Accueil > Politique | Par Jérôme Beltar | 18 février 2015

Mélenchon et la censure : une volte-face en vingt-quatre heures

En vingt-quatre heures, Jean-Luc Mélenchon a radicalement changé d’avis quant à la pertinence, pour les députés Front de gauche, de voter avec la droite la motion de censure proposée après le recours au 49-3 pour la loi Macron…

Vos réactions (76)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Mardi 17 Février, les compteurs du Parti socialiste pourtant experts en petites manigances, s’aperçoivent à quelques encablures du vote que la majorité parlementaire pour voter la loi Macron est incertaine. Dans un climat rocambolesque, il a donc fallu en toute urgence convoquer un conseil des ministres extraordinaire au début de l’après-midi pour que le président autorise l’utilisation de l’article 49-3 – qui permet au gouvernement de faire passer un texte sans vote.

Laissons ici de côté, les "vieilles" déclarations de François Hollande qui en 2006, avait déclaré : « Le 49-3 est une brutalité, le 49-3 est un déni de démocratie, le 49-3 est une manière de freiner ou d’empêcher le débat parlementaire. » C’est un discours de membre de l’opposition.

« La seule façon de bloquer la loi »

Pour contrer cette manœuvre gouvernementale, les députés ne disposent que d’une seule arme, le dépôt d’une motion de censure qui doit recueillir la majorité absolue à l’Assemblée, soit 289 voix. Une telle motion ne peut être déposée que si elle est présentée par au moins un dixième des députés, c’est-à-dire 58 – bien plus donc que la totalité des groupes EELV et Front de gauche réunis. Dès l’annonce par Manuel Valls du recours au 49-3, la droite parlementaire a annoncé qu’elle déposerait mercredi 18 février une motion de censure.

C’est dans ce contexte que Jean-Luc Mélenchon vient de nous livrer deux positions contradictoires à deux jours d’intervalle. Mardi 17 février, après une rencontre avec François Hollande et avant de s’allonger sur le Divan de Marc-Olivier Fogiel, il écrivait sur son blog à propos de la motion de censure : « Que voter dans ce contexte ? Clairement il s’agit d’un chantage : "Ne votez pas la censure pour ne pas voter avec la droite". Mais cela revient à laisser passer la loi Macron en l’état après l’avoir combattue pied a pied. C’est inadmissible. Les parlementaires votent des lois. S’ils n’en veulent pas, ils votent contre. C’est bien ce que s’apprêtaient à faire un nombre significatif de députés de gauche. La seule façon de bloquer la loi et de faire cesser le chantage comme méthode de gouvernement, c’est de voter la censure. Soit celle déposé par la droite comme le fit le groupe communiste en 1992, qui n’avait pas les moyens de déposer sa propre motion, soit en en déposant une autre, de gauche, puisque le moyen existe de le faire ! ». C’est clair, c’est net. Mais c’était mardi.

« Qu’est-ce qu’on va aller se fourrer avec la droite ? »

Mercredi matin, sur France Info, changement de programme, l’ancien candidat à la présidentielle déclare : « Le groupe communiste (qui appartient au Front de gauche) va voter la motion de censure. Le groupe à l’Assemblée nationale pense qu’il est normal de faire ce qu’il veut sans consulter personne. Moi, je n’aurais pas fait ça. D’abord parce qu’il n’y a aucune chance que cette motion de censure passe. Qu’est-ce qu’on va aller se fourrer avec la droite dans une aventure pareille ? Si j’avais été député, je me serais adressé aux frondeurs pour leur dire mes amis "Il ne suffit pas d’être contre, il faut aussi être pour". J’aurais proposé aux frondeurs et aux écologistes de faire une motion de censure pour désapprouver le gouvernement, par la gauche, pas par la droite. »

Certes, la nuit porte conseil (ou pas), mais on se demande bien quel est l’élément nouveau qui justifie un tel revirement de position en moins de vingt-quatre heures. Un esprit chagrin pourrait souligner que c’est justement la décision, inattendue, du groupe Front de gauche à l’Assemblée de voter la motion de censure qui constitue le ressort de ce changement de pied. Mais on ne peut pas croire une chose pareille.

Vos réactions (76)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Son discours n’a pas vraiment changé, il faut être honnête. Ce matin il expliquait que plutôt que d’aller avec l’UMP tête baissée, le PCF feraient mieux de tenter leur propre dépôt de motion de censure en en y intégrant les fameux "frondeurs" et les écolos. Je suis d’accord avec lui, il faut montrer quelque part que le désaccord du PCF avec la loi macron n’a pas les mêmes racines que celui de l’UMP.
    Il a en aussi profité pour dire que le groupe PCF à l’assemblée vit en électron libre... et qu’ils ne rendent aucun compte au FDG. Pas de quoi faire un article titrant sur une soi disant censure ! (ça ne ressemble pas à vos articles habituels en plus, je suis déçu !)

    A part ça, sur le même ton, j’aurais quand même envie de lui dire "qu’est-ce que tu vas te fourrer avec fogiel dans une émission débile ?"... Sur sa stratégie de comm’, là il y aurait un vrai sujet de journalisme critique à réaliser.

    adarr Le 18 février 2015 à 13:45
       
    • JL Mélenchon a changé son discours en moins de 24H00. C’est vrai. Pourquoi ? J’ai une explication qui en vaut une autre.
       1 Venant de JL Mélenchon, rien n’est innocent et surtout pas ce revirement puisqu’il s’agit bien d’un revirement que je nommerai tactique .
      2- Le Parti de Gauche de JL Mélenchon et le PCF sont en concurrence dans beaucoup de cantons pour les prochaines élections départementales de Mars.
      3- Il part du constat que le PCF ne modifiera pas sa stratégie d’alliance avec le PS. Là dessus, il a raison. On l’a bien vu aux municipales et cela se revérifiera certainement aux départementales, et sans doute aussi aux régionales à venir.
       4 Tel qu’il est le Font De Gauche est mort-vivant. Personne ne veut endosser la responsabilité de l’annonce de son décès. Alors on fait mine de.
       5 L’alliance avec les Verts apparaît donc comme une alternative. Un début de construction à la PODEMOS ou à la Syriza. Mais alliance avec lesquels des Verts et sur quels positionnements programmatiques ? Le parti de gauche mise sur cette alliance rouge-verte pour tenter de modifier les rapports de force avec le PCF parce qu’il pense déjà (et pourquoi pas) à l’après élection et surtout aux présidentielles de 2017.
      6- J-L Mélenchon se positionne comme futur candidat à la candidature pour 2017 (il semble déjà l’avoir suggéré) sachant qu’une alliance avec les Verts (tendance Duflot) n’est pas impensable.

