suis dans une opposition citoyenne. Je suis un groupe à moi toute seule. J’interviens sur les combats parisiens. En tant qu’élue, je porte la voix de celles et ceux qui sont en lutte, au cœur de la capitale. Et je ne cesse de pointer les contradictions de cette majorité de "gauche" qui reste engluée dans une logique libérale. Mon rôle consiste donc principalement à mettre en mouvement les citoyens, les informer. Et surtout, les associer.

On vous connaît pour innover sur le plan des pratiques militantes et politique. Quels sont vos outils pour y parvenir ?

Ça n’est pas évident, parce que je ne dispose d’aucun moyen : ni financier, ni humain. Mais finalement, ce n’est pas plus mal parce que cela m’oblige à innover et à associer les citoyens qui m’aident à rédiger des amendements ou des vœux, pour contrer les projets de la majorité parisienne qui apparaissent contraires à l’intérêt général. Par ailleurs, j’ai créé le "service après vote", journal à la fois mural, numérique et distribué comme un tract. Je suis attachée, aussi, à des démarches plus participatives, plus inclusives, comme les porteurs de paroles.

« Souvent, le politique instrumentalise les luttes. Là, je souhaite l’investissement des luttes dans le champ politique. »

Vous attirez de nouveaux publics ?

Oui, clairement. Plutôt que d’organiser des bilans de mandats, où l’on s’auto-félicite et où l’on parle entre soi, j’organise des apéros citoyens en plein air. J’invite chacun et chacune à prendre la parole pour que les citoyens se rencontrent, partagent leurs luttes et que chacun entende et comprenne les luttes des uns et des autres. Quand des habitants du 15e arrondissement mobilisés contre la Tour triangle, projet anti-écologique, échangent avec des grévistes d’une société de nettoyage sous traitante du 20e, les conscientisations sont mutuelles et bien plus riches ! Souvent, le politique instrumentalise les luttes. Là, je souhaite l’investissement des luttes dans le champ politique.

Vous êtes aussi très présente sur des formats web, avec des vidéos pédagogiques – comme on l’a vu récemment sur la question de la privatisation des contraventions à Paris…

Nous sommes entrés dans l’ère du numérique, depuis longtemps. Le politique doit s’en saisir. Pleinement ! Je lance des alertes : je l’ai fait sur le sable de Paris-plage [1]. La vidéo que j’ai réalisée sur le sujet a été vue par plus de 1,8 millions d’internautes. Cela donne de l’audience à mon combat. En six mois, je suis passée de 5.000 abonnés Facebook à 15.000. Je fais régulièrement des vidéos décalées de deux minutes, tout en publiant sur le même thème des tribunes plus argumentées.

Vous êtes également sur les planches lire la chronique de son spectacle et vous vous apprêtez même à partir en tournée. Qu’en disent vos collègues élus ?

D’abord, je veux dire qu’en me lançant dans le projet, je ne pensais pas toucher aussi largement le public. Il y a même une élue des Hauts-de-Seine, sympathisante LR, qui est venue voir ma conférence gesticulée – où je parle de l’ubérisation de la société. À la fin du spectacle, elle m’a dit qu’elle avait désinstallé l’application Uber. Je ne dis pas qu’elle votera Mélenchon demain, mais c’est déjà une petite victoire. Dix-huit élus de droite m’ont dit avoir déjà pré-réservé leurs places pour le spectacle de décembre. Ce n’est pas faute de les avoir prévenus sur la manière dont je m’en prends à Sarkozy et la droite en général (rires). Ils sont curieux, mais au-delà, il y a une forme de respect de mon engagement pour le renouvellement des pratiques politiques, le ton avec lequel j’aime à casser les codes qui ne sacrifie rien au sérieux avec lequel je pense bosser mes dossiers.

« Nous avons besoin d’éducation populaire, pour rendre les citoyens acteurs, et nous avons aussi besoin d’agitation propagande, de créativité, d’humour pour éveiller les consciences. »

Et à gauche ?

