Accueil > La Midinale | Entretien par Pierre Jacquemain | 12 mai 2017

Marie-Pierre Vieu : « Les communistes demandent à être respectés et entendus »

Membre du bureau national du PCF, Marie-Pierre Vieu explique les raisons de sa colère quant aux désaccords entre son parti et la France insoumise pour les législatives.

Vos réactions (91)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (91)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Manque d’objectivité dans son analyse pour ce qui concerne la crise avec la FI ! Quand P Laurent en janvier ,dans une note interne , précise qu’il n’est pas question d’accord avec la FI pour les législatives , quand l’appareil PCF dépassé par ses militants jusqu’à 3 semaines avant le premier tour fait des pieds et des mains pour un rassemblement ave le PS et EELV , autrement dit N’ A JAMAIS FAIT CAMPAGNE dans ses présidentielles pour soutenir l’avenir en commun , quand des élus communistes à ce jour signent la charte et rejoignent la FI sans pour autant perdre leur identité , la direction PCF se met hors-jeu et se décrédibilise .Je laisse de côté les affiches pcf avec le programme la france en commun et la tête des prétendants pcf aux législatives présentés sur les marchés avec un bandeau voiture JLM ...C’en est caricatural ! Puisse M G Buffet et d’autres être entendus et rejoindre leurs militants de base au sein du Mouvement de la FI ...Il en va de la survie de ce parti car il ne pourra plus compter sur le PS en décomposition ...

    jaime Le 12 mai à 14:12
       
    • @Jaime - je crois que l’interviewer a tout simplement permis à M.P. Vieu de s’exprimer et donner son point de vue... sans chercher à polémiquer ce qui est plutôt compréhensible quant à sa démarche, c’est à dire rendre compte de l’esprit qui anime son invité.

      ça ne me choque pas plus que ça...
      Quant aux propos de M.P. Vieu, vous ne me ferez pas croire qu’ils vous étonnent une seconde ! ;)

      carlos Le 12 mai à 14:50
    •  
    • @jaime

      Info trouvée dans Politis du 11 Janvier 2017 Source de l’information le supplément CommunisteS, encarté dans l’Humanité du 11 janvier 2017 . Résumé de la réponse de P Laurent concernant la FI , devant les secrétaires fédéraux reunis le 4 janvier 2017 place du Colonel Fabien :

      "Pierre Laurent [a rappelé] qu’il n’a jamais été question d’accord pour les législatives avec France insoumise, et il n’y en aura pas. Ce qui est primordial aujourd’hui pour les communistes, c’est d’apparaître nationalement dans toutes les circonscriptions. […] Il faut aller à la bataille dans un esprit constructif, en appelant à voter Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, et pour les candidats soutenus par les communistes aux législatives..."

      Il vaut mieux eviter les questions qui fâches n’est ce pas Mr Jaquemain ?

      GG Le 12 mai à 14:58
    •  
    • @ GG
      "Il faut aller à la bataille dans un esprit constructif, en appelant à voter Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, et pour les candidats soutenus par les communistes aux législatives"

      "Soutenu par", donc pas forcément des candidats PCF. Alors que FI propose des candidats qui ont intégré son orga et seulement ça.

      florent Le 12 mai à 15:52
    •  
    • @Florent - comme M.G. Buffet ?

      Carlos Le 12 mai à 15:54
    •  
    • Interrogation :
      Tout le monde sait, que pour que Jean-Luc Mélenchon soit candidat à l’élection Présidentielle, il a fallut que le PCF, au travers de ses élus, lui accorde les parrainages nécessaires.

      Quand je vois la situation actuelle, je me dis que les responsables du PCF qui ont donné le feu vert aux élus du PCF pour accorder le parrainage devraient être déchus de toute responsabilité au sein de ce parti.

      En effet comment donner ce feu vert à Mélenchon, sans négocier, avant, l’accord des législatives ? Car tout le monde sait que Mélenchon est un ancien socialiste admirateur de Mitterand, et que donc, il vaut mieux verrouiller l’accord avant
      qu’après. Ainsi on aurait éviter le lamentable spectacle du PCF courant après un accord derrière Mélenchon et la FI, qui maintenant crache sur le PCF sans qui Mélenchon et FI ne seraient même pas présent pour cette consultation.

      Mazon Michel Le 12 mai à 16:36
    •  
    • @Mazon M. - "tout le monde sait " que la direction du PCF à fait passer la consigne de ne pas donner les parrainages à Mélenchon avant une quelconque alliance ... Mais des élus communistes courageux qui se rappelaient du vote de leurs militants ont décidé de passer outre le blocus, de faire cesser le chantage et de faire respecter la parole des militants de base...

      Carlos Le 12 mai à 16:41
    •  
    • Marie Pierre (que je connais bien pour avoir milité avec elle à l’UNEF ) me déçoit beaucoup en ce moment car elle défend la direction du PCF qui ne fait que jouer le jeu des médias depuis un an maintenant

      Communiste moi même depuis 1992, j’ai fait partie des camarades qui, avec Francis Parny, entre autres ont appelé nos amis à rejoindre le mouvement ! Or la direction a préféré voir si il y avait une carte à jouer du côté des primaires alors qu’on savait très bien ce que ça allait donner ! Ensuite ils ont tout fait pour qu’on se désiste au profit de Benoît Hamon et ce n’est que lorsqu’ils ont vu que décidément c’était nous qui montions dans les sondages ils ont finalement décidé de se raccrocher aux wagons comme ils ont pu !
      Mais à aucun moment ils n’ont voulu faire campagne commune ce qui fait que parfois ça donnait des situations ridicules où les gens recevaient 2 tracts différents appelant à voter pour le même candidat !
      Je passe sur le fait que PL s’est précipité pour appeler à voter Macron pour le deuxième tour alors que la France Insoumise a préféré laisser le libre choix aux citoyens qui avaient voté pour elle tout simplement parce que la philosophie du mouvement c’est de considérer que chacun d’entre nous est assez intelligent pour savoir ce qu’il a à faire !
      Enfin dès le lendemain de ces élections calamiteuses (j’entends par là d’un point de vue général bien entendu), alors qu’on essaie de reprendre les négociations avec la direction du PCF, PL passe son temps à faire des commentaires sur la soi disant "mauvaise volonté de FI d’avancer" par médias interposés ! Alors oui nous avons été un très grand nombre de communistes à participer à la campagne de FI et à pouvoir nous satisfaire de son très beau score mais ce n’est surtout pas grâce à notre direction !!!

      Sophie Dour Le 12 mai à 21:14
    •  
    • CHer jaime, les faits rien que les faits : et tout ce que vous dites est faux :
      "P Laurent en janvier ,dans une note interne , précise qu’il n’est pas question d’accord avec la FI ..."
      Rien d’interne :
       compte rendu publié dans le supplément "communistes" de l’Humanité
       pas une note mais rapporté par le journaliste comme un propos. Démenti par P. Laurent car n’était pas la volonté exprimée par lui.
       l’appareil PCF dépassé par ses militants : hé non, juste la démocratie. 1/ P LAURENT était POUR et les communistes , eux, ont choisi leur candidat par VOTE. et tout va très bien avec la direction car chez nous, c’est démocratique.
      N’ A JAMAIS FAIT CAMPAGNE : mon pauvre jaime, vous vous décridibilisez totalement car là on voit bien que c’est vous qui n’avez jamais fait campagne pour écrire une ânerie pareil. Du calme mes camarades à moi qui n’avez pas compté votre heures ces dernières semaines pour faire élire celui qui nous méprise aujourd’hui...
      pour le reste la rétorique FI du communiste dont on respecte son identité dès lors qu’on lui demande de s’engager à faire comme"qui ?" lui demande, laissez moi rigoler. Reconnaitre au communiste son identité, c’est le reconnaitre comme communiste, pas comme insoumis. Mois je ne demande rien aux insoumis qui veulent travailler avec moi pour les idées de justice et de progrès. QU’il reste comme ils veulment du moment qu’on fasse avancer nos idées, nos élus et pas offrir 100 élus à Macron, dont El Kohmri, par la désunion.

      Yves Le 13 mai à 19:35
    •  
    • @yves - P.L. a démenti ? Un encart entier du supplément communisteS de l’Humanité aurait donc été purement et simplement inventé ? Parce qu’il n’y a pas qu’une phrase qui indique la ferme intention de faire cavalier seul ( ou une union derriére les candidats du PCF et seulement cela) pour les legislatives... Donnez vous la peine de parcourir cette page, Victor en a fait une copie. Donc si vous voulez reprocher à quelqu’un la désunion, commencez par vous autoriser une analyse critique sur les pratiques de la direction du PCF...

