photo cc Mike Mozart
Accueil > Economie | Par Bernard Marx | 8 juillet 2015

Walmart : la grande évasion fiscale

Une ONG a récemment révélé l’ampleur de l’évasion fiscale organisée au profit du géant américain de la distribution grâce au Luxembourg de Jean-Claude Juncker et aux Pays-Bas de Jeroen Dijsselbloem… deux dirigeants des "institutions" qui étranglent la Grèce.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

L’ONG Americans for tax fairness (Américains pour la justice fiscale) a publié, le 17 juin, un rapport qui révèle comment Walmart, le géant mondial de la distribution, utilise les paradis fiscaux européens pour échapper à l’impôt sur ses bénéfices réalisés à l’étranger et pour diminuer ceux qu’il paye aux USA.

Au moins 25 des 27 compagnies de Walmart implantées en dehors des États-Unis (en Chine, au Japon, au Royaume-Uni ou au Brésil) sont chapeautées et détenues par des filiales établies dans des paradis fiscaux, soit près de 76 milliards de dollars d’actifs sur les 85 de sa division internationale. Au cœur de ce système, le Luxembourg, où Walmart aurait implanté 22 sociétés depuis 2009 sans même y détenir un magasin. Il a ainsi pu y déclarer 1,3 milliard de bénéfices entre 2010 et 2013... Et payer 1% d’impôts sur ceux-ci. Les Pays-Bas viennent en deuxième position dans le système avec cinq sociétés et 12,4 milliards de dollars d’actifs.

Certes, ces nouvelles révélations ne font qu’ajouter un cas supplémentaire aux nombreux autres révélés par les LuxLeaks. Ce qui nous ramène ici à cet enjeu essentiel : en même temps qu’il accordait à Walmart et à de nombreuses autres multinationales les moyens d’évasion fiscale à grande échelle que décrit l’ONG américaine, Jean-Claude Juncker présidait l’Eurogroupe qui imposait à la Grèce une purge austéritaire destructrice sans se préoccuper le moins du monde d’y combattre l’évasion fiscale. Idem pour le plan de sauvetage de l’Irlande. Et aujourd’hui, son successeur Jeroen Dijsselbloem, le ministre des Finances des Pays-Bas, est l’un des plus acharnés à imposer de nouvelles coupes dans les retraites des Grecs et des hausses de la TVA au lieu d’augmentations fiscales ciblées sur les grandes entreprises et de la lutte contre le système d’évasion fiscale grec.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions