cc photo PCF Bourges
Accueil > Politique | Par Marie-Christine Vergiat | 14 mars 2016

Pourquoi il faut "rallumer l’étincelle du Front de gauche"

Tribune – Députée européenne, Marie-Christine Vergiat a signé l’appel "Rallumons l’étincelle du Front de gauche". Elle explique pourquoi il faut dépasser les divisions et continuer à faire entendre une voix qui est celle de l’espoir.

Vos réactions (73)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

J’ai signé le texte "Rallumons l’étincelle du Front de gauche" sans même me demander qui étaient les autres signataires. Et peu importe. J’ai signé parce que je refuse que l’on jette le bébé avec l’eau du bain et que quelques-uns décident seuls d’enterrer le Front de gauche tout en continuant à utiliser son logo à chaque élection.

Le Front de gauche a redonné de l’espoir

Élue députée européenne, en 2009, comme "symbole" (paraît-il) de la volonté d’élargir le Front de gauche et de l’ouvrir à la "société civile", j’ai toujours dit et répété, quelles que soient les sollicitations qui m’étaient faites, que je voulais rester Front de gauche… point. Ce qui m’intéressait, et m’intéresse toujours, c’est le rassemblement de tous celles et tous ceux qui n’en peuvent plus des politiques qui sont menées en leur nom et au nom de la "gauche", et qui veulent construire une alternative politique qui ne se résume pas aux échéances électorales.

Et depuis lors, à différentes échéances électorales, de nombreux citoyen(ne)s ont été élu(e)s avec la même étiquette et la même volonté. Oui, « scrutin après scrutin, lutte après lutte, nous avons progressivement construit les bases d’une nouvelle gauche, courageuse, antilibérale, innovante, écologiste et défendant les libertés » – et j’ajouterai, qui refuse les boucs émissaires et la haine de l’autre. « Nous avons réussi à construire entre nous du commun, une culture, des pratiques. »

Oh ce n’est pas toujours un long fleuve tranquille et les résultats ont pu être très variables d’un endroit à l’autre, tant les habitudes notamment sont difficiles à changer. Mais parcourant la France et notamment le Sud-Est, j’en ai vu moult exemples. En 2012, pour la présidentielle, nous avons su nous rassembler et en oubliant nos différences au placard, nous avons fait une formidable campagne toutes et tous ensemble. Et cela a créé de la mobilisation, d’extraordinaires synergies, redonnant le goût de la politique à des citoyennes et des citoyens qui s’en étaient détourné(e)s. Nous avons redonné de l’espoir.

Il n’est pas trop tard pour se faire entendre

Mais depuis lors, tout semble aller de mal en pis, et les responsabilités sont largement partagées. Il n’est pas l’heure de revenir sur le passé, mais une fois encore de savoir rassembler et d’aller de l’avant. Le "c’est la faute à qui" ne réglera rien et empêche d’avancer quand ce n’est pas un mauvais prétexte. À quelques-uns, encartés ou non, appartenant à toutes les composantes du Front de gauche, nous avons essayé de valoriser ces initiatives locales, de les structurer, de les mettre en dynamique. En vain, car beaucoup, surtout au niveau national, n’y ont pas cru, au-delà de quelques belles paroles et, pire, ont continué d’alimenter les divisions. Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Aujourd’hui, je ne veux pas savoir qui manipule qui. Je ne veux pas choisir entre tel ou tel. Mais je pense qu’il n’est pas trop tard pour se faire entendre et pour dire qu’il est encore temps de rallumer l’étincelle et de faire entendre notre voix. Il n’est pas temps de tout reconstruire, mais de savoir utiliser nos atouts – et le Front de gauche en est un, même s’il doit sans doute être dépassé. En 2012, nous avons prôné la révolution citoyenne. Alors aux citoyennes et aux citoyens de se faire entendre et de dire : assez de divisions, réapprenez à discuter ensemble, à faire taire vos ego et vos stratégies de court terme. Quand on veut, on peut, y compris dépasser un certain nombre de désaccords.

C’est ensemble que nous devons construire un nouveau projet politique en donnant largement la parole à toutes celles et tous ceux qui ne veulent pas voir mourir la gauche. À moins de quinze mois des présidentielles, ces divisions sont mortifères pour les dites échéances et bien au-delà…

Appel "Rallumons l’étincelle du Front de gauche"

Vos réactions (73)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Franchement, nous n’avons pas cessé de signer des motions, pétitions, demandes et d’organiser des ateliers, des symposiums, des rencontres et autres portes ouvertes et rien n’a avancé. La seule idée qui faisait sens, celle de l’adhésion directe des citoyens au Front de gauche a avorté. Maintenant on nous parle de "rallumer l’étincelle" qui serait peut-être susceptible de mettre le feu aux poudres. Mais chère Marie-Christine, le Front de Gauche est explosé et rien ne pourra plus recoller les morceaux. La démarche de JL Mélenchon n’est que la conséquence de la mort du FdG. Il ouvre une voie nouvelle et il ne demande à personne s’il a une carte d’un parti. Et ça fonctionne à fond de manière étonnante. A côté de cette démarche novatrice nous ne pouvons que constater que la cuisine continue sous la férule d’un Cohn Bendit qui est à la gauche ce que le hamburger est à la gastronomie. A cette heure il ne s’agit plus de réchauffer les vielles gamelles mais de se lancer offensivement dans la bagarre pour faire échec à la manœuvre des droites . Décidez donc de soutenir sans attendre l’initiative de JLM et ainsi vous ferez œuvre utile dans le combat pour l’émancipation de notre peuple. Bien à vous.

    choucroute Le 14 mars à 17:29
       
    • Entièrement d’accord avec "choucroute"..

      Clazel Le 14 mars à 18:23
    •  
    • Pas mieux, +1

      denis Le 14 mars à 19:01
    •  
    • Non, mais franchment ne soyez pas naif, les gars, votre truc "Insoumis", c’est du pipeau, il n’y rien dedans, pas de programme economique, rien ....
      Melenchon, nous a fait le meme coup avec son truc M6.fr , et maintenant, c’est déjà mis à la poubelle. IL n’y a rien de concret dans son truc. IL va juste vous faire bosser gratuitement pour lui, vous prendre un peu de fric pour payer sa campagne, et faire passer la droite ou l’extreme droite au pouvoir. Vous pourrez juste déguster la mort du PS pendant une semaine avant de constater que la droite est pire.

      Vous etes super naif.

      .Lucide Le 15 mars à 10:18
    •  
    • Rien à ajouter, tout est dit. Plus de double langage, plus de petites manipulations honteuses. Nous sommes saturés des méandres ignobles de ce style de politicaillerie. La coupe est pleine depuis si longtemps, M.C. Vergiat élue du peuple, aveugle et sourde à cet écœurement ? De cet autisme confortable nous sommes aussi dégoûtés.

      Vassivière Le 15 mars à 11:24
    •  
    • tout est dis ! Rien, le néant ....