      Quant à l’identité communiste, il me semble que l’on peut tout à la fois être communiste et "insoumis" : En l’occurence, rien dans le second n’oblige à renoncer aux idéaux du premier me semble t’il !

      carlos Le 14 mai à 09:35
    •  
    • Franchement, les petits arrangements ne sont pas l’apanage du PC... Mélenchon, sénateur PS pendant 20 ans puis député européen et qui maintenant semble faire des pieds et des mains pour devenir député, c’est quelque peu lamentable...
      Et on ose nous présenter cela comme de la nouveauté ? Quelle arrogance ! Mélenchon est la figure de l’inusable parlementaire socialiste.
      France insoumise va se fourvoyer dans le petit marigot de la politique parlementaire et cela ne changera rien du tout.
      Je pense pour ma part que le fétichisme électoral ne mène nulle part et que les changements fondamentaux ne s’opèrent jamais à la faveur d’une procédure électorale forcément irrationnelle. Tout le contraire de la politique.
      Bref, Mélenchon, au pouvoir, décevrait immanquablement.

      Yohann Augeat Le 14 mai à 19:11
    •  
    • @yohan - j’imagine que le parti socialiste, et M. Mennucci avec lui, doivent donc se feliciter de compter dans leur rang un député qui a fait 19,6% à la presidentielle... Ça, + 1 president, le PS est au top si je vous suis...

      Carlos Le 15 mai à 00:38
  •  
  • Je vais positiver et ne retenir de cet interview que le refus de toute démarche hégémonique au sein des forces de la gauche radicale.
    L’attitude sectaire et méprisante de le FI est détestable.
    Je regrette mon vote pour JL M à présent !
    Ma conviction est que le soufflé de la FI va se dégonfler dans les prochains mois ; Il restera les forces dites anciennes pour porter la riposte et l’alternative
    Bon courage à tous !

    Berthier g Le 12 mai à 14:33
       
    • "L’attitude sectaire et méprisante de le FI est détestable"

      => pouvez-vous développer svp ?

      carlos Le 12 mai à 14:51
    •  
    • Je regrette aussi mon vote et tout le temps que j’ai mis dans cette campagne à convaincre des gens à voter JLM.

      florent Le 12 mai à 15:52
    •  
    • @Florent - c’est vrai que le programme PHI est une catastrophe pour les classes populaires. C’est une honte de l’avoir soutenu face Macron, Le pen et Fillon... Je ne comprends même pas que vous osiez encore vous regarder dans une glace.

      Face à tant d’oubli sur pourquoi les gens ont à se battre, l’ironie reste encore la meilleure réaction à avoir...

      Carlos Le 12 mai à 15:59
    •  
    • Je regrette mon vote et ma campagne, non pas à cause du programme mais à cause de la manière de faire de la politique.

      Les parachutages et autres tentatives hégémoniques. Sur BFM, JLM dit vouloir "casser les vieux partis". Bravo, ce sera sans moi.

      Seul le désastre législatif ramènera JLM à la raison. Naive sans doute, cette remarque

      florent Le 12 mai à 21:29
    •  
    • Et si le desastre n’a pas lieu, Jean-Luc Melenchon sombrera t’il alors dans la folie ?

      carlos Le 12 mai à 23:45
    •  
    • Cher Yves , la mauvaise foi doublée d’aveuglement à l’évidence vous habite . Sachez qu’en Haute- Savoie .
      je n’ai pas vu un membre du PCF faire campagne si ce n’est distribuer des tracts sur les législatives avec le programme la france en commun et la tête de JLM en bandeau ! Si je reconnais la participation des militants de la base pcf dans d’autres départements vous devriez de votre côté relire les messages de F Châtelet , René Michel , Sophie Dour , Carlos pour n’en citer que quelques uns qui partagent la même analyse que la mienne peu ou prou -sur la stratégie adoptée par P Laurent et sa direction jouant plusieurs lièvres à la fois ayant appelé systématiquement à un rassemblement à gauche et à ce que le mouvement de la FI rejoigne Hamon...Comme preuve de soutien il y a mieux ... P Laurent et son staff s’est complètement planté , c’est dommage !

      jaime Le 14 mai à 09:29
  •  
  • @jaime

    Mais qui vous permet d’écrire de telle hallucinations, de telles absurdité !
    Avant de parler à la place de Pierre Laurent, vous feriez bien de ré écouter et relire ce qu’il a dit et écrit.

    Par contre allez donc lire ce qui est écrit dans la charte, où tout élu qui l’aura signé perdra son identité, communiste ou autre , pour être totalement étiqueté FI et rien d’autre.

    ça ce n’est pas une alliance, c’est de l’absorption, pour qu’à terme il n’y ait plus qu’un parti à gauche : le parti de la France Insoumise, avec toutes les indemnités et et moyens associés à FI .

    Pourquoi pas le retour du" centralisme démocratique" et la "dictature des insoumis" pendant que nous y sommes.
    Car si cette méthode de" fausses alliances pluralistes" n’est pas du totalitarisme suicidaire il faudra nous expliquer.

    Peut-être que certains rêvent d’une démocratie sauce Pol Pot, moi pas.

    Oui, les communistes demandent simplement à être respectés et entendus.

    Arthurr Le 12 mai à 14:33
       
    • "Avant de parler à la place de Pierre Laurent, vous feriez bien de ré écouter et relire ce qu’il a dit et écrit."
      => supplément communiste du 11 janvier de l’humanité : "Vient parfois la question : oui mais, il y a « France insoumise », qui compliquerait les choses. Pierre Laurent rappelait qu’il n’a jamais été question d’accord pour les législatives avec France
      insoumise, et il n’y en aura pas.
      " (http://www)(.pcf.fr/sites/default/files/663_communistes.pdf)

      carlos Le 12 mai à 15:09
    •  
    • Exemple d’attitude hégémonique de JL M
      L’avenir énergétique avec la sortie du nucléaire, du pétrole, du gaz et du charbon en 2050 avec remplacement par des ENR.
      JL M affirme que les 7 millions d’électeurs approuvent cette proposition de l’avenir en commun.

      Berthier g Le 12 mai à 15:10
    •  
    • @berthier - il s’agit d’un programme auquel on est en droit de ne pas adhérer... Pour ma part, j’adhère au fait d’accorder une place primordiale à l’écologie. En l’occurrence, il n’y a aucun problème d’hégémonie puisque personne ne met le couteau sous la gorge au PCF pour signer une alliance programmatique qu’il ne souhaite pas.

      Quant à moi, je reste sur l’idée que la cohérence politique englobe la plus grande exigence des electeurs, y compris de gauche. Un "Front de Gauche Bis", synonyme de "flou", d’absence de ligne politique et au final d’échec, n’est pas si attrayante pour tous les sympathisants de gauche qui s’en souviennent.... Si vous pensez que les électeurs préfèrent un jeu d’alliance eelv/ps/PCF comme il semble que cela s’achemine, alors ce rassemblement des forces devrait permettre au PCF de continuer à améliorer si brillament les conditions de vies des gens...

      Pourquoi donc chercher absolument des accords avec une "organisation sectaire et despotique" que suffisamment de cadres du parti communiste ont appelé à ignorer encore aujourd’hui ? Certains communistes qui continuent d’être encartés ont compris que la FI était une plateforme, un mouvement démocratique mobilisateur autours d’un projet progressiste socialement et écologiquement. Je conçois tout à fait que cela ne soit pas le cas pour d’autres. Et ca ne me pose aucun soucis...

      Alors bon courage pour votre campagne que je souhaite menée sous le signe claire de votre programme...

      Carlos Le 12 mai à 15:37
  •  
  • Les faits ont la tête dure :

    " Une réunion utile
    Rencontre des secrétaires fédéraux

    « Vient parfois la question : oui mais, il y a « France insoumise », qui compliquerait les choses.
    Pierre Laurent rappelait qu’il n’a jamais été question d’accord pour les législatives avec France
    insoumise, et il n’y en aura pas. Ce qui est primordial aujourd’hui pour les communistes,c’est d’apparaître nationalement dans toutesles circonscriptions. »
    "
    Extrait de : Communistes - Supplément à l’Humanité
    n° 663- du 11 janvier 2017 - PAGE III

    Victor Le 12 mai à 15:27
       
    • @ victor

      tu lis mal
      "Pierre Laurent rappelait qu’il n’a jamais été question d’accord pour les législatives avec France
      insoumise, et il n’y en aura pas".

      PL ne dit pas qu’il ne veut pas. C’est simplement un moment de lucidité ; les proches de JLM nous a toujours envoyé promener

      florent Le 12 mai à 15:55
    •  
    • @Florent - un moment de lucidité ?
      C’est triste d’en venir à dire que tout le reste du temps, P. Laurent ne l’était donc pas..