      rodydecoue Le 18 février 2015 à 15:25
    •  
    • Et bien non pas si débile d’y être allé. Il y avait bcp de jeunes pas de gauche dans l’assistance qui sont sortis impressionnés et qui nous regarderont avec beaucoup plus de respect. Ajoutons ceux qui ont vu l’émission... Tout compte quand on est diabolisé.

      Ninon Le 18 février 2015 à 18:50
    •  
    • Votre article n’a pas de sens
      J.L Mélenchon souhaite déposer une motion de censure avec la gauche.Il n’a pas dit qu’il ne fallait pas voter la censure !

      Roger MORIN Le 19 février 2015 à 00:17
    •  
    • Je pense que ce genre d’article qui cherche à enfoncer le clou en tapant sur un désaccord mineur pour faire le buzz n’a pas sa place dans ces colonnes au regard des problèmes autrement graves auxquels sont confrontés tant la France que le FDG.

      Fulgence Le 19 février 2015 à 12:09
    •  
    • Mélenchon est un peu comme mes amis du PG de Tarascon. Il est pour ce qui est contre et contre ce qui est pour.

      Avec des alliés pareils, bonjour les dégâts.
      Heureusement ils ne sont que quatre ou cinq par ici. J’en connais déjà deux qui ne soutiendront pas ou ne voteront pas pour le candidat FDG/PCF. Et je ne parierai pas sur les deux autres !

      Plus sérieusement la position à prendre par les députés FDG n’était pas simple mais il eut fallu qu’elle fut unanime, cela aurait moins fait désordre !La prochaine fois feraient bien de se parer de l’étiquette PCF comme ça on saurait mieux qui fait quoi !

      LAUPIES Le 20 février 2015 à 17:27
  •  
  • Titre idiot, pour article sous influence ?
    Mélenchon n’est pas contre la motion de censure, il en veut une de gauche. Ce n’est pas la même chose !
    Si la motion de la droite fait sauter le gouvernement parce qu’il n’a pas une politique assez libérale, ils auront l’air bien nos élus FdG !

    Trikster Le 18 février 2015 à 14:31
       
    • Et ça rime à quoi de déclarer qu’on veut une motion de guache quand on sait pertinemment qu’il est impossible de réunir les 58 signatures nécessaires ?
      Il y a une chronologie tout de même dans cette affaire. Les écologistes et les frondeurs ont rapidement fait savoir qu’ils ne voteraient pas pour faire tomber le gouvernement.
      Donc, on peut effectivement se poser des questions sur le revirement de JL Mélenchon, car il s’agit bien d’un revirement.

      Francis Le 20 février 2015 à 00:16
    •  
    • L’inverse est tout aussi vrai : si la motion de censure UMP/UDI n’est pas votée faute de majorité ( et c’était immanquable ), quelle image détestable pour le PCF de s’allier avec la droite dure pour rien. Il aurait mieux fait de s’abstenir ( au sens propre comme au figuré).
      Si c’est pour nous faire croire qu’il est opposé au PS, il va encore se ridiculiser aux cantonales lors de ses alliances avec le PS.

      LOLILOLA Le 20 février 2015 à 02:46
  •  
  • La position de Mélenchon est certes discutable mais votre article est malhonnête. Il n’a pas changé d’avis comme vous dites mais aurait souhaité une motion de censure proposée par la gauche.

    Matthieu Le 18 février 2015 à 14:39
       
    • Il faut 58 députés, je crois, pour déposer sa propre motion de censure.
      Ce n’est pas avec 10 députés (même avec 18 députés écologistes) qu’on peut le faire ?
      La seule façon de refuser la loi MACRON c’est de voter la motion de censure.
      Dur, dur de voter avec la droite mais parfois, il faut marquer les esprits, surtout face à une telle loi qui n’est pas une loi fourre-tout mais une loi très structurante.

      JEFFdeBOURGES Le 18 février 2015 à 15:01
    •  
    • Pourquoi ne pas dire qu’il y eu un texte de motion de censure proposé par les deputes Fdg et nouvelle donne faet adressé aux deputes ps et eelv et qu’il n’ a pas recueilli les 58 deputes necessaires pour etre déposé ? Faut arrêter de taper sur le Pcf à tout propos.Pourquoi les députés Fdg devraient ils en permanence demander des autorisations à jlm, quand lui passe son temps dans les medias officiels à dire quelques conneries ? Sauf à imaginer qu’il serait notre Dieu le père a tous et que n’ayons qu’à nous prosterner devant autant de qualités reunies chez lui.
      Merci on a déjà donné...

      Miloud Le 19 février 2015 à 00:03
  •  
  • Soit adarr et Trikster ne savent pas lire, soit ils sont de mauvaise foi, car JLM a bien déclaré mardi : " Que voter dans ce contexte ? Clairement il s’agit d’un chantage : "Ne votez pas la censure pour ne pas voter avec la droite". Mais cela revient à laisser passer la loi Macron en l’état après l’avoir combattue pied a pied. C’est inadmissible. Les parlementaires votent des lois. S’ils n’en veulent pas, ils votent contre. C’est bien ce que s’apprêtaient à faire un nombre significatif de députés de gauche. La seule façon de bloquer la loi et de faire cesser le chantage comme méthode de gouvernement, c’est de voter la censure."
    Et le lendemain après qu’ait été annoncée par Chassaigne la décision du groupe GDR, exactement conforme à la déclaration ci-dessus, il n’était plus d’accord avec lui-même. Petite politique politicienne.

    phcoanet Le 18 février 2015 à 14:40
       
    • La motion de censure ce n’est pas juste "nous censurons le gouvernement"
      C’est" nous censurons le gouvernement parce que..." avec une explication des raisons de cette censure.
      Ce que Chassaigne propose, c’est de voter avec l’UMP, l’UDI et le FN sur une motion qui appel à plus de libéralisme et de dérégulation.
      Ce n’est pas sérieux.