      Aucun programme économique en cohérence avec la réalité.
      Aucune liberté d’expréssion avec votre Melenchon.
      Aucun humanisme à l’international.
      "A bas les USA, et vive la Russie"
      A bas le TAFTA, et les entreprises américaines, mais tous rendez vous sur Facebook pour soutenir Melenchon.
      Vous êtes tous d’un ridicule pathétique, comme je l’avais prédis avec votre M6.R, vous allez tenir un petit moment avec votre nouveau gadget insoumis, et aprés la droite radicale au pouvoir pour nous pendant 5 ans comme en Espagne.
      Puisque vous etes insoumis n’allez meme pas voter, faite des réunions idiotes dans les cafés, et imaginez avec la puissance mentale que vous allez faire passer Melenchon. Ca peut marcher !!! Qui sait ?

      Lucide Le 15 mars à 12:08
    •  
    • #lucide. A part dévider ta haine que proposes- tu ? Rien de chez rien.

      René-Michel Le 15 mars à 14:23
    •  
    • La haine n’est pas dans mon camp, mais dans le votre. Ce que je vous propose c’est de lire l’article, de le commenter, de continuer à faire vivre le front de gauche, de faire des primaires à gauche pour laisser la liberté aux electeurs de choisir leur candidat, mais pas de nous servir votre soupasse propagandiste de Melenchon qui n’ a aucune intention de faire revivre le front de gauche mais de le couler tout simplement.

      Lucide Le 15 mars à 16:55
    •  
    • Le mouvement des Insoumis n’est qu’un copiage en retard sur l’Espagne avec le mouvement des indignés et Podemos .
      Podemos a eu un peu de succès et est presque passé devant les socialistes mais c’est quand même la droite qui a gagné les élections.
      Et puis la France n’est pas l’Espagne, ni la Grèce, cà ne marchera pas en France. Les français ont une meilleure culture politique que ces deux pays.
      Le mouvement des insoumis ne va donc pas durer longtemps. Quelques semaines, quelques mois.
      J’ai cherché des articles qui racontent les premiers rassemblements dans les cafés de ces groupes d’insoumis. Çà fait très pauvre et non crédible. Cherchez sur Google et le journal Liberation.

      Je crois qu’il est temps de sauver le Front de gauche, c’est notre seul espoir. Et puis nous ne sommes plus en 2012. Le Front de gauche a eu du mal à décoller depuis. Nous avons pris gamelle sur gamelle aux dernières élections. Si Jean Luc Melenchon veut faire ses Insoumis, qu’il le fasse, mais bon, cà va être vide. Il ne va pas faire un gros score, laissons le tranquille dans son coin. Pour notre part, remontons le Front de gauche. Je quitte le PG et reprends ma carte au PCF. Il est temps de passer aux choses sérieuses.

      Linou Le 16 mars à 08:41
    •  
    • Si la démarche de JL Mélenchon est d’entériner la mort du Front de Gauche, ce sera sans moi

      daniel Le 16 mars à 12:44
  •  
  • Dire" Alors aux citoyennes et aux citoyens de se faire entendre et de dire : assez de divisions, réapprenez à discuter ensemble," sans préciser que ça a toujours été le souhait d’Ensemble et du PG et que le PC systématiquement refusé l’adhésion directe au FDG, rappeler l’enthousiasmante campagne de 2012 sans même citer le nom de Mélenchon, ces deux dénis de réalité suffisent à entacher l’ensemble de votre propos de duplicité. Oui, la primaire est une machination destinée à sauver quelques sièges quitte à voter pour un social libéral "frondeur" ou pas. La seule vraie primaire, c’est le premier tour où l’ensemble du peuple peut s’exprimer et la seule alternative c’est jlm2017 et ses comités de soutien autour de "L’humain d’abord" réactualisé.

    René-Michel Le 14 mars à 18:04
       
    • Bonjour René, mais vous etes à coté de la plaque. Moi j’ai voté en 2012 pour le front de gauche, malgrès la présence de Melenchon qui m’ a été imposé. Tout simplement. Et j’ai fait l’effort d’aller voter aux primaires du PS pour Aubry.
      Là, concretement, aux elections on va avoir une gauche affaiblie contre une droite ou une extreme droite aux elections. Tout simplent. La véritable démocratie, c’est de proposer aux electeurs de gauche de pouvoir choisir leur candidat contre la droite en votant à des primaires. Votre melenchon, c’est du pipeau, on nous l’impose, je ne l’aime pas à cause des prises positions pour Assad et Poutine, moi de gauche, je ne peux pas voter pour cà. Donc, son truc anti primaire, c’est du pipeau antidemocratique qui va juste dans le sens de faire un score misérable aux elections et faire passer la droite pendant 5 ans encore. Il n’a aucune chance de passer, il est nul.

      Donc oui pour le choix de faire des primaires de toute la gauche réunis et de nous laisser le choix de choisir en votant notre candidat. Mais votre melenchon, et vos insoumis vous pouvez les ranger au placard, personne n’en voudra.

      .Lucide Le 15 mars à 10:34
    •  
    • @ Lucide...!

      les primaires du PS !
      Ça nous a valu Hollande... De la promotion Voltaire, et qui secrétaire du PS, a sorti un vote de ce parti pour le TCE, alors qu’à la sortie des urnes la majorité était contre !
      Qui a voté pour lui aux primaires ? qui a été obligé de voter pour lui contre sarkozy ( toujours pas en taule... et toute sa clique , blanchie ou condamnée avec sursis ! ) ? Et ça a mené à quoi ?

      A pire que sarkozy, pour servir l’idéologie libérale, donc la finance que cet usurpateur démagogue, avait donné comme son adversaire... !
      Et ce n’est même pas Aubry, dont on sait que c’est une centriste, CFDTiste, européiste comme papa avant tout, qui, comme ce PS qui a fait passer "Lisbonne" ( une forfaiture). Qui, ce prédateur, historique, de la gauche, ce contre-évolutionnaire a nommé 1er ministre ? Valls, le plus à droite... ( 5%) pour clore le sale le boulot, pour payer les patrons ?
      Et tu penses que quiconque de ce parti, et qyui y reste, ferait autre chose que moins pire, mais pire que la droite avouée ?

      Il faut ne pas savoir compter, pour prétendre, à la vue des scores de premier tour, que dans le Nord, comme en PACA, le FN aurait obtenu la présidence.
      Non, cela ne ce serait pas passé, car ce sont les élus qui nomme le président. Et rien ne démontre, au contraire, même avant le 2e tour, que le FN aurait présidé une région.
      Au lieu de ça, dès le second tour, le PS, suivi hélas par des apeurés qui votent habituellement PC, ont élu tout à droite. Il n’y a plus aucun opposition ! Les droites peuvent tout faire, sans contrôle ni surveillance !

      La différence entre un homme, une femme ( un citoyen) politique, et un politicien (ou les suivistes, sans aucune culture politique et historique) c’est que l’un à des valeurs, et les autres ne voient que les intérêts immédiats, mesquins, humiliants de partisans. Quelque soient les conséquences de la collaboration contre nature de fait.

      Eponyme Le 24 mars à 19:59
  •  
  • Quand je lis les commentaires, ici, sur tweeter’, sur l’humanité, etc... je suis effaré des propos de division, de clan, de mépris... rien pour construire, pour réfléchir à la façon d’éviter le pire qui aujourd’hui me semble malheureusement la seule perspective c’est à dire un second tour droite/extrême droite. .
    Et après on retrouvera les mêmes qui occuperont les forums pour continuer la polémique. ..

