photo enmarche.fr
Accueil > Politique | Par La rédaction | 31 mai 2017

La "moralisation" de la vie publique selon Macron : dernière mise à jour

[visuel] C’était un des axes de la campagne d’Emmanuel Macron, à plus forte raison sur fond d’affaire(s) Fillon. Les engagements du nouveau président en matière de probité semblent ne pas avoir survécu à son élection.

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Voilà ce qui arrive quand on prétend laver plus blanc que blanc avec toute la modestie et l’humilité qui caractérisent ce fat immature.

    Irae Le 31 mai à 19:35
  •  
  • Dans la 6ème circonscription du Calvados, notre bon député sortant candidat sous l’étiquette En Marche (Alain Tourret), a utilisé l’argent de son indemnité parlementaire pour se payer télévision, voyage,... au frais du contribuable. Il se défend en expliquant qu’il a effectué le remboursement des sommes engagées. Il a fait En Marche arrière.

    poldutri Le 1er juin à 06:04
  •  
  • Un président qui avait oublié de s’acquitter de l’ISF

    Deux ministres qui ont dû corriger leur déclarations de patrimoine auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique

    Un ministre qui interfère dans une enquête pour abus de confiance

    waterloo Le 5 juin à 07:54
  •