Accueil > Résistances | Par La rédaction | 23 février 2015

"De peuple à peuple" : un appel pour une solidarité concrète avec la Grèce

Le groupe Interdemos lance une collecte destinée à financer des actions sociales sur le terrain, mais aussi à envoyer un signal politique fort aux gouvernants français et européens. La solidarité avec le peuple grec, c’est tout de suite.

Vos réactions (13)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Depuis la victoire de Syriza aux élections législatives et son accession au pouvoir, nous sommes les spectateurs d’une expérience incertaine mais porteuse d’un espoir inédit depuis bien longtemps. La résistance du gouvernement grec aux dogmes européens de l’austérité, la volonté de respecter des principes démocratiques aussi élémentaires que désormais quotidiennement foulés aux pieds, la construction d’alternatives politiques et économiques : cette expérience revêt bien quelque chose de décisif, quelle que soit son issue.

Aujourd’hui, elle est en quelque sorte suspendue par l’accord provisoire conclu le 20 février avec l’Eurogroupe, accord qui suscite des interprétations contradictoires et dont le sens ne sera connu qu’à son échéance, dans quelques semaines.

En attendant, ou plutôt sans attendre, comment s’inscrire dans l’action, dans un soutien plus concret ? C’est le sens de l’initiative "De peuple à peuple" lancée par le groupe Interdemos, sous la forme d’une collecte de fonds pour l’action sociale en Grèce. Son appel est présenté ici, et le projet expliqué de façon détaillée sur la page KissKissBankBank à partir de laquelle les fonds sont collectés (voir aussi les vidéos ci-dessous).

Faire exister une société civile et démocratique

L’objectif de 300.000 euros est ambitieux, mais c’est un seuil en dessous duquel on ne pourrait escompter d’effets politiques réels, explique Philippe Aigrain (membre de la Quadrature du Net et l’un des initiateurs de l’appel). « Il faut nous constituer comme peuple commun et solidaire face à ce qui est venu détruire l’idée même de tout contrôle démocratique. Organisons une véritable solidarité sociale et politique comme nouveau contrôle démocratique », précise l’appel.

Il s’agit à terme de mener des actions de solidarité de terrain fédérées par la plateforme Solidarity4All, partenaire grec. « Pour soutenir ce simple droit à l’existence : payons pour que vive une Grèce libre de se transformer avec sérénité et exigence. Payons pour qu’aucune action sociale locale engagée par les Grecs n’ait à s’interrompre faute de moyens. Mais payons aussi pour exister face à nos États qui nous font honte. Payons pour faire exister une société civile et politique, ici et partout en Europe, capable de prendre part au débat et à l’action qui concernent l’avenir inquiétant de tout le continent. »

Les enjeux dépassent la situation de la Grèce, épicentre de bouleversements pouvant aboutir aussi bien à une capitulation qui préluderait à l’avènement des forces politiques d’extrême droite en Europe, qu’à un sursaut démocratique qui seul pourrait conjurer à la fois les ravages du capitalisme financier et les menaces de ces nouveaux fascismes. En ce sens, "De peuple à peuple" n’est pas une opération caritative, mais bien un geste politique.

Vos réactions (13)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Bonjour
    Et bravo pour cette initiative !! J’y avais pensé, j’en rêvais et vous l’avez fait ! J’espère de tout mon cœur qu’une majorité de citoyens européens comprendrons et participerons à cet élan démocratique.

    Merci.

    lhumaindabord Le 23 février 2015 à 23:57
  •  
  • Bonjour
    Bravo pour cette initiative ! En bon communiste j’y pensais aussi et vous l’avez fait ! J’espère qu’une majorité de citoyens européens comprendra cet élan.
    À qui faut-il verser de l’argent ! Que ce soient des gens sûrs !
    Bruno Bassi

    Bruno Bassi Le 24 février 2015 à 13:09
  •  
  • Avec de modestes sommes ,on peut montrer qu’on est au côté des grecs .
    Et comme vous le dîtes : ""De peuple à peuple" n’est pas une opération caritative, mais bien un geste politique. Une belle idée .

    mafifan Le 24 février 2015 à 20:51
  •  
  • Comme beaucoup, je rêvais d’une telle initiative !Voilà qui est fait.
    Mais vous ne dites pas qui collecte l’argent , où on peut le virer et avec quelle garantie qu’il arrive à bon port.
    Suzanne