    JP Le 14 mars à 19:52
       
    • Je me permets de vous faire part d’une expérience vécue lors des régionales dans l’Est de la France.
      Trois listes pouvaient se maintenir au second tour et immédiatement le PS national a annoncé le retrait de sa liste pour faire barrage à Philippot du FN qui, c’était écrit, allait rafler la région en cas de triangulaire. Donc pour combattre le FN il fallait refuser le combat, jeter le fusil dans l’herbe avant d’avoir tiré les dernières cartouches. Cela a été fait dans le Nord et en PACA. La droite comme c’était prévisible a gagné les deux régions en question. Dans l’Est il se trouve qu’un vieux briscard socialiste a refusé le diktat des fonctionnaires de la direction de son parti et malgré les campagnes de dénigrements et les procès en sorcellerie et en connivence avec le FN, a maintenu sa liste et a mené une campagne très offensive. Au final le FN n’a pas progressé d’un iota entre les deux tours.
      Si je vous dis ça c’est pour essayer de vous convaincre que le pire n’est sur que si l’on ne fait rien pour l’empêcher. Et aujourd’hui dans la situation de crise politique extrême, personne ne peut prétendre que nous ne serons pas présent au second tour. Qui sait quelle seront les forces en présence lors du premier tour. Rappelons qu’en 2002 JM Lepen a été présent au second tour avec moins de 17 % des suffrages. Imaginons que la droite et le centre partent séparément (ce qui est envisageable) rien ne dit que JL Mélenchon ne soit pas en mesure d’être le candidat qui pourrait être opposé par exemple au FN ( encore que rien ne dit qu’il sera présent au second tour)

      choucroute Le 14 mars à 20:29
    •  
    • La peur organisée de toutes parts, et notamment dans nombre de médias et même par la direction du PCF, d’un duel droite/FN au second tour participe d’une stratégie du vote utile pour le PS dés le 1er tour ! La primaire fait partie du même dispositif. On a déjà donné avec Hollande en 2012 et on a eu plus d’Europe, d’OTAN, plus de chômage, plus de misère, d’échec scolaire, d’espoirs trahis, d’abstentionnistes et de vote FN ! Basta !
      "jlm2017", le peuple insoumis.

      René-Michel Le 14 mars à 21:55
    •  
    • @René-Michel -
      Ben je renverserai plutôt l’analyse en disant que c’est d’abord la stratégie de division qui rend hautement probable le même scénario qu’en 2002. Je ne connais pas dans l’histoire une dynamique gagnante qui se soit construite sur la division, bien au contraire elle ne peut s’établir que par le rassemblement (36, la résistance…). Par ailleurs votre façon de dissocier la direction du PCF de ses militants et/ou sympathisants, c’est déjà une façon d’alimenter la division et de créer les conditions d’un non-rassemblement. Je ne suis pas membre du PCF mais je constate au moins que, eux, organisent un congrès pour décider en commun de la suite.

      JP Le 15 mars à 07:36
    •  
    • En 1936, le PCF a refusé d’entrer au gouvernement Blum, la Résistance de l’intérieur était communiste à 90%, quant au congrès du PCF, il sera comme toujours "plié" d’avance comme tous les congrès du PCF dont j’ai été membre 20 ans durant .
      C’est l’union du peuple, pour l’indépendance nationale, l’écosocialisme et la 6ème République que proposent JLM et tous ceux qui le suivent dans "jlm2017". La désunion c’est cette primaire, alliance de la carpe et du lapin sous contrôle des renards du PS.

      René-Michel Le 15 mars à 09:48
  •  
  • l’étincelle c’était le serment de Versailles de 2012
    certains (on connaît les noms) avec leur godillot ciré du côté de solférino ont écrasé l’espoir comme on fait d’un mégot

    cantaous Le 14 mars à 21:11
  •  
  • Impressionnant, de voir un peu partout, les soutiens à la démarche jlm2017.
    Oui, ce mouvement est comme celui d’ un fleuve coulant naturellement vers l’océan. Parce que cette idée est forte et vraie. Parce que cette idée est mure.
    Cette idée que les gens, les peuples peuvent gérer leur quotidienne de vie sans chefs, sans dieux et en assumant leurs espoirs et leurs tâtonnements.

    Michel de St Antoine

    Michel Scotto Le 14 mars à 21:51
       
    • Bonjour Michel, loin de moi l’intention de vous vexer. Mais conretement, on vous propose de gérer votre vie sans chef, sans dieux, mais on vous impose de voter Jean Luc Melenchon et de le suivre et de lui obéir ?
      Il n’a aucun programme economique concret. Incompetent en economie, incompétent en chef des armées, incompetent dans toutes les matières.
      Rapellez vous, il a fait de la pub pour Syriza, et deux mois aprés il le denoncait. Pareil pour tout les domaines, c’est un ane. Et en plus il se fiche de vous, il est fortuné, mais ne vas pas dépenser un centime pour ses "Insoumis" ; il va tous les faire payer de leur poche. Son truc "Insoumis", c’est du bidon. S’il arrive à 6 % aux elections, ce sera un miracle, mais on aura la droite ou l’extreme droite au pouvoir.

      lucide Le 15 mars à 10:12
    •  
    • @ Lucide. Aucun argument, vous n’avez que l’insulte à la bouche, vous êtes de ceux dont parlait Audiard en disant qu’ils osent tout et que c’est à ça qu’on les reconnait.

      René-Michel Le 15 mars à 14:16
    •  
    • Bla bla, c’est vous qui n’argumentez pas. Vous n’avez rien comme réponse. Prouvez moi le contraire de ce que je vous avance et on vous lira. Là, à part insulter les gens, vous ne savez rien faire.

      Lucide Le 15 mars à 16:57
  •  
  • Complètement d’accord ! D’ailleurs j’ai signé aussi.

    Tmimi Le 14 mars à 22:15
  •  
  • Viens de regarder Mélenchon en replay (c politique) ; Vraiment bon !
    Si vous avez un meilleur cheval je prends, en attendant y a pas photo :

    je « re Mélenchon » !

    Arnaud Le 14 mars à 23:54
       
    • En France, c’est dommage mais ce n’est pas près de changer vu les résultats de la participation aux élections de ce dimanche, le peuple ne se déplace que pour les présidentielles et, dans une moindre mesure, pour élire son maire.
      Donc 2017 est très important et j’espère ne plus jamais revoir un 1,93% (Marie-Georges) qui était pourtant une personne très intéressante et, ce qui est bien plus rare, un ministre compétent.

      La proposition JLM 2017 est un bon départ.

      Arnaud Le 16 mars à 07:58
  •  
  • Rallumez le Front de Gauche ? C’est aussi saugrenu que de vouloir aller au primaire avec le parti socialiste.

    Rappelons que le PCF n’a jamais été qu"’un parti qui voulait conquérir le pouvoir, pour le pouvoir, mais pas pour gérer nos affaires.