      Trickster Le 18 février 2015 à 15:45
    •  
    • Ecoutez son intervention de ce matin, respirez et calmez vous...
      Il explique que de toute façon la motion ne passera pas, avec ou sans PCF et eelv... Donc autant faire un acte symbolique et proposer une motion de censure de gauche avec les frondeurs.
      C’est tout... Oui, il change de point de vue, non ce n’est pas un retournement de veste.
      Et je ne prends pas la défense de Mélenchon, ce n’est pas mon genre... Mais là, je trouve qu’on lui tape dessus pour pas grand chose.

      adarr Le 18 février 2015 à 16:59
    •  
    • une motion de censure dans le cas d’un 49.3, c’est uniquement pour dire que le parlement refuse la loi. Le principe du 49.3 c’est d’engager la responsabilité du gvt sur une loi. Soit les députés ne réagissent pas, la loi passe le gouvernement reste, soit ils votent la censure, la loi ne passe pas et le gouvernement saute.
      Comment imaginer, dans ce contexte, de ne pas voter la censure ?

      lorenzo Le 18 février 2015 à 17:04
    •  
    • Chassaigne savait très bien que même allié à l’UMP/UDI la censure ne passerait pas puisque EELV et les frondeurs ont dit qu’ils ne voulaient pas renverser le gouvernement !
      Il faut plutôt se demander où voulait en venir le PCF avec cette alliance inepte.

      LOLILOLA Le 20 février 2015 à 02:53
  •  
  • Je suis de ceux qui pensent qu’il n’y a pas d’alternative de Gauche de transformation sociale à la social-démocratie en France .Ce qui signifie qu’un Front de Gauche ou toute alliance de circonstance à l’Assemblée Nationale est une illusion vers une déception pour le Monde du travail,de la Culture et de la Création...L’heure n’est donc pas au bricolage politicien mais à la lutte en bas sur des bases anticapitalistes , contre la politique de Hollande-Valls.

    Morineau Maurice Le 18 février 2015 à 14:50
  •  
  • "La seule façon de bloquer la loi et de faire cesser le chantage comme méthode de gouvernement, c’est de voter la censure."
    Cette phrase vise les "frondeurs" et les EELV, qui voulaient bien faire les opposants, mais pas jusqu’au bout !
    "La censure"qu’il fallait voter, c’est la censure anti-austéritaire et anti-macron, et non celle de la droite ! Il n’y a aucune contradiction : le mot "censure" n’a pas la même signification avant et après la décision de la droite. Les députés communistes auraient dû eux-mêmes avoir l’initiative de la motion de censure et s’adresser à leurs partenaires anti-macron, pour que la clarté soit faite quant à l’attitude des sus-dits !
    La mauvaise foi est du côté des chercheurs-de-petite-bête-avec-arrière-pensée.

    Clarté ! Le 18 février 2015 à 15:14
       
    • Tout à fait.
      Le reste ce n’est que de la mauvaise fois. Avec ceux qui font mine de ne pas comprendre et son dans la posture.
      On y est habitué...

      Trickster Le 18 février 2015 à 15:40
    •  
    • Tout à fait d’accord. Regards, vous êtes de mauvaise foi. Une fois de plus.

      Ninon Le 18 février 2015 à 16:33
    •  
    • Mais bon sang, tu les sors d’où tes 58 députés ????! Arrêtez de tourner en boucle l’argument : CE N’EST PAS POSSIBLE d’être à l’initiative d’une motion de censure avec 18 députés !!

      Par ailleurs, Mélenchon, grand donneur de leçons à qui veux bien les entendre, il n’avait qu’à cas gagner ses législatives ! Moi je veux bien mais à un moment, ce monsieur, il s’exprime avec quel mandat au juste ?!

      PabCh Le 19 février 2015 à 12:13
    •  
    • C’est bien ce que je disais, du Mélenchon-bashing.
      Aucun intérêt.

      Trickster Le 19 février 2015 à 12:27
    •  
    • Moi je me demande qui est dans la posture quand certains font mine de ne pas comprendre qu’une motion de censure ça ne s’invente pas comme cela. Vous les sortez d’où vos 58 députés pour votre motion de censure"de gauche" ? De votre chapeau ?

      PabCh Le 19 février 2015 à 14:48
    •  
    • Tout ça montre une fois de plus qu’il ne peut y avoir une alliance PC/PG et que le Front de Gauche n’est plus qu’une coquille vide qui va mourir de sa belle mort.
      La politique des alliances du PC donne le tournis.

      LOLILOLA Le 20 février 2015 à 03:02
  •  
  • "La motion de censure, qui sera débattue jeudi soir par l’Assemblée, n’a aucune chance d’être adoptée mais elle parvient à réunir un curieux attelage. Les députés UMP et UDI la voteront logiquement, dans la foulée du recours à l’article 49.3 par le gouvernement pour faire passer sa loi Macron. Mais ils devraient aussi rejoints par certains députés du Front de gauche. Pas tous : au moins cinq d’entre eux estiment que c’est un comble de s’associer à la droite sur un texte qui prône des réformes « de l’Etat, de nos régimes de retraites, de la protection sociale"
    "Les députés Front de gauche se sont réunis mercredi une fois le 49.3 dégainé par Manuel Valls, pour arrêter leur position. Les avis étaient partagés. Gaby Charroux, Nicolas Sansu, Patrice Carvalho, Alain Bocquet et Jacqueline Fraysse sont très réservés. « Je ne reviens pas sur le coup de force de l’exécutif, ni sur la loi Macron qui est inacceptable. Mais le texte de l’UMP me déplaît radicalement, je n’ai pas envie de m’y associer », justifie Gaby Charroux."

