Accueil > Politique | Par La rédaction | 21 septembre 2017

Débat : Comment (re)faire révolution ?

Avec Clémentine Autain, Olivier Besancenot, Elsa Faucillon et Eric Coquerel.

Débat public animé par Pierre Jacquemain, rédacteur en chef de la revue Regards.

Samedi 16 Septembre 2017 à 17h30
Fête de l’Humanité

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • "Sans doute, face à la radicalisation de la droite, escomptent-ils ( les socialistes ) être un pôle de stabilité raisonnable quand il faudra prendre la relève de Macron." REGARDS MARS 2018
    Les socialistes survivants et les 2/3 de leur élec01torat sont avant tout anti-LFI comme leurs aïeux ou les mêmes étaient avant tout anticommunistes.
    Pour eux LFI ce sont des révolutionnaires intolérants qui menacent les libertés individuelles et collectives comme les PCF autrefois. Ces gens ne voteront jamais pour la vraie gauche car au mieux la peur et/ou au pire la haine du "rouge" les habite. Il n’y a pas entre eux et les gens de droite de différence fondamentale.
    Le 1/3 de l’électorat PS est allé sur JLM l’an dernier ce qui lui a permis -avec la dynamique de la campagne -d’atteindre le score de 19,58%. Cet électorat est de gauche. Ce 1/3 est reparti soit vers l’abstention pour l’essentiel soit parfois même a rejoint le bercail d’origine comme l’atteste les résultats de Haute-Garonne - dont on attend toujours l’analyse par JLM...
    Nous sommes donc en recul sensible depuis Juin dernier pour une part en raison du bombardement en nappes de la part des médias qui a bien compris qu’il fallait au plus vite réactiver sans cesse le procès contre LFI pour que cette fraction de l’électorat "PS" pour aller vite déclare forfait. Pour une part seulement.
    Pour une part seulement car LFI a fait comme si par la grâce d’une présidentielle réussie - essentiellement par un vote par défaut en faveur de JLM d’une fraction de l’électorat qui était allé en 2012 sur Hollande - on représentait désormais un Français sur 5 d’où les erreurs commises :
    Acharnement à défendre le folklore Vénézuélien alors que l’ALBA nous a peut-être fait perdre l’accès au second tour...et çà a continué pendant des mois jusqu’à la chienne de garde Salamé et la désastreuse Emission Politique dont aucun enseignement n’ a été tiré .
    " Deux pas avant" sur la conscience politiques des "gens" avec les appels au peuple sur la loi travail," le million sur les Champs" alors que nous étions déjà à l’automne en phase de repli et que macron venait d’être élu.
    "La haine des médias" qui n’est juste et saine que pour nous en tant que militants la subissant chaque jour...et qui nous éloigne de millions de personnes pour qui la "haine" et la "colère" ne sont pas des mots synonymes...
    Résultat...
    Une perspective politique égale zéro à l’horizon.
    Une défaite sociale lourde plus que probable sur les services publics et les retraites.
    "un pôle de stabilité raisonnable quand il faudra prendre la relève de Macron" qui n’est pas à exclure. Voir à nouveau la Haute Garonne où l’élu PS avait voté contre la confiance ...à l’approche des élections ses collègues feront aussi semblant de jouer les opposants de "gauche" car çà rapporte des voix ( 10000 voix gagnées en quelques mois par le candidat PS en Haute Garonne dés lors qu’il fait semblant d’être à gauche !)
    Qui aura sur ce blog l’envie de sortir enfin de l’entre soi dans lequel beaucoup semblent se complaire ?

    Berlingo Le 21 mars à 18:34
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?