    Le PCF historiquement était l’aiguillon avancé de système soviétique : Rappelez vous le désarrois des dirigeants du PC qui voulaient condamner l’intervention soviétique en Afghanistan, mais dont Marchais, depuis Moscou, criait sur toutes les ondes le contraire. Le PCF, comme les autres partis, parle bien, mais agit autrement.

    Prendre le pouvoir , mais bien sur. Mais pour faire quoi avec un pays qui n’a pas nos convictions et notre philosophie ? Comment pourrions nous mettre en place les réformes solidaires nécessaires ? Toute l’administration fera tout pour nous torpiller !

    La démarche de Melenchon est intéressante car elle vise en premier à éclairer les consciences et à transformer le pays d’abord sur le plan des savoirs et de la conscience. Mais attention à ne pas le transformer en homme providentiel et au culte de la personnalité, comme je le constate tant ici, ou là. Il a besoin de femmes et d’hommes libres, de gens indépendants et responsables, pas de béni oui-oui ; sortons de la culture judéo-chrétienne.

    Le Front de Gauche est mort parce qu’il était une illusion stratégique, juste un outil tactique limité dans le temps.

    La Renaudie Le 15 mars à 08:23
       
    • Sortir de la culture judéo-chrétienne, il serait temps en effet ! Benoit Malon avait déjà tout plié sur ce poison dans son livre le socialisme intégral (1891).
      On a quand même l’impression quand on voit certains tracts dans les manifs, certains articles dans l’huma que le but de vivre dans une société sans exploitation de l’homme par l’homme, est de plus en plus remplacé pour certains par une caricature de christianisme emprunt de justice sociale à la Emmaüs.
      Des plaintes du style défense de la taxe Tobin et autres couillonneries basées sur la bienveillance des riches.. des taxes sur les profits entrainant donc l’acceptation de ce système de spoliation !

      C’est ça la réaction judéo-chrétienne dans ses oeuvres !!

      Je me souviens aussi d’un article de Mr Marlière dans Médiapart dressant une sorte d’hommage au pape François, je trouve très flippant, bien plus que cette vision d’un Mélenchon en espèce de Duce grotesque.
      Il est seulement un des rares à être clair et offensif, évidemment qu’il en faut d’autres et des meilleurs que lui car il est parfois vraiment énervant.

      Arnaud Le 15 mars à 10:28
    •  
    • Pffff, vous etes des ânes et encore je les trouvent plus intelligent que vous. Vous nous parlez de l’ Afganistan et de Marchais, parce que George Marchais est censé se représenter ? NON ? a mon avis il est mort donc non.

      Et pas un mot sur le soutien de Melenchon à Poutine et Assad ?

      Vous etes une belle bande de nulos avec votre Melenchon.

      Je suis outré, meme le cheval en face de moi à l’air plus intelligent quand il me prends de l’herbe dans la main, que vous dans vos ecrits pathétiques digne d’un hopital psychiatrique pour simplets mentaux.

      Lucide Le 15 mars à 10:49
    •  
    • Marchais on l’aime bien mais franchement.. on s’en fout un peu.
      Prenons plutôt exemple sur des révolutionnaires comme Ambroise Croizat, Mr Krasucki et plein d’autres qui ont été des guerriers, des résistants qui se sont attaqués aux structures du pouvoir.

      Arnaud Le 15 mars à 11:12
    •  
    • @Arnaud.

      Merci de vos mots. Je suis tout à fait dans votre mouvement, dans votre compréhension du social en ce moment. Merci encore.

      La Renaudie Le 16 mars à 14:41
  •  
  • "Je ne veux pas choisir entre tel ou tel" dites-vous Marie-Christine.
    Mais en vérité la question n’est pas de choisir entre "tel ou tel". Elle est de choisir entre deux politiques.
    Soit la rupture avec la monarchie présidentielle et les traités européens, rupture sans laquelle aucune politique anti-oligarchique favorable au plus grand nombre n’est possible.
    Soit le ralliement au P"S" via la "primaire et, de fait, l’acceptation des institutions monarchiques et des traités néolibéraux de l’UE.
    Au delà de l’enfumage des discours, voilà l’alternative.

    françois 70 Le 15 mars à 08:44
  •  
  • Qui sème la division ne peut récolter l’unité et la cohésion sur une démarche , un programme et une mobilisation pour sa mise en oeuvre effective.
    Le culte de la personnalité, de l’homme providentiel, promu au rang de programme miracle, accompagné du dénigrement systématique de celui qui ne suit pas le chef autoproclamé , entretenu en permanence sur ce forum et tous les autres sur Regards , par quelques intervenants aux pseudos interchangeables ne doit pas impressionner et réduire à l’impuissance l’immense majorité qui veut construire autre chose en tenant compte des erreurs du passé.
    Oui à ceux qui font preuve d’innovation pour élaborer un menu convivial et vitaminé, ras le bol de ces choucroutes saumâtres indigestes.

    Arthurr Le 15 mars à 08:45
       
    • Ceux qui tombent dans le piège de la primaire l’auront leur "homme providentiel", il s’appellera ... Hollande ! ( ou Valls si Pédalo se dégonfle).

      françois 70 Le 15 mars à 09:05
    •  
    • Ce qui est ennuyeux avec les contradicteurs qui avancent des arguments polémiques c’est que ceux- ci sont trop facilement démontables. "Homme providentiel promu au rang de programme" rien que ça. Hélas pour vous, le programme a pour base l’Humain d’abord et il fait l’objet d’un enrichissement à cet endroit sur le site http://www.jlm2017.fr/le_projet
      Mais plutôt que d’engager une discussion sans fin, je vous invite à simplement lire le texte introduisant la démarche de création du mouvement des insoumis(ses) ici : http://www.jlm2017.fr/la_demarche
      Le mouvement qui est en train de se construire dépasse largement le cadre étroit du Front de gauche qui n’a pas été en mesure de créer une dynamique gagnante. Je ne suis membre d’aucun parti et j’ai été signataire d’une adresse au Front de gauche demandant son élargissement aux adhérents directs. Si cette décision avait été prise en temps et en heure, certainement une partie de celui-ci n’en serait pas aujourd’hui à contracter avec des individus tels Cohn Bendit qui utilisent la demande d’unité des électeurs de gauche pour la dévoyer à des fins de sauvetage de la branche libérale du PS et des Verts, car c’est bien de cela qu’il s’agit.

      choucroute Le 15 mars à 10:42
    •  
    • Vous ne savez pas lire . Allez consulter les textes de JLM2017.
      À part cela je regrette que J. Latta ne joue pas mieux son rôle de régulateur et laisse passer des insultes à la place d’arguments cf. Lucide. Mais il faut bien que quelqu’un représente la ligne éditoriale du journal !!!

      Vassivière Le 16 mars à 08:32
    •  
    • @ vasivière

      Oui, oui, je suis un peu en colère dans mes ecrits, mais enfin, a tout ce que je vous avance, vous n’avez aucunes réponses, justes des insultes. Et des espoirs de la mort du Front de gauche pour faire passer votre nouveau jouet "Les insoumis". Bon, regardez les scores avancés du FN et de la Droite, pour le PS, c’est ok, il est mort, et aprés faite un peu de publicité sur ce que vous proposez en politique, economie, social, international, parce que là on vous lis, on ne vois rien, rien, le néant. Cà respire l’echec et l’enfantillage à plein nez.