Du Conseil de Paris, peu sont venus. Mais ça m’est égal, je touche un public très divers qui dépasse le cadre militant. Et c’est vrai aussi sur un plan médiatique. J’ai été sollicitée par des médias qui n’auraient jamais parlé des ravages de l’ubérisation, si je n’avais pas fait ce spectacle. Je pense à Télérama ou même à Grazia… D’autres qui n’auraient sans doute pas parlé de féminisme, comme les revues professionnelles des taxis.

Les tracts, les meetings, le porte-à-porte, sont des pratiques d’un autre temps ?

Je ne dis pas ça. Mais aujourd’hui, quand vous faites un tract, à qui s’adresse-t-il ? Le tract, il présélectionne. Il est un repère, mais il est surtout lu par les "déjà convaincus". Nous pensons au Parti de gauche qu’il faut réinterroger nos pratiques militantes et innover. Nous avons besoin d’éducation populaire, pour rendre les citoyens acteurs, et nous avons aussi besoin d’agitation propagande, de créativité, d’humour pour éveiller les consciences. Savoir ne suffit pas. Tout le monde sait que 1% de la planète détient 99% des richesses. Mais ça n’est pas pour autant que l’on fédère les 99%. Il faut organiser la rencontre pour convaincre que l’on peut faire autrement. Et c’est souvent une première expérience de lutte qui donne confiance dans l’engagement collectif.

Comment provoquer cette rencontre ?

Quand je parle dans mon spectacle de ce chauffeur Uber qui est mort d’une crise cardiaque après avoir avalé plusieurs bouteilles de boisson énergisante pour rester en éveil malgré ses 15 heures par jour, c’est plus efficace qu’un long discours. Ça interroge sur nos pratiques au quotidien et sur nos comportements de consommateurs. L’émotion crée de la conscience et peut déclencher l’engagement. C’est l’ambition des conférences gesticulée. Amener à du "savoir froid", de la conscience critique par des anecdotes concrètes, des images et des histoires dans lesquelles on se projette, par le rire et l’émotion.

« Nous avons une chance historique d’être en tête de la gauche et de nous retrouver au second tour. »

Jean-Luc Mélenchon sera-t-il le prochain président de la République ?

C’est une hypothèse plausible. D’abord, on ne nous rit plus au nez quand on évoque cette option. C’est un grand pas. Et puis nombre d’éditorialistes nous expliquent aujourd’hui que c’est possible – notamment parce que ça les inquiète. Certains paniquent. Il est en tête des candidats de gauche dans tous les sondages d’opinion. Il progresse. La question qui se pose à nous aujourd’hui c’est : comment fédérons-nous au-delà ? C’est notre défi dans les mois à venir.

On peut avoir l’impression que vous espérez que le PCF ne vous soutienne pas. Dès que Pierre Laurent ou Olivier Dartigolles prennent la parole, Jean-Luc Mélenchon ne perd pas une minute pour contre attaquer…

Il faut comprendre la chronologie. Ils étaient favorables à la primaire de toute la gauche dès janvier 2016. Nous y étions opposés. On ne peut être compatible avec ceux qui ont supporté la politique de gouvernements que nous combattons ! Nous avons une chance historique d’être en tête de la gauche et de nous retrouver au second tour. Notre point d’appui, c’est Mélenchon et les plus de 140.000 insoumis qui s’engagent. Et à ce moment précis, la direction du PCF tergiverse, son porte-parole nous explique même qu’il attendra a priori fin décembre pour se prononcer, et qu’il pourrait même changer sa stratégie si Montebourg gagnait la primaire du PS en février. Montebourg qui fut ministre et participait activement à l’arrivée de Valls à la tête du gouvernement… Je ne vois pas en quoi ce serait un choix plus opportun que Jean-Luc Mélenchon pour les communistes.

Comment expliquer les fortes réticentes de nombreux communistes envers la candidature de Jean-Luc Mélenchon ?