      Carlos Le 12 mai à 16:02
    •  
    • Exactement, il s’est fait avoir en long en large et en travers par JLM. 
      Il y a eu ce moment de lucidité où il s’est bien rendu compte qu’il n’y aurait pas d’accords.
      Et là on retourne son propos en volonté de ne pas faire d’accord.
      On est en plein ridicule

      florent Le 12 mai à 21:31
    •  
    • @Florent - occulter la suite des propos de P. Laurent ne les effacera pas pour autant : "Ce qui est primordial aujourd’hui pour les communistes, c’est d’apparaître nationalement dans toutes les circonscriptions."

      => ca explicite clairement la raison pour laquelle le PCF ne voulait pas d’accord aux legislatives avec la FI... Ou alors uniquement derriere ses candidats ! P.L. était bien parfaitement lucide en adoptant son double langage pour faire comme Hamon lors de la presidentielle en son temps et tenter de rejeter la faute du non rassemblement sur PHI.

      carlos Le 13 mai à 00:09
    •  
    • A défaut d’accord, candidat partout évidemment, mais la position 1, c’est recherche d’accord.

      JLM n’a voulu négocier qu’une poignée de circos pour placer ses "lieutenants" comme il dit.

      Le PCF a proposé aussi de regarder les circo où le FN allait faire des députés. Réponse FI : "n’en n’a à foute moi !"

      florent Le 13 mai à 18:34
    •  
    • @florent - ... Vous oubliez le moment ou les représentant de la France Insoumis crachent par terre en disant "n’en a rien à fout’"...

      Carlos Le 15 mai à 00:41
  •  
  • Oh zut ! Encore une armée de troll de Mélenchon ! Ils répètent tous la même chose !
    A moins que ceux la sachent juste trouver les infos là où elles se trouvent...
    Ce qui ne doit pas être le cas des militants PCF qui croient dur comme fer que P. Laurent ne portait pas un double discours...

    Carlos Le 12 mai à 15:44
       
    • L’Humanité vient de supprimer de son site internet l’accès aux Suppléments Communistes
      (http://www).economie-politique.org/95229

      Voici l’article complet :
      CAMPAGNE 2017
      Il y avait du monde, beaucoup de monde à la réunion des secrétaires fédéraux le 4 janvier
      dernier à Fabien. Cinquante-deux départements étaient représentés, soit une des réunions
      les plus fournies dans le genre depuis longtemps. 2017, il est vrai, s’annonce
      comme une année très particulière.
      Le rapport introductif était présenté par Émilie Lecroq, responsable du secteur Vie du Parti.
      Tout à la fois sur l’enjeu de la période, l’agenda des initiatives qui vont marquer la campagne
      jusqu’en juin, le matériel mis à la disposition des fédérations au fil des mois.
      Le fil conducteur de cette réunion se présentait ainsi : après le forfait de François Hollande, on
      va vers un changement de président et d’Assemblée nationale. Les communistes oeuvrent pour
      une nouvelle majorité politique axée sur une politique de gauche. Et une politique de gauche
      est possible si on s’en prend à la finance, si on déploie une politique sociale, si on développe
      les services publics, si on démocratise, si on refonde l’Europe. Autant de propositions qui figurent
      dans la brochure « La France en commun ».
      Poser la question
      des législatives maintenant
      Le PCF entend aller à la rencontre des Français, des gens de gauche, plutôt en panne d’espoir
      actuellement, et plutôt dans le brouillard, pour montrer cet enjeu. Pour changer de politique, il
      ne suffit pas, en effet, de changer de président, il faut une majorité politique à l’Assemblée.
      Or cet enjeu des législatives, pour l’heure, n’est pas du tout présent dans la tête des citoyens.
      Il revient au PCF de poser cette question tout de suite, de dire et redire cette évidence : un
      changement de politique passe par un changement de majorité à l’Assemblée. Il faut installer
      cette question dans le débat public. Certes à l’heure qu’il est, poser la question ainsi, c’est
      aller à contre-courant, ce n’est pas du tout spontané, c’est même difficile. Mais il n’y a pas le
      choix. Contre la présidentialisation de la vie politique, il faut prendre cette question lourde à
      bras-le-corps. Et vite. Attendre l’après présidentielle pour aborder cette question serait une
      erreur.
      Vient parfois la question : oui mais, il y a « France insoumise », qui compliquerait les choses.
      Pierre Laurent rappelait qu’il n’a jamais été question d’accord pour les législatives avec France
      insoumise, et il n’y en aura pas. Ce qui est primordial
      aujourd’hui pour les communistes,

      c’est d’apparaître nationalement dans toutes
      les circonscriptions. Cette présence communiste
      « va être un des éléments de stabilité à
      gauche », alors que bien des repères risquent
      d’exploser dans les prochains mois. Il faut
      aller à la bataille dans un esprit constructif,
      en appelant à voter Jean-Luc Mélenchon à la
      présidentielle, et pour les candidats soutenus
      par les communistes aux législatives.
      L’objectif de la prochaine réunion du Conseil
      national, le 14 janvier, sera de valider une
      part significative des candidatures. Depuis la
      mi-décembre, ce processus s’accélère. Au moment
      de la réunion, on pointait au moins des
      discussions sur les noms dans 250 circonscriptions
      sur 539. Le respect de la parité est
      une question essentielle à traiter.
      Dans le débat, ce mercredi 4 janvier, on fit un
      sacré tour de France : Lot, Ardèche, Landes,
      Moselle, Creuse, Hérault, Corrèze, Var, Aude,
      Marne, Isère, Saône-et-Loire, Seine-St-Denis,
      Eure-et-Loir, Morbihan, Nièvre, Calvados,
      Sarthe, Essonne, Seine-Maritime, Drôme, Savoie,
      Somme. On entendit des propos contrastés
      mais globalement combatifs. Comme ce représentant
      de l’Ain, rappelant ce titre de la
      presse locale après la présentation, dans son
      département, des candidats aux législatives :
      « PCF, une longueur d’avance ».μ
      G. S.
      Une réunion utile
      Rencontre des
      secrétaires fédéraux
      Parmi les personnalités
      présentes
      Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon  ; Pauline
      Veron, porte-parole de Benoit Hamon – PS ; David Cormand,
      président d’EELV ; Cécile Duflot, députée EELV ; Éric Coquerel,
      co-président du PG ; Jean-Luc Laurent, député MRC ; Lucien Jallamion,
      secrétaire national de République et socialisme ; Marie-
      George Buffet, députée PCF-FG ; Éliane Assassi, présidente du
      groupe CRC au Sénat ; Patrice Bessac, maire de Montreuil et président
      de l’ANECR ; Camille Lainé, secrétaire générale du MJCF ;
      Antoine Guerreiro, secrétaire national de l’UEC ; François Ruffin,
      fakir et réalisateur de "Merci patron" ; Gérard Miller, psychanalyste,
      journaliste ; Christian Favier, président du CD94 ;
      Bernard Thibault, syndicaliste ; C215, graffeur ; Sophie Binet,
      syndicaliste-féministe ; Michel Lebouc, maire de Magnanville ;
      Eddie Jacquemart, président de la CNL ; Lila Lebas, présidente
      de l’UNEF ; Didier Bourgoin, secrétaire national de la FSU ; Gilbert
      Garrel, secrétaire général CGT Cheminots ; Karl Ghazi, secrétaire
      général CGT Commerces ; Sébastien Menesplier, secrétaire
      général adjoint mine de l¹énergie CGT ; Baptiste Talbot,
      secrétaire général CGT services publics ; Sabine Salmon, présidente
      de Femmes solidaires ; Suzy Rojtman, porte-parole Collectif
      national pour les droits des femmes ; Renée Le Mignot,
      co-présidente du MRAP ; Hubert Benoit, secrétaire général du
      SNEP FSU ; Gérard Halie, co-président du Mouvement de la paix ;
      Jean-Michel Daquin, président des architectes d’Île-de-France ;
      Stéphane Jollant, président des Pionniers de France ; Corinne
      Picard Nilès, présidente de l’Amicale de Châteaubriant ; Patrick
      Staat, secrétaire général de l’ARAC, Bernard Thibault, syndicaliste.
      […]
      Présence des ambassades du Vietnam, Cuba, Palestine, Équateur,
      Bolivie.μ
      division, aux régressions sociales et humaines.
      J’ai la conviction que nous ne sommes pas condamnés en 2017 à
      une gauche dispersée, « façon puzzle » comme dirait Michel Audiard,
      assistant, impuissante, aux triomphes des « tontons flingueurs
       » de la droite extrême et de l’extrême droite.
      J’ai la conviction que nous ne sommes pas condamnés en 2017 à
      choisir entre le bâillon pour la bouche, ou pour la main le clou,
      comme le chantait Louis Aragon, dans ce si beau poème en hommage
      au poète espagnol Federico Garcia Lorca…
      J’ai la conviction que nous aurons encore et toujours besoin d’un
      grand parti communiste, pour donner de la voix aux classes populaires,
      pour les aider à porter jusqu’aux plus hautes responsabilités
      de l’État ce qu’elles savent produire de meilleur, pour tenir la
      gauche debout quand tant de forces veulent la rayer de la carte.
      Notre parti agit pour l’intérêt du pays, l’intérêt général, parce qu’il
      est un parti où ses adhérentes et adhérents, des salariés de toutes
      conditions, disposent de la parole et décident démocratiquement
      de ses choix, et qui n’a aucune chance de se mettre au service exclusif
      d’une ambition personnelle. Nous venons de faire la démonstration
      que les communistes, organisés en parti, peuvent réfléchir,
      mener de rudes débats, et en trancher en restant unis et dans un
      climat fraternel. Notre parti a fait preuve d’une maturité, d’une
      honnêteté, d’une intelligence collective aujourd’hui hélas peu courante
      dans le monde politique. Voici pourquoi nous sommes fiers de
      ce parti qui vient de souffler ses 96 bougies et prépare déjà, pour
      très bientôt ses 100 printemps.
      Oui, en ces premiers jours de 2017, c’est notre message pour le
      combat, pour vivre dignement tout simplement.
      Alors c’est avec conviction et confiance que je vous dis : Ensemble,
      en 2017, allons au-devant de la vie ! » μ
      Communication
      Brochure « La France en commun », mise en
      vente 2 euros, week-end de vente les 21/22
      janvier.
      Mise à disposition de deux modèles d’appels :
      un appel à voter Jean-Luc Mélenchon à la
      présidentielle et un appel à voter pour nos
      candidat-e-s aux élections législatives.
      Sortie de 4 affiches textes nationales.
      663- Supplément à l’Humanité du 11 janvier 2017 - PAGE III