    Trickster Le 18 février 2015 à 16:44
  •  
  • Après avoir évoqué (et non prôné) les possibilités de censure, Mélenchon n’a évidemment pas changé de discours. Au contraire, il est constant dans son engagement pris en 2012 à ne pas voter une motion de censure de la droite. Voter une motion, ce n’est pas se contenter de dire "va-t’en" au gouvernement, c’est endosser les termes de la motion elle-même. C’est accepter par avance la possibilité que le Président appelle un nouveau chef de gouvernement issu de la motion majoritaire, c-à-d. plus libéral encore que l’existant.

    Le groupe GDR a-t-il fait le tour des tranchées pour proposer publiquement le dépôt d’une motion de gauche, même si c’était sans espoir ? Ça aurait eu au moins le mérite d’une clarification supplémentaire. Parce que quand on pose une question, on n’est pas sûr d’avoir une réponse, mais quand on ne la pose pas, on est sûr de ne pas en avoir.

    Wild ar-Rachid Le 18 février 2015 à 16:45
       
    • Excellente réflexion. Merci.

      Ninon Le 18 février 2015 à 18:56
  •  
  • Je constate que sur son blog, Jean-Luc Mélenchon envisageait clairement la possibilité de voter la motion de censure de la droite, avec la droite.
    Ce ne sont pas les mêmes propos ce matin, c’est un fait.

    Il a tout à fait le droit de changer d’avis, mais par contre dire qu’il défend la même position que la veille ne tient pas une minute.

    Sinon, le tweet d’Isabelle Attard indique :
    Avec Jacqueline Fraysse @AndreChassaigne & Marie-George Buffet, nous proposons 1 motion de censure de gauche face au 49-3 de Valls #DirectAN

    Jérôme Beltar Le 18 février 2015 à 17:29
  •  
  • C’est vrai que cela aurait été dommage de faire tomber un gouvernement de droite avec la droite ! Les sans-dents attendront… Et ça viendra pleurnicher sur l’abstention ! Mais quand comprendrez-vous donc que l’électorat populaire ne veut plus avoir affaire aux socio-collabos et à leurs alliés ?!

    Auxi Le 18 février 2015 à 17:35
  •  
  • PARTI, DONC SANS PARTI : PAS SANS PARTI-PRIS
    Les questions d’égo (entre personnes) et d’égaux (entre partis), questions de prééminence et autres pourrissent la vraie bataille du changement, quasiment depuis l’origine. A-t-on seulement analysé le pourquoi des 15 à 16 % des sondages 15 jours avant l’élection de 2012, le résultat et la suite (alentours de 6 %) où plafonne depuis le FdG composé comme semble le reprocher JL Mélenchon aux élus communistes de 9 partis ou formations (c’est-à-dire des « groupuscules !). Pourquoi est-ce que le m6r patine à 74 000 alors que le PCF (sur qui il y aurait et il y a beaucoup à dire) annonce 50 à 60 000 adhérents, que l’Humanité a toujours autour de 50 000 lecteurs ?? Pourquoi (est-ce maladresse ou lapsus) l’appel initial de personnalité au m6r ne comportait que des « intellectuels » (Il a fallut Les Chantiers d’espoir pour une correction de tir !) ?
    Donc moins d’une semaine après les amabilités Simonnet/Brossat : remake 49.3 Mélenchon/Chassaigne, en attendant (vu le tour de la conversation - ici, mais aussi sur les différents blogs des personnes, formations, presse, etc.. concernés) la prochaine fournée de mots aigres-doux et autres croche-pieds. Et ce n’est pas en dominant du haut de son compte facebook ou de son blog que JL Mélenchon réussira à redonner « la parole au peuple ». Pour « redonner goût à la politique » d’autres comportements, d’autres pratiques sont indispensables, sans nuire par leur virulence au débat nécessaire… !
    Mais comme disait récemment Jouary dans l’Humanité : « Un Chantier pour la Liberté, l’Egalité et la Fraternité, cela donne la CLEF, cela tombe bien, c’est ce que Charlie recherche.

    I’ve a dream.. « 

    VAILLANT Le 18 février 2015 à 18:01
       
    • Vu le nombre de communistes qui ont voté la motion de censure de l’UMP/UDI, il semblerait plutôt qu’un certain nombre n’ait pas été d’accord avec la ligne du parti ... Comme unité on fait mieux.
      Il serait intéressant de voit combien ferait le PCF seul ( sans le PS bien sûr) à n’importe quelle élection .
      Nous n’auront certainement jamais l’occasion de le savoir , il lui faut s’allier faute de perdre les postes conquis il y a plus de 10 ans.

      LOLILOLA Le 20 février 2015 à 03:25
    •  
    • @ Lolilola

      En fait, parmi les 6 députés FdG du groupe GDR qui ont voté la motion de censure de la droite, il y a seulement 3 membres du PCF : A. Chassaigne, M.-G. Buffet et J.-J. Candelier. Les 3 autres sont à la FASE (J. Fraysse et F. Asensi) ou sans parti (M. Dolez, ex-PG).

      Wild ar-Rachid Le 21 février 2015 à 09:29
  •  
  • Le discours de JL M n’a pas changé et vous le savez très bien. En outre, faire remarquer que les 10 PCF n’en réfèrent jamais à personne est la triste vérité. Et ce serait bien que ça cesse. Que fait P Laurent ? Est-ce à dire que Chassaigne se fout de son secrétaire général ?
    Ont-ils essayé de convaincre qu’une majorité alternative existait à gauche ?
    Résultat les frondeurs vont jouer les effarouchés et la loi Macron va passer.