Je crois que pour certains, l’enjeu n’est pas – ou plus – de changer le cours de l’histoire dans le pays, mais de préserver des combinaisons électorales illusoires, espérant sauver ainsi la tête de quelques-uns. Mais de nombreux militants communistes s’impliquent d’ores et déjà dans la campagne. D’autres, signataires de l’appel du Front commun, souhaitent également soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon, même si nous devons poursuivre nos échanges sur le cadre de cette campagne-mouvement qu’est la France insoumise. Il y a des indécis, nous fédérons des insoumis, et nous avançons…

« Certains peuvent être tentés par le vote FN. Nous devons sortir de notre zone de confort et les convaincre. »

Justement, ça veut dire quoi "être insoumis" ?

D’abord, c’est un programme d’insoumissions qui ouvre un nouvel horizon, un programme de rupture qui a enrichi celui de 2012, L’Humain d’abord. Refuser la soumission à la monarchie présidentielle qu’est la Ve République et son 49-3 par la convocation de la constituante pour une VIe République. Refuser la soumission au productivisme et engager la planification écologique pour les énergies renouvelables, la sortie du nucléaire, pour une alimentation saine et bio sans pesticides, la relocalisation industrielle. Refuser la soumission à la finance et porter un projet de redistribution des richesses, pour la réduction du temps de travail et l’éradication de la pauvreté. Refuser les diktats des traités libéraux européens et leurs politiques d’austérité, et engager les rapports de forces par un plan A et un plan B pour refonder l’Europe ou rompre unilatéralement, et construire de nouvelles coopérations. Refuser la dépendance à la géostratégie américaine, sortir de l’Otan et défendre un nouvel indépendantisme de la France au service de la paix.

Il faut aussi fédérer les luttes ?

Il y a un peuple qui se fédère autour d’insoumissions multiples. C’est-à-dire celles et ceux qui se sont engagés contre la loi travail, qui se battent contre le TAFTA ou le CETA, qui militent pour la défense des services publics, l’emploi, contre l’invasion de la publicité, contre les fermes usines, contre les grands projets inutiles et imposés, contre le sexisme et toutes les discriminations, ou encore les lanceuses et lanceurs d’alertes… Elles sont si nombreuses nos insoumissions !

Quelle va être votre stratégie face au danger du Front national ?

Faire ce que nous n’avons jamais cessé de faire. Combattre leurs idées, déconstruire leur discours. Le problème, ce n’est ni l’étranger, ni le musulman, mais le financier, le patron du CAC40. Le FN, comme dans les années 30 où l’extrême droite reprenait une partie du programme du mouvement ouvrier en le dénaturant, tente de voler nos mots. Il ne défend néanmoins qu’une orientation capitaliste nationaliste, attisant les haines et les stratégies de boucs émissaires. Personnellement, je continue à mener mon combat aussi auprès des commerçants, des chauffeurs de taxis, des artisans, des indépendants, de toutes ces professions qui ne sont pas au départ notre base sociale, mais qui se retrouvent percutées par l’évolution de l’offensive du capitalisme, de sa financiarisation et de son ubérisation. Certains peuvent être tentés par le vote FN. Nous devons sortir de notre zone de confort et les convaincre.

Vous serez vous-même candidate insoumise aux législatives ?

Je le souhaite dans la sixième circonscription de Paris, si la France insoumise m’investit – ça vaut pour l’ensemble des candidats ! La campagne des législatives doit être menée en cohérence complète avec l’élection présidentielle. Nous aspirons à l’emporter. Et je compte y mettre toute mon énergie.

Notes

[1Que la ville de Paris s’est procurée via une convention avec Lafarge, alors que Le Monde a révélé que cette entreprise a réglé des taxes à Daesh pour poursuivre l’exploitation d’une cimenterie en Syrie.

Vos réactions (22)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • " Je crois que pour certains (dirigeants du PCF) , l’enjeu n’est pas - ou plus - de changer le cours de l’histoire dans le pays, mais de préserver des combinaisons électorales illusoires (...)"

    Merci à D. Simonnet d’exprimer sans détour cette réalité. Ce qui peut apparaitre comme des "tergiversations" de la part des Laurent, Dartigolles et autres Brossat, n’est en réalité que la conséquence de leur appartenance à La Caste. Ces gens ne sont désormais pas plus "communistes" que les prébendiers de Solférino ne sont "socialistes".