      Victor Le 12 mai à 15:56
  •  
  • "Les communistes demandent à être respectés et entendus"
     > oui... Et c’est aussi le cas des communistes qui ont choisi de soutenir la France Insoumise aux législatives il le semble.

    Carlos Le 12 mai à 15:47
  •  
  • @ Florent
    Je lis aussi bien que vous. La suite est explicite :
    "Vient parfois la question : oui mais, il y a « France insoumise », qui compliquerait les choses.
    Pierre Laurent rappelait qu’il n’a jamais été question d’accord pour les législatives avec France
    insoumise, et il n’y en aura pas. Ce qui est primordial
    aujourd’hui pour les communistes,
    c’est d’apparaître nationalement dans toutes
    les circonscriptions.
    "
    Pourquoi à votre avis la direction de l’Huma vient-elle de fermer l’accès au n° 663 de Communistes ?

    Victor Le 12 mai à 16:05
       
    • Parce que les quelques kilooctets de l’article pèsent trop lourd dans le budget ? ;)

      Carlos Le 12 mai à 16:43
  •  
  • Olivier Dartignolle, invité du journal de 12h30 de France Culture, aujourd’hui.
    A l’objection la question de la journaliste : "Mais vous présentez des candidats PCF contre d’autres candidats membres du PCF sous l’étiquette France Insoumise", il répond : "c’est pour la clarté".
    "Les Communistes demandent à être respectés et entendus" nous dit M.P. Virieu

    Victor Le 12 mai à 16:14
       
    • @Victor - il doit y avoir des "vrais" communistes et des "faux" pour Dartigolles...

      Carlos Le 12 mai à 16:53
  •  
  • Le problème du PC est le suivant sans candidats et sans élus étiquettés PC pur jus pas de sous, si pas de sous, pas de permanents. Quand on est ds le système, on est ds le système. Comment faire comprendre à un parti qui essaye de t’encarter dès que tu es un temps soit peu amical et d’accords avec lui, qu’aujourd’hui il existe une autre manière de faire de la politique au sein d’un mouvement. Comme faire comprendre à un parti de têtes grises que les temps change et que ce qui a amené des quantités de jeunes à voter et soutenir et s’investir avec FI c’est qu’on ne leur demande pas de s’encarter. La direction du parti est tellement hors sol qu’elle ne s’aperçoit même pas qu’avec ce comportement elle se coupe de sa base.

    chajaco Le 12 mai à 16:44
       
    • oui mais ce qui apparemment en chagrine quelques uns ici c’est la peur de voir "disparaître" des écrans radar le parti communiste !

       Pour certains c’est parce que signer une charte qui impose une ligne commune, une étiquette commune, l’adhésion à un fonds commun, des éléments graphiques commun, c’est se mettre sous la coupe de J.L. Mélenchon et des "insoumis"... comme si les rangs des "insoumis" ne comptaient pas déjà de nombreux communistes ! Alors que la France insoumise est une plateforme qui permettrait au PCF de prendre un rôle majeur dans les combats à venir ! (C’est d’autant plus drôle que s’il y a un procès aujourd’hui entre LFI et le PCF c’est que des candidats communistes ne se gênent pas pour abuser de quelques artifices propres à susciter la confusion sur leurs tracts).

       Pour d’autres, c’est parce que le programme défendu n’est pas celui du PCF... et qu’ils n’adhèrent pas du tout au programme. Mais pourquoi dans ce cas n’avoir pas rendu leurs cartes lorsque le PCF a décidé de soutenir J.L. Mélenchon pour la présidentielle ? Le programme est rigoureusement identique aujourd’hui...

       Enfin, que dire de ceux qui évoquent le fait que les élus s’engageant à respecter la cohérence d’une ligne politique posée programmatiquement (sur le respect du programme) et démocratiquement (sur le respect d’une interaction avec les citoyens) à travers un processus collectif de décision (ce qui s’avère totalement contraire à l’idée que ce soit Mélenchon qui décide de tout faut-il le rappeler..) devraient renoncer à leur "liberté de conscience" lors des votes...
      Honnêtement, à partir du moment ou un débat s’organise entre les députés d’un même mouvement politique dont l’objectif clair est l’Intérêt Général véritable (sans lobbies pour interférer) afin de trancher une question, si celui qui croit avoir raison n’est pas capable d’accepter une décision majoritaire prise au sein de ce groupe (ce qui ne l’empêche absolument pas de continuer à tenter de convaincre par la suite), alors c’est la démocratie qui a du soucis à se faire...

      D’autres arguments renvoie à la toute puissante main mise du tentaculaire PG (8000 membres à tout casser) qui occuperait une position si stratégique qu’il serait en mesure de retenir les 530.000 sympathisants PHI (ou même la moitié) dans le cas ou il lui viendrait à l’esprit d’encarter tout ce petit monde, ou la tentation dictatoriale et hégémonique du commandante-gourou "Melentchon" (c’est pas une faute c’est pour l’accent) qui règne sur une troupe aveugle et soumise à ses 4 volontés. Pour ma part, je ne reconnais aucun autre privilège à Mélenchon que celui du mandat que NOUS lui donnons dans le cadre de "l’avenir en commun"... Point barre !

      Bref, nous entrons dans les législatives et en politique, si morale il y eut, celle-ci restera au placard pour permettre les coups les plus bas...

      carlos Le 12 mai à 17:54
    •  
    • Ah oui c’est vrai JLM est dans la "réalité", il n’est pas" hors-sol"... Sauf qu’il n’a jamais travaillé ou presque. Pendant plus de 20 ans bureaucrate et sénateur socialiste, il est aujourd’hui député européen. Alors pour le côté "anti-système", j’ai comme un doute.
      Et d’ailleurs, ça veut dire quoi le système sinon le capitalisme et le système politique qui va avec, la démocratie parlementaire ? Je ne crois pas qu’il soit question de contester cela et encore moins d’en sortir pour FI et notre brave Jean-Luc...
      Le PC veut sauver ses quelques élus, lui veut placer ses lieutenants en voie de notabilité. Bref...
      Décidément, cette vie politique uniquement repliée sur la procédure électorale est désespérante et sans lendemain.
      La politique, la vraie, se passe loin de tout cela, de ces chicaneries, de ces vilenies et de ces mensonges.

      Yohann Augeat Le 18 mai à 21:41
  •  
  • Je me souviens très bien de la réunion de circonscription législative de retour du conseil national pour les militants PCF dans mon secteur en mars 2016 (j’étais membre à l’époque de ce parti depuis 38 ans).