      Lucide Le 16 mars à 08:52
  •  
  • Voilà le drame de Mélenchon et de ses soutiens, vous décrétez votre vérité, tout le monde doit s’y plier ou nous ne sommes que des imbéciles, des traîtres alliés au PS , à Hollande, à Valls, à ce gouvernement, alors que nous les combattons largement autant que vous avec d’autres.
    Alors, en guise d’arguments, vous ne reculez devant aucun sacrifice pour asséner vos contre vérités pour justifier votre démarche de division et de participation active au démantèlement du Font de Gauche (que Mélenchon et ses soutiens n’a pas été le seul loin de là à mettre sur pied et à faire vivre, les communistes et le PCF s’y sont investis très largement physiquement et financièrement malgré vos accusations infondées).
    Désolé, mais le Front de Gauche ne se réduit pas et ne s’est jamais réduit au Front de Mélenchon, c’est d’ailleurs ce qui a toujours été malheureusement son gros problème.
    Pour être clair : Qui est votre adversaire politique depuis 2012 et les 4 millions de voix du Front de Gauche ?
    Des voix qui n’étaient pas la propriété de Mélenchon mais qui visiblement ont été et sont toujours considérées comme telles.

    Arthurr Le 15 mars à 09:55
       
    • Il y a fort à parier que le score sera nettement plus important en 2017. Je vous dis ça parce que je n’étais pas électeur de Mélenchon en 2012 (j’ai voté Hollande au 1er tour) pareil dans mon proche entourage. Et bien en 2017 ce sera JLM au premier et je m’engage pour apporter mon aide pour qu’il soit présent au second. Sinon qui actuellement est en mesure de déployer une telle énergie et une telle pédagogie au sein du Front de gauche ?

      choucroute Le 15 mars à 13:48
    •  
    • Votre raisonnement n’est pas logique. Un Melenchon qui casse du PS, du PCF, tout ce qui ne le rejoins pas, et le tout sans programme economique faible n’arrivera même pas à aller dessus le PS, Ps qui lui non pus n’arrivera pas à aller devant la droite.
      Continuez à vous taper dessus à la gauche, et vous allez vous retrouver avec un second tour Droite / Extreme droite. Tout le monde vous l’annonce dans les sondages.

      Vous avez passé 5 ans à casser du PS, et vous n’avez ramassé aucun electeur en plus. C ’est le FN qui s’est rempli le ventre.

      Et maintenant vous cassez du PCF, aprés du Syriza, et maintenant le front de gauche. Vous n’avez aucun espoir d’arriver au second tour, Aucuns.

      Lucide Le 15 mars à 17:05
  •  
  • D’être plus positif dans notre envie commune de changer cette société "pourrie" serait très certainement plus réjouissant que de lire et relire - ici ou ailleurs - ces apitoiements, ces accusations et ces longues plaintes rébarbatives.
    Sans revenir sur l’histoire, faut-il rappeler que nous avons été des milliers (issus de tout bord à gauche) à œuvrer à rassembler nos forces à travers la construction du Front de gauche. Je n’accepte donc pas l’idée qu’il serait aujourd’hui défunt. En tout cas, je n’en ai pas été prévenu et n’ai pas pu aller à son enterrement.
    De véhiculer la mort du FDG à tort et à travers, c’est aussi véhiculer la nôtre ; c’est bien là le drame.
    Que nous ayons été dépossédés du Front de gauche, c’est une réalité, mais ne jetons pas la pierre à celles et ceux qui souhaitent reprendre le flambeau de toutes les manières possibles. Nous avons soif de mieux vivre, de l’appétit aussi, de l’envie à repartager et nous avons également notre petit livre rouge "L’Humain d’abord" écrit à plusieurs mains qu’il suffit de réactualiser plutôt que de se prendre le chou.
    Je suis de ceux-là et je ne veux pas courber l’échine !

    Marchal Philippe Le 15 mars à 10:59
  •  
  • personnellement je n’y crois plus depuis longtemps. Comment faire croire, que reprendre les mêmes, pourrait, cette fois, aboutir à quelque chose de différent ?
    Recommencer c’est en fait montrer qu’on est incapable d’inventer autre chose !

    jilgi Le 15 mars à 12:52
       
    • Ben justement on invente. Regardez la carte de France des groupes d’appui, près de 750 à cette heure. 77 000 soutiens en 1 mois, c’est largement plus que les adhérents du PG. Combien de militants en devenir, en puissance ou de retour dans ces 77 000 ?
      Jetez un œil sur les propositions qui sont faites pour enrichir le projet. Qui fait ça dans notre pays ?
      Tout ça a tout de même une autre gueule que la primaire dont chacun a une vision différente et qui pour l’instant à l’aire de faire du sur-place au grand désespoir de ses initiateurs. Ceci explique peut-être pourquoi certains commencent à perdre les nerfs.

      choucroute Le 15 mars à 14:39
  •  
  • quand je lis ce Lucide qui ne l’est pas du tout car pour dire qu’il n’y a aucun programme chez Mélenchon c’est qui a eu la fainéantise de ne pas lire le projet. ensuite en le lisant je vois que bien avant la création du FDG ce kucide avait une haine contre Mélenchon. aussi je me dis que pour que Mélenchon soit tellement hai des cons qui n’ont même pas daigné s’informer sur le projet avant d’ouvrir leur grandes goules c’est que Mélenchon a raison et c’est pourquoi je vais le soutenir. quant à ce Lucide qui est surtout stupide je lui dis qu’il est b ien dommage que sa grande goule soit inversement proportionnelle à la taille de son si petit cerveau... c’est à celà qu’on reconnait les cons.

    dominique Le 15 mars à 17:08
       
    • Faut-il perdre du temps et de l’énergie avec ce genre de guignolo ?

      choucroute Le 15 mars à 17:26
    •  
    • Et si Plucid avait raison ? il faut escamper la Méluche et former un team de winners !

      La famous french touch :
      Raffarin, Agnès Verdier-Mouligné, Bayrou, les frères Cohn Bendit, Macron, Tapie, Jean Tirole, Rocard, Ségolène Royal, Marielle Goitchel, Giscard, François de Closet, Platini, Harlem Desir, Robert Hue, Pierre Rosanvallon, Beigbeder, Alain Minc !

      Le tout avec la bénédiction d’en haut de Raymond "the science" Barre, Charles "the general" De Gaule et François "the uncle" Mitterrand !
      Yesssss

      Ludo Le 15 mars à 18:21
  •  
  • @ Marie-Christine Vergiat, faut-il rappeler des lieux communs ? En te lisant, c’est parfois utile.

    Le programme l’Humain d’abord est le programme du Front de Gauche. Construit en 2011, il a été le cheval de bataille pour la présidentielle, mis en avant par le FdG avec Jean-Luc Mélenchon, cela a permis de rassembler la gauche avec 4 millions de voix. Ce n’était pas arrivé depuis très longtemps. Depuis le FdG a fait naufrage, perdu dans les méandres de compromis avec le PS. Le PG s’est aussi planté avec EELV.