    François 70 Le 27 octobre 2016 à 12:13
       
    • Dans l’indifférence général les forces politique se préparent aux futur échéance, a titre personnel je ne revoterai pas pour JL Mélenchon, il n’y a pas que les dirigeants du pcf qui on un doute sur cette candidature , elle n’est pas rassembleuse, il fait le show en meeting ou sur les plateau de tv, en tenant un discourt populiste tout terrain, sur des thèmes fumeux comme la règle verte, un plan A/B/C/D, une constituante complètement desincarné j’en passe des biens et des meilleures. Cet homme est plein de contradiction, adorateur de Mitterand et vous au gémonie Hollande le fils spirituel du même mitterand continuateur la politique de rigueur qui est aujourd’hui l’austerité. c’est un révolutionnaire en peaux de lapin

      pagnoux Le 27 octobre 2016 à 16:43
    •  
    • Et vous Pagnoux ? De quelle peau êtes-vous fait ? La première chose à faire pour un "révolutionnaire", comme vous dites, c’est de s’éduquer, apprendre à argumenter, apprendre à formuler ses idées. Et si possible, écrire dans un Français correct, intelligible et exempt des fautes d’orthographe risibles qui ponctuent votre prose.

      JVTA Le 27 octobre 2016 à 17:08
    •  
    • si les dirigeants communistes français appartiennent à "la Caste
      jean luc Mélanchon n’est il pas Franc Maçon oui non OUPS ! mais CHUT !! la franc Maçonnerie n’est pas clanique non non Hum
      je me marre enfin presque

      ouvrierpcf Le 28 octobre 2016 à 16:15
    •  
    • Jean Luc Mélanchon est il franc Maçon ah oui ce n’est pas une Caste la FM ??

      ouvrierpcf Le 28 octobre 2016 à 16:18
  •  
  • Si vous n’avez pas l’envie de changer le système UM/PS alors vous ne soutiendrez pas la candidature de Mélenchon.
    Mais alors il vous faudra accepter l’idée que vous serez responsable de la continuité d’un système en faillite économique, écologique et humaine .
    Vos enfants et petits enfants pourront vous cracher aux visages car ce que vous leur préparez comme avenir c’est un monde sans humanité, sans écologie et sans avenir pour la majorité de la population.
    Et un jour quand cette majorité se rebellera, que se passera t-il ?
    une guerre civile sanglante... voilà ce qui nous attend si rien ne change ....

    MARTIN PHILIPPE Le 27 octobre 2016 à 17:36
  •  
  • Pour ma part, je suis admiratif des efforts effectués par Danielle Simonnet, et on ne peut que la féliciter pour son engagement dans ce qu’elle pense et espère être une bonne cause politique ; C’est admirable.

    Hélas ... Pour moi, de gauche, il est impossible de voter Jean-Luc Mélenchon comme en 2012. De gauche, je suis du côté du peuple et je n’ai pas aimé ses déclarations sur la Syrie et son soutien à la Russie, principal soutien d’Assad. ni sur l’Ukraine. Hors de question de le mettre chef des armées de notre pays.
    Plan de vue économique, pourquoi pas, mais on entend des intentions de bonne volonté, Smic à 1300 euros, redistribution des richesses, etc . Mais comment ? Silence

    L’ Europe ? Plan A, B, C, D, E, F, etc . Vous ne savez pas ce que c’est ? Les militants non plus, mais pour une fois, un programme se résume en une seule lettre de l’Alphabet, PREUVE QUE L’ORTHOGRAPHE EST PIECE MAITRESSE DE Le POLITIQUE ÉCONOMIQUE. C’est à cela que l’on reconnaît un bon politicien et de bons militants ; une orthographe parfaite.

    Politique ? Un petit dictateur pas très efficace. Son but passer premier de la gauche en laissant passer la droite et en éliminant tous ses concurrents, avec une petite armée d’insoumis docile et propagandistes. Souvent âgées ou avec peu de connaissances en politique et économie ; mais efficace dans la diffusion de son programme, qui est le sien, pas le leur.