    La ligne c’était 1) on ne participe pas aux présidentielles et on ne soutiendra en aucun cas JLM (autoproclamé etc etc), une candidature de témoignage ne nous intéresse pas, et un candidat PCF fera un flop trop voyant 2) on prépare dès maintenant les législatives 3) en attendant on fait semblant de s’intéresser aux primaires de la gauche (Hulot, un cgt, etc ) avec le PS.

    Décrypté ça voulait dire 1) nous sommes trop faible pour être présent au premier tour des présidentielles avant de d’appeler à voter pour le PS au deuxième tour 2) nous abhorrons la ligne de JLM parce qu’elle rompt avec le PS 3) nous placerons quelques députés avec l’appui du PS au deuxième tour.

    Sauf que maintenant le PS a fait 6 % et explose, et JLM a fait 19 % (joli témoignage). Virage sur l’aile il y a trois semaines et prétentions exorbitantes pour les législatives, toute honte bue.
    Dans la vulgate le PCF devrait être à l’avant-garde des masses, dans les faits il enferre à être à la remorque des loosers.
    J’ai rendu ma carte à Noël 2016.

    François Châtelet Le 12 mai à 18:20
       
    • Merci pour ce témoignage de l’intérieur : il est en effet difficile, vu la "qualité" du travail des journalistes politiques, de déméler le vrai du faux entre la version JLM et la version PCF+tous les médias (incluant Médiapart).

      Mais plutot que de qualité et de journalisme, je devrais parler de propagandiste : et de ce côté là, ils sont très bon (même si peu efficace, car personne ne les croit, à part ceux qui vote EM)

      Toto Le 13 mai à 23:27
  •  
  • Pour ma part je ne suis encarté nulle part et ne revendique pas plus le terme « insoumis ». Cela ne m’a pas empêché de voter JLM en 2012 et en 2017 : tout simplement parce que son programme (à plus de 90%) reflète parfaitement ce que je pense être une avancée énorme et nécessaire pour tous les laissés pour compte de nos fichues (je reste poli) sociétés de l’argent roi. Vu de ma fenêtre la force majeure d’un mouvement comme la France Insoumise est qu’elle rassemble au-delà des partis qui sont TOUS discrédités : compromissions électoralistes, accords contre nature, reniements, points de vue obsolètes mais indéboulonnables, etc... Cela n’enlève rien aux apports essentiels du communisme, du socialisme ou de l’écologie à la conscience politique actuelle : le rejet porte sur les partis et les apparatchiks. Il me semble que la FI est justement le lieu qui devrait permettre de se rassembler au-delà des egos et des étiquettes. Meilleur que le Front de gauche justement parce que plus ouvert encore... Alors je veux bien entendre que Méluche est clivant mais bon sang de bon sang (toujours poli) l’enjeu est plus important que ces querelles de chapelle !

    Franck B. Le 12 mai à 18:27
       
    • Fin des querelles de chapelles ? Mais tu milites pour une chapelle qui prétend les dépasser toutes. Ce qui est précisément la prétention de toute nouvelle chapelle.

      Cette chapelle n’intègre pas mais subordonne.

      La prise de décision dans PHI est opaque. Pourquoi ne pas avoir consulté les insoumis pour les législatives. Le référendum est seulement l’initiative d’en haut comme pour le second tour.

      Pas question d’intégrer cette chapelle tenue par le staff de JLM. Des décennies à sortir du stalinisme pour retourner dans une nouvelle démocratie prolétarienne, non mais ça va pas ?

      florent Le 12 mai à 21:38
    •  
    • @florent :
      "Cette chapelle n’intègre pas mais subordonne."
      => à quoi ou à qui je vous prie ?

      "Pourquoi ne pas avoir consulté les insoumis pour les législatives."
      => toutes les modalités des legislatives, mêmes celles qui ne vous plaisent pas, sont directement issues de la convention de Lille... Oh et il y a un comité électoral, composé de gens tirés au sort ainsi que de volontaires représentant ainsi toutes les tendances (notamment communiste) statuant sur les investitures si la chose vous avait échappé.

      "Le référendum est seulement l’initiative d’en haut comme pour le second tour."
      => quel "référendum" ? Il s’agissait simplement d’informer les sympathisants Phi de leurs différences et aucunement d’en extraire une consigne de vote ! Chose faite.

      Et encore une fois, personne n’oblige le PCF à formaliser un accord avec une organisation "stalinienne" comme celle de la France Insoumise (puisque c’est ainsi que vous la voyez) !

      carlos Le 13 mai à 00:35
    •  
    • @Florent
      En lisant ta réponse il me vient une question : quel est ton objectif au final ? Le mien n’est pas de faire en sorte que la FI grossisse de plus en plus jusqu’à intégrer (soumettre pour reprendre tes termes) toutes les personnes qui ont permis son score au premier tour. Cela m’indiffère ! Mon objectif est de participer à l’avènement du bien commun dans tous les domaines, étape par étape (rien que ça :-). Et la FI n’est qu’un moyen d’y parvenir. Si je pensais que le PCF était mieux positionné pour atteindre cet objectif c’est lui que je soutiendrais. Donc oui je me fous complètement de la chapelle : je cherche juste des compagnons de route qui ont le même objectif que moi pour conjuguer des forces ! Je te repose donc ma question puisque j’ai été bavard : pour quoi est-ce que tu te bats ? Si, sincèrement, ta réponse est la même que la mienne, alors tous les procès qui sont faits à la FI ou à Méluche sont futiles...

      Franck B. Le 13 mai à 01:33
    •  
    • @ Frank B.

      Évidemment, tout le monde veut le bien commun. Et la question des moyens est importante. Soit un rassemblement d’orga, soit une seule orga.
      JLM a dit sur BFM vouloir casser les "vieux" partis. Je passe sur le mépris, mais moi ça ne me parait pas bien convaincant.

      florent Le 13 mai à 18:45
  •  
  • blabla
    as usual

    cantaous Le 12 mai à 21:35
  •  
  • La suffisance et l’arrogance de cette petite caste venant du ps devient de plus plus insupportable, attention au retour de bâton. dans ses post( d’homme et femme sincère) je vois beaucoup de louange voir de l’adoration pour cet homme
    ATTENTION LES GENS a la déception après l’euphorie

    leon Le 12 mai à 21:59
       
    • de qui parle t’on ?

      carlos Le 13 mai à 01:27
  •  
  • @ Florent
    Merci de tes conseils mais je crois savoir de quoi je parle.
     Le programme de la France Insoumise "L’avenir en Commun" a été élaboré à partir de contributions de plus de 3000 personnes et finalisé et validé par une convention à Lille en octobre 2016
    (http://)melenchon.fr/2016/10/18/convention-de-france-insoumise-a-lille-experience-revolutionnaire/
    La 40-taine de livrets thématiques complémentaires du programme a été élaborée ensuite par des dizaines de groupes de travail comprenant des associations, des chercheurs-ses-, juristes, économistes de renom y compris étrangers, des spécialites hyper pointus et compétents etc etc.
     Le programme du PCF "La France en commun" a été en effet élaboré dans sa 1ère version début 2016, ce qui prouve d’ailleurs que le PCF était initialement dans une logique de cavalier seul mais peu importe. Il a été ensuite profondément remanié suite à celui de la FI (janvier 2017), en s’inspirant largement de ce dernier mais divergeant sur des points centraux comme le nucléaire, ou la question des plans A et B relatifs à l’UE.
    Quoi qu’il en soit je trouve surprenant que des camarades du PCF ne se soient pas étonnés que leur direction soutiennent un candidat à l’élection qui ne porte pas leur propre programme...
     S’agissant de la désignation des candidats de la FI pour les législatives, le processus a été le même. Ce sont les centaines de groupes d’appui qui ont proposé leurs candidats dès lors qu’ils acceptaient la charte. Naturellement une régulation s’est faite nationalement par eux-mêmes.
    C’est sûr, on est à l’opposé de pratiques de partis hyper-centralisés où tout vient d’en haut et je comprends que ça puisse dépasser certains esprits habitués à ces fonctionnements.