    Le FdG, simple coquille de noix, n’a jamais été une organisation à part entière, militante, avec des adhésions hors parti. Le PC s’y est opposé.. Le FdG n’est pas mort : il n’a jamais vécu, il n’a servi que de faire-valoir pour le PC, comme pour les municipales....

    Aujourd’hui Jean-Luc Mélenchon propose sa candidature avec ....le même programme, en cours de réactualisation, avec le logo la France Insoumise. Jean-Luc Mélenchon a le soutien de plus de 75000 signatures pour cette candidature, avec l’organisation ad hoc qui se met en place progressivement dans tout le pays.
    Bref.
    Aujourd’hui et dans le même temps le PC est lancé dans une primaire avec les PS, tentant je ne sais quelle opération de récupération pour un programme ou je ne sais trop quel accord électoral. Pierre Laurent ne se rappelle même pas qu’il est signataire du programme repris par Mélenchon. Clémentine Autain, en observatrice, semble l’avoir oublié aussi. Ils semblent avoir oublié également que le PS est le responsable de la situation politique actuelle, s’enfonçant dans le désastre, dans la continuité de la droite de Sarkozy

    Qui est le plus fidèle à l’idée du FdG ? Ce n’est pas honnête de mettre tout le monde dos à dos ignorant les responsabilités des échecs successifs du FdG depuis 2012.

    Oublier les différences et le mettre au placard ? La stratégie du PC n’est pas de créer un mouvement de masse, il cherche des accords avec ses alliés "naturels" du PS, localement, nationalement, en oubliant le virage à droite opéré depuis le début du quinquennat. Le PC s’enterre avec armes et bagages. C’est ça le rassemblement proposé ?

    En fait, ton appel est un appel au passé, niant les réalités et la vérités de l’échec. Tu n’aides personne en refusant d’en voir les causes. C’est très bien suggéré dans ton discours : C’est J-L Mélenchon le responsable de la situation !

    Rallumer l’étincelle du FdG ? je te propose de faire le point avec les propositions entre la France Insoumise avec la primaire avec des socialistes qui s’apprêtent à voter la déchéance de nationalité, la loi El Khomri, qui ont voté l’ANI, la loi Macron, je ne vais pas dans les détails.
    Tu verras que de l’étincelle du FdG, nous allumons les feux de la France insoumise !

    morelle noire Le 15 mars à 17:22
  •  
  • Réunis le 25 février 2016, Les membres du collectif du Front de Gauche du Pays de Dinan(22) ont affirmé leur volonté de contribuer à maintenir une réelle force politique sociale, écologiste, solidaire, en rupture avec la politique gouvernementale menée par le Parti socialiste.

    Dans cet objectif, les membres du collectif, ont décidé de soutenir la proposition de candidature de Monsieur Jean-Luc Mélenchon, candidature qui s’inscrit autour du programme l’Humain d’Abord, du passage à une 6ème République, de la mise en place d’une assemblée constituante, la construction d’une Europe sociale refusant la seule loi de la finance.

    Les membres du collectif soulignent l’urgence de se mobiliser et de s’engager dans une campagne collective et constructive.

    Ensemble, agissons, nous, citoyens engagés, militants, organisations politiques, acteurs sociaux.

    Pour une France Insoumise, forte et courageuse.

    Victoire Belle

    Victoire belle Le 15 mars à 23:12
       
    • Toujours la même constatation : les bases militantes sont au rendez vous des grands choix politiques quand il y en a ! Mais quand les appareils s’en mêlent la messe est dite. Le FDG fagocyté par le PCF qui s’est attribué le logo sans vergogne alors qu’il refusait les adhésions directes est devenue une caricature multipliant tous les travers de la politique aboutissant à des scores d’abstention massifs. Les propositions de JLM sont sur la table, le sens du mouvement clairement annoncé, la stratégie également et certains de la gôche ne trouvent rien, et continuent leurs mantras obsolètes. 90% des signataires de l’appel à grimper aux étoiles sont des permanents ou hauts responsables du PC ... de quelle tisane voulez vs encore nous abreuver ? Quant à Regard.fr leur grande ligne TSM les amène à inviter les personnes qui comptent dans la sphère oligarcico-politique de la Gôche. Mais il en manque, j’ai des noms et qui ont signé l’appel à grimper aux rideaux qui pour autant appellent à soutenir JLM.2017. Regards.fr vous voulez des noms pour élargir votre ligne éditoriale et ouvrir votre grand journal a d’autres débats que du Melenchon bastingage ?

      Vassivière Le 16 mars à 08:28
  •  
  • N’oublions pas qu’aucun autre dirigeant du fdg,à part Mélenchon, ne sait s’adresser aux citoyens en tant que porteur d’une culture spécifique,admirée et jalousée dans le monde entier,la culture française.
    Pour des raisons peut être financière mais totalement condamnable,certains dirigeants déshonorent notre mouvement en fricotant avec le fscisme vert,comme Ramadan,le P.I.R.
    L’histoire avance et est en train de les juger,mais Mélenchon lui connait la France et l’aime ;les autres non,tant pis pour eux.

    civis Le 16 mars à 06:54
       
    • Encore un petit effort dans l’adoration du Dieu et la crétinisation de tous ses voisins....

      Mais vous rendez-vous compte que vous desservez d’abord Mélenchon en écrivant de telles âneries.
      Qui aurait envie de se joindre à de tels godillots, totalement dépourvus de réflexion et de capacité d’analyse ...totalement soumis à leur gourou qu’il ne se veut peut-être pas (je dis peut-être) .
      On pourrait croire cette bande de "flagorneurs au clavier" (ou ces quelques pseudos interchangeables qui mobilisent et stérilisent les forums de regards) comme les meilleurs associés pour discréditer la vraie gauche et assurer le futur succès des libéros roses ou de droite qui n’en demandent pas tant.

      Arthurr Le 16 mars à 10:00
  •  
  • Vous semblez oublier que la proposition de "primaire" est depuis le début téléguidée par l’UE (Cohn-Bendit-Young-Leaders et Cie), qui veut à tout prix empêcher que les "traités" européens imposés aux peuples soient remis en question, et contrer aussi la nécessité d’un audit citoyen de la prétendue "dette" (produit des banques spéculatrices), afin que se perpétue sous une forme ou sous une autre la domination des financiers sur les peuples, par personnel politique interposé (y compris FN bien sûr, dont la démagogie joue sur tous les tableaux). Nous avons pourtant voté NON au TCE ; FdG ou non, nous sommes contre la politique ordo-libérale des partis au pouvoir, et pour le programme l’Humain d’abord (à compléter), ainsi que pour l’abandon de la monarchie présidentielle de la Ve république, qui pervertit toute la vie politique et rejette nos concitoyens dans le découragement, le dégoût et l’abstention. C’est cela le peuple de gauche uni et, à juste raison, insoumis. Voir le cas de la Grèce ICI.

    Autrement Le 16 mars à 10:42
  •  
  • ON NE FERA PAS DU NEUF AVEC DU VIEUX !

    Je ne veux jeter la pierre à personne, mais franchement, les "échanges" haineux et simplistes, frisant le ridicule quelquefois, assez répandus tout de même, ici et ailleurs, entre certain-e-s de celles et ceux qui se disaient "Front de Gauche" en 2012, me dégoûtent, et surtout m’interrogent.