    Qu’il ne s’inquiete pas pour ses 500 signatures, la droite và les lui donner ; Ils ont en commun ce but de passer devant le PS.

    Bdpif Le 27 octobre 2016 à 21:26
       
    • Ce petit mesquin de bdpif a la prétention de donner des leçons d’orthographe et de politique alors que manifestement, il ne s’est montré très attentif ni sur l’une ni sur l’autre de ces disciplines. Il se contente de déverser sa bile antiproresssiste sans avoir prêté la moindre attention à ce que propose "La France Insoumise".

      Tout est pour le mieux, Monsieur bdpif, campez donc sur vos certitudes et continuez de boire la propagande des grands médias comme du petit-lait et surtout, ne soutenez pas La France Insoumise, vous risqueriez de lui faire grand-tort !

      michfisch Le 27 octobre 2016 à 23:23
    •  
    • Et oui l’ambition de passer devant la droite. Toute la droite.

      choucroute Le 28 octobre 2016 à 07:05
    •  
    • @ Mich
      "et continuez de boire la propagande des grands médias comme du petit-lait"

      Non, je suppose que vous me parlez de la Syrie. Votre réponse et votre argumentaire est digne du niveau intellectuel d’un enfant de 3 ans. Je suis le drame Syrien depuis des années. Et je participe au soutien financier pour l acheminement de la nourriture pour la population. Prévenant que nous passerons de 10 à 300 000 morts. Votre argumentaire de "Propagande des grands medias", c ’est l’argumentaire de la propagande russe qui elle existe, par une centaine de personnes payés dans des locaux. Et qui résume des années de guerre civile, des millions de refugiés syriens, leurs millions de témoignages, comme étant des agents de la CIA chargés de diffuser un mensonge. Cette propagande paye en Russie (pas de liberté de la presse), mais en Europe, c ’est risible. Seul Marine Le pen tiens les mêmes propos que votre Melenchon sur la Syrie. Stop.

      Je vous invite à lire le dernier article de Jean Luc, pour voir son taux d’agréssivité, sa violence verbale, et compagnie.

      Entendons nous bien, vous aviez 5 ans pour convaincre la gauche par un programme. C ’est un échec. Maintenant, vous nous avez ressortis un nouveau projet ’les insoumis"quelques semaines avant les elections. Non, vous ne passerez pas, ni maintenant, ni aux legislatives, ni dans 5 ans, ni dans 50 ans. Jamais. Maintenant, les militants, vous allez avoir la droite qui và arriver. La vraie, pas celle du PS, vous pensez récupérer les victimes de leurs mesures ? Personne ne và vous suivre ; parce que vous êtes la gauche, violente, dont ne voulons pas. Vous ne bougez pas dans les sondages depuis 5 ans/

      Il n’y a que les medias de droite qui vous soutiennent, comme l figaro par exemple et qui vous ponds de droles de sondages pour vous rassurer. Vous êtes, avec les insoumis, les meilleurs amis de la droite pour qu’elle arive au pouvoir. On vous demande, en tant que militants de gauche, tenus qu’elle ne passe pas. C ’est votre responsabilité. Reprenez vos esprits, tout simplement. En tout cas, le PCF, qui est un parti intelligent, lui, le fait.

      Bdpif Le 28 octobre 2016 à 10:43
    •  
    • Bdpif !
      "Cette propagande paye en Russie (pas de liberté de la presse), mais en Europe, c ’est risible. "
      En France BDPIF ne sait pas que 95% des quotidiens, des médias, sont la propriété de milliardaires ! Et tous ces milliardaires ne sont pas Français !
      Cette presse ne donne que les morts civils des bombardements russes ou syriens, et jamais ceux des bombardements français, turcs, américains, saoudiens en Syrie, en Irak ou au Yémen ! La vérification est facile !
      Donc quand je vous lis, je vois que la propagande paye aussi en France !

