Accueil > La Midinale | Entretien par Pierre Jacquemain | 28 juin 2017

Emmanuel Dockès : « La destruction du droit du travail détruit des emplois »

Professeur de droit français, spécialiste du droit du travail, Emmanuel Dockès déplore la vision qui fonde la future loi Travail. Il analyse aussi la crise de la gauche et la crise de la démocratie, prônant un retour de l’éducation populaire.

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Je ne sais pas trop comment prendre la question posée à notre députée en fin d’interview... C’est quoi ? Une injonction à s’opposer à son groupe ? À JLM ? Et ça pour montrer qu’elle pense par elle-même ? Finalement, le mieux ce serait presque de l’inviter aux débats de groupe pour qu’il se fasse une idée de qui intervient et comment ! Parce que s’opposer sur des sujets sur lesquels j’espere bien, comme F. Ruffin, que tout le monde est sur la même longueur d’onde, pour une question d’ego (regardez ! J’existe !), ce serait vraiment n’importe quoi et indigne du mandat qui est le leur. Bref, si la question est significative de quelque chose, c’est d’une part que les préjugés sur la FI sont bien ancrés à "gauche" (mouvement sectaire, caporaliste et autoritaire pour résumer), et d’autre part, que les député(e) issu(e)s des categories socioprofessionnelles "les moins élevées" seront toujours suspecté(e)s de ne pas être à la hauteur et devront faire leur preuve PLUS QUE LES AUTRES !

    Carlos Le 29 juin à 07:05
  •  
  • Étrange que nos bretteurs habituels, si prompts à s’écharper au nom de leur vérité infaillible, soient muets sur cette intervention qui est un appel passionné à la réflexion de tous dans l’échange et la diversité pour faire advenir des perspectives d’émancipation.
    Mr Carlos s’y essaye bien... en faisant lui faisant dire exactement le contraire de ce qu’il a dit.

    Marc Sidonny Le 29 juin à 23:25
       
    • @Marc S. - Je réagissais sur la question posée en fin d’interview à la députée de la France Insoumise par Emmanuel Dockès et uniquement là-dessus puisque je suis entièrement d’accord avec tous les propos qu’il tient dans cet entretien...
      Quant à dire que je lui fais dire le contraire de ce qu’il dit, voilà les mots qu’il utilise pour ses(a) questions :

      "Est-ce qu’elle va être capable de réfléchir par elle-même ? Est-ce qu’elle va être une personne dotée de son raisonnement propre ?"

      Franchement, plus je les réentends et moins j’y vois des questions innocentes et sans sous-entendus... Celles-ci étant loin d’être d’ordre "générale" (impliquant un raisonnement générique sur tous les élus de quelque bord qu’ils soient ou sur la capacité évidente de l’être humain à réfléchir par lui-même) mais bien spécifiques à une "aide-soignante", issue de la classe populaire qu’il évoque lui-même lorsqu’il parle à un moment "la coupure par rapport au peuple", et représentante du mouvement "la France Insoumise", à savoir ce qu’il considère comme une formation de "gauche" traditionnelle avec sa doxa autoritaire selon les termes qu’il utilise lui-même, je n’ai pas pu m’empêcher d’être totalement déstabilisé par ces 2 questions : Comment faut-il les prendre ?
      Car elles sont bien typiques des préjugés que j’indique dans mon post précédent... C’est d’autant plus paradoxal de les retrouver en fin d’une interview qui ressemble plus à une "expertise" objective qu’à un raisonnement purement subjectif !

      carlos Le 30 juin à 12:22
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.