    Ninon Le 18 février 2015 à 18:42
  •  
  • Une motion de Gauche. Ben ils ont essayé ! : http://www.lcp.fr/actualites/politique/168772--document-lcp-la-motion-de-censure-qu-isabelle-attard-a-tente-de-deposer

    Dans ces conditions, comment faire autrement que voter la censure tout en s’expliquant ?

    Alain Etienne Le 18 février 2015 à 18:52
  •  
  • voici ce qu’écrit Jean-Luc Mélenchon dans son billet de blog du 17/02 :
    « Clairement il s’agit d’un chantage : « ne votez pas la censure pour ne pas voter avec la droite ». Mais cela revient à laisser passer la loi Macron en l’état après l’avoir combattue pied a pied. C’est inadmissible. Les parlementaires votent des lois. S’ils n’en veulent pas, ils votent contre. C’est bien ce que s’apprêtaient à faire un nombre significatif de députés de gauche. La seule façon de bloquer la loi et de faire cesser le chantage comme méthode de gouvernement, c’est de voter la censure. Soit celle déposé (je laisse la faute d’orthographe) par la droite comme le fit le groupe communiste en 1992, qui n’avait pas les moyens de déposer sa propre motion, soit en en déposant une autre, de gauche, puisque le moyen existe de le faire !

    J’ai été reçu par François Hollande à l’Elysée pendant une bonne heure. »
    Où est la mauvaise foi de Regards ? Sauf à faire dire à JLM ce qu’il n’a pas écrit et qu’il dira le lendemain ou bien à être dans ses calculs.

    Edgard Le 18 février 2015 à 19:02
  •  
  • Mélenchon explique dans son blog qu’il y a 2 façons de bloquer la loi Macron, une première consiste à voter la Motion de l’UMP et une seconde que les députés FDG en déposent une... Il a un petit détail qui vous aura échappé, c’est ce point d’exclamation qui indique que c’est bien la 2ème solution qu’il fallait utiliser... Il n’y a donc pas de changement de position.

    cac40 Le 19 février 2015 à 00:40
       
    • Vous tordez le texte et la ponctuation de JLM pour lui faire dire ce que vous voulez. Ses propos sont suffisamment clairs et ce n’est pas son genre de ne pas parler "dur et cru" avec des dragées dans la bouche. Il y a bel et bien volte-face. Ce n’est pas bien grave en soi sauf que le concernant, en termes d’image, ça l’affiche mal, lui qui est si sûr dans ses propos en général. On peut y voir aussi un calcul politicien de dernière minute dont les les motifs nous échappent...

      Edgar Le 19 février 2015 à 13:22
  •  
  • Tout ça, soyons honnêtes, c’est de la cuisine ! Les citoyen-ne-s n’y comprennent que dalle car ils sont tenus à l’écart. La seule question, c’est de construire avec elles/eux une alternative qui commence à créer des emplois, qui rompe avec les politiques libérales, qui fasse vivre la démocratie, contre la brutalité de Valls, Macron et Hollande. Le FDG est mort depuis un certain temps là-haut, mais ses valeurs, ses nouvelles pratiques à la base, sont vivantes sur le terrain. C’est en construisant un rassemblement à la base qu’une perspective sera possible pour exister. Comment ? en faisant PARTOUT, à tout moment et pas seulement aux élections, des propositions claires pour sortir CONCRETEMENT du chômage et de l’austérité, en ayant des pratiques politiques neuves, dégagées des tactiques mortifères et des calculs égotiques qui tiennent le peuple à l’écart. Ce qui compte désormais c’est que les propositions concrètes et claires contre le chômage et pour l’emploi, contre l’austérité et pour le progrès social, soient saisies par le peuple et deviennent ainsi une force politique qui s’impose ! Le FN progresse aussi par l’absence d’alternative de gauche.

    JC Salaün Le 19 février 2015 à 10:02
  •  
  • Bonjour,
    je ne crois pas qu’il s’agisse de cuisine mais d’une compétence assez basique qui s’appelle la lecture. Quand quelqu’un dit ou écrit "Soit celle déposé (je laisse la faute d’orthographe) par la droite comme le fit le groupe communiste en 1992, qui n’avait pas les moyens de déposer sa propre motion, soit en en déposant une autre, de gauche, puisque le moyen existe de le faire !"
    il exprime deux alternatives et le commentaire fait à la fin de la deuxième alternative permet de penser que c’est celle-là qui a sa préférence. Ce qu’il a exprimé plus clairement dans l’interview du lendemain.

    Bien cordialement,
    Michel Goulard.

    Michel Goulard Le 19 février 2015 à 10:58
       
    • Il est évident pour qui lit et comprend normalement le français que le second "soit" propose une solution alternative tout à fait recevable puisque qu’elle est justifiée (« le groupe communiste (...)qui n’avait pas les moyens de déposer sa propre motion ») d’une part et que d’autre part Chassaigne a expliqué qu’il n’était pas possible de trouver les 58 députés promoteurs d’une motion de censure de gauche.

      Edgar Le 19 février 2015 à 13:29
  •  
  • Je l’ai entendue en direct son interview et je dois dire que 2 choses m’ont déplu :
    Qu’il reprenne le journaliste pour qualifier le groupe de communiste, composante du FDG. En gros quand le groupe vote bien comme Mélenchon pense, c’est un groupe FDG ; quand le groupe ne vote pas comme Mélenchon le pense, c’est un groupe communiste...
    Deuxièmement, imaginons, dans le cas inverse ce qu’il aurait dit des députés s’ils n’avaient pas voté la censure : ils soutiennent la loi Macron, ils se placent de fait dans le soutien à cette majorité sociale-libérale, ce sont les alliés du PS, etc.
    Bref je me fous qu’il soit capable de se contredire en 24, je suis surtout très déçu de ce jeu de posture.

    Flutiot Le 19 février 2015 à 12:00
       
    • Il y a une nuance entre voter avec l’UMP/UDI ou s’abstenir lorsqu’on n’a pas pu trouver 58 députés de gauche pour former sa propre motion.
      Visiblement une partie des communistes ont préféré voter avec la droite dure alors qu’ils savaient d’emblée que cette motion n’avait aucune chance de passer.
      Je cherche à comprendre la tactique.