      Pierre Magne Le 28 octobre 2016 à 19:02
    •  
    • Mais où as-tu vu ou lu ou entendu que Mélenchon soutient la Russie. C’est du pur délire.
      Il s’est félicité lors d’une interview qu’elle ait bombardé les convois transportant le pétrole de Daesh vers la Turquie, ce que, bizarrement, la "coalition internationale" de l’OTAN n’avait pas pensé à faire (ni bloquer les banques prises par Daesh, qui continuent de fonctionner au sein du système bancaire international comme si de rien n’était...). Pour ajouter tout de suite après qu’il n’était pas question de laisser la Russie "régler le problème" de la Syrie, que seul l’ONU était légitime pour cela, avec un processus politique, que la Russie tout comme les USA, la Turquie, la France, ... ne venaient participer à cette guerre que pour défendre leurs propres intérêts, sur le dos des syriens qui souffrent et meurent de la même façon quel que soit la nationalité des bombes larguées .
      Et depuis, ce qu’il ne cesse de dire, c’est que ce processus de confrontation entre l’OTAN et la Russie nous mène droit à une guerre de bien plus grande ampleur. Est-ce vraiment cela que nous cherchons ?

      raphaël Le 29 octobre 2016 à 01:48
  •  
  • Bonjour DS, Vos propos sont majeurs et limpides. Je les bois avec délectation et surtout ils encouragent le militant de la France insoumise que je suis. Je vous kife mucho. Vous êtes vraiment une Déesse de la politique. Merci.

    Maxime Campergue Le 28 octobre 2016 à 10:37
  •  
  • « Certains peuvent être tentés par le vote FN. Nous devons sortir de notre zone de confort et les convaincre. »

    J’ai tenté de verser ma cotisation de 36€ il y a à peine une semaine et demi pour me ré-adhérer car je fus adhérent de ce parti en 2012 ; bien que je fus adhérent au FN pendant un an seulement, (en 2011) rien n’est figé et la remise en question de chaque individu est primordiale. J’ai eu la franchise de le mentionner dans la case commentaire juste avant de passer au paiement en ligne cb du site du parti de gauche.

    Et voilà que je me fais rembourser sans sommation, sans aucune explication... Bref exclus de la base des adhérents ! Pas un seul courrier postale ou mail pour m’expliquer ce choix de ne pas m’intégrer comme simpe adhérent qui renouvelle son soutien pour une deuxième fois.

    Alors, elle est gentille Danielle Simmonet, de qui parle-t-elle quand elle parle des citoyens, on se fout de la gueule de qui ? Mais si ma chère Danielle -que je serai ravi de rencontrer- est prête à sortir du "confort" PG club fermé, de l’entre-soi pour s’intéresser aux gens du desespoir jetés par la gauche parce que pas assez bien pour une partie d’entre-eux, je suis prêt à lui filer de coup de main !

    Alors, ma petite danièlle adorée ignorante de son mileu ou menteuse de première, c’est quand tu veux pour l’humain d’abord et l’assemblée constituante !!!

    Mr denis Le 28 octobre 2016 à 15:55
       
    • Merci à la vigilance de nos camarades trésoriers , 36 , 00 euros ! la cotisation de base prévue pour les personnes en difficultés mazette ! et pour ce tarif la vous auriez voulu que le PG vous déroule le tapis rouge et vous dise "dans mes bras fils indigne , enfant prodige ? " .
      Entendons nous, vous avez parfaitement le droit de demander une adhésion au PG, ces statuts permettent heureusement de vous la refusez , mais inscrivez vous plutôt dans la démarche de la "France insoumise " c’est justement afin de ressembler des gens qui veulent militer et adhérer au soutien a JLM 2017 , sans adhérer a un parti quel qu’ il soit que cette "structure " a vu le jour !
      Et puis le PCF , qualifié par le trop drôles BDPIF , de "parti intelligent" sera ravi de vous accueillir ou bien le PS qui voit ses militants le quitter par dizaine chaque jour .
      Par pitié vous et autres allergique a JLM, foutez nous la paix laissez nous sous scratcher tout seul en 2017 !
      Pourvu que LAURENT monte une liste courageuse et indépendante pour porter haut les valeurs du PCF , s il vous plait nous nous soutenez pas.
      Il est de ces soutiens qui sont des boulets au pieds d’un nageur et des lâchages qui sont des bénédictions !
      7