    Sur ce, je stoppe ici mes commentaires, ayant dit l’essentiel de ce que m’a inspiré les propos de M-P Vieu.
    Merci de ton attention

    Je te recommande ceci qui pourrait t’aider à mieux comprendre ce qui nous anime la France Insoumise
    (https://www).youtube.com/watch ?v=98bBzBt-Lc0
    copier-coller en enlevant les 2 ( )

    Victor Le 12 mai à 22:16
       
    • Tu oublies de dire dans ton beau tableau que près de 1/3 des membres de la convention à Lille et de la commission électorale sont choisis par en haut, cooptés.
      Il y a donc bien insoumis de base et insoumis d’élite et il est possible aux insoumis d’élite vu leur proportion d’imposer une ligne.

      florent Le 13 mai à 18:47
    •  
    • @florent - c’est vrai qu’en terme d’investitures aux legislatives, le PCF avec son "comité national" de 160 membres qui ,de sa nomination aux questions débattues jusqu’aux avis (décisions ?) qu’il émet, apparaît totalement affranchi (hum !) des vélléités de la direction du parti est à même d’incarner l’exemple à suivre........

      Carlos Le 15 mai à 09:22
  •  
  • Je pense qu’il est nécessaire de rappeler que les personnes qui s’expriment ici , le font en leur non . Que les gens soient Insoumis ou militants PCF , ou autres , ils ne représentent qu’eux-mêmes et n’ont pas de mandats. Donc attribuer à l’ensemble de la FI ou du PCF certaine prises de positions ou certains propos , n’a aucun sens . Même si certains ont du mal à assumer et emploient souvent le "nous".

    Je rappelle également que l’idéal communiste n’est pas la propriété du PCF , qu’on peut se revendiquer de l’idéal communiste sans adhérer au PCF. Et en démocratie il tout à fait possible de penser que le PCF ne représente pas ou mal l’idéal communiste , que sa stratégie pour approcher l’idéal communiste n’est pas la bonne, j’ai bien précisé en démocratie. Nous sommes tous égaux, avoir une carte ou pas cela n’ouvre aucun droit particulier en dehors du parti que l’on a choisi .

    Pour les législatives je pense comme certains ici , que la direction du PCF ne pensait pas que JLM fasse près de 20% et que son traditionnel allié chute à 6,3%. L’opinion qu’on certains dirigeants communistes de JLM ne leur permettait pas d’envisager sérieusement cette situation. Maintenant le PCF doit négocier avec une FI en position de force et c’est normal . Ce n’est en rien un manque de " respect" ou "une volonté hégémonique "cela s’appelle un rapport de force , comme dans toutes négociations .Il y a fort à parier que si la situation avait été l’inverse , un candidat du PCF à 20% , ce dernier ferait la même chose. La chute de son allié traditionnelle , si elle se confirme et il n’y a pas de raison qu’elle ne ce confirme pas , place le PCF dans une position délicate et le rend dépendant de la FI . Ce qui explique peut-être la " nervosité ", pour faire soft , de certains.

    Je pense , et cela n’engage que moi , que l’attitude de la direction du PCF , je dis bien la direction, est suicidaire . La volonté de vouloir changer le nom du PCF comme l’évoque MP Vieu , me semble symptomatique.

    GG Le 13 mai à 13:17
  •  
  • je me contenterais de faire remarquer que l’essentiel c’est les gens comme le dis Jean-Luc Mélenchon leurs préoccupations les salaires la santé la loi travail des députés pour les défendre et si possible une majorité de députés c’est en cela qu’ils se sente trahis par les uns et par les autres. les 19,50 pour cent de Jean-Luc Mélenchon ne sont pas simplement du a sont talent d’orateur qui est remarquable. pour le reste sans l’appui du PCF aux 2 élections présidentielle Jean-Luc Mélenchon ne serait pas aujourd’hui dans la méme position.
    d’autre part c’est la base du PCF qui a imposé sa candidature il devrait s’en rappeler ces gens sont attaches a leur parti et leurs élus pendant les 32 années ou il était au ps qui les a défendus dans leur luttes sinon les élus du PCF qu’ils soient élus nationaux ou a la bases j’ai été maire communiste d’un petit village varois de 1975 à 1983 qui c’est alliés avec la droite pour me battre le ps local. mais que les choses soit claire je voterais pour un candidat insoumis si il se présente dans ma circonscrition.notanment parce que la féderation du var a préferé Chassaigne je condidère que c’est une erreur. pour le reste s’il n’y a pas d’accord national les torts doivent étre partagés . en politique la rancune est mauvaise conseillière et j’ai l’impression que jean-Luc mélenchon a un peut pris comme on dit vulgairement le melon a moins qu’il termine l’oeuvre de son mentor un certain Francois Mitterand.

    bonhomme jean Le 13 mai à 16:16
  •  
  • Législatives : la France insoumise ne présentera pas de candidats face aux communistes ayant parrainé Mélenchon

    (http://www.)francetvinfo.fr/elections/legislatives/legislatives-la-france-insoumise-ne-presentera-pas-de-candidats-face-aux-communistes-ayant-parraine-melenchon-a-la-presidentielle_2189267.html
    voilà pour le respect

    Victor Le 13 mai à 18:10
       
    • Merci monseigneur :)

      florent Le 13 mai à 18:37
  •  
  • je crois avoir compris que le PCF prend acte de sa mort prochaine. Ce qui est insupportable sans doute à beaucoup de ses militants, on le conçoit. C’est une bonne chose pour le mouvement progressiste, mais il faut faire vite et arrêter d’insulter la forme nouvelle (FI, bien que très imparfaite) qui fait sens aujourd’hui !

    gredin Le 13 mai à 19:07
       
    • Mes frères ! Accueillons la forme nouvelle parmi nous
      Amen.

      florent Le 13 mai à 20:31
  •  
  • Les militants du PCF (ce qu’il en reste, 40 000 au lieu des plus de 700 000 que nous étions dans les années 70 ) n’ont soutenu Mélenchon qu’à 51% . A part ceux, les vrais, qui se sont investis dans France Insoumise, ils n’ont pratiquement pas fait campagne et encore très tardivement quand ils ont senti que contrairement à leurs espoirs JLM n’allait pas se vautrer mais faire un très bon score. La moitié a même dû voter Hamon, tant leur haine de Mélenchon les étouffait. Et maintenant leurs dirigeants qui magouillent déjà tous azimuts pour endiguer la catastrophe imminente provoquée par leur arrogance, leur cécité et leur amateurisme, versent des larmes de crocodile dans les médias pour accuser la FI de cruauté à l’égard de leur allié exemplaire !!!
    Nous sommes des centaines de milliers à avoir quitté le PCF depuis les années 80, souvent la mort dans l’âme, après avoir tenté en vain de lui éviter cette fin lamentable vers laquelle les Marchais, Hue, Laurent de père en fils le tirait irrémédiablement.
    Nous sommes passés pour des traitres aux yeux des autres militants aveuglés par le respect stalinien des directions à tous les échelons. "Le parti a toujours raison". Aujourd’hui, le Front de Gauche, encore un "jouet" que le PCF a cassé, n’existe plus, la place du Cl Fabien est seule face à l’Histoire. Il serait tant que la base ouvre enfin les yeux et choisisse son camp, celui de la révolution citoyenne écosocialiste lors des législatives. Après cette fois-ci il sera définitivement trop tard. Vous êtes les bienvenus ;

    René-Michel Le 14 mai à 00:14
       
    • De coeur avec toi René-Michel, c’est aussi mon histoire !

      Autrement Le 14 mai à 11:31
  •  
  • Marie Pierre Vieu essaye de faire oublier son opposition à la candidature de Mélenchon, qu’elle manifestait encore lors de son précédent interview par Regards fin février ( ce n’est pas au siècle dernier) en disant qu’il fallait se regrouper derrière Hamon.

    Alors, merci bien pour ses "analyses" !
    Finalement c’est assez simple, La FI présente ses candidats, le PCF présente les siens en faisant une "campagne autonome", et les électeurs choisiront.
    J’ai pris connaissance de ce fil de discussion après une semaine sans Internet, sans journaux, télés ou radios, et j’apprends que FI soutient les députés communistes qui avaient apporté leur parrainage à JLM pour les présidentielles. C’est clair et c’est bien.
    Les candidats étant investis pour FI comme pour le PCF, il n’y a plus qu’à faire campagne, ce que fait depuis plusieurs mois le candidat PCF de ma circonscription, sans se soucier de "l’unité".

    Les formes d’organisation que prendra le mouvement d’espérance qui s’est manifesté dans et autour de la France Insoumise après l’échéance des législatives est un sujet qui se posera évidemment, mais pour l’instant, il y a des députés à faire élire, des écoeurés de la politique à faire revenir aux urnes pour autre chose que le FN, aussi que chacun avance avec son programme et les bonnes idées progresseront. Il est trop tard pour les chamailleries et les rabibochages.