    Suzanne Le 24 février 2015 à 20:58
  •  
  • Suzanne, je copie ici la partie, sur la page Kiss Kiss Bank Bank qui vous répond : Solidarity4all est la principale structure qui finance et fédère en Grèce les projets d’action de solidarité de terrain. C’est le Support to the Solidarity Structures Fund, association de financement de Solidarity4all qui recevra le produit de notre collecte. Nous avons noué pour ce projet une collaboration qui se poursuivra pendant la mise en place et la réalisation des projets. Nous devons cependant être modestes sur le rôle qu’Interdemos, même renforcé par de nouveaux arrivants, peut jouer dans la suite : nous sommes et serons garants de ce que les projets sélectionnés correspondront effectivement aux axes annoncés et de la bonne gestion des fonds ; nous utiliserons nos nombreux contacts en Grèce pour suggérer de nouvelles pistes ou axes de développement et de partenariat. Voir ci-dessous "à quoi servira la collecte ?"

    Le rôle d’INTERDEMOS est avant tout de collecter en France des ressources que Solidarity4all ne peut pas y obtenir sans une implication de la société civile française.

    Interdemoskiss_h100-1424108283

    Quels projets seront financés ?

    Les fonds collectés seront intégralement utilisés pour des actions de solidarité sociale en Grèce (déduction faite des frais de collecte retenus par KissKissBankBank et de coûts minimes liés à certaines contreparties). Ils seront transmis en totalité au Support to the Solidarity Structures Fund association de financement d’actions de solidarité en Grèce. La distribution des fonds sera gérée par notre partenaire grec Solidarity4All qui fédère des initiatives citoyennes de terrain dans tous les domaines de la solidarité sociale : cuisines sociales, épiceries sociales, cabinets médicaux et pharmacies sociaux, cours privés sociaux, lieux alternatifs de loisir et de culture, soutien juridiique, soutien aux immigrés. Solidarity4All ne conduit pas directement ces initiatives, mais les met en rapport les uns avec les autres, les aide par tous moyens à se développer et à passer à l’échelle supérieure.

    marie cosnay Le 25 février 2015 à 16:11
  •  
  • Je suis content de voir que la solidarite vers le peuple Grecque peut prendre une forme tres active.Je suis Conseiller Consulaire a Athenes elu avec le Front de Gauche et je suis a votre disposition.

    Basile Delivorias Le 26 février 2015 à 21:54
       
    • Courage les Grecs, vous êtes dans tous les cœurs des Français. Nous vous admirons et nous vous aimons.

      Salvat Odile Le 19 juin 2015 à 15:07
  •  
  • je veux envoyer de l’argent pour la Grèce mais je n’ai toujours pas compris où l’envoyer, une adresse mail , un n° de compte, j’ajoute que je n’ai pas de carte bancaire, je peux juste faire un chèque, s’il vous plaît renseignez moi. Merci

    Anne-Marie Naudin Le 1er mars 2015 à 11:51
  •  
  • Il n’est malheureusement pas possible de payer autrement que par carte bancaire (si l’objectif de collecte n’est pas atteint, les donateurs sont remboursés, ce qui est simple par carte bancaire, et donc les plateformes de financement participatif ont fait ce choix. Est ce qu’on peut vous suggérer de trouver quelqu’un qui a une carte bancaire et qui accepterait de faire le don pour vous en échange d’un chèque ou d’espèces ? Je sais que c’est compliqué, mais chaque don compte.

    Philippe AIgrain Le 1er mars 2015 à 21:43
  •  
  • Suite ... bien sûr il faudra que cette personne s’engage à vous rembourser si le montant de collecte n’est pas atteint.

    Philippe AIgrain Le 1er mars 2015 à 21:45
  •  
  • Ils ont déjà touché 200 Milliards d’Euros. Ils leur faut encore combien ?

    totoLeGrand Le 2 mars 2015 à 15:19
  •  
  • Comment procède t on pour donner ?

    L’amie Le 10 mars 2015 à 08:38
  •  
  • Oui, solidarité avec les Grecs, mais...
    Est-ce que la vraie solidarité politique (progressiste, humaine et anticapitaliste) ne serait pas de demander à sortir de l’U.E. et de la monnaie unique avec la Grèce et tous ces pays mal élevés du sud que sont forcément l’Italie, l’Espagne et le Portugal ? Car les Grecs seuls, malgré les Euros collectés et la solidarité affective restent promis à l’abattoir. La France y retrouverait peut-être un de ses élans passés universalistes...

    Mec-créant ? Le 25 juin 2015 à 22:12
  •