      buenaventura Le 29 octobre 2016 à 01:06
  •  
  • Que la personnalité, ou le parcours de Jean-Luc Mélenchon, ne plaisent pas à tout le monde, c’est normal. L’important, ce n’est pas l’homme ou la femme, c’est la crédibilité de l’individu. L’important, c’est d’abord le programme qu’il défend pour une république égalitaire, sociale, laïque, écologique et solidaire. Les humains passent, les Constitutions résistent beaucoup plus longtemps !
    .
    Je voterai pour Jean-Luc Mélenchon en 2017, même si je n’approuve pas tous les points du programme l’Avenir en commun. Certains me semblent d’un intérêt mineur et ne touchent sans doute que quelques personnes en France ou ne correspondent qu’à un désir d’individualisme qui me semble incompatible avec une vraie démocratie. Mais je suis d’accord à 100% avec tous les points importants qui vont changer vraiment la vie du plus grand nombre des Français.
    .
    Comme buenaventura, je souhaite que le PCF, qualifié par le trop drôle Bpif, de "parti intelligent", monte avec Pierre LAURENT une liste courageuse et indépendante pour porter haut les valeurs du PCF ! J’aimerais beaucoup lire leur programme !
    .
    Et s’il vous plait, le trop drôle Bdpif, et ses copains, ne nous nous soutenez pas, vous nous feriez un grand tort !
    .
    Je félicite Danielle Simonnet pour son spectacle. Je regrette que les commentaires ne parlent pas plus de son spectacle et de ce qu’elle dénonce : la fin du code du travail et des conséquences que cela entrainera. Son spectacle est une charge politique contre ce qu’on fait depuis 10 ans, Sarkozy et Hollande, le PS et LR, ainsi que ce que ferait le FN s’il accédait au pouvoir. Ce qu’ils promettent de faire sera la fin du code du travail, et la fin de la démocratie en France (déjà bien entamée), la fin des services publics, la santé, l’éducation, la sécurité … Que chacun choisisse ! Ce sera en avril 2017.
    .
    Au fait : êtes-vous inscrit sur les listes électorales ? Irez-vous voter ?

    Pierre Magne Le 29 octobre 2016 à 13:03
  •  
  • Les querelles de personnes n’apportent absolument rien au débat. L’important c’est l’idée ( quelle société dans 20/30 ans), le projet et le programme pour y conduire. Un candidat comme JLM est un porteur de ce programme, mais pas un président de 5ème République. Comme il le dit, si je ne me trompe pas, avec une Constituante, il peut rentrer chez lui. Arrêtons de raisonner ancien système si nous voulons que cela change. Pas de César ni de tribun mais des institutions qui redonnent le pouvoir au peuple, et à ses représentants, avec un réel effacement du Président. Il nous faut tous nous mettre dans cette posture et prendre notre destin en main, pas le confier à un homme ou une femme. C’est possible si nous allons dans la même direction.

    Titus Le 29 octobre 2016 à 21:06
       
    • "avec une constituante, il peut rentrer chez lui" Pourquoi pas en maison de retraite où un certain nombre de ses "amis" de feu le Front de Gauche le verraient bien pour pouvoir continuer à magouiller et sauver leurs prébendes coûte que coûte ! Il ne vise pas une présidence régalienne type Vème , il n’empêche qu’il aurait un rôle politique de premier plan à jouer dans la tempête que provoquerait la victoire des insoumis et du peuple. La déliquescence de la quasi totalité des organisations dites de gauche et de leurs dirigeants, malgré la relève espérée de nouveaux cadres, exclut de se priver de lui.