      LOLILOLA Le 20 février 2015 à 03:36
    •  
    • La tactique ?
      Faire tomber le gouvernement et bloquer la loi anti sociale Macron.
      Ca parle à tout va de concret pour venir en soutien à ceux qui souffrent. En voilà du concret ! Efficace de suite pour la construction d’une nouvelle majorité dans ce pays.

      Flutiot Le 20 février 2015 à 11:49
  •  
  • débat au PC aussi .. plusieurs députés ne voteront pas la motion de censure pour la même raison que la version 2 de mélenchon (cf. la presse du jour)

    eden44 Le 19 février 2015 à 13:10
       
    • Effectivement, le PCF ne change pas d’avis, simplement la moitié d’entre eux n’ont pas suivi les consignes de vote ...
      Ca fait quand même du bien de voir qu’il y a encore des communistes qui ont le sens du ridicule.

      LOLILOLA Le 20 février 2015 à 03:43
  •  
  • Comme d’hab. dans les médias ! l’art de détourner les propos, de mettre un point là où il n’y en a pas. Je vous hais

    fassi Le 19 février 2015 à 13:55
  •  
  • Ce qui serait vraiment comique, c’est que parmi les 6 députés communistes [sur 10] qui ont finalement voté la censure avec la droite, il s’en trouve qui auraient soutenu dans leur circonscription les liste d’union avec le PS aux municipales ! C’est le cas de Chassaigne me semble t’il ... Dans le genre "posture" on ne fait pas mieux ! Tout ça n’est pas grave, ces gens n’ont aucune importance.

    ARDUS Le 19 février 2015 à 16:40
       
    • Le PC n’a plus d’ambition que de conserver ses postes.
      Peu importe le flacon...

      LOLILOLA Le 20 février 2015 à 03:48
  •  
  • Quel bordel à gauche de la gauche !
    Finalement Hollande a bien eu raison de programmer le 49.3 pour semer la zizanie parmi ses détracteurs de gauche. Et en plus faire traiter les frondeurs de traitres au sein du groupe PS.

    JPM Le 19 février 2015 à 16:55
       
    • Attendons de voir le résultat du congrès du PS...
      Malheureusement Hollande n’a pas fait dégainer le 49.3 pour créer la zizanie au FdG mais pour sauver le soldat Macron et sa loi inique.
      Depuis 2012 les godillots du PS votent une politique de droite le doigt sur la couture du pantalon , sinon ...plus de poste ...
      La preuve , les frondeurs viennent d’être menacés. Car au PS , pas de bordel, Hollande ne veut voir qu’une seule tête !

      LOLILOLA Le 20 février 2015 à 03:54
  •  
  • A quoi joue -Regards- en interprétant ainsi d’une façon erronée et malsaine les propos de JLM ?
    Encore un article écrit par Nathanaël U. sous pseudo pour dénigrer, semer le doute et la zizanie ?

    CMELIN Le 19 février 2015 à 21:32
  •  
  • voici ce qu’écrit Jean-Luc Mélenchon dans son billet de blog du 17/02 :
    « Clairement il s’agit d’un chantage : « ne votez pas la censure pour ne pas voter avec la droite ». Mais cela revient à laisser passer la loi Macron en l’état après l’avoir combattue pied a pied. C’est inadmissible. Les parlementaires votent des lois. S’ils n’en veulent pas, ils votent contre. C’est bien ce que s’apprêtaient à faire un nombre significatif de députés de gauche. La seule façon de bloquer la loi et de faire cesser le chantage comme méthode de gouvernement, c’est de voter la censure. Soit celle déposé (je laisse la faute d’orthographe) par la droite comme le fit le groupe communiste en 1992, qui n’avait pas les moyens de déposer sa propre motion, soit en en déposant une autre, de gauche, puisque le moyen existe de le faire !’.
    Maintenant,il tire à boulets rouges contre le PCF qui a voté la censure.
    Pourquoi remuer ainsi ’la M....’,contre le PCF ?
    Pour l’affaiblir et l’anéantir définitivement lors de ces ultimes élections d’une séquence commencée en 2009 avec le fdg.
    Avant cette époque le PCF avait plus de 6000 élus,sur la totalité des 500000 élus que comptent la république.
    Après les départementales,il en aura moins de mille suite entre autre, aux incessants coups de butoir prodigué par Mélenchon .
    Quant au PG,il n’aura pas récupéré ce que le PCF aura perdu.
    Une fois de plus le gang des’ Mélenchon’s fanatics’ fait et dit n’importe quoi...le but est de déstabiliser les communistes.
    A quoi bon travestir la vérité ?Tout simplement,pour faire le buzz et attirer au PG les suffrages du PCF..Minable,au regard des enjeux !

    saül Le 20 février 2015 à 05:58
       
    • C’est vrai. JL Mélenchon commence à déboussoler (pour ne pas dire exaspérer) ceux qui le soutiennent depuis des années. S’il y a des divergences , débattons hors caméras. Les égo n’ont rien à voir dans notre histoire. Que devient le M6R ? Un astre mort ?

      Francis Le 20 février 2015 à 07:57
  •  
  • Pro ou anti jlm, la loi de régression-macron est passée.

    Tant que vous vous tirez dans les pattes, tant que vous ne vous remettrez pas d’accord TOUS sur la même stratégie et le même programme à défendre comme jusqu’en 2012, ben nous TOUS on l’ aura dans le cul très profondément.

    Imaginez si la France, 20% du PIB de l’Europe (10x plus que la Grèce), avait un mouvement comme SYRIZA ou PODEMOS majoritaire au Palais Bourbon ?

    Ca en serait fini des dictats allemands sur la Grèce. Ca en serait fini de la BCE et son Euro indépendant qui pratiquent le chantage politique sur les démocraties du vieux continents.

