Accueil > La Midinale | Entretien par Pierre Jacquemain | 5 avril 2017

Nicolas Fleureau : « Le cinéma français reprend le réel en main »

Scénariste du film "Corporate", qui aborde la question de la violence managériale, Nicolas Fleureau explique les intentions de cette fiction très documentée, et prône un cinéma ancré dans la question sociale.

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Les "problématiques" du bobo :

    Pierre Jacquemain :
    Les citoyens, les français n’ont pas suffisamment conscience de ce que sont les problématiques aujourd’hui de la souffrance au travail ?
    La réponse toute simple de Nicolas Fleureau :
    Je pense qu’ils en ont de plus en plus malheureusement parce qu’ils le subissent en fait, tout simplement.

    Décidément ça ne me dit rien d’aller voir ce film "cousu dans le fil blanc du col roulé d’un cadre supérieur" (Les Cahiers du Cinéma).

    Durruti Le 7 avril à 09:00
       
    • Bof, c’est nul d’avoir posté ça. Dommage que je puisse pas l’enlever.

      Durruti Le 7 avril à 21:02
  •