    Car ils témoignent, à mes yeux, d’un des problèmes posés par l’indispensable et urgente construction d’une alternative politique et sociale au service de l’émancipation humaine et de l’égalité, mettant au coeur de ses pratiques le respect mutuel, l’intelligence, l’efficacité, donc la crédibilité :
    pouvoir et savoir sortir des vieilles grilles de lecture inopérantes et régressives par un effort individuel et collectif d’éducation politique, de formation, d’écoute active et d’appropriation culturelle la plus vaste possible !

    Il y va de la RESPONSABILITE de chacun, de chacune.

    Aucune voie nouvelle ne peut se dessiner sans l’engagement lucide et éduqué de chaque citoyen, chaque citoyenne, qui veut construire une société où la finance ne fasse plus la loi.

    Il existe un acquis, un électorat, certes variable et différencié, des soutiens, des élu-e-s, des collectifs, des pratiques naissantes, selon les endroits, une "marque" Front de Gauche. Très mal-menée, très fracturée, on le sait.

    Mais c’est un élément essentiel, pas le seul, pour RENOVER, ELARGIR et DYNAMISER une force de transformation sociale et écologique qui ne soit pas dépendante des tactiques d’appareils dont on sait depuis longtemps que leur objectif premier est leur propre reproduction.

    Une nouvelle force ayant des porte-parole, pas des chefs inamovibles, qui devienne le terreau où se rencontrent, se connectent, se nourrissent mutuellement, associations, individus, organisations syndicales, réseaux sociaux, intellectuels...

    Une nouvelle force qui évite par une vigilance collective soutenue, deux dérives aussi mortelles l’une que l’autre :

     le sectarisme de ceux qui savent tout sans même utiliser leurs cerveaux

     l’opportunisme de ceux qui, derrière une phraséologie dite "de gauche", ont pour unique objectif d’obtenir des places, de nourrir leur égo, au prix de compromissions minables

    Une nouvelle force, apprenant la synthèse entre horizontalité, à laquelle nous sommes aujourd’hui majoritairement acquis, et centralité, sans laquelle l’efficacité politique et de la prise du pouvoir sont vides de sens.

    Sans un tel effort de renouveau politique et culturel, passionnant et stimulant, l’avenir proche sera très sombre !

    C’est cela PRODUIRE DU POLITIQUE !

    C’est cela faire oeuvre révolutionnaire.

    Salut et Fraternité à toutes et à tous !

    Jean-Claude SALAÜN Le 16 mars à 11:39
       
    • Beaucoup de lieux communs, J-C. Salaün, auxquels chacun peut souscrire et repartir la conscience plus ou moins tranquille. JLM a l’honnêteté de mettre des propositions sur la table : l’écosocialisme, rompre avec les traités européens et plan B, la 6ème république. Trois axes majeurs inscrits dans l’Ere du peuple et mis en discussion sur le site jlm.2017. Ces points ne sortent pas de rien, mais d’un cheminement collectif à partir de l’Humain d’abord le programme du FDG 2012. Est-ce du vieux ? Pourquoi M.C. Vergiat, Regards, Laurent, Autain et les autres détournent-ils les yeux avec dégoût ? Non tout cela n’est pas sérieux. Les non-dits structurent plus que jamais les dits de cette gôche obsolète. Basta !

      Vassivière Le 16 mars à 13:00
    •  
    • @ Salaün Votre long monologue, C’est beau comme le discours de Hollande au Bourget "mon ennemi c’est la finance et vous allez voir ce que vous allez voir" Vous dans la même veine grandiloquente ça donne :"l’indispensable et urgente construction d’une alternative politique et sociale au service de l’émancipation humaine et de l’égalité, mettant au coeur de ses pratiques le respect mutuel, l’intelligence, (...)" Je suppose que vous n’avez jamais fait de porte à porte, du moins dans ces 20 dernières années et que vous n’avez pas organisé une de ces très à la mode assemblées citoyennes où ne viennent que les adhérents et sympathisants septuagénaires ... d’où votre enthousiasme "faut qu’on, y a plus qu’à..." La politique, ça n’est pas que des mots sur un clavier, la langue de bois n’a jamais pris racines.

      René-Michel Le 16 mars à 13:31
  •  
  • C’est drôle car moi j’aimerais bien que ces lieux soient un peu plus communs !

    Et puis qui vous dit quelle position j’ai par rapport à la candidature de JLM ?

    En ce qui me concerne je ne suis membre d’aucun groupe politique mais j’ai soutenu JLM en 2012.

    J’attends de voir ses positions et propositions sur différents points. Mais pour quelqu’un qui veut une 6ème République, comme beaucoup d’entre nous, il se complait bien dans la 5ème...pour le moment.

    Votre réaction illustre exactement ce que je déplore :
    jugements rapides,aucun dialogue,certitude d’avoir raison...

    Quand je parle du vieux, ce sont des vieilles pratiques (dont JLM lui-même dit ne plus vouloir).

    JCS

    blog "Alternatives et Révolutions" http://www.gauchedegauche.canalblog.com

    Jean-Claude SALAÜN Le 16 mars à 13:48
  •  
  • A tous ceux qui déplorent les jugements rapides, le manque de dialogue, les certitudes d’avoir raison je recommande d’apporter leurs contributions sur les 7 thèmes suivants : 6ème république, partage des richesses, planification écologique, sortir des traités européens, paix et indépendance, progrès humains, aux frontières de l’humanité.

    http://www.jlm2017.fr/le_projet
    "Voici les sept points du projet de programme que je dépose pour permettre qu’un travail collectif ait lieu."

    Vassivière Le 16 mars à 16:47
  •  
  • Alors on laisse passer des insultes et on bloque un message indiquant l’espace de discussion du projet de jlm2017 sur 7 points fondamentaux ? Pas sérieux Regards.fr

    Vassivière Le 16 mars à 16:57
  •  
  • @Salaün " il se complait bien dans la 5ème...pour le moment." Ne serait-ce pas un jugement rapide ? Pour ne pas dire une petite, toute petite perfidie ? "C’est cela faire oeuvre révolutionnaire" selon vos propres termes et la modestie qui semble vous caractériser...?

    René-Michel Le 16 mars à 16:59
  •  
  • Donc juste un pb informatique, mes excuses à Regards.

    Donc, à ceux qui déplorent les jugements rapides, le manque de dialogue, les certitudes d’avoir raison je propose d’apporter leurs contributions sur le site jlm2017.fr rubrique le projet.

    7 points en discussion :
    6ème république, partage des richesses, planification écologique, sortir des traités européens, paix et indépendance, progrès humains, aux frontières de l’humanité.