    Mais non au lieu de ça, on a droit à des articles qui mettent de l’huile sur le feu...

    A ceux qui font une fixette sur le moi-je de jlm, faudrait il leur rappeler que son but c’est de re-donner au Peuple son ascendant sur la Politique et les politiques, donc rendant caduques les propos qui visent à dire qu il ne parle que pour sa gueule...

    Gersandre Le 20 février 2015 à 07:40
       
    • Les censeurs prétentieux de JLM sont au travail ...

      Dominique FILIPPI Le 21 février 2015 à 16:59
  •  
  • Je vois déjà venir les trolls me dire que si c’est comme ca on ne peut plus rien dire sur qui que ce soit quand il a des propos semblant incohérents... Franchement si tout ce que vous avez à faire c’est de relever les prétendus ou avérés zig-zags des gens qui vous entourent parce que vous n’avez rien de mieux à foutre pour vous sentir exister ben allez vous promener, ca n’en sera que plus utile pour tout le monde.

    La vraie question est de se dire est ce que mes propos créeront une émulation ou pas. Si ca n’ apporte que bisbilles alors shut-up et bonne promenade.

    Gersandre Le 20 février 2015 à 07:59
  •  
  • L’auteur de cet article doit apprendre à ré-visionner....sur le blog de melenchon l’interview sur france info

    çà lui évitera de recommencer...à dire n’importe quoi...

    Je sais bien que Regards n’a pas de "ligne" mais quand même....

    Dominique FILIPPI Le 20 février 2015 à 08:07
  •  
  • Changement de point de vue de Mélenchon ou pas, cet épisode (et cet article) reste très anecdotique en regard des enjeux auquel il faut faire face.
    Le Front de gauche reste à peu près la seule formation politique qui s’oppose clairement aux politiques libérales actuelles et cherche des moyens d’en sortir. Cela m’intéresse beaucoup plus que les supputations sur les changements d’avis d’un homme.

    BLep Le 20 février 2015 à 11:18
       
    • et si en plus on tire sur celui qui est en première ligne...le record de connerie est battu !

      Dominique FILIPPI Le 21 février 2015 à 16:57
  •  
  • Que devient le M6R ? Un astre mort ?
    Non,le M6R est devenu le MDR(mort de rire) avant de se transformer en MRDe...

    Maurice Le 22 février 2015 à 09:44
  •  
  • Pour ma part, en observant le déroulement du film en temps réel, j’ai effectivement constaté que Jean-Luc Mélenchon, sur son blog, ouvrait le bal. Son propos est clair : il faut voter la motion de censure. André Chassaigne entre alors en scène et je suis surpris par la rapidité de sa réaction, dès le dépôt de la motion de censure par la droite. Surpris qu’on puisse prendre une telle décision après si peu de concertation. Surpris aussi par la décision : le groupe Front de gauche votera la motion de censure.
    L’article de "Regards" du 18 février parle de "décision inattendue". Mais n’étant pas "un esprit chagrin", je n’ai pas la même interprétation que son auteur. Dans une course à l’échalote qui dure depuis des mois, la direction du PCF, à la lecture du blog de Mélenchon, ne veut pas que ce dernier "la prenne de gauche", d’où "la décision inattendue", ultra-rapide. Mais elle n’avait pas imaginé que JLM puisse lui tendre un piège. Constatant que le poisson a mordu à l’hameçon, il ferre et annonce...que lui ne voterait pas la censure.
    Ce qui crédibilise cette interprétation, ce sont d’abord les pratiques politiques dominantes dans notre pays qui compte plus de 5 millions de chômeurs, avec un avenir bouché pour tant de jeunes, le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie qui pourrissent l’atmosphère, un FN qui monte, qui monte, un PS en mutation copernicienne vers le blairisme...

    Lucien Atencia Le 23 février 2015 à 08:05
  •  
  • J’ajoute que j’ai eu la curiosité dimanche d’aller sur les blogs ou sites des six députés Front de gauche qui ont voté la motion de censure de la droite : aucun n’en dit mot.

    Lucien Atencia Le 23 février 2015 à 08:11
       
    • Lundi, Jacqueline Fraysse et André Chassaigne assumaient leur vote sur leur blog, la députée des Hauts-de- Seine ajoutant ce commentaire empli de bon sens : "Il est des questions auxquelles aucune réponse n’est satisfaisante. Il en est ainsi de celle-là". Elle précise avoir pris sa décision avec "la majorité de son groupe" qui, officiellement, compte 15 membres ? Les faits sont là : non seulement la décision de voter la motion de censure déposée par la droite a divisé les députés qui partagent une opposition de gauche à la loi Macron mais elle a aussi divisé celles et ceux au nom desquels elle avait été prise.

      Lucien Atencia Le 24 février 2015 à 08:42
  •  
  • Je pense que tant qu’on n’aura pas tranché entre Laurent et Mélenchon, on ne sortira pas de ce merdier. Et çà serait bien que Regards fasse preuve de courage politique en choisissant son camp...Sinon on va finir par croire que c’est par intérêt électoral -à Sevran ou ailleurs -que Clémentine Autain se refuse à choisir...Le P.C.F, c’est le passé ! On ne réécrit pas l’Histoire ! Et ce n’est pas Ensemble ou je ne sais quel groupuscule d’intellos qui va mobiliser les foules comme a commencé à le faire J.L.M en 2012. Les dirigeants du P.C.F s’accrochent à leurs derniers mandats et sont près à tous les coups de poignards dans le dos -en s’appuyant sur les réflexes sectaires des derniers des Mohicans encore membres de ce Parti - pour conserver leurs situations de notables qui sont leurs raisons d’être ! Je sais bien que la mémoire est courte mais souvenons-nous des assemblées des Comités anti-libéraux en 20036 délibérément torpillées par le P.C.F ! Ils s’apprêtent à faire pareil dans des primaires de la gauche anti-libérale car ils préfèrent leur secte à la République ! Je sais bien que cette vérité est dure à entendre mais C’EST LA RÉALITÉ !