    DMc Le 14 mai à 09:53
  •  
  • La vie nous offre des rencontres qui donnent tout son sens à l’expression "belle personne". D’autres ne souffrent pas la comparaison. Si l’amour n’existe qu’avec ds preuves d’amour, le communisme n’existe qu’avec des preuves de communisme. Comprenne qui pourra...

    cantaous Le 14 mai à 13:59
       
    • @cantaous - Il faudrait en parler à l’ancien secrétaire général du PCF Robert Hue... ça l’intéressera sûrement..

      carlos Le 14 mai à 16:01
  •  
  • Dans la revue Charles, JLM a dit son admiration pour Mitterrand : " c’est un vrai bonheur de travailler avec le vieux comme chef de meute" - cela laisse pantois...
    Qu’Est-ce la FI ? si ce n’est la meute dont JLM est le chef... une sorte de grand timonier... et tous les prétendus Insoumis qui rampent devant lui ...
    tout cela va se dégonfler dans quelques semaines.

    milhac Le 14 mai à 17:30
       
    • @milhac
      Vous faites sans doute partie de ceux qui demande à être respecté , comme MP Vieu ? La finesse de vos propos me laisse penser que vous méritez ce qui vous arrive , et ce qui ne manquera pas de vous arriez , on attire pas les mouches avec du vinaigre.

      GG Le 14 mai à 18:19
    •  
    • pour CG
      Vous voilà grisé comme votre chef de meute...
      vous marchez sur les flots ( vous ne vous sentez plus p.... )
      Le "garde à vous" a l’air de vous convenir
      On en reparlera le 19 juin

      milhac Le 14 mai à 18:50
    •  
    • @milhac - la F.I. Est donc une baudruche... Comme Mélenchon.... Donc je ne vois même pas en quoi il y a besoin pour le PCF d’une union avec cette secte éphémère ...

      Carlos Le 14 mai à 20:29
  •  
  • JLM présidentielle 2012 11,10% , 3 984 822 voix ; JLM 2017 19,58% , 7 060 885 voix certains grands esprits ici , remplit de haine , d’aigreur, et de ressentiment, y voitent le signe d’un effondrement. Laissons les à leurs propre turpitudes

    GG Le 14 mai à 18:40
       
    • JLM est passé dans les 10 derniers jours de 12 à 20 %.
      pour la première fois, ce n’est pas le PS qui a bénéficié du vote utile. JLM a récupéré 7 à 8 % de votes Hamon et 2 ou 3% de vote Le Pen.
      Mais son socle idéologique est autour de 12 % pas plus.

      milhac Le 14 mai à 18:47
    •  
    • @milhac - d’accord... Et c’est quoi le socle électoral du PCF ?

      Carlos Le 14 mai à 20:31
  •  
  • Les acteurs de terrain sont plus "agiles" semble-t-il que beaucoup de permanents politiques nationaux. Des actions communes, des initiatives ... des communistes encartés, non encartés, des humanistes de tout bords... on ne gagnera pas ces législatives mais on va pouvoir éprouver la nouvelle forme d’organisation qu’est la FI. A mon avis elle souffre encore d’un centralisme trop fort (mais moins absurde et plus efficace que celui du PCF) et doit travailler à une centralité sans verticalité... pas gagné mais nécessaire.

    gredin Le 14 mai à 19:24
  •  
  • @yohan augeat
    Commentaire affligeant !!! Vous n’avez plus rien en boutique pour argumenter sur le fond et le contenu ? "JLM qui fait des pieds et des mains pour avoir un poste" ...Si je peux admettre que le personnage vous déplaît souffrez qu’il n’ a pas besoin de courir après un poste , au contraire de beaucoup au PCF prêts à tout pour avaler les couleuvres socialistes depuis des lustres perdant ainsi leur crédibilité ...et leurs adhérents par la même occasion .

    jaime Le 14 mai à 20:04
       
    • Ah les procès d’intention en guise d’arguments. C’est facile, mais c’est du caniveau, de dire que quelqu’un n’est assoiffé que par les postes. On ne peut rien répondre puisqu’on ne peut sonder les âmes.
      Quant à la santé du PCF, c’est une chose, mais on verra pour Fi. Mangez votre pain blanc. JE me souviens du PG, du M6R, dont plus personne ne souvient plus aujourd’hui.
      Je ne souhaite pas"casser" la Fi comme JLM les vieux partis. Je souhaite juste un peu d’humilité.

      florent Le 14 mai à 20:46
    •  
    • @florent - il est intéressant de se rappeler que l’orgueil des uns s’expose le plus souvent lorsqu’il appelle à l’humilité des autres, comme quand la vanité des uns impose la modestie aux autres...

      Carlos Le 15 mai à 09:40
    •  
    • La petite gueguerre entre FI et le PCF ne m’intéresse absolument pas et je la trouve improductive. Savoir s’il faut faire alliance avec tel ou tel ne me semble tout simplement pas à la hauteur des enjeux.
      Au-delà de la personnalité de Mélenchon (et de son côté républicain patriote), croire qu’il suffit de prendre le pouvoir d’état (à l’échelle nationale en plus) par des moyens dits "légaux" (les élections) pour changer la société ne me semble vraiment pas à la hauteur. L’Etat est ce que Marx appelait un fondé de pouvoir du capital et il est organisé, structuré pour cela... Il faudra bien plus qu’une victoire électorale pour le transformer et le faire déperrir (si tel est l’objectif ?).
      Je pense que la FI et le PCF devraient proposer autre chose qu’un petit programme replié sur la France et ses enjeux électoraux.
      Bref, c’est la première fois que j’interviens sur un forum mais cette forme est insuffisante pour développer des idées.
      Nous sommes du même côté de la barricade si je puis dire mais il faut prendre garde à ne pas sombrer dans une certaine arrogance tout cela parce qu’on a fait 20% car les prochaines échéances pourraient être moins favorables.

      Yohann Augeat Le 15 mai à 10:02
    •  
    • @Yohann Augeat

      Vous n’avez sans doute pas suivi la compagne de JLM , car vous affirmez de fausses informations. Dans tous ses meetings JLM a insisté sur le fait , que même si il était élu, sans la mobilisation de tous il ne pourrait rien changer.

      Vous parlez de barricades, peut être faite vous partie de ceux qui attendent le grand soir . Vous risquez fort d’attendre longtemps, il ne me semble pas à l’ordre du jour. Vue le contexte actuel, toute explosion nous tirerait plus vers le " brun" que vers le " rouge "

      GG Le 15 mai à 10:45
    •  
    • @ Yohann Augeat

      N’etant pas raciste et pas essentialiste , le fait que JLM est fait partie du P"s"ne me pose pas de problème, son parcours est cohérent, il n’y que les cons qui ne change pas d’avis.

      "France insoumise va se fourvoyer dans le petit marigot de la politique parlementaire et cela ne changera rien du tout.
      Je pense pour ma part que le fétichisme électoral ne mène nulle part ..." on fait quoi , on arrête de voter et on va à la pêche ? C’est quoi vos propositions ?

      GG Le 16 mai à 14:06
  •  
  • Le PS est mort puisqu’il a muté en République En Marche". Donc le PC ferait alliance avec REM ?

    Comme quoi avec le PC, tout est possible ! MdR

    Tout ces débats sur de possible alliance ne sont que verbiage. LA vraie gauche à son mouvement, composante de la diversité de la gauche véritable et personne est obligée d’y entrer, mais qu’ils ne pleurnichent pas après.

    La Renaudie Le 15 mai à 08:59
  •  
  • Je crois que le PCF est dans le suicide depuis 1974 et la prise de leadership de Miterrand sur la gauche....le front de gauche aurait pu lui permettre de se relever mais trop empetrer par l idée de sauver les meubles plutôt que son âme Pierre Laurent a raté le coche.. il aurait dû accepter les adhésions directes au FDG et comprendre que le PCF n était plus le pôle central...je comprends bien qu il fauvette le bâtiment du colonel Fabien. Les permanents.. les emplois indirects du PCF mais PL et les dirigeants du PCF se sont une nouvelle fois trompé comme tant de fois depuis les années 70... À Lyon le maire très macronnien reversait une part de ses indemnités aux élus PC pour les garder sous la main...le PCF local appelait sous le menteur à voter Hamon pour sauver le grand frère socialiste et les quelques miettes qu il pouvait laisser au gentil toutou coco...dans ma commune l adjointe élue communautaire a déchirer le formulaire de soutien de JLM devant ses collègues socialisme bien montrer sa soumission et l importance primordiale pour son train de vie des 1500 euro d indemnités.....et ils s étonnent de bientôt disparaître. .comme les dinosaures

    ducono Le 15 mai à 10:21
  •  
  • @florent

    " Manger votre pain blanc" de quoi parlez vous ? Comment peut-on, dans le même temps , tenir ce type de propos et prétendre se battre pour le bien commun ? Car de quoi s’agit-il ? Il s’agit de mener la bataille pour qu’une majorité de Français soutiennent le programme " L’avenir en commun ". Le pain blanc dont vous parlez c’est le pain blanc de l’immense majorité de Français.