    Vassivière Le 16 mars à 17:06
  •  
  • Ben voilà. Il n’y a pas d’insultes ici, seulement des différences idéologiques enrichissantes et c’est vrai que la langue de bois ne peut avoir cours. Il n’y a pas de jugements rapides Jean-Claude Salaün, seulement des convictions qu’il n’est pas toujours nécessaire de rappeler voire de détailler sans cesse.
    Vous avez voté Mélenchon en 2012, le programme du Front de Gauche devrait vous satisfaire puisque JL Mélenchon le reprend en le réactualisant sauce 2017, ce que ne font pas le PCF ni Ensemble, ils fabriquent du discours nostalgique (sic) et se congratulent dans une primaire qui fait ...on ne sait trop quoi finalement hormis noyer le poisson. Bref, vous pouvez apporter votre contribution, vos idées, nous ne sommes pas fermés à les recevoir. Par contre critiquer une démarche qui m’apparaît vraiment stérile, comme rallumer une étincelle illusoire (cela supposerait que Clémentine Autain et Pierre Laurent reviennent sur le programme l’Humain d’abord, lequel ne devrait pas convaincre le PS, qui commence à "négocier" une loi contre les travailleurs) afin de rappeler que le porteur d’un vrai projet c’est effectivement la France Insoumise

    morelle noire Le 16 mars à 19:28
  •  
  • Repenser l’émancipation des hommes par une horizontalité vigilante me semble être une piste à prendre en compte pour recréer du politique, tout en optimisant la poursuite d’un objectif de performance pour la marque FDG qui a su se faire remarquer en 2012 malgré une conjoncture à priori saturée par la concurrence des partis protestataires.

    Recréer une dynamique exigeante autour de porte-paroles, à ne pas confondre avec des chefs, mais plutôt des catalyseurs alliant pertinence, esprit de compétitivité et intelligence critique. 
    En résumé il s’agit d’ouvrir des champs en s’adressant à l’enthousiasme, à la performance tant professionnelle et entrepreneuriale que sexuelle, d’un mouvement iconoclaste et exemplaire.
    C’est aussi une opportunité pour se libérer des faux amis et de la tromperie de leurs cerveaux reptiliens, seul organe manifestement bien développé chez le prédicateur mélanchoniste type.

    Et puis il faut rompre avec cette vision triste et marxisante du capitalisme à l’ancienne, nous ne sommes plus au temps du comité des forges bon sang !

    Notre gouvernement fait preuve d’un remarquable pragmatisme en ce moment.
    La droite, fidèle en cela à ses habitudes, avait toutes les cartes en main mais n’a pas fait le job.

    Il en faut du courage pour adapter notre jeunesse belle et rebelle (mais si craintive) à ce monde qui ignore les râleurs mais est à l’écoute des envies, des désirs les plus fous.
    Un monde fait pour les passionnés, sans cesse mobilisés par un marché qui a su patiemment se libérer des liens, des chaines de règlementations qui l’entravait et saura récompenser une jeunesse qui kiffe le « Yes I can ! » et devra le prouver dorénavant !

    Vive la gauche unie !
    Vive la gauche qui gagne !

    Ludo Le 16 mars à 22:11
       
    • C’est qui, c’est quoi la gauche aujourd’hui ?

      choucroute Le 17 mars à 07:45
    •  
    • @ludo. Vous avez confondu "Regards" et "ringards" le blog du fan club de Macron.

      René-Michel Le 17 mars à 09:51
    •  
    • Il faut reconnaître que grâce à l’opiniâtreté de François Mitterrand et le sex-appeal de Bernard Tapie la gauche a enfin pu commencer à parler d’argent de manière décomplexée.

      Ludo Le 17 mars à 10:30
  •  
  • @Ludo
    ça pour être décomplexés certains le sont et sans scrupules. Ceci dit ce n’est pas tout à fait exact car quand vous parlez d’argent pour dire qu’il doit être mieux réparti, vous voyez aussitôt les gavés se déchainer contre les affreux bolcheviks. On en a encore eu un exemple sur France 5 lors de l’émission de JL Mélenchon avec le dinosaure (pardon économiste) dont le réveil matin s’est arrêté lors de la guerre froide.

    choucroute Le 17 mars à 11:29
  •  
  • @choucroute
    Il faut reconnaître à Mr Touati un singulier sens de l’humour, c’est fort bien joué d’ailleurs, sa manière d’utiliser le rire, pour faire avancer ses idées complexes mais émancipatrices.

    Tout comme Dany Cohn Bendit fait aujourd’hui un travail remarquable pour enchanter l’Europe en transmettant à la nouvelle génération sa passion pour le football.

    Ludo Le 17 mars à 12:09
  •  
  • C est vrai que,comme le soulignent certain(e)s intervenant(e)s,des messages composés essentiellement d invectives,d ultimatum, sont conservés avec complaisance sur le site,alors que d autres sont effacés systématiquement.
    A croire que certain(e)s sont plus nos camarades que d autres,et font partie de je ne sais quel microcosme !
    Le dernier message que j ai posté,déplorant qu avec 4%,on trouvait encore le moyen de se diviser ,alors que ce qui nous unit est bien plus important que les détails qui nous divisent artificiellement,a tenu...une demi journée,avant d être effacé.Sans doute au nom de cette propension naturelle à gauche, à rechercher la division,comme une sorte d oxygène....
    Je pense que toutes celles et ceux,encarté(e)s ou non,qui veulent s unir,doivent le faire sans attendre l approbation de directions de partis,fossilisées dans leurs certitudes et leurs habitudes de tout diriger.
    Je suis curieux de voir combien de temps ce message va tenir....

    HLB Le 17 mars à 14:17
  •  
  • Dernier sondage Ifop.
    JLM:15%
    Petit conseil à celles et ceux qui risquent de devoir prendre le train en marche : cet exercice est dangereux, on peut trébucher...

    Précision utile. Ce sondage avait pour but de tester (et propulser) une candidature Macron... IL fait 14%, derrière Mélenchon !

    François 70 Le 17 mars à 17:16
       
    • On peut faire plus que 15%, c’est certain. On peut être présent au second tour. Il faut maintenant cesser de tergiverser avec cette histoire de primaire qui ne se tiendra jamais et mettre le paquet sur la création des groupes d’appui à la base. Multiplier les initiatives locales dans les secteurs abstentionnistes.

      choucroute Le 17 mars à 19:40
    •  
    • Je remarque que depuis que Melenchon a lancé sa proposition de candidature, hors de tout parti politique, les sondages semblent lui être plus favorables. Donc, la démarche de se délester de tous les boulets et autres apparatchiks du PCF-Ensemble ! qui ont tués le FdG et qui maintenant se perdent dans des improbables magouilles d’appareils, semble être reçue favorablement par une grande partie des gens. C’est peut -être la preuve qu’il n’est pas utile de vouloir relancer le FdG qui risquerait de briser la dynamique créée par JLM.

      alain Le 18 mars à 10:53
  •  
  • @alain Mais quid des sièges aux législatives qui suivront ? Certains ne vont pas lâcher l’affaire si facilement. Terrible dilemme : quelle stratégie ? Recoller à un PS en déroute, réanimer le fdg moribond ? Enfin là on est loin de la vraie politique.

    Vassiviere Le 19 mars à 23:36
       
    • On verra bien en temps voulu. Les candidats du mouvements de la France insoumise désignera ses candidats au niveau des groupes d’appui. Ils défendront le programme issu du projet en cours d’élaboration. Ils devront s’engager à respecter la discipline de groupe. Les autres partis ? Certainement comme d’habitude.

      choucroute Le 20 mars à 11:15
  •