    Dominique FILIPPI Le 23 février 2015 à 10:41
       
    • Tu prends quoi ?
      Il t’en reste ?

      Flutiot Le 23 février 2015 à 14:04
  •  
  • @ Flutiot Le 23 février à 14:04
    Toi au moins tu es plus drôle que Maurice !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Dominique FILIPPI Le 23 février 2015 à 14:28
       
    • L’état de la gauche ne me fait pas rire.Ta haine de prof agrégè à la retraite contre le PCF est surfaite.
      D’autant plus,que si tu es là pour t’amuser,pas nous !
      D’ailleurs,c’est ton grand problème,ta Mélencho-obsessionite.
      Pourtant,il aura été celui qui aura enterré le PCF.
      En 2009,le PCF avait plus de 6000 élus sur les 500000 élus de la république.
      Après la séquence du Front de Gauche,2009-2015,et ,Mélenchon,il restera moins de mille élus se réclamant du PCF.
      Merci Filippi/Mélenchon,vous avez oeuvré a enterré le parti des acquis sociaux,en 1947, dans les 4ième et 5ième république.Maintenant,pire tu milites pour la construction de la 6ième république ,celle que les Lepénistes réclament pour être majoritaire à l’assemblée.Tu t’en fous,t’as une super retraite d’agrégé,t’es parti à 60 ans et tu viens sur ce blog pour t’amuser à flinguer les communistes.Les notions de solidarité,de responsabilité et d’esprit de classe,t’échappent totalement.Normal,tu es Mélenchonien.

      Maurice Le 23 février 2015 à 18:13
  •  
  • Je ne suis pas agrégé et je suis parti à 65 ans ! Quand je te lis , j’ai l’impression de visiter le Musée Grévin ! Surtout continue dans cette voie !

    Dominique FILIPPI Le 23 février 2015 à 18:36
       
    • Le Dominique FILIPPI,ci dessus n’est pas le vrai.
      Il y a usurpation d’identité.
      Cela ne m’impressionne pas .Je continuerai à réclamer qu’on arrête de critiquer Mélenchon.
      N’oublions pas que c’est le ’meilleur d’entre nous’ et qu’il est en première ligne contrairement au PCF qui ne prends jamais de coup,c’est bien connu,tout le monde éparne le PCF de toutes critiques....
      Voilà,moi aussi j’ai le sens de l’humour et je peux comme toi Dominique FILIPPI,écrire n’importe quoi,en me cachant.
      Y en a marre de ton dogmatisme pro mélenchon alors qu’il est évident que tout le monde à part lui est en grande souffrance face au FN/UMPS,particulièrement le PCF !
      C’est ce que tu cherches:anéantir le PCF ?
      Alors écris le ,noir sur blanc,toi dont le père était directeur de ’L’école et la nation’ dans les années 80....
      Soies franc et expliques que tu as des comptes à régler avec le PCF !
      Tu ne cherches pas l’intérêt collectif mais uniquement à faire le plus mal possible au PCF :ça mène au désastre parce que rien ,ne remplacera le PCF que tu cherches à détruire vu que tu es un nanti en fin de vie.Mélenchon est une impasse mais comme tu as compris que c’est lui qui fait le plus de mal au PCF,tel un robot,tu répètes:Mélenchon,mélenchon...Mais en 2017 avec les 6% de Mélenchon et Marine à 30%,que fera t on,si le PCF disparait des radars ?
      Maurice au ’très grand sens de l’Humour’.

      Dominique FILIPPI Le 25 février 2015 à 13:42
  •  
  • Maurice traque l’hérétique.....réussira-t-il à lui faire avouer...au moins avec toi tout le monde se marre !!!! Continue !!!! On en a tellement besoin !!!!

    Dominique FILIPPI Le 25 février 2015 à 14:10
  •  
  • L’auteur de cet article doit apprendre à ré-visionner....sur le blog de melenchon l’interview sur france info

    Dominique FILIPPI Le 28 février 2015 à 17:45
  •  
  • @ Flutiot Le 23 février à 14:04
    Toi au moins tu es plus drôle que Maurice !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Dominique FILIPPI Le 23 février à 14:28

    Dominique FILIPPI Le 28 février 2015 à 17:47
  •  
  • Mélenchon essaye de prendre la forme-sujet-dans-cette-histoire ...
    Le "Mélenchon bashing" aurait-il pris le pas sur le "Mélenchon love" ?

    Le seul problème qui se pose en France c’est le réveil d’un Parti communiste et d’une CGT capables de booster la lutte des classes.

    Sans cela pas de "Front " quel qu’il soit, susceptible d’aboutir à quoi que ce soit.

    Alors, les « recons-renov-rebricoleurs » et autres héritiers d’un Charlety qui a fait ses preuves (et ses dégats ...), arrêtez de vous battre la coulpe et de vous entre déchirer :
    Il est temps de revenir aux fondamentaux "d’avant 81" ... voire d’avant 1976.

    (Le XIIème congrès, vous vous souvenez ? Lorsque sur les traces du « compromesso storico », on a abandonné la lutte des classes en échange de la perspective de quelques miettes ministérielles)

    Mélenchon n’est - à titre personnel - pas pire que Pierre Laurent ou Clémentine Autin ...

    Jérôme Beltar quant à lui - par cet article du moins - pose sa candidature pour rejoindre la « 2eme DB » sur Médiapart.
    Ce pseudo symbolise à lui seul l’allégence aux chars Dassault de la p a nsée dominante.
    (En globish, on parle de "Think-tanks")

    Dans mes souvenirs d’enfance (aux alentours de 1954-56 ...), « Regards » avait coutume de jeter une autre regard sur l’actualité !
    Pierre Georges et Oscar Niemeyer se retournent dans leurs tombes respectives.

    Ythier LE SAPIANT Le 6 mars 2015 à 12:20
       
    • ON NE PEUT REVEILLER UN MORT....

      Dominique FILIPPI Le 17 mars 2015 à 08:40
  •