    Votre ressentiment vous aveugle . Il semble qu’un certain nombre de militants communistes très attachés à leur direction, je précise bien un certain nombre , n’acceptent pas de reconnaître ce qui c’est passé au premier tour de la présidentielle.Cette formidable dynamique née du succès du programme " L’avenir en commun ", portés par la FI et son candidat JLM .

    " Quand ça va pas très bien on retourne vers les classiques...", nous dit MP Vieu , là tout est dit . Passer de 11,10% à 19,56% pour certains c’est ne pas aller bien. La différence entre certains membres du PCF et la FI , c’est que ceux du PCF sont convaincus que la recomposition de la gauche passe par des accords entre des partis ,c’est le parti avant tout . Pour la FI qui est un mouvement, dans le contexte actuel , la recomposition de la gauche passe par la "dynamique " créée par le "mouvement " , sur la base d’un programme " l’avenir en commun " .

    Depuis le programme commun , plus particulièrement depuis le virage austeritaire de 1983 , l’histoire nous apprend que tous les accords de partis ont conduit le pays et la gauche là où il sont aujourd’hui. L’accord de parti obligé à mettre en avant les points d’accord et à mettre en retrait les désaccords. Or ces désaccords peuvent être fondamentaux et déterminants pou l’avenir. Si ils le sont , ils finiront toujours par revenir à la surface , avec dans la foulée son lot de déceptions , favorisant ainsi la montée de l’extrême droite.

    "Sur les programme nous sommes d’accord à 95%..." nous dit également MP Vieu, mais elle ne dit rien des 5% restant . Or ils sont fondamentaux, pas de changement de politique en France sans remise en cause des institutions et traités de l’UE , pas de reconversion écologique sérieuse , sans remise en cause du nucléaire et du productivisme. Que voterons demain les députés communistes sur toutes ces questions, répétons le fondamentales . Ces questions sont les véritables raisons du refus des dirigeants communistes de participer à la FI .

    GG Le 15 mai à 10:25
       
    • Passer de 11,10% à 19,56% pour certains c’est ne pas aller bien.

      D’accord, JLM a fait une bonne camapgne mais nier le facteur externe n’est pas crédible. JLM a plafonné à 12 pendant des mois. Hamon sort de la primaire à 17%. Avec la tentative de gestion calamiteuse de son parti, il s’est fait siphonné les voix. Donc un électorat Ps ou satellite s’est transféré sur JLM dansnce contexte précis. Qu’est-ce que ça inaugure ? Je trouve bien malin ceux qui prédisent.

      Pour la FI qui est un mouvement
      C’est une querelle de mot. C’est un parti qui en concurrence d’autres. Rien de plus à part tolérer une double carte éventuellement, mais qui devient un pur totem sans intérêt.

      florent Le 15 mai à 20:36
  •  
  • @florent

    Vous m’expliquez que les socialistes qui trouve B Hamond trop à gauche vote JLM , pas très clair

    A l’inverse , les socialistes déçu par le P"s qui ont voté pour JLM je n’y vois aucun problème, au contraire c’est un des objectifs.

    "C’estt un parti qui en concurrence d’autres." Votre vision idéologique de la lutte politique est très inquiétante. Le terme concurrence, fait reference à un marché existant . D’après vous il y aurait un marché politique, avec différentes boutiques en concurrence, afin de prendre des parts de marché aux autres boutiques. C’est terrifiant.

    L’indifférenciation que vous faites entre , parti et mouvement, est une affirmation qui ne correspond pas à la réalité . Vous parlez de 2 cartes vous vous trompez , il n’y pas de carte à la FI et c’est très important notamment en vue d’un large rassemblement.

    GG Le 16 mai à 13:43
       
    • Ne soyez pas terrifiez mon bon... Fi veut "casser" les vieux partis comme dit le général en chef. Comment faut-il dire, sinon concurrence ?

      PLus important. Au lieu de me dire qu’un mouvement n’est pas un parti, expliquez moi pourquoi.

      florent Le 16 mai à 19:57
    •  
    • Le "mon bon " est de trop, respectez moi , vous êtes dans la polémique pour moi ça s’arrête là. Le " mon bon " monseigneur vous vaux bien .

      GG Le 17 mai à 02:28
    •  
    • @florent

      Je rentre de faire la fête, j’ai pas l’esprit très claire, mais je constate que vous ne répondez à aucun des arguments que l’on vous objecte .

      GG Le 17 mai à 02:37
  •  
  • chers camarades

    Dans l’analyse de madame Vieu comme dans toutes les analyses des communistes ou ex ( souvent la majorité) vous n oubliez qu un détail , ho très mimine au demeurant ! une palle , une broutille !

    c’est que hormis les cercles comme ici de très vieux initiés , tout le monde se fout , je parle de la société civile, des jeunes actifs, des urbains , des campagnards aussi , tout le monde se fout de savoir de ce que dit et pense le PCF.

    J hallucine grave quand je passe sur ce blog de voir des gens qui s’empoignent pour savoir si JLM veux casser le PC ou " finir" le boulot de Mitterrand ?! .

    Qui parle encore de cela dans la "vraie vie" ? qui le matin a la machine a café disserte sur l union de la gauche ???.

    En fait la France insoumise, je parle des jeunes qui l’ont rejoints et qui la font vivre , se moque de ces vielles rengaines, ces interminables querelles.

    Le PCF va enfin pouvoir mesurer son influence réelle en se présentant sous sa bannière, quelle chance historique ( c’est comme ca que vous dites ? chance historique hein ? " ) , les masses populaires vont enfin renvoyer la FI dans les oubliettes de l histoire et le PCF tel le phénix va renaitre de ses flammes jamais éteintes.

    Hardi les pionniers ! vous allez terrasser le traite méluche !

    buenaventura Le 17 mai à 10:34
       
    • c’est effectivement la même chose qui me fait réagir ! comme si Mélenchon était là pour tuer le PS et le PC. Mais moi je n’ai pas vu que ces deux organisations avaient besoin de quelqu’un de l’extérieur ! PC et PS sont tout à fait capables de couler sans l’aide de personne !

      Jolow Le 17 mai à 15:59
  •  
  • Ils ont été respectés, ils ont été entendus, sauf qu’ils voulaient être titulaires députés partout ou presque avec des suppléants FI. Incroyable mais vrai, je l’ai vu et lu de mes propres yeux. Des kamikazes, c’est désastreux.

    pat Le 17 mai à 19:01
  •  
  • vous avez jusqu’ ou va le "délire " de Maurice ? le délire car a ne niveau la ce n’est même plus de la falsification c’est pathétique !

    Maurice invoque les esprits ! les résistants marchais et Thorez !

    Ce sont eux qui ont inspirés Mélenchon avec le pâtissier Duclos !
    C’est l’esprit du PCF de 1947 qui a remis Mélenchon le traitre de Maastricht sur de bons rails.

    Maurice dans son délire post stalinien décrète que Mélenchon est un communiste qui s’ ignorait !

    Maurice a décidé que JLM est un communiste refoulé ! remis dans le droit chemin par le "glorieux" PCF !.

    Donc par conséquence si JLM est communiste : les 19,5% sont des votes communistes !

    Mais oui tout s éclaire soudain grâce a Maurice ! l’attrait de Mélenchon pour Poutine c’est par ricochet pour L’ URSS ! bien sur et le Venezuela c’est Cuba sublimé !

    Georges sort de ce corps ! Maurice te L’ ordonne !

    Ah ha ha ah sacré Maurice !

    buenaventura Le 17 mai à 22:48
  •  
  • La position & l’action de MG Buffet me paraissent bien plus conformes à l’intérêt de la gauche de transformation sociale comme à celui du PCF lui-même...Il y a le temps de la réflexion,de la nostalgie et celui de l’action réfléchie.L’urgence sociale et politique nous oblige (citoyens,électeurs,militants,élus...)à considérer le mouvement (# d’un parti puisque précisément il rassemble des partis/structures organisées comme de simples citoyens)de la France Insoumise comme une opportunité historique qu’il serait suicidaire de ne pas saisir.L’histoire de repasse pas les plats comme chacun sait.Et il se pourrait bien que nous ayons rdv avec l’histoire.Soyons fidèles à celle de la gauche:sociale,démocratique,citoyenne et...écologique !

    AL36 Le 20 mai à 04:39
  •