      René-Michel Le 29 octobre 2016 à 23:47
  •  
  • Nous sommes d’accord sur le travail qu’il faudra faire, ce ne sont pas mes propos mais les siens. Par ailleurs, tout faire reposer sur un seul homme est totalement absurde et dangereux. Aucun ne peut prétendre être à la hauteur de l’immensité de la tâche à accomplir.
    Sur les magouilles, je vous laisse libre de vos propos.

    Titus Le 30 octobre 2016 à 07:06
       
    • Entre "tout faire reposer sur un seul homme" (ce qui est aux antipodes de la démarche des insoumis qui ont élaboré leur programme à la base, une première en France à ce niveau) et renvoyer jlm dans ses foyers sitôt la victoire acquise, il y a une différence, celle qui sépare le "n’importe quoi" de la révolution citoyenne. Dont acte. Quant aux magouilles ceux et celles qui en font l’alpha et l’oméga de l’action politique vont très bientôt s’en mordre les doigts...

      René-Michel Le 30 octobre 2016 à 16:50
  •  
  • Ce qui est assez croquignolet , c est de voir , les contorsions parkinsoniennes du PCF, comment se rallier au mouvement de la FRANCE INSOUMISE , sans avoir l’air de donner un aval a la candidature JLM , l’espoir de " primaires " a gauche reste encore vivace pour certains.

    ENSEMBLE , plus subtil mais tout aussi dans l i indécision , semble attendre pour voir si les partis composants l’ ex front de gauche ne pourraient pas se reconstruire dans un " front élargi" rejoignant en cela le rêve "Laurentien "de Montebourg , les verts etc. etc. bref la défunte gauche plurielle.

    Tout cela est cocasse ,car cela ne tient aucun compte de la stratégie qui a été mis en place par JLM et ce juste après les régionales.

    En premier lieu , plus jamais et pour ces présidentielles encore moins que par le passé, le PG, la France insoumise et ceux qui y ont adhéré a ce concept n’attendrons que le " premier parti de France en militants ai consulté a une date et gna gna " et langue de bois .

    La déclaration unilatérale de la candidature de Jean Luc , n’a été produite que dans ce but là et c’est pari réussi, tout le monde se fout a gauche de la future déclaration de jean pierre Laurent sur le résultat de la consultation et gna gna et langue de bois.

    Ensuite , le cadre de la France insoumise , ou les partis, PG en autre s ’effacent devant les groupes d’insoumis dans tous les départements, villes, canton , la plupart des groupe d insoumis sont animés par des gens sans partis, ou revenant a la politique ou mettant les drapeaux ,PG et autres dans leur poche.

    Pourquoi ? pour en finir avec les interminables discussions sur les sigles, les soutiens, les alliés et autres agglutination de sigles de groupuscules sur les tracts et les banderoles.

    Un seul sigle , un flyers JLM 2017 et ca marche ! aucun observateur politique ne parle plus de PG ,PCF , ENSEMBLE et autres structures naines prétentieuses ,gardienne de la flamme.

    De plus la France insoumise réussie l’exploit car c’est un de réunir a LILLE pour définir le programme du futur candidat , les propositions remontant des groupes de soutien ou de paroles, et avec des débats, des adhésions directes et l utilisation de la toile WEB.

    Enfin pendant que les indécis attendent de savoir si, Hollande , ou pas Hollande, si Macron, si Vals, si Montebourg , si Dufflot si en novembre ,et gna gna et langue de bois , nous en sommes déjà a désigner la méthode pour présenter les candidats aux législative de juin 2017 .

    Bonne chance camarades ! débattez, discuter ,mais ne vous faites pas trop d’illusions , le mouvement JLM 2017 , de la France insoumise de vous attendra pas , vous a t’elle d’ailleurs un jour attendus ?.

    buenaventura Le 30 octobre 2016 à 19:59
  •  
  • bravo Danielle tu as du punch , de la motivation . T u es dynamique et convaincante .
    Tes électeurs peuvent se sentir orgueilleux de tes actions .
    oui la France insoumise est en marche et rien ne peut arrêter cette vague à gauche toute , écologiquement durable !

    lapavana Le 3 novembre 2016 à